NOTE SUR LA PREVENTION DE L'ILLETTRISME extraits

-

Documents
8 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Supérieur, Master, Bac+5

  • mémoire


1 NOTE SUR LA PREVENTION DE L'ILLETTRISME (extraits) Maryse Labroille IEN lettres, chargée du dossier « Prévention de l'illettrisme » dans l'académie de Bordeaux I QU'EST CE QUE L'ILLETTRISME ? : du bon usage des définitions . Face à l'inflation et aux confusions que subit le concept d'illettrisme, accordons nous sur les termes. Pour le moment, la définition donnée par l'Agence de Lutte contre l'Illettrisme retient l'adhésion de tous. Les situations d'illettrisme doivent naturellement être distinguées de l'analphabétisme. Précisons aussi que tant que nous sommes dans le système scolaire, nous ne pouvons parler de lutte contre l'illettrisme réservée au champ des adultes, seul le terme de prévention peut être accepté. Illettrisme Module ANLCI 2003 L'illettrisme caractérise la situation face à l'écrit des personnes qui, bien qu'ayant suivi une scolarité en français au moins cinq années, ne parviennent pas seules et avec le seul recours à l'écrit, à comprendre efficacement un texte écrit portant sur des situations de la vie quotidienne, et/ ou ne parviennent pas à transmettre un message efficacement par écrit. Pour certaines personnes ces difficultés en lecture et écriture peuvent se combiner, à des degrés divers, avec une insuffisante maîtrise d'autres compétences de base comme la communication orale, le raisonnement logique, la compréhension et l'utilisation des nombres et des opérations, la prise de repères dans l'espace et dans le temps, etc. Malgré ces déficits, les personnes en situation d'illettrisme ont acquis de l'expérience, une culture, un capital de

  • fautes en orthographe et des difficultés envers l'écrit semblables

  • fois dans le versant compréhension et dans le versant expression

  • illettrisme

  • trouble

  • personne incapable

  • démarche globale


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 59
Langue Français
Signaler un problème
NOTE SUR LA PREVENTION DE L’ILLETTRISME(extraits)Maryse Labroille IEN lettres, chargée du dossier « Prévention de l’illettrisme » dans l’académie de Bordeaux I QU’EST CE QUE L’ILLETTRISME ? : du bon usage des définitions . Face à l’inflation et aux confusions que subit le concept d’illettrisme, accordons nous sur les termes. Pour le moment, la définition donnée par l’Agence de Lutte contre l’Illettrisme retient l’adhésion de tous. Les situations d’illettrisme doivent naturellement être distinguées de l’analphabétisme. Précisons aussi que tant que nous sommes dans le système scolaire, nous ne pouvons parler de lutte contre l’illettrisme réservée au champ des adultes, seul le terme de prévention peut être accepté.Illettrisme Module ANLCI 2003 L’illettrisme caractérise la situation face à l’écrit des personnes qui, bien qu’ayant suivi une scolarité en français au moins cinq années, ne parviennent pas seules et avec le seul recours à l’écrit, à comprendre efficacement un texte écrit portant sur des situations de la vie quotidienne, et/ ou ne parviennent pas à transmettre un message efficacement par écrit. Pour certaines personnes ces difficultés en lecture et écriture peuvent se combiner, à des degrés divers, avec une insuffisante maîtrise d’autres compétences de base comme la communication orale, le raisonnement logique, la compréhension et l’utilisation des nombres et des opérations, la prise de repères dans l’espace et dans le temps, etc. Malgré ces déficits, les personnes en situation d’illettrisme ont acquis de l’expérience, une culture, un capital de compétences en ne s’appuyant pas ou peu sur la capacité à lire et à écrire. Certaines ont pu ainsi s’intégrer à la vie sociale et professionnelle, mais l’équilibre est fragile, et le risque de marginalisation permanent. D’autres se trouvent dans des situations d’exclusion où l’illettrisme se conjugue avec d’autres facteurs. Cette définition n’exclut naturellement pas une appréhension plus globale du phénomène qui inclut les difficultés qu’éprouvent les personnes à utiliser le calcul et à s’orienter dans le temps et dans l’espace. (cf. définitions du GPLI  groupe permanent de lutte contre l’illettrisme  1991) Analphabétisme UNESCO 1958 Analphabétisme fonctionnel : est fonctionnellement analphabète une personne incapable d’exercer toutes les activités pour lesquelles l’alphabétisation est nécessaire dans l’intérêt du bon fonctionnement de son groupe et de sa communauté et aussi pour lui permettre de continuer à lire, écrire et calculer en vue de son propre développement et celui de la communauté. Pour illustrer ces propos, on peut prendre l’exemple donné par J.M. Besse dans son ouvrage« Qui est illettré ? » (éd. Retz 2003)d’un. Ce chercheur distingue ainsi le message aléatoirement écrit d’un « illettré », message compréhensible, quoique mal orthographié et mal segmenté, dont le sens peut être plus ou moins aisément reconstitué grâce à la coopération du lecteur. EX. 1 Un gapi du la mre(pris sous la dictée :un pays de la mer), EX. 2 Lensamble du tableau et prinsiplaman dans les cameelle de bleu avec un mecerrage resamblan à celu du vin de journee aven que arrive le soir (l’ensemble du tableau est principalement dans les camaïeux de bleu avec un éclairage ressemblant à celui d’une fin de journée avant qu’arrive le soir).
1