MINISTERE DE LA JEUNESSE DE L EDUCATION NATIONALE
29 pages
Français

MINISTERE DE LA JEUNESSE DE L'EDUCATION NATIONALE

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
29 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Supérieur
MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES Sciences de la vie et de la Terre MEMOIRE présenté par Mlle Elodie BONNET pour l'obtention du diplôme de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes EXPLORATION DU COMPARTIMENT NK EN PATHOLOGIE HUMAINE Soutenu le 21 octobre 2004 devant le jury suivant : Rapporteur : Dr Yves BENYAMIN Examinateur : Pr Gérard LEFRANC Examinateur : Dr Pascale PAUL - Laboratoire E.P.H.E. de MOTILITE CELLULAIRE Directeur : Dr Yves BENYAMIN Université Montpellier II UMR 5539 Case courrier 107 place Eugène Bataillon 34095 Montpellier cedex 5 - Laboratoire d'Exploration des cellules NK Directeur scientifique : Dr Pascale PAUL Laboratoire d'hématologie Hôpital de la Conception EPHE Banque de Monographies SVT 1

  • expansions pour l'expression de récepteurs kir

  • cellules nk

  • exploration de l'immunité innée en physiopathologie humaine

  • lymphocytes du sang périphérique

  • lymphocytes périphériques chez l'homme

  • exploration du compartiment nk en pathologie humaine


Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 octobre 2004
Nombre de lectures 44
Langue Français

Exrait

MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES Sciences de la vie et de la Terre MEMOIRE présenté par Mlle Elodie BONNET pour l’obtention du diplôme de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes EXPLORATION DU COMPARTIMENT NK EN PATHOLOGIE HUMAINE Soutenu le 21 octobre 2004 devant le jury suivant : Rapporteur : Dr Yves BENYAMIN Examinateur : Pr Gérard LEFRANC Examinateur : Dr Pascale PAUL - Laboratoire E.P.H.E. de MOTILITE CELLULAIRE Directeur : Dr Yves BENYAMIN Université Montpellier II UMR 5539 Case courrier 107 place Eugène Bataillon 34095 Montpellier cedex 5 -Laboratoire d’Exploration des cellules NK Directeur scientifique : Dr Pascale PAUL Laboratoire d’hématologie Hôpital de la Conception
EPHE
Banque de Monographies SVT
1
Boulevard baille 13385 Marseille cedex 05 ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE EXPLORATION DU COMPARTIMENT NK EN PATHOLOGIE HUMAINE 21 octobre 2004 RESUME - + + Les cellules NK sont de grands lymphocytes granuleux caractérisés par un phénotype CD3 CD16 CD56 . Ils représentent de 2 à 31 % des lymphocytes périphériques chez l’homme. Ce sont les cellules effectrices de l’immunité innée qui gênèrent une réponse immune immédiate en réponse à un processus infectieux, tumoral auto-immun ou allogénique. L’activation du compartiment NK se traduit par une prolifération NK, une induction des propriétés cytotoxiques et une augmentation de la secrétions de cytokines/chemokines essentielles à la mise ne place plus tardive de réponse adaptatives plus spécifiques de l’antigène. L’activation NK est contrôlée par l’engagement de tout un ensemble de récepteurs de surface activateurs et inhibiteurs de ces fonctions qui constitue le répertoire NK. Les molécules de classe I du système majeur d’histocompatibilité HLA exprimées à la surface de la plupart de cellules de l’organisme interagissent ainsi avec plusieurs types de récepteurs (KIR, CD94/NKG2A, ILT2) pour inhibiber l’auto agressivité NK. Lorsque l’inhibition est levée par la diminution d’expression du MHC, des mécanismes activateurs se mettent également en place pour lyser les cellules cibles. L’expression de ces différents récepteurs activateurs et inhibiteurs définit des sous populations au sein du compartiment NK d’un individu. L’exploration de ce répertoire et des fonctions cytotoxiques renseignent ainsi sur le statut de l’immunité NK chez un patient. Lors de mon stage, j’ai participé à la mise en place d’une structure de recherche à l’hôpital qui a comme objectif d’appliquer les avancées de la recherche fondamentale concernant les cellules NK à l’exploration de l’immunité innée en physiopathologie humaine. Cette exploration comporte une analyse phénotypique des récepteurs NK et de leurs ligands et une exploration fonctionnelle de l’activité cytotoxique NK in vitro à partir des lymphocytes du sang périphérique. Afin de définir les anomalies du compartiment NK en pathologie, une première étape de mon travail fut de contribuer à établir les valeurs normales caractérisant le compartiment NK et la variabilité de distribution des différentes sous populations NK périphériques, au sein d’une cohorte de donneurs sains Caucasiens. Ces études ont permis de décrire à la fois une grande hétérogénéité inter-individuelle du répertoire NK, mais également une stabilité du répertoire NK dans le temps pour un individu donné. Ces valeurs de références ont ensuite été utilisées pour explorer les particularités du répertoire NK lors de lymphoproliferations NK chroniques. L’oligoclonalité de certaines des ces expansions pour l’expression de récepteurs KIR a été caractérisée chez ces patients. La mise en place de mécanismes inhibiteurs associés à l’inactivation des propriétés cytotoxiques de ces proliférations NK, souvent indolentes, a également été analysés. Cette étude a également permis de caractériser des déficits quantitatifs et fonctionnels du compartiment NK. Nous avons ainsi analysé le déficit NK persistant d’une patiente immunodéficiente souffrant d’infections récidivantes sévères, ainsi qu’un déficit de fonctions cytotoxiques associé à un compartiment NK quantitativement normal, observé chez des patients atteints d’un syndrome d’activation macrophagique. Cette étude est aujourd’hui appliquée au monitoring de l’immunité innée de traitements immunosuppresseurs ou antirétroviraux. Ceci devrait contribuer à une meilleure compréhension du rôle de l’immunité innée dans le contrôle des infections virales ou des complications de la greffe liés aux traitements immunosuppresseurs en transplantation.
MOTS CLEFS: CELLULES NK, REPERTOIRE, KIR, LYMPHOPROLIFERATION NK, DEFICIT NK, SAM.
EPHE
Banque de Monographies SVT
2
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents