Optimisation de la Coordination des Projet de Fin d'Etudes Différentes Interventions sur le Sillon Alsace

-

Documents
70 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Supérieures
Optimisation de la Coordination des Projet de Fin d'Etudes 2010 Différentes Interventions sur le Sillon Alsace Thomas MARCOT Page 1 OPTIMISATION DE LA COORDINATION DES DIFFERENTES INTERVENTIONS SUR LE SILLON ALSACE RAPPORT DE PROJET DE FIN D'ETUDES - Juin 2010 - Auteur : Thomas MARCOT INSA Strasbourg, Département Génie Civil, Option ATE Tuteur SNCF : Gilles SIQUOIR Responsable Unité Voie de Mulhouse, Infra Pôle Rhénan Tuteur INSA : Jean-Jacques ROHE Responsable Aménagement, Conseil Général du Bas-Rhin

  • version finale du programme pour l'annee

  • present project

  • traverses en bois

  • système d'attache

  • vérification de l'efficacité et de l'élasticité des attaches

  • entretien des joints ordinaires

  • tuteur insa

  • organisation de la maintenance

  • intervention


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 129
Langue Français
Signaler un problème
 
  
    
OPTIMISATION DE LACOORDINATION DES DIFFERENTESINTERVENTIONS SUR LESILLONALSACE 
 Auteur :  Tuteur SNCF :  Tuteur INSA :
RAPPORT DEPROJET DEFIN D’ETUDES  - Juin 2010  -
Thomas MARCOT INSA Strasbourg, Département Génie Civil, Option ATE
 Gilles SIQUOIR Responsable Unité Voie de Mulhouse, Infra Pôle Rhénan Jean-Jacques ROHE Responsable Aménagement, Conseil Général du Bas-Rhin  
Page 2 
Je tiens tout d’abord à remercier Gilles SIQUOIR pour la confiance qu’il m’a accordé en acceptant de me proposer ce PFE. Je le remercie également pour son assistance avertie et son sens critique. Tout au long du projet, il m’a guidé et suggéré des pistes de réflexion. Je remercie également Joël BOFFY, planificateur, Claude LEBEAU, responsable de la cellule coordination ainsi que toute son équipe, Sébastien MURA, assistant production à l’unité voie de Mulhouse et Bertrand RIETSCH, coordinateur travaux, pour leur soutien et leur aide tout au long de mon étude. Je ne voudrais manquer d’exprimer ma reconnaissance à l’ensemble du personnel de l’Infra Pôle Rhénan, qui m’a permis de suivre leurs chantiers afin de mieux cerner les différentes contraintes et également de mieux appréhender la problématique de mon étude, qui m’a conseillé, ainsi que pour m’avoir parfaitement intégré au sein de l’unité. Je rends également hommage à ma famille ainsi qu’à mes amis qui m’ont aidé et soutenu tout au long de ce projet. Enfin, le dernier et pas le moindre, je souhaite remercier Jean-Jacques ROHE, tuteur INSA, pour m’avoir suivi et guidé à la fois dans mon étude et dans l’élaboration de ma démarche.  
 
tisamitiOpd ndutEd teiF effDienér 2es0 01C oodrninod  eals   Projation dece Alsael rus s nolliS teIns teontienrv
Remerciements
Thomas MARCOT
udes 201Fin dEtjoted  eed s  rPs onr survtetienetnenI siD 0réff asec nlAliolelS drooC al noitanisamitiOpe  donti
The present project treats with the optimization of the coordination of the various interventions on the furrow Alsace. This study was led during twenty weeks for the French National Railway Company (SNCF), within Infra Pôle Rhénan. Worried of applying the principles of safety to the traffic of trains and an approach of continuous improvement, the SNCF wishes to improve the various phases establishing intervention and mainly that one which concerns the programming of these operations. The main aim of this study will consist in the creation of a simple and useful program for everyone, allowing the coordination and the programming of the various works to realize. A first step of contacting allows to meet the different contributors and also the financial and organizational stakes. Secondly, the contact with the reality of construction sites and everyday life of the various actors allows to make an inventory of fixtures of the present various constraints on all the impacted railroad lines and also the various interventions to be realized. The third step consists, when the analysis of the blocking points and the difficulties resolving has been made, in proposing a program of planning and simple alert resuming for a certain intervention, the available funds of intervention and alerting the impacted contributor. A trial period of the program with, if it’s necessary, improvements to be brought. To conclude, the last step of this study consists in forming and sharing the program with the various concerned actors. Keywords:coordination, planning, programming, arbitration.
Thomas MARCOT
Résumé
Le présent projet traite de l’optimisation de la coordination des différentes interventions sur le sillon Alsace. Cette étude a été menée pendant vingt semaines pour le compte de la Société Nationale des Chemins de Fer (SNCF), au sein de l’Infra Pôle Rhénan. Soucieuse d’appliquer les principes de sécurité pour la circulation des trains et d’une démarche d’amélioration continue, la SNCF souhaite améliorer les différentes phases constituant une intervention et principalement celle concernant la programmation de ces opérations. L’objectif principal de cette étude sera d’aboutir à la création d’un programme simple, utilisable par tous, permettant la coordination et la programmation des différents travaux à réaliser. Une première étape de prise de contact, permet dans un premier temps de connaitre les différents intervenants ainsi que les enjeux financier et organisationnel. Dans un second temps, le contact avec la réalité des chantiers et le quotidien des différents acteurs permet de faire un état des lieux des différentes contraintes présentes sur l’ensemble des lignes ferroviaires impactées et également des différentes interventions à réaliser. La troisième étape consiste, une fois que l’analyse des points bloquants et des difficultés à résoudre a été effectuée, à proposer un programme de planification et d’alerte simple reprenant pour une intervention donnée , les disponibilités d’intervention et alertant les intervenants impactés. S’en suit une période d’essai du programme avec, le cas échéant des améliorations à apporter. Pour conclure, la dernière étape de cette étude consiste à former et faire partager le programme aux différents acteurs concernés. Mots clés :coordination, planification, programmation, arbitrage. Abstract
Page 3 
s ontienrvteIns etneréffiD 0102  sace nlAliolelS us rOptimisationd  ealC oodrnitan ios dePr  etoj ed  niFtEdsedu
Page 4 
Thomas MARCOT
1. INTRODUCTION.............................................................................................................................. 6 2.  7PRESENTATION DE L’ENTREPRISE................................................................................................... 2.1. LASNCF ....................................................................................................................................... 7 2.2. L’INFRAPOLERHENAN....10. .......................................... .................................................................... 2.3. L’ELOG ...................................................................................................................................... 13 2.4. INFRAPOLE-ELOG :DES MISSIONS COMPLEMENTAIRES................................13. .. ..................................... 3.  ............................................................................................................................ 14ETAT DES LIEUX 3.1. LIGNES FERROVIAIRES IMPACTEES................................................................ 1..4 .................................... 3.2. CONTRAINTES............................................................................................................................... 16 4. LES DIFFERENTS TYPES D’INTERVENTION ..................................................................................... 18 4.1. PERIODES DE MISES A DISPOSITIONS DES INSTALLATIONS................8 1.................................................... .... 4.2. LESSCHEMASPLURIANNUELS DEREPARTITION DESCAPACITES(SPRC).................................................... 18 4.3. LESRP0...................................................................................................................................... 21 4.4. LESPRTAULICESARIT....................................................................................................................... 21 5.  ......................................................................................... 22ORGANISATION DE LA MAINTENANCE 5.1. PLAN DE MAINTENANCE......................................................................... ..22....... ................................ 5.2. LASURVET LAMPS ..................................................................................................................... 23 5.2.1. Les vérifications............................................................................................................... 23 5.2.1.1. La vérification de l'efficacité et de l'élasticité des attaches ........................................................ 24 5.2.1.2. La vérification de l’ouverture des joints ...................................................................................... 24 5.2.1.3.  ............................................................................................................... 24La surveillance des rails 5.2.1.4. La géométrie et l’écartement...................................................................................................... 25 5.2.1.5. Conformité .................................................................................................................................. 26 5.2.2. Les interventions ............................................................................................................. 27 5.2.2.1. Entretien des rails ....................................................................................................................... 27 5.2.2.2. Entretien des joints ordinaires .................................................................................................... 27 5.2.2.3. Démontage des joints isolants .................................................................................................... 27 5.2.2.4. Remise en place des anticheminants .......................................................................................... 28 5.2.2.5. Désherbage ................................................................................................................................. 28 5.3. LAMPC ...................................................................................................................................... 29 5.3.1. Limites des organisations antérieures............................................................................. 29 5.3.2.  29 ...............................................................................................................Démarche SPRC 5.3.3. Recherches d’informations.............................................................................................. 29 5.3.3.1. Le matériel .................................................................................................................................. 30 5.3.3.2. Le système d'attache................................................................................................................... 30 5.3.3.3. Les traverses en bois ................................................................................................................... 30 5.3.3.4. Les traverses en béton ................................................................................................................ 30 5.3.4. Les interventions sur les rails .......................................................................................... 31 5.3.4.1. Réparation ou remplacement ..................................................................................................... 31 5.3.4.2. Le meulage .................................................................................................................................. 31 5.3.4.3. Rétablissement des jeux de dilatation ........................................................................................ 32 5.3.5. de l’efficacité du système d’attaches..................................................... 32Rétablissement  5.3.6. Remplacement de traverses............................................................................................ 33 5.3.6.1. Choix du type de traverse à utiliser en plancher béton............................................................... 33 5.3.6.1. Choix du type de traverse en bois ............................................................................................... 33 5.3.6.2. Choix de la nature de traverse à utiliser en plancher bois ou mixte ........................................... 34 
Sommaire
Optimisation de la Coordination des Projet de Fin d’Etudes 2010 Différentes Interventions sur le Sillon Alsace
5.3.7.  37Équerrage - Travelage ..................................................................................................... 5.3.7.1. Équerrage .................................................................................................................................... 37 5.3.7.2. ................................................................73 .............................................age avel........................rT 5.4. MAINTENANCE PREVENTIVE PREVISIONNELLE(MPP)............................................................................ 37 5.5. LE VIEILLISSEMENT DE LA VOIE.......................................................................................................... 38 6. LE PROGRAMME .......................................................................................................................... 40 6.1. OBJECTIFS DU PROGRAMME............................................................................................................. 40 6.2. PROGRAMMEEXCELEXISTANT POUR LANNEE2010........................................................................... 41 6.3. PRESENTATION DU PROGRAMME...................................................................................................... 47 6.4. UTILISATION DU PROGRAMME............................................................ .............84 ................................. 6.5. GESTION DU PROGRAMME.............................................................................................................. 48 6.6. VERSION FINALE DU PROGRAMME POUR LANNEE2011........................................................................ 51 6.6.1. Le programme................................................................................................................. 51 6.6.2. Légende et fiches résumés .............................................................................................. 56 7. ACQUIS PERSONNELS ................................................................................................................... 60 8. CONCLUSION................................................................................................................................ 61 9. ANNEXES...................................................................................................................................... 62 9.1. DOSSIERRP0  CHANTIERC10ST3614............................................................................................ 63 10. LISTE DES FIGURES................................................................................................................... 69 11. REFERENCES ............................................................................................................................ 70   
Thomas MARCOT
Page 5 
Le but de ce Projet de Fin d’Etudes consiste en l’optimisation de la coordination des interventions sur le sillon Alsace. Il s’agit d’une étude menée pour le compte de la SNCF pendant vingt semaines en collaboration avec l’unité de maintenance de l’Infra Pôle Rhénan. Les différentes interventions sur les installations ferroviaires sur un secteur géographique sont de plus en plus complexes. En effet, les contraintes apportées par le propriétaire du réseau, Réseau Ferré de France (RFF), favorisent les circulations ferroviaires au détriment des interventions de maintenance. La planification ainsi que la coordination sont devenues très importantes sur l’ensemble des lignes du territoire français et donc de la région alsacienne. Cependant, il n’existe pas de processus simple, ni de programme adapté pour gérer les demandes, les conflits, ainsi que la programmation fine des chantiers. L’objectif de cette étude a été de mettre en place une procédure ainsi qu’un outil informatique simple permettant de coordonner les interventions des différents services sur un secteur géographique donné, en tenant compte des contraintes de circulation. Pour arriver à atteindre cet objectif, il a fallu dans un premier temps découvrir ce nouveau domaine au travers d’une prise de contact avec les différents intervenants. Ensuite, faire un état des lieux des lignes ferroviaires impactées, des contraintes de circulation, financière ou encore organisationnelle et également des interventions à réaliser, dans le but de dégager des points clés nécessaires à la réalisation du programme. Ce rapport va dans un premier temps présenter l’entreprise qui m’a permis de réaliser mon étude, la découverte d’un nouveau domaine, les différentes interventions à réaliser, ma démarche, des pistes d’optimisation et enfin la version finale du processus ainsi que du programme.  
 
Thomas MARCOT
Page 6 
1.  itnodocurtnI
a Code lnatiordise  nod ej tP or din Fdes detuEfiD 0102setneréf Interventions srul  eiSllnoA sle acOmitptasi noi
                                                      1Source : La découverte de notre entreprise
2.1. La SNCF1 La convention du 31 août 1937 crée, à partir du 1erjanvier 1938 et pour une durée de 45 ans, la Société Nationale des Chemins de Fer Français. C’est une société d’économie mixte dont l’Etat, qui possède 51% du capital, doit devenir actionnaire unique au terme des 45 ans. L’idée directrice de cette convention est de fusionner les différents réseaux en un réseau unifié placé sous la responsabilité de l’Etat et de parvenir à son équilibre financier. A l’expiration des concessions d’exploitation du réseau national par la SNCF, le 31 décembre 1982, la société anonyme d’économie mixte est remplacée par un Etablissement Public Industriel et Commercial (EPIC) dans le cadre de la Loi d’Orientation sur les Transports Intérieurs (LOTI). Cette loi conforte la SNCF dans sa double vocation de service public, contribuant à l’aménagement du territoire ainsi qu’à l’instauration d’un véritable droit au transport en France, et d’entreprise commerciale responsable de sa gestion dans un environnement ouvert à la concurrence. La modification apportée par la loi du 13 février 1997 portant sur la création de l’établissement public Réseau Ferré de France (RFF) en vue du renouveau du transport ferroviaire a pour but de décharger la SNCF du financement des infrastructures ferroviaires et de la dette correspondante, tout en conservant l’exploitation intégrée du chemin de fer, ce qui permet de préserver le lien indissociable entre maintenance, gestion des circulations et exploitation du réseau, point clé de la sécurité et de la qualité du service(cf. Figure 2.1-1).   
pOitimastani noi sedrP  ontie  d Clardooffér0 Di 201udesdtEiF nd  ejoteloil Sler sus onitnevretnI setneage 7 2.MARCOT PT oham s nlAasecispre e lrentoitaed nérP tnes