Les attitudes des enseignants vis vis des technologies de l'information et de la communication

Documents
6 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Supérieur, Master, Bac+5
Les attitudes des enseignants vis-à-vis des technologies de l'information et de la communication Les enseignants font aujourd'hui fréquemment usage des technologies de l'information et de la communication (TIC) aussi bien dans leur vie personnelle que dans leurs pratiques professionnelles. Nombre d'entre eux ont même une maîtrise suffisante de l'outil pour l'intégrer dans des activités de classe avec implication des élèves. Les deux tiers des enseignants du primaire et presque 70 % des professeurs d'histoire-géographie et de sciences de la vie et de la Terre interrogés déclarent s'être formés par eux-mêmes à l'usage des TIC et estiment que les carences en formation constituent l'obstacle majeur à leur intégration plus large dans les pratiques. Plus que toute autre considération, c'est le souhait de participer à une évolution sociale d'ensemble qui anime les enseignants utilisateurs des TIC et le pourcentage infime d'opposants de principe laisse à penser que l'École s'ouvre désormais à un mouvement devenu irréversible. Deux échantillons d'enseignants du secteur public ont été interrogés, au cours du dernier trimestre de l'année scolaire 2001-2002, sur les usages qu'ils faisaient des technologies de l'information et de la communication.L'échan- tillonconcernant lepremierdegréestcomposé d'enseignants ayant en charge des élèves de classes élémentaires. Dans le second degré, l'enquête a été entreprise dans l'hypothèse que la discipline devait avoir une influence sur les usagesdes TIC ;à cette fin,ona choisideux disciplines – sciences de la vie et de la Terre (SVT) et histoire-géographie – considérées comme contrastées en ce domaine (dès lors, les réponses

  • histoire de la géographie

  • équipement

  • tic dans la classe

  • usage d'internet par les élèves dans le cadre des séquences d'enseignement-apprentissage en classe

  • cycle d'enseignement

  • outil

  • cadre de formations initiales


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 45
Langue Français
Signaler un problème
n o t e É v al u a t i o n www.education.gouv.fr/stateval Les attitudes des enseignants vis-À-vis Les enseignants font aujourd’hui des technologies frquemment usage des technologies de l’information et de de l’information la communication (TIC) aussi bien dans leur vie personnelle que dans et de la communication leurs pratiques professionnelles. Nombre d’entre eux ont mme une matrise suffisante de l’outil pour l’intgrer dans des activitsDeux chantillons d’enseignants du secteurL’usage des TIC est totalement entr de classe avec implicationpublic ont t interrogs, au cours du dernierdans les mœurs des enseignants des lves.trimestre de l’anne scolaire 2001-2002, sur Les deux tiers des enseignantsles usages qu’ils faisaient des technologies deL’usage strictement personnel des TIC, d-du primaire et presque 70 % desl’information et de la communication. L’chan-connect de toutes fins professionnelles, est professeurs d’histoire-gographietrs rpandu et concerne plus de huit ensei-tillon concernant le premier degr est compos et de sciences de la vie et de lagnants interrogs sur dix du premier commed’enseignants ayant en charge des lves de Terre interrogs dclarent s’treclasses lmentaires. Dans le second degr,du second degr. Il en va de mme pour forms par eux-mmes À l’usagel’enqute a t entreprise dans l’hypothsel’usage professionnel des TIC, en dehors de des TIC et estiment queque la discipline devait avoir une influence surla classe, qui est pratiqu par 87 % des ma-les carences en formation90 % des professeurs du secondaire.tres et les usages des TIC ;  cette fin, on a choisi deux constituent l’obstacle majeurdisciplines – sciences de la vie et de la Terre À leur intgration plus large(SVT) et histoire-gographie – considres L’usage des TIC est de plus en plus dans les pratiques.comme contrastes en ce domaine (ds lors, intgr À la pratique enseignante… Plus que toute autre considration,les rponses des professeurs interrogs ne c’est le souhait de participer À unesauraient fournir une image de l’ensemble du volution sociale d’ensemble quisecond degr).En effet, 87 % des enseignants de classes l-anime les enseignants utilisateursmentaires, prs des trois quarts des profes-des TIC et le pourcentage infimeseurs de sciences de la vie et de la Terre (SVT) L’usage des TIC en classe par d’opposants de principe laisseet un enseignant d’histoire-gographie sur les enseignants s’avre rpandu À penser que l’Ècole s’ouvredeux (les disciplines choisies se rvlent bien dsormais À un mouvementtre contrastes) dclarent utiliser les TIC en devenu irrversible.classe en prsence des lvesPour dfinir de grandes catgories d’utilisa-(tableau 1). teurs, quelques types d’usages, par rapportIl y a lieu, parmi ces enseignants utilisateurs auxquels les enseignants de l’tude avaient des TIC en classe, de distinguer deux sous-se situer, leur ont t proposs : usage stricte-ensembles lis au mode d’utilisation : ment personnel des TIC, usage professionnel– les enseignants qui font manipuler les l-en dehors de la squence d’enseignementves, que cette manipulation par les lves (pour prparations, corrections, gestion dessoit systmatique pour les uns ou seulement notes, etc.), usage en classe, sans manipula- certains moments de la squence d’activi-tion des lves  l’ordinateur (pour illustrer unt pour les autres ; contenu d’enseignement par exemple) ou bien– les enseignants qui ne font jamais manipu-avec manipulation des lves, usage spcifi-ler les lves et utilisent les TIC seulement que d’Internet en classe avec une participationen appui  la squence d’enseignement-active de leur part.apprentissage.