DE LA VIETCOMMUNICATION COMME PROCESSUS D INSERTION ET DE COMMUNICATION VIETNAMIENS
5 pages
Français

DE LA VIETCOMMUNICATION COMME PROCESSUS D'INSERTION ET DE COMMUNICATION VIETNAMIENS

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
5 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Supérieur, Doctorat, Bac+8
DE LA « VIETCOMMUNICATION » COMME PROCESSUS D'INSERTION ET DE COMMUNICATION VIETNAMIENS Introduction Cette note aspire à vous présenter le concept que nous avons développé dans notre étude doctorale soutenue le 17 mars 2001 : la « Viêtcommunication » en tant que processus d'insertion des ethnies Thaï et Muong dans l'Etat-Nation viêtnamien en développement, plus principalement au travers de l'étude des modifications de leur habitation, tant au niveau structurel qu'architectural. C'est- à-dire à travers l'étude des objets échangés, essentiellement occidentaux, que l'on retrouve désormais au sein des habitations des ethnies minoritaires (appelées aussi « montagnards »). Ce concept nouveau cherche à examiner à la fois la manière et le contenu de la communication entre minorités et majorité à travers l'habitation et ses changements. Formé des mots « viêt » et « communication », il introduit un aspect dynamique, complexe aussi, puisque s'étageant à tous les stades de la société (culture, économie, politique). En effet, l'introduction de la notion de communication tend à laisser supposer que l'institutionnalisation du comportement des minorités ne s'exerce pas dans le vide, mais dans un complexe social donné, donc systémique. Ce complexe social, c'est le modèle viêt. Ce qui induit la notion de « Viêtcommunication ». Par ce concept nous entendons des changements plus ou moins radicaux au sein des ethnies minoritaires, mais aussi au sein de la majorité qui se voit « enrichie » d'un ou de plusieurs nouveaux groupes, dont la structure était au départ fort différente.

  • nature de la nature

  • institut des sciences sociales de ho chi

  • pays des routes contraires

  • économie de marché

  • minorité

  • ouvrages concernant les minorités á

  • communication sociale

  • viêtnam

  • processus d'insertion des ethnies thaï


Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 mars 2001
Nombre de lectures 48
Langue Français

Exrait

DE LA « VIETCOMMUNICATION » COMME PROCESSUS D’INSERTION ET DE COMMUNICATION
Introduction
VIETNAMIENS
Cette note aspire à vous présenter le concept que nous avons développé dans notre étude doctorale soutenue le 17 mars 2001 : la « Viêtcommunication » en tant que processus d’insertion des ethnies Thaï et Muong dans l’Etat-Nation viêtnamien en développement, plus principalement au travers de l’étude des modifications de leur habitation, tant au niveau structurel qu’architectural. C’est-à-dire à travers l’étude des objets échangés, essentiellement occidentaux, que l’on retrouve désormais au sein des habitations des ethnies minoritaires (appelées aussi « montagnards »).
Ce concept nouveau cherche à examiner à la fois la manière et le contenu de la communication entre minorités et majorité à travers l’habitation et ses changements.
Formé des mots «viêt »et «communication »,il introduit un aspect dynamique, complexe aussi, puisque s’étageant à tous les stades de la société (culture, économie, politique). En effet, l’introduction de la notion de communication tend à laisser supposer que l’institutionnalisation du comportement des minorités ne s’exerce pas dans le vide, mais dans un complexe social donné, donc systémique. Ce complexe social, c’est le modèle viêt. Ce qui induit la notion de « Viêtcommunication ». Par ce concept nous entendons des changements plus ou moins radicaux au sein des ethnies minoritaires, mais aussi au sein de la majorité qui se voit «enrichie »d’un ou de plusieurs nouveaux groupes, dont la structure était au départ fort différente.
Enfin, le concept amène une notion rarement utilisée dans l’anthropologie de la communication sociale (ou des échanges) puisqu’il pose le problèmede l’accès des montagnards à une nouvelle donne humaine et culturelle dans la constitution de l’Etat-Nation viêtnamien par le truchement des échanges, ces échanges ayant désormais lieu dans le cadre d’une modernisation, par l’intermédiaire de produits modernes ou occidentalisés que l’on retrouve, pour la plupart, au sein de l’habitation. Celle-ci constitue notre axe de recherche privilégié, exprimant l’espace humain des changements qui s’opèrent par la Viêtcommunication.
La Viêtcommunication. Présentation
La Viêtcommunication estun processus en vue d’une assimilation qui se fonde sur le rapport entre la montagne et la plaine, la plaine étant le modèle de développement vers lequel tend le montagnard. En cela :
C’est un processus typiquement viêtnamien d’intégration.
Ce processus ébranle les cultures des minorités là où elles sont ductiles -leurs congères- et par voie de conséquence, remet en question leurs systèmes.
Il s’effectue par plusieurs biais : l’un passe par le contrôle du Parti, qui s’efforce de mettre en place toute une série de politiques (hygiène, économique, éducative et culturelle) depuis les
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents