La Turquie et les institutions européennes de sécurité dans le cadre de l OTAN et l UE
100 pages
Français

La Turquie et les institutions européennes de sécurité dans le cadre de l'OTAN et l'UE

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
100 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Niveau: Supérieur, Master, Bac+5

  • mémoire - matière potentielle : master


UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON-SORBONNE La Turquie et les institutions européennes de sécurité (dans le cadre de l'OTAN et l'UE) : Turquie vis-à-vis de deux entités concurrentielles, identiques ou complémentaires ? La Turquie : une collaboratrice ou une entrave ? 10826126 Jale AKTUG Sous la direction de : M. Jacques SOPPELSA Mémoire de Master 2 Recherche en Relations Internationales UFR-11 Science Politique 2008-2009

  • stratégie européenne de sécurité

  • sommets du conseil européen et avec le sommet st

  • collective defense

  • évolution des politiques de sécurité

  • communauté européenne de défense

  • force de protection


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 49
Langue Français

Exrait

 
 
UNIVERSITE PARIS 1
PANTHEON-SORBONNE
La Turquie et les institutions européennes de sécurité (dans le cadre de lOTAN et lUE) :
Turquie vis-à-vis de deux entités concurrentielles, identiques ou complémentaires ?
 
 
La Turquie : une collaboratrice ou une entrave ?  
10826126
Jale AKTUG
 
 
Sous la direction de : M. Jacques SOPPELSA
Mémoire de Master 2 Recherche en Relations Internationales
UFR-11 Science Politique
2008-2009
 
Résumé
Dès sa création, lOTAN demeure la plus importante institution européenne de
sécurité. Pendant la Guerre Froide, elle a assuré la défense collective de ces Etats membres
contre la menace soviétique. A cette période la CEE na pas pu former une politique de
sécurité et de défense au sein de lui-même et a laissé le domaine de sécurité à lOTAN.
Pourtant, après la fin de la Guerre Froide, avec laugmentation et la diversification
des menaces contre la sécurité, lUE a constaté son incapacité de faire face aux menaces
toute seule, sans recours aux capacités de lOTAN. Cest la raison pour la quelle elle a
commencé à donner plus dimportance à lévolution des politiques de sécurité et de
défense lors des sommets du Conseil Européen et avec le sommet St Malo entre la France
et le Royaume Uni, une PESD autonome a commencé à émerger.
En tant quun pays qui avait constitué un tiers des frontières de lURSS, la Turquie
avait servit à la protection de sécurité grâce à sa situation géographique et sa capacité
militaire pendant la Guerre Froide. De même, après la Guerre Froide, la Turquie est
devenue un carrefour important entouré par des zones dinstabilités diverses qui ont des
influences importantes sur la sécurité européenne. Cest pourquoi les relations se sont
intensifiées entre la Turquie et lOTAN ainsi que les relations ont commencé à être établies
entre la Turquie et lUE dans le domaine de sécurité.
Par ailleurs, liée à la nécessité de coopérer pour faire face aux menaces, lOTAN et
lUE ont commencé à établir des liens institutionnels aussi. Mais quelques obstacles
existent qui empêchent une coopération plus efficace, comme la division des Etats
membres comme « atlantistes » et « européanistes » et à cause de la situation délicate de la
Turquie (membre de lOTAN et non membre de lUE). Dans cette perspective, on a tenté
danalyser les relations entre lOTAN et lUE ainsi que le positionnement de la Turquie
dans les relations.
 
 
 
 
 
2
Abstract
Since its creation, NATO remains the most important institution of European
security. During the Cold War, it served to the collective defense of member states against
the Soviet threat. At that time the EEC could not form a common security and defense
policy within himself and left the field of security to NATO.
However, after the end of the Cold War, with the increase and diversification of
threats against the security, the EU noted its inability to cope with threats alone, without
recourse to NATOs capabilities. This is the reason for what she has started giving more
importance to the development of security policies and with the St Malo summit between
France and the United Kingdom, an ESDP Self began to emerge.
As a country which had constituted one third of the borders of the USSR, Turkey
had served in the security protection through its geographical position and its military
capabilities during the Cold War. Similarly, after the Cold War, Turkey became an
important crossroads surrounded by zones of various instabilities that have important
influences on European security. Therefore, the relationship has intensified between
Turkey and NATO and relations began to be established between Turkey and the EU in the
security domain.
Furthermore, due to the need to cooperate to address threats, NATO and the EU
have begun to establish institutional linkages as well. But some barriers exist that prevent
more effective cooperation, such as division of the member states as Atlanticist and
European and because of the delicate situation of Turkey (a NATO member and non-EU
member). In this perspective, we attempted to analyze the relationship between NATO and
the EU and the position of Turkey in relationships.
 
 
 
 
 
 
 
3
Abréviations 
BLACKSEAFOR : Black Sea Naval Cooperation Task Group
BSEC : Black Sea Economic Cooperation
BTC : Bakou Tbilissi Ceyhan
CED : Communauté Européenne de Défense
CEE : Communauté Economique Européenne
CEI : Communauté des Etats Indépendants
EUFOR : European Union Force
EUPOL : European Union Police Mission
FIAS : Force Internationale dAssistance à la Sécurité
FORPRONU : Force de Protection des Nations Unies
IESD : Identité Européenne de Sécurité et de Défense
IFOR : Implementation Force
KFOR : Kosovo Force
MPFSEE : Multinational Peace Force of Southern Eastern Europe
ONG : Organisation Non Gouvernementale
ONU : Organisation des Nations Unies
OSCE : Organisation de Sécurité et de Coopération en Europe
OTAN : Organisation du Traité de lAtlantique Nord
PESC : Politique Etrangère et de Sécurité Commune
PESD : Politique Européenne de Sécurité et de Défense
PPP : Partenariat pour la Paix
PRT : Provincial Reconstruction Teams
RDC : République Démocratique du Congo
SALT : Strategic Arms Limitation Talks
SECI : Southeastern Cooperative Initiative
SEEBRIG : Southeastern Europe Brigade
SEECP : Southeast European Cooperation Process
SES: Stratégie Européenne de Sécurité
SFOR : Stabilization Force in Bosnia and Herzegovina
STANAVFORMED: Standing Naval Force Mediterranean
START : Strategic Arms Reduction Treaty
UE : Union Européenne
4
UEO : Union de lEurope Occidentale URSS : Union des Républiques Socialistes Soviétiques  
5
 
Introduction..7
1.Evolution des politiques de sécurité et de défense au sein de l’OTAN et l’UE.... 11 1.1.Les Politiques de sécurité et de défense de l’OTAN et leur adaptation aux
changements................................................................................................................... 11 1.1.1.La Transformation de l’OTAN et son adaptation au nouvel ordre international............................................................................................................... 12 1.1.2.L’OTAN à travers les concepts stratégiques........................................... 17 1.2.La mise en valeur de la politique étrangère, de sécurité et de défense parmi
les autres activités de l’Union Européenne.................................................................. 25 1.2.1.Les évolutions concernant les politiques de sécurité et de défense à travers les sommets.................................................................................................... 26 1.2.2.Les évolutions concernant les politiques de sécurité et de défense à travers les opérations................................................................................................ 34 2.La situation délicate de la Turquie : membre de l’OTAN mais non de l’UE...... 38 2.1Les Relations de la Turquie avec l’OTAN...................................................... 40 2.1.1.Evolution des relations.............................................................................. 40 2.1.2.Les contributions de la Turquie à l’OTAN............................................. 43 2.2Le rôle et les contributions de la Turquie à l’égard de l’UE dans le domaine
de la PESC et PESD....................................................................................................... 50
2.2.1.Evolution des relations entre la Turquie et l’Union Européenne en matière
de sécurité et de défense................................................................................................ 51
2.2.2.Evaluation du rôle de la Turquie à l’UE dans le domaine de sécurité et de
défense : Une analyse des relations actuelles et en cas de l’adhésion........................ 57
3.Turquie vis à vis de 2 entités concurrentielles/complémentaires/identiques ?.... 67 3.1.L’évolution des relations entre l’OTAN et l’UE : rivalité, identité ou
complémentarité ?......................................................................................................... 68 3.2.La situation de la Turquie à travers les deux organisations : Quelles
solutions pour rendre mieux le fonctionnement des relations ?................................ 79
Conclusion 89
Bibliographie.92..Annexes99
 
 
 
 
 
 
6
 
 
Introduction
« LAlliance et lEurope ont besoin dune Turquie active qui est orientée par les
réformes. Nous voulons que la Turquie réussisse dans les négociations pour son adhésion
à part entière à lUnion européenne.
Ainsi, la coopération entre lOTAN et lUE constitue une pierre angulaire essentielle de notre sécurité collective. Mais, aussi importante quelle est, celle-ci a atteint une impasse regrettable. La persistance des problèmes à cause des interprétations différentes du cadre
institutionnel de la coopération entre lOTAN et lUE a affecté lefficacité de lOTAN et
ses efforts afin dassurer une coopération souple et pragmatique avec tous les acteurs
externes.
Nous sommes pleinement conscients que la Turquie attache une grande importance aux
principes clés régissant la relation entre lOTAN et lUE. Ces principes doivent être
respectés. En même temps, nous avons besoin de trouver un arrangement qui permet plus
de flexibilité sur les questions concernant « Berlin plus » et qui permet la coopération sur
les questions concernant la gestion des crises. » Stephanie Babst (Sécrétaire générale adjointe déléguée pour la diplomatie publique)1
A lorigine de cette recherche, on sest interrogé sur les relations entre lOTAN et
lUE ; ainsi quon a voulu analyser la manière dont le positionnement de la Turquie
influence ces relations. Voilà la problématique essentielle de ce mémoire : « la Turquie
vis-à-vis de deux entités concurrentielles, identiques ou complémentaires ? »
Alors, pourquoi on a choisit ce sujet ? Quand on prend en considération les
évolutions qui marquent la dernière décennie, on constate les attentats terroristes à New
York, à Madrid et à Istanbul, les essais nucléaires en Corée du Nord, lenrichissement duranium en Iran, les conflits ethniques et les évènements de piraterie qui mettent en péril la sécurité internationale. On vit donc dans un monde où linsécurité est globalisée et où les
acteurs du système international, soit étatiques soit non étatiques, sont confrontés à une
multitude dincertitudes. Pour faire face à ces menaces, les outils militaires restent
insuffisants ; il faut les enrichir avec les outils de « soft security ». Ainsi, la coopération est
devenue plus importante pour faire face à ces menaces : ce qui nous amène à la coopération entre lOTAN et l UE. 1dans le cadre de Mouvement Ari àUne partie de sa présentation lors de la conférence İstanbul le 11 Septembre 2008
7
Les Relations de la Turquie avec lOccident, en particulier ses relations avec les
institutions européennes de sécurité sont aujourdhui plus importantes que jamais. La
Turquie a une longue relation avec les institutions de sécurité euro atlantique,
particulièrement avec lOTAN et les précurseurs de la politique européenne de sécurité et
de défense (PESD). Après la fin de la Guerre Froide, lié à la transformation du système
international et des menaces, lUE a commencé à donner plus dimportance au domaine de
sécurité et de défense.
La transformation du système international na augmenté que limportance de
Turquie dans le monde. Il a poursuivi ses relations avec lOTAN après la fin de la Guerre
Froide et pendant la transformation de lOTAN tout au long des années 1990. Dans cette
période la défense collective visée pendant la Guerre Froide a commencé à être soutenue
par dautres objectifs comme lobtention de la paix régionale, la gestion des crises, la lutte
contre le terrorisme et les armes de destruction massive lié aux changements des menaces
contre la sécurité dans la scène internationale.
Et avec les tentatives de la Turquie pour intégrer avec lEurope, les relations de la
Turquie avec lOccident se sont étendues dans le domaine de la PESD aussi.
Egalement, avec la formation de la PESD, les relations entre lOTAN et la PESD
ont commencé à être établies ce qui ont connu des contraintes dune part à cause de la
situation délicate de la Turquie (qui est un membre de lOTAN et non de lUE) et dautre
part à cause de la division des Etats membres comme atlantistes et européanistes.
Dailleurs, plus récemment, avec la décision de retour de la France au
commandement militaire de lOTAN, le début des études pour ladoption dun nouveau concept stratégique au sein de lOTAN, la signature du projet de Nabucco (qui va
permettre de diversifier les sources dapprovisionnement énergétique de lEurope ; donc, il
va falloir dassurer la protection de transport énergétique) et le remplacement de Jaap de
Hoop Scheffer par Anders Fogh Rasmussen comme le nouveau secrétaire général de
lOTAN, le débat sur la sécurité a pris un nouvelle dimension.
8
Dans cette perspective, on a vu nécessaire détudier le passé et la situation
daujourdhui des relations entre la Turquie et les deux institutions, ainsi que des relations
entre lOTAN et lUE pour tenter de mieux comprendre létat actuel des relations et
trouver une solution qui pourra aider à rendre mieux les relations dans le futur.
Alors, comment a évolué le concept de sécurité après la fin de la Guerre Froide ? Pourquoi lOTAN sest adaptée au nouvel ordre international ? Pourquoi lUE a vu nécessaire de former une politique de sécurité et de défense ? Comment est placée la Turquie dans les politiques exécutées par ces deux institutions ? Comment peut on définir
les relations entre les deux institutions et quel est le positionnement de la Turquie dans les
relations entre lOTAN et lUE ?
Pour tenter de trouver des réponses à ces questions là, on a essayé de concevoir le
problème en trois étapes.
Dans la première partie de notre travail, on a essayé détudier la formation et lévolution des politiques de sécurité et de défense au sein de lOTAN ainsi que les transformations quelle a envisagées et les concepts stratégiques quelle a adoptés. Après
cela, on a tenté dexaminer la mise en valeur des politiques de sécurité et de défense au
sein de lUE dans la perspective de la PESC et de la PESD tout en partant des conclusions
présidentielles publiées après les sommets et des opérations réalisées. Ces études sont
indispensables pour mieux comprendre le passé et létat actuel du fonctionnement des
institutions et leurs activités ainsi que leurs natures différentes qui posent lOTAN comme
un acteur militaire et lUE comme un acteur civil et normatif. De même, ceux-ci sont aussi
essentiels pour mieux placer le rôle et les contributions de la Turquie au sein deux-mêmes.
Ensuite, dans la deuxième partie, premièrement on a expliqué lévolution des relations de la Turquie avec lOTAN tout au long de la Guerre Froide et après la fin de celle-ci de même que les contributions de la Turquie à lOTAN. Après cela, on a évalué
lévolution des relations de la Turquie avec lUE dans le domaine de sécurité et de défense
tout en prenant en considération le rôle et les contributions de la Turquie à légard de
PESC et PESD ; également, on a interrogé sur le rôle et les attributions probables de la
Turquie en cas de ladhésion à lUE. Ces recherches sont importantes pour voir létat
actuel des contributions et du rôle de la Turquie et pour voir également si la situation
9
délicate de la Turquie (qui est un membre de lOTAN mais non de lUE), ses capacités
militaires, sa situation géographique constitue un obstacle ou une opportunité pour le
fonctionnement de chacune des deux institutions.
Enfin, dans la troisième partie, on a tenté de réfléchir aux relations entre lOTAN
et lUE ; pour comprendre si lune des deux institutions se développe comme une concurrente, identique ou complémentaire par rapport à lautre. En outre, on a visé à analyser la situation délicate de la Turquie dans les relations entre celles-ci et cherché à
proposer des solutions qui pourront aider au meilleur fonctionnement des relations entre les
deux. Dans cette perspective, lanalyse de la diplomatie publique est considérée comme un
élément indispensable de la recherche qui pourra assurer une meilleure compréhension
entre la Turquie et lUE et qui pourra avoir des implications positives sur un meilleur
fonctionnement des relations entre les deux institutions. De même, la solution des
problèmes entre la Turquie et le Chypre et lobtention des conditions nécessaires par la
Turquie pour ladhésion à lUE sont considérées comme primordiales.
Pour que le mémoire soit effectif, on sest référé aux documents officiels publiés
par lOTAN et le ministère des affaires étrangères de la Turquie, les rapports de la
Commission Européenne, les conclusions présidentielles de Conseil Européen ainsi que
des ouvrages et articles divers écrits par les académiciens turcs, français, américains,
anglais pour avoir une idée sur ce que les académiciens partout le monde pensent sur le
sujet. Liée à son importance et son actualité, il existe trop détudes déjà faites sur celui-ci.
Cest pourquoi cela nétait pas très difficile daccéder aux ouvrages et articles. Au
contraire, il a fallu faire un effort important pour les éliminer et choisir les meilleurs de
ceux-ci afin de mieux analyser le sujet.
Par ailleurs, on est parti à Bruxelles afin de faire des entretiens avec le représentant
permanent de la Turquie au sein de lOTAN (Mr. Tacan ILDEM) et avec lofficier dinformation pour la Turquie et coordinateur pour lAsie Centrale dans la Division de la
Diplomatie Publique de lOTAN (Mme Yeter YAMAN-NAUCODIE) afin de comprendre
les points de vue des officiers de lOTAN et des représentants de la Turquie sur les affaires
sécuritaires et le rôle de la Turquie dans la perspective de la sécurité européenne.
10
 
1. de sécurité et de défense au sein de l’OTAN et l’UEEvolution des politiques
1.1. La Politique de sécurité et de défense de l’OTAN et son adaptation aux
changements
La sécurité nest pas un terme qui a une définition fixe. Si on demande aux Etats la
définition de la sécurité et la perception de la menace ; lié à lépoque et à lendroit quon existe, on peut avoir des réponses très différentes lune de lautre. A titre dune organisation internationale impliquant 28 Etats avec des perceptions de sécurité pareilles,
lOTAN est une organisation dynamique qui adopte de nouveaux concepts stratégiques
chaque période qui marque les ruptures avec le passé dans le sens de sécurité depuis sa
naissance en 1949. On peut tenter de résumer les 60 ans de lOTAN avec cette phrase-là.
Au début, la plus importante menace était le communisme avec lUnion Soviétique comme
ladversaire principal ce qui était la base fondamentale de lAlliance. On le voit dans
larticle 5 du traité de Washington. Mais avec leffondrement de lURSS et la fin de la
Guerre Froide, les débats sur la nouvelle définition de la sécurité, la nécessité de lOTAN dans le nouvel ordre international ont commencé à occuper la scène internationale. Quand quelques académiciens et hommes politiques prétendaient que lAlliance doit prendre fin
comme lancien premier ministre français Pierre Messmer, (il a défendu lidée que
lAlliance était décidément obsolète. Selon lui, lOTAN navait plus de stratégie : « celle-
ci était fondées sur deux grandes concepts : la stratégie de lavant (on devait se battre le
nez sur le rideau de fer) ; et « la riposte gradué » selon laquelle les représailles étaient
alignée sur le niveau de lagression de ladversaire ». La première est morte avec la
dissolution du pacte de Varsovie ; et la seconde parce que « américains et soviétiques ont décidé de retirer toutes leur armes nucléaires tactiques »)2; une autre partie importante a
pensé que lAlliance doit continuer à exister en sadaptant aux changements. Selon eux,
« le changement politique et idéologique rapide ne modifiait pas immédiatement lenvironnement stratégique, et de nouveaux risques apparaissaient en Europe Centrale et Europe de lEst.
Surtout, la thèse de la survie allait sappuyer sur une triple volonté : la volonté
américaine de rester en Europe, à la fois en vue de maintenir une influence politique et
dans la conviction sincère quune absence des Etats-Unis pourrait favoriser, comme au
lendemain du premier conflit mondial, la montée des contradictions et des périls ; la
2Charles Zorgbibe,LHistoire de lOTAN, Complexe, Paris, 2002, p. 183
11
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents