Cours M1 Immunologie

Cours M1 Immunologie

-

Documents
43 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Niveau: Supérieur, Master, Bac+4

  • mémoire


Lymphocytes T cytoxiques Cours M1 Immunologie 3-10-2007 1 CNRS - INSERM - Univ. de la Méditerranée Centre d'Immunologie de Marseille-Luminy Nathalie AUPHAN-ANEZIN () Anne-Marie SCHMITT-VERHULST's laboratory

  • source prédominante de peptides

  • cd8 naifs en effecteurs cytolytiques

  • peptides en association avec les molécules cmh

  • centre d'immunologie de marseille-luminy


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 82
Signaler un problème
  
 !!"#$!% &''(
Centre d’Immunologie deMarseilleLuminy
CNRS  INSERM  Univ. de la Méditerranée
2. Au stade Effecteur: Mécanismes de la cytoxicité
3. Différenciation des lymphocytes T CD8 mémoires
stimulation antigénique cytokines
influencent le développement des cellules mémoires
2
2. Au stade Effecteur: Mécanismes de la cytoxicité
3. Différenciation des lymphocytes T CD8 mémoires
stimulation antigénique cytokines
influencent le développement des cellules mémoires
3
207()1,1903.
4
In vivo
CD8 T cellpMHC D8
TCR CD28 Cytokines ()B7 Cytolytic ()
CD4 T cell help
prolifération et différenciation induites par l’Ag Jour 0
Cytokines (+) Cytolytic (+)
Cellules effectrices Jour 78
Cytokines (+) Cytolytic (+) Upon restimultaion
Cellules mémoires >Jour 21
Expansion clonale Contraction clonale cytokines ? facteur de survie ? Les cellules T CD4 “helper” (auxiliaires) sont nécess aires pour la génération / le maintient des cellules T CD8 memoires
b) les pathogènes peuvent stimuler directement des récepteurs des DC (ex: Toll R) et activer les DC
c) une DC non activée n’active pas les T CD8 naives.
Revue : WR Heath and FR Carbone. 2001. Nature Rev. Immunol. 1: 126
Un "Signal 3" est essentiel pour monter une réponse T efficace. L’engagement du TCR par l’Ag (signal 1) et des molécules de costimulation CD28 et CD40L (signal 2) par la CPA sont suffisants pour induire la prolifération des cellules T; Toutefois, ceci ne permet pas de développer une réponse immune T complète ment efficace. Un Signal 3 constitue un contrôle crucial de l’expansion clonale et de la différe nciation des effecteurs T spécifiques de l’Ag.  , le R.IL2 transmet ce signal 3. Toutefois, les sources de ce signal 3 peuvent varier et il est probable que la redondance des molécules pouva nt fournir ce signal 3 ne soit pas limitée aux récepteurs de cytokines partageant la chaîne communeγc.
T. Malek et al, Nat. Rev. Immunol. (2004) vol. 4, p 665674.
7
% de cellules CD8+spécifique de l’épitope NP396404 du LCMV dans la rate de souris controle (naive) ou infectées par le LCMV (B) à jour 8 postinfection
StreptavidinePE
biotinMHC
peptide
Immunity,Volume 8,1998, p167 et p 177
8
In vitro
prolifération et différenciation induites par l’Ag
Jour 0
Cellules T CD8 effectrices
Jour 34
, chémokines qui vont dicter leur migration (organes lymphoides secondaires / tissus)
9
 
Carboxyfluorescein diacetate succinimidyl ester (CFSE) passively diffuses into cells. It is colorle ss and nonfluorescent until the acetate groups are cleaved by intracellular esterases to yield highly fluorescent carboxyfluorescein succinimidyl ester. The succinimidyl ester group reacts with intracellu lar amines, forming fluorescent conjugates. The dye– protein adducts that form in labeled cells are retained by the cells throughout development and meiosis, and can be used for in vivo tracing. The label is inherited by daughter cells after either c ell division, and is not transferred to adjacent cells in a population.
M1
 M1
 M1
M1 
 M1 
M1 
CFSE
C
10
Phénotype des cellules naives: CD44 CD62L+ CCR7 + migration dans les Ganglions
Phénotype des cellules effectrices: CD44+ CD62L CCR7 migration dans les tissus
J. Biol. Chem., Vol. 278, 1704417052, 2003
11