Les EtatsUnis superpuissance façade atlantique incluse

Les EtatsUnis superpuissance façade atlantique incluse

-

Documents
11 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Niveau: Supérieur, Master, Bac+5
Les Etats-Unis, 2011 Page 1 Chapitre : les Etats-Unis superpuissance mondiale Introduction : La notion de « puissance » en géographie qualifie le poids d'un Etat par rapport aux autres. Une grande puissance est donc un Etat qui se distingue par un poids économique et démographique exceptionnel et par un rôle important qu'il joue dans l'espace mondial, notamment grâce au contrôle des réseaux et des flux qui organisent le monde. On peut ainsi mesurer son influence politique, économique et culturelle. Schéma de la notion de puissance : cette notion comporte plusieurs éléments qui pour être efficaces doivent fonctionner ensemble ; de plus un pays puissant est un pays qui veut être puissant et qui en a la réputation. Enfin, une grande puissance implique l'existence d'un territoire assez étendu et d'une population nombreuse. Pour bien montrer que les EU sont au-delà de cette puissance, on les qualifie d' « hyperpuissance », car c'est la seule puissance complète au monde. C'est en effet un pays riche qui maîtrise et exploite son territoire. Il y a une population dynamique, multiculturelle et qui se renouvelle par les apports consécutifs de l'immigration. Enfin, il y a un rayonnement international qui passe par une domination monétaire et financière, commerciale culturelle diplomatique et militaire. Aujourd'hui la puissance des EU a des limites sans aucun doute, mais il ne faut pas voir les limites sans voir l'extraordinaire dynamisme.

  • parc de recherche

  • bourse d'échange pour les produits agricoles

  • genre de pratique

  • pratique récente des entreprises industrielles

  • poids économique

  • puissance culturelle

  • entreprise de service


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 87
Langue Français
Signaler un problème
Les Etats-Unis, 2011
Page 1
Chapitre : les Etats-Unis superpuissance mondiale
Introduction
:
La notion de «
puissance
» en géographie
qualifie le poids d’un Etat par rapport aux
autres. Une grande puissance est donc un Etat qui se distingue par un poids économique
et démographique exceptionnel et par un
rôle important qu’il joue dans l’espace mondial
,
notamment grâce au contrôle des réseaux et des flux qui organisent le monde. On peut
ainsi mesurer son influence politique, économique et culturelle.
Schéma de la notion de puissance
: cette notion comporte plusieurs éléments qui pour être efficaces doivent
fonctionner ensemble ; de plus un pays puissant est un pays qui veut être puissant et qui en a la réputation. Enfin, une grande
puissance implique l
existence d
un territoire assez étendu et d
une population nombreuse.
Pour bien montrer que les EU sont au-delà de cette puissance, on les qualifie
d’
«
hyperpuissance
», car c’est la seule puissance complète au monde. C’est en effet un
pays riche qui maîtrise et exploite son territoire
. Il y a une population dynamique,
multiculturelle et qui se renouvelle par
les apports consécutifs de l’
immigration. Enfin, il
y a un
rayonnement international
qui passe par une domination monétaire et
financière, commerciale culturelle diplomatique et militaire.
Aujourd’hui la puissance des EU a des limites sans aucu
n doute, mais il ne faut
pas voir les limites sans
voir l’extraordinaire dynamisme
. Donc attention à trop
extrapoler et à laisser libre cours à son « antiaméricanisme primaire ». On abordera à
part les limites actuelles car le monde évolue avec la crise éc
onomique qui s’est
considérablement développée.
Les Etats-Unis, 2011
Page 2
Problématique :
Quels sont les éléments de la puissance américaine ?
Comment cette puissance s’inscrit
-elle dans le territoire ?
Quelles sont les limites de la puissance américaine ?
Quelle place occupe la
façade atlantique dans l’affirmation de cette
puissance ?
Carte des Etats-Unis : localisation des principales villes
Les Etats-Unis, 2011
Page 3
I.
Quels sont les aspects de la puissance américaine ?
A)
Comment les EU sont la première puissance économique ?
Ces différentes parties vont aller vite car il y a déjà la carte q
ui fournit l’essentiel des
informations (
voir carte de synthèse à la fin de cette première partie
). Par contre les
chiffres sont à prendre avec des pincettes car cela évolue beaucoup ces temps ci.
Plusieurs facteurs expliquent que les EU sont la première puissance économique
1)
Tout d’abord les chiffres de la puissa
nce
Tout d’abord les EU sont le premier PIB du monde
:
14 OOO milliards de dollars
, soit
environ 1/3 de tout ce qui est produit dans le monde. On mesure encore plus la
différence si on voit que les autres puissances économiques sont plus loin
: France c’e
st
2 000 milliards.
Donc il y a une puissance dans ce domaine qui est très loin d’être
concurrencée.
C’est aussi une économie dynamique, même si aujourd’hui il y a des freins. Les
chiffres de la croissance sont aujourd
hui moins bons, mais il y a à nouveau depuis
quelques mois un dynamisme économique.
Ces chiffres proviennent avant tout pour les
¾ des secteurs liés au tertiaire
,
c’est le secteu
r le plus dynamique, mais aussi le plus imprévisible = Banques, finance,
commerce, tourisme.
Autre chiffre illustratif de la puissance = les FMN, sur les 200 premières,
100 sont originaires des EU
.
Pas la peine d’aller plus loin
: il faut maintenant expliquer pourquoi et comment
ces chiffres ?
2)
Première puissance agricole dans le monde
Si le secteur agricole est souvent aujourd’hui oublié, il ne faut pas négliger son
rôle.
Importance des sols cultivés, volume de la production, place des échanges
internationaux.
Les EU sont les premiers producteurs = maïs / soja / viande ; plus en très bonne
position dans le blé, le coton.
La production est si forte que les EU peuvent l’utiliser comme un moyen de pression.
Pourquoi
? Il y a peu d’agriculteurs, 2% d
e la population active
, donc c’est très peu . Mais
ce sont de grandes exploitations, avec une très bonne formation (ce sont des personnes
qui ont des diplômes et sont plus proches de
managers
) De plus, et cela explique son
importance, engrais, machines, ingénieurs, agroalimentaire, c'est-à-
dire ce que l’on
nomme la filière de l’
agribusiness
.
Toutefois, il y a des défauts = en effet les coûts de production sont élevées, et
surtout plus élevées que des concurrents potentiels, comme le Brésil ou la Chine. De plus,
Les Etats-Unis, 2011
Page 4
l’agriculture américaine est très largement subventionnée par l’Etat, sous différentes
formes, ce qui est un problème dans le cadre de la mondialisation, comme on peut le voir
lors des négociations actuelles
à l’OMC
, où les pays émergents contestent ce genre de
pratique.
De plus aujourd’hui l’agriculture doit faire face à la concurrence de la Chine
qui est en passe de devenir la première agriculture du monde, si ce n’est déjà fait.
La carte des productions agricoles se structure en
belts
, c'est-à-dire des régions
aux aptitudes favorables pour faire telle ou telle culture. Mais la répartition en
belts
est
donc de moins en moins d’actualité. Il faut noter l’importance de Chicago
(bourse
d
échange pour les produits agricoles), La Californie est devenue la première région
agricole, l’Ouest est pour l’élevage intensif et le
Midwest
est resté au cœur du système
grâce à son relief de plaine adapté à la mécanisation et à la diversification de sa
production.
Les EU réalisent le tiers des productions dans le monde, et c’
est un secteur
qui est innovant (exemple des OGM)
3)
Première puissance industrielle dans le monde
Si l’agriculture est un secteur innovant, c’est aussi le
cas des activités industrielles qui
ont souvent été synonyme de puissance tout court.
Ce secteur n’emploie plus qu’un Américain sur 5 mais c’est toutefois important
; on est
dans
une économie qui est post industrielle, mais il y a toutefois 25 % de la
production dans le monde
.
Il y a bon nombre de secteurs très dynamiques, comme GM dans le domaine automobile,
Pfizer dans le domaine de la pharmacie, Exxon dans le domaine du pétrole, ou encore les
domaines de
informatique, aéronautique, mais c’est souvent un type d’activité qui
souffre en temps de crise.
En conséquence il y a une nouvelle organisation de l’espace industriel = à la vieille
ceinture
manufacturing belt
se sont joints les activités de hautes technologie, et surtout
direction le vieux sud, le Texas, la Californie. On a mis sur pied des synergies entre
centres de recherche universités et productions, comme la
Silicon Valley
en Californie.
L’industrie se modifie, par exemple créat
ion de mini industries en Alabama, comme
Mercedes, et l’espace s’est mondialisé, comme par exemple Honda qui produit surtout
aux EU et Nike qui a délocalisé en Asie.
S’il y a bien un phénomène de
désindustrialisation
, il faut donc toutefois le relativiser.
Déf = réduction de la part de l’industrie dans l’emploi et dans la production
de la richesse nationale, en raison de gains de productivité, de la fermeture
d’usines et de transfert d’emploi vers des entreprises de services
.
Il y a donc ce que l’on appelle le phénomène d’externalisation.
Externalisation = pratique récente des entreprises industrielles notamment
qui consiste à se recentrer sur les activités et les métiers de base et à
confier tout le reste à des entreprises de services des fonctions qu’
elles
assuraient jusqu’à là comme le gardiennage, l’entretien, le conseil, la
publicité, etc
.
Les Etats-Unis, 2011
Page 5
4)
Première puissance financière et commerciale
Il y a un fort développement des activités de service. Cela se voit dans le fait que les EU
ont la première économie exportatrice(ou alors la deuxième car il y a encore la Chine) et
importatrice du monde, donc très insérée dans la
mondialisation. C’est aussi le premier
marché du monde grâce à sa population de consommateurs.
Cette puissance commerciale se retrouve dans la puissance financière, avec
Wall Street NY, qui est la première bourse de valeur
, soit près de 40 % de la
capitalisation boursière ; mais aussi la présence de bourses de commerce comme
Chicago ou NY pour le pétrole.
Rôle du dollar qui est la véritable monnaie internationale.
Les EU sont les premiers exportateurs de services, environ 14 % grâce au secteur
financier, brevets et télécommunications.
Le secteur tertiaire
, c’est 3/ 4 des actifs, et près de 75 % du PIB, ce type
d’activités a d’ailleurs t
endance à se développer, avec des exemples comme
Wall Mart
,
premier distributeur et première société privée du monde par son chiffre d’affaires et le
nombre de ses salariés. L’audiovisuel joue aussi dans ce type d’acticités un rôle
important.
5)Première puissance technologique
Tous ces éléments s’expliquent aussi parle fait d
e la puissance technologique des EU.
C’est un secteur très vaste, avec une très grande capacité d’i
nnovation, un rôle important
du
RD( Recherche-Développement
) aussi bien public que privé, avec les parcs de
recherche, recherche tout confondu , c’est 3% du PIB, ce qui est très important, volonté
de miser sur le long terme, Grandes universités, Harvard, mais c’est une université
d
’élite, Berkeley, Princeton, Columbia, UCLA
,etc.
Deux fois plus de brevets qu’
en UE, ½ des prix Nobel, et des pôles très
dynamiques comme le
MIT, « Massachussets Institute of Technology
», avec sciences
physiques et économie, près de Boston.
B.) Les autres éléments de la puissance américaine :
1.
La puissance militaire et diplomatique :
Fonction hégémonique dans le domaine diplomatique, forte présence dans les
institutions internationales.
Rôle militaire : 40% des dépenses militaires dans le monde sont américaines. Rôle
essentiel du complexe militaro-industriel.
2.
La puissance culturelle :
Rôle des médias, des images, exportation de la culture américaine, mais c
est également
une arme culturelle, rôle du
Soft Power.
3.
Population et territoire sont aussi source de puissance
Le territoire est grand et étendu, avec une superficie de plus de 9 millions de Km2. Mais
surtout le territoire est
m
aîtrisé, et en conséquence, cela en fait un élément de puissance.
Cela est d
autant plus vrai qu
il y a des ressources naturelles importantes.
Les Etats-Unis, 2011
Page 6
La puissance américaine dans le monde
Les Etats-Unis, 2011
Page 7
Le territoire des Etats-Unis
1000 km
HISTGEOGRAPHIE.COM
OCEAN
ATLANTIQUE
OCEAN
PACIFIQUE
Saint-
Louis
Boston
Miami
ALASKA
HAW AÏ
CANADA
MEXIQUE
New York
Atlanta
Philadelphie
Chicago
Détroit
Phoenix
Denver
Seattle
W ashington
M inneapolis-
St Paul
Houston
Dallas
San Francisco
Pittsburgh
Densité de population
(habitants / km ²)
10
130
32: m oyenne nationale
Population des aires urbaines
(en m illions)
Los Angeles
15
5
3
2
Cleveland
Cincinnati
Tam pa
Portland
Foyers de peuplement et métropoles
S ource: U S C ensus B ureau
Les Etats-Unis, 2011
Page 8
C.) Quelles limites ?
La puissance américaine a des faiblesses et cette hyperpuissance peut de plus engendrée
des critiques.
1 .Les critiques de la « domination américaine »
On peut tout d
abord voir des critiques de l
hégémonie américaine, même si
l
antiaméricanisme n
est pas un phénomène nouveau. Plusieurs pays ou courants
politiques rejettent le modèle américain ( ex. certains pays sur le continent américain
comme le Venezuela ou courant islamiste).
Mais c
est surtout l
implication des EU dans des guerres qui suscitent les critiques les
plus vives.
On lui reproche enfin son
unilatérialisme
.
2. une concurrence économique accrue :
Les EU connaissent de plus en plus de concurrents économiques, d
autant que depuis
2007-2008, les effets de la crise économique se sont fait sentir durablement. Les pays
émergents du Sud sont des concurrents sérieux, tout comme l
UE dans certains
domaines. Les EU sont un pays endetté, et ce point peut être à la fois un atout (rôle dans
les échanges de flux financiers) mais aussi une faiblesse (dépendance vis-à-vis des
créanciers). Mais les EU ont souvent montré de très rapides capacités d
innovation et
d
adaptation.
3. Un modèle en question ?
Le système américain suscite émerveillement (rôle d
Obama) et aussi interrogations
(gestion de la crise sociale, extrémisme politique, faiblesse des mesures de protection de
l
environnement).
L’hyperpuissance américaine : schéma explicatif
Les Etats-Unis, 2011
Page 9
II.
L
Organisation du territoire américain et le rôle de la
façade atlantique :
Le territoire américain obéit à une organisation qui favorise l
expression de la puissance
du pays.
A)
Les grands ensemble régionaux
On doit remarquer que la force et la puissance des EU peut s
appuyer sur de grands
ensembles régionaux :
Nord- Est :
Mégalopole et régions des grands lacs) : fortes densités, centre de commandement
national, principal foyer économique et financier. Tissu industriel en reconversion, mais encore
très présent.
Grandes plaines intérieurs
: grenier à blé, agribussiness
Sun Belt
(ou croissant périphérique si on incluse la région de Seattle) : dynamisme fort, industries
nombreuses dans le domaine militaire ou technologique, rôle de l
économie du soleil
( Californie/Miami).
Rocheuses
: faiblement peuplées, mais potentiel dans le domaine énergétique, tourisme.
Marges de l
Alaska et Hawaï
: énergie pour A et tourisme pour H.
B)
Schémas explicatifs
Un immense territoire
4500 km
2500 km
Floride
Rôle des métropoles et principaux axes de transport
Les Etats-Unis, 2011
Page 10
1000 km
Chicago
Les régions motrices du territoire des Etats-Unis
W ashington
Miami
Phoenix
Houston
San Francisco
Los Angeles
Portland
Seattle
TEXAS
FLORIDE
CALIFORNIE
ALASKA
HAWAÏ
Les espaces
Rust Belt en reconversion
Sun Belt
Espace agricole m ajeur
Les flux
Grandes façades m aritim es
Atlanta
Dallas
New York
Espaces transfrontaliers
B ascu lem en t vers l’O u est et le S u d
Les pôles
M étropoles m ajeures
C)
Le rôle de la façade atlantique ( voir feuille annexe)
Les Etats-Unis, 2011
Page 11
Les Etats-Unis : chiffres clés
Population
: 314 millions, en augmentation
Espérance de vie à la naissance
: 78 ans
Pop urbaine
: 82%
IDH
: 0,956 ( 11
e
rang mondial)
PIB
: 14 300 milliards dollars
PIB/Hab
: 46 000 dollars
Productions (exemples):
1
er
rang pour électricité, automobiles, maïs ; soja ; armement
FTN (exemples)
: Exxon, Wall Mart, General Motors,General electrics