MASTER Mémoire de fin d étude
120 pages
Français

MASTER Mémoire de fin d'étude

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
120 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Niveau: Supérieur, Master

  • mémoire


MASTER 2 Mémoire de fin d'étude Etudes et Recherches en Sciences de l'Information et de la Communication Année universitaire 2005-2006 La réactualisation de l'idée autogestionnaire dans le contexte du débat sur le renouvellement des formes organisationnelles1 Présenté par : Suzy Canivenc Directeur de mémoire : Christian Le Moënne Codirecteur de mémoire : Catherine Loneux Université Haute Bretagne, Rennes 2 4 place du recteur Henri Le Moal 35 000 Rennes 1 Version définitive du mémoire de Master intégrant les remarques faites lors de la soutenance

  • terrain propice au renouveau de l'idée autogestionnaire

  • socialisation

  • entreprise

  • entreprise autogérée

  • reconnaissance de l'efficience du système de contrôle autonome

  • système organisationnel

  • image de la communication interne misant sur les relations interpersonnelles

  • bouleversements organisationnels


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 155
Langue Français

Exrait

MASTER 2 Mémoire de fin d’étude
Etudes et Recherches en
Sciences de l’Information
et de la Communication

Année universitaire 2005-2006



La réactualisation de l’idée autogestionnaire
dans le contexte du débat sur
1le renouvellement des formes organisationnelles



Présenté par : Suzy Canivenc


Directeur de mémoire : Christian Le Moënne
Codirecteur de mémoire : Catherine Loneux



Université Haute Bretagne, Rennes 2
4 place du recteur Henri Le Moal
35 000 Rennes

1 Version définitive du mémoire de Master intégrant les remarques faites lors de la soutenance Remerciements :


Je souhaiterais tout d’abord remercier l’équipe de La Péniche pour l’accueil qu’elle
m’a réservé, le temps que chacun de ses membres m’a accordé, et plus globalement, pour
toutes les informations, références bibliographiques, réflexions, corrections… que chacun m’a
apporté et qui ont nourrit ce travail.
Je remercie également cette entreprise de m’avoir fait découvrir et approché le monde de
l’autogestion en m’ouvrant les portes des réseaux auxquels elle collabore.


Je remercie également mes professeurs pour la qualité de l’enseignement qu’ils
m’ont prodigué au cours de ces trois années passées à l’université de Rennes 2. Je remercie
tout particulièrement M. Le Moenne et Mme Loneux (respectivement directeur et codirecteur
de ce mémoire) qui m’ont laissé une large part d’autonomie dans ce travail tout en
m’aiguillant sur des pistes de réflexions riches et porteuses.


Je remercie enfin l’ensemble des mes proches qui ont supporté (et auront encore
certainement à supporter) mes palabres sur l’autogestion. Je remercie plus particulièrement
Jérémy Ardouin, Michael Aubry, Bernard Canivenc, Guy Cremetz, Frédéric Guillimin,
Frédéric Huet, Gwenaëlle Lorand, Sandrine Rose, Nelly Tournier, Antoine Touzé pour l’aide
qu’ils m’ont apporté dans la réalisation de ce travail.
2SOMMAIRE

Introduction…………………………………………………………………..6




1. L’autogestion : tentative de définition d’un idéal type : ............. 20

1.1. Présentation générale : les idées fortes de l’idée autogestionnaire : .................. 20

1.2. Définition du terme autogestion : ......................................................................... 21

1.3. Caractéristiques essentielles d’une organisation autogérée : les principes
organisationnels clés : ........................................................................................................ 22

1.3.1. La socialisation des moyens de production : .................................................... 23

1.3.2. La socialisation de l’exercice du pouvoir : ....................................................... 25
La socialisation de l’information et de la communication : .......................................................... 25
La socialisation du savoir : ........................................................................................................... 27

1.3.3. Les bouleversements organisationnels liés à la socialisation des moyens de
production et du pouvoir : ................................................................................................ 28
La remise en cause des formes organisationnelles centralisées : ................................... 28
cause de la division du travail ................................................................... 29




2. Théorie autogestionnaire et nouvelles théories
organisationnelles : ............................................................................. 31

2.1. Deux perspectives « subversives » quant à la conception « classique » des
organisations : ..................................................................................................................... 31

2.2. Une même « image » de l’organisation axée sur les activités informationnelles,
communicationnelles et cognitives : .................................................................................. 32

2.2.1. La coopération : ................................................................................................ 32

2.2.2. Les corollaires de la notion de coopération: les thèmes de la décentralisation,
de l’autonomie, de la responsabilisation et la reconnaissance de l’efficience du système
de contrôle autonome : ..................................................................................................... 35

2.2.3. L’effacement des frontières internes et externes de l’organisation: ................. 37

2.2.4. L’intelligence : ................................................................................................. 38
Une intelligence collective basée sur la multiplication des interactions : .................................... 39
Unee pratique réactualisant la thématique de l’apprentissage : ................................. 41
La métaphore du cerveau et la métaphore holographique : ......................................................... 42

3
???????2.2.5. Vers une conception plus anthropologique et moins mécaniste des processus
organisationnels en entreprise : ........................................................................................ 45
La « culture d’entreprise » :.......................................................................................................... 45
La réconciliation des différentes sphères et l’idéal de « l’homme complet » : ............................. 46

2.2.6. Le changement permanent : ............................................................................. 50
Une conception processuelle, dynamique et évolutive des processus de l’organisation ............... 50
Une redéfinition du rôle de l’ordre et du désordre dans les processus organisationnels : ........... 52

2.2.7. La reconnaissance de la diversité et du pluralisme : ........................................ 53

2.2.8. Une nouvelle représentation du travail cherchant à le revaloriser ................... 55
Le travail comme pouvoir d’action : ............................................................................................. 55
La dimension créative du travail : ................................................................................................ 56
Le travail comme outil d’émancipation : ...................................................................................... 56

2.3. Des cadres épistémologiques similaires : .............................................................. 57

2.3.1. Deux approches « systémiques » : ................................................................... 57

2.3.2. Deux pensées dialectiques « processuelles » ou « continuistes » : ................. 58

2.3.3. Deux approches « constructivistes » : 60

2.3.4. Deux pensées complexes : ................................................................................ 62




3. Pratiques autogestionnaires et nouvelles théories
organisationnelles : ............................................................................. 63

3.1. La Péniche : une entreprise autogérée : ............................................................... 64

3.1.1. Présentation de l’entreprise La Péniche : ......................................................... 64

3.1.2. Une entreprise ayant socialisé ses moyens de production : ............................. 66
La socialisation de la propriété juridique de l’entreprise : .......................................................... 67
La socialisation de la propriété financière de l’entreprise : le partage du capital : .................... 68
La socialisation des profits sous forme de salaires: ...................................................................... 68
La socialisation du temps de travail : ........................................................................................... 69

3.2. La Péniche : une organisation mettant en pratique les concepts des nouvelles
théories organisationnelles : .............................................................................................. 71

3.2.1. Un exemple d’organisation holographique : la dissémination des pouvoirs
organisationnels et décisionnels grâce à la dissémination des moyens d’informatio

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents