UER : Fin du renouvellement de l
68 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

UER : Fin du renouvellement de l'équipe dirigeante Big Brother ...

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
68 pages
Français

Description

UER : Fin du renouvellement de l'équipe dirigeante Big Brother ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 106
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

DiffusionAutomne 2001 paraît avec quelques jours de retard car nous tenions à présenter Bjørn Erichsen, nouveau directeur de la télévision nommé par le conseil dadministration du 28 septembre" Il rejoint le nouveau secrétaire général Jean Stock, qui a pris ses fonctions le 1 octobre, et les nouveaux directeurs (opérations, radio) déjà désignés auprès des directeurs en place des départements juridique et technique" À noter également larticle consacré à la remarquable efficacité du réseau Eurovision après les attentats du 11 septembre 2001, sans oublier celui sur ladmission comme membre actif du groupement composé par la Radio-Télévision de Serbie et la Radio-Télévision de Crna Gora (Monténégro), qui dessert la République fédérale de Yougoslavie" Ces derniers mois ont été marqués par un développement extrêmement rapide de ce que certains appellent la télé-poubelle et dautres la télévision-réalité"Big Brother,Survivoret leurs avatars ont envahi les petits écrans, les magazines télé ou «people», et ont même fait la une de certains journaux qualifiés de sérieux" Loccasion pourDiffusionde retracer lhistoire du phénomène et de se demander si la télévision-réalité va creuser son trou ou si tout cela n est quun feu de paille, comme sembleraient le suggérer des scores daudience qui fléchissent" Le voyeurisme serait-il en baisse ? Ce dossier a été réalisé, en particulier, grâce à laide très précieuse du Conseil supérieur de laudiovisuel (France), et de BBC Online*" PS : En couverture, Jean-Bernard Münch, à gauche, passe le relais à Jean Stock" * La Lettre du CSA 140 et 141et http://wwwbbccouk/
DIFFUSION UER 2001/4
UER : Fin du renouvellement de léquipe dirigeante Big Brother, phénomène international La genèse, les réactions Loft Story : le flot et lextase de la démocratie Daniel Bougnoux, professeur, université Stendhal, à Grenoble Suisse : un faux Big Brother Interview de Raymond Vouillamoz, directeur des programmes, TSR The Trench Interview de Dick Colhurst, producteur, BBC 11 septembre 2001 Tony Naets, responsable actualités TV Yougoslavie Rida Attarashany, attaché médias, UER Télévision et e-Europe Groupe interculturel : diversité Inger Etzler, Mosaik, SVT Eurovision 2002 Christine Marchal, coordinatrice du concours Eurovision, UER Télévision publique : performante Professeur Robert G, Picard, Turku, Finlande Danser au son des fictions radio Jeremy Mortimer LEurovision vers le monde Paolo Pusterla, responsable du service marketing, UER IBC 2001 Philip Laven, directeur du département technique, UER Documentation et archives Georges Leclercq, documentaliste, bureau de Bruxelles, UER Actualité numérique Niklas Krantz, chef de projet, SVT Programme / publicité : dialogue difficile ? Michel Grégoire, secrétaire général, EGTA CMRTV : le baromètre Guillaume Chenevière, président Prix Jeunesse international 2001 Ursula von Zallinger, secrétaire générale Prix Italia 2001 Carlo Sartori, secrétaire général
2 6 10 17 19 22 26 28 34 37 40 42 44 46 50 52 55 59 61 64 66
ernard Münch a rra düMcn&heJnaB-i plrJpan-earnBeitpeennoa »lmoccriseacté bil, leq iusiemacr-l  efero plealnniossih émusé ceva,reqsulia éud peiun a évolt lUnioerèinod l ednamare de ss qaniluvaceer zeidnocvnous 0" V 199vier-naj re1 el ,snotincfos ses ri pLoessaélbmd srl eagmmhou ndre argcxeliavart« ua e lUledenérae gésseb eeWA nrRE,* sed noitasinagréo rtelèmpco· uareta s iunestrmans peviceser- snoidarifiditac eekmot orppaytH eegtsoitiqieud s la polcalesdanuqiom iboet l aes rnu dtatsésulauqramerot ,selblou  autneu dngp -éirdo eedp orfonds changementte snidsnetéd eloveemppt enurpottezermeER"P lUlerearppd  em-io mtsaisfuelque q sec ed stnauqraièresanndix dernétrgtaoieé s:nirembdes den mes ed ub nuaer
transformer lUER en un organisme performant et dynamique, à la pointe du progrès en matière de transpa-rence et de rentabilité" Selon Régis de Kalbermatten, ancien collègue de Jean-Bernard à la TSR, qui la précédé au poste de secré-taire général de lUER, &Jean-Bernard prend son travail au sérieux, mais il a toujours su rester modeste" Jai eu le privilège de rencontrer Jean-Bernard et de travailler avec lui dès la fin des années quatre-vingt" Nous avons dès lors noué des liens
· · lOIRT suite à leffondrement du lobbyisme à Bruxelles, dun ser-bloc communiste ; vice dinformation stratégique et dun service de la communica-·déménagement, de Bruxelles à tion efficace" Genève, du département des opé-rations et du département tech- Et cette liste est bien loin dêtre nique ; exhaustive !
* Madrid, 7 juillet 2001
loyauté et damitié" Je suis, à titre personnel, très re-connaissant à Jean-Bernard pour son soutien, ses conseils avisés et sa pré-ssmeéoncico eu,d laueurrt"aanntt  dlea pnrnééciee uqxu ia toviuetsn tp oduer»
UER Jean-Bernard Münch Arne Wessberg Président de lUER
DIFFUSION UER 2001/4
2
«firat sed essiabemrsou-bem rets taoilasi ,érivétes, o-miéconn dsneselbitatn noi-drotiuce  d plaosruec s nedrsse ;·augmehumaines aes dettéliuactaérc; sud noitla r de , deadioétl-l  aoi nvésiden acs vitis tésnad seltcessrueents aux membres; m·luitlpcitaoia dranreus evAel con curcoefs cafiecd  eocll-èugse dévoués, Jean-B,emsed epmstd erniofese prnalision
UER
Bjørn Erichsen a été nommé directeur du département de la télévision par le 110e conseil dadministration de lUER*&
Arne Wessberg, président de lUER, a lopper une banque de formats interac- nomie, dhistoire et de sciences poli-estimé lors de ce conseil que «la di- tifs pour nos membres», a-t-il précisé, tiques (1972-1991)" De 1981 à 1991, versité dexpériences et les qualités de concluant : «La radiodiffusion de ser- il a été producteur de programmes à leader de Bjørn Erichsen dans le do- vice public va avoir à faire face à des DR (programmes éducatifs, voyages, maine de la télévision, ainsi que ses défis importants à lâge du numérique, actualités et talk-shows politiques en compétences professionnelles, corres- où les intérêts commerciaux sont ma- prime time)" De 1991 à 1996, il a été pondent au profil de la personne idéale jeurs; toutefois, les membres de lUER le directeur du European Film pour ce poste" Sa grande expérience représentent un fort potentiel collectif College, école formant des jeunes au du monde de la télévision constitue et sont, de loin, le plus important ré- monde des médias, quil avait fondée" un atout certain pour les services per- servoir de talents, lesquels constituent manents», a ajouté Arne Wessberg" notre richesse et notre force"» Bjørn Erichsen est également président des conseils dadministration de Bjørn Erichsen, qui prendra ses fonc- Jusquà présent, Bjørn Erichsen, Da- Nordvision et de Nordmagi Ltd" Il tions le 1er noisjanvier 2002, a déclaré que couramment anglais" parle de 52 ans était directeur général son but principal est de promouvoir de DR TV (Danemark), membre du linnovation et de développer la copro- conseil dadministration de DR et res- Cette nomination complète le renou-duction entre les membres de lUER" ponsable des chaînes DR 1, DR 2, DR veau de léquipe dirigeante et suit les «Nous devons innover dans de nou- Online, et de DR Interactive, orga- nominations de cet été du secrétaire veaux formats de programme et, pour nisme produisant entre autre, iTV, général et des directeurs des opérations cela, je pense à la mise sur pied eTV, et le télétexte" Après avoir effec- et de la radio" Gaetano Stucchi, an-d&universités de format, pour que les tué ses études à luniversité de cien directeur de la télévision, a quitté chaînes de télé sinspirent entre elles Copenhage, dont il est diplômé en lUER en juin 2001" et bénéficient de leurs propres innova- histoire, Bjørn Erichsen a commencé tions" Nous devrions également déve- sa carrière comme professeur déco- 28 septembre 2001* Genève, Erichsen Bjørn DIFFUSION UER 2001/43
ela télévision farçniaese  tedl i nrrePédez so «tadllav erued xudes eur atioopéruqlasn ,tneHfiaiurcois dinlà s  noitnettceridudGruooy-u,eX vaeips a insBeauchamal elét tassderu Fenncraisévn ioei nnhcit-ceopyl loe de basà la tnaleppaR"»REUe  drsourcpan sofni amronoit , cisoesalpo,ss,rt,tn gécoaiitno smmes, ma-nagemeneuqinhceargorp ,Péi nrHe t ez-rc moneec edlptè suristépérilexnrHePéi UEl  R,nedied t ecisérpancien v"Pour ld sè9188élivisnotéa  lder euctreid euqtnat ne RE lUée àporta api lecuqirnexeépprésice-en vancipm,scuahB-aeyuuoleé ncnoroapi qu ,REUl ed tnediieavGor eaC XstpéD lntnaigutyaloa luoSqu, laion catstB-naanreM drhcnüon-nalisme de Je étel  erpfoseistiene fiz reidsofsntamral àart«lus specion la pde ealm atucalrie  dontisanierodsnartal  : REUlrtien paatioformp-irtnernee ll eà esart srev al rediioctden ops -éaritno,sa pprotant innovation ej-ar teemessinuen H»"ntezér Priraeni cn raXp,uo GouvierBeauyou-itnleil earerd e mélangchamps,llobm esie étys thadlebincgeete élar :otma iu nnd datteuonce qilpmis ,tirpsede ur-teruv oe,ncalité"icéte  tocvn-iiv a-t-il utions»,n uo soduoeza snl  Iady  fsit"orsruosua  tsejuotond -ribt moisainod q ulbci eupicrvsee  lue«qntatros larénég ergiénl  eesrctéiant prouvé, asouleénnap seésso »s«C aes
UER
LUER a donné un dîner* en lhonneur de Jean-Bernard Münch et Henri Pérez, à loccasion de leur départ&
Au cours du dîner, Arne Wessberg a et son énergie jusquaux derniers jours rendu hommage à laction du secré- de son activité professionnelle, ainsi taire général sortant et à sa carrière que pour son appui, sa présence et impressionnante à lUER" Pour le pré- ses conseils tout au long de lannée sident de lUER, le secrétaire général passée" sortant a toujours fait preuve dune «qualité exceptionnelle dans sa façon Répondant au président, Jean-Bernard daborder les défis : «non seulement, Münch a fait le bilan des douze «mer-bien sûr, il réagit, mais bien plus, il veilleuses» annnées passées au milieu essaie de manière proactive dinfluen- de défis permanents et au sein dune cer lévolution, le cours des choses, UER qui a vécu une «évolution for-de modifier lenvironnement»" midable»"
4FIUFD4"e»ofcr001/  2 UERSIONs ais il fleoner netisopnoit ed uccesseursdouterno teptuê-rt,em làrsouujnsdat  ea ezuod s son sn«aujdit,huiourdsus  ,on sotmoemaiavtrn sos rembemsed noitisopsinceilegtnlenoi ,ls po,  surMaà iddrf ti tialli avat à la d, mettanànl UREnoa tcoiulp ed sces el sercieremoi fne ulEUd  emoem,Rc aireré-téral génsed nna qseértau désuieplas in fssebgra t ne uràe-vingt, Arne We
Xtvazee oGyuei reaucou-Bs
5
Rappelant quil était venu à lUER pour, pensait-il, quelques années  quatre ou cinq ans  afin dy «acquérir une expérience internationale à la direction de la télévision», il a expliqué quil avait décidé dy rester lors de la ré-forme de 1995, afin de prendre les res-ponsabilités de la direction des opéra-tions, qui correspondait à un défi : «Créer une entreprise et essayer de faire coexister à lUER lesprit dentreprise et la performance financière avec lesprit coopératif et lesprit de solidarité"»
hampsseW enrne ,greb H :as bér Prientu: J ae-neBnrrad Münch écoute AeFIDISUFU NO ER00 24E1/han 
Henri Pérez a rappelé combien il a toujours été fasciné par la télévision, où il a fait toute sa carrière profes-sionnelle, et par la mission sociale du service public, «informer, éduquer, distraire»"
UER
son succes-seur a s uoahti éuq eenH Priezérserèp seetadnof unt seur fusple hcmeed sr,teni»se lrouvit despr2 eles 7metp erbCoà gnlo Sy,ssuiroetc hoséoi nnetre sesmembres"*saenspdiin, ie-ma renem ruop elbune e dficibénéoton euaatlbévirlueR,UEpèes qreiorc eés à«  enuacité levecefficoisne  t sporétastr
BigD OSBSIErR : RoÉALtITÉ-ThLÉÉerphéno
Big Brother, premier formaten avant-soirée et émission aux heu-res de grande écoute, dédiée à léli-mination dun des participants" Au européen de télé-réalité,Royaume-Uni, la programmation de lémission quotidienne est plus tar-dive, à 23h ; en revanche, lémis-connaît un i e &sion en direct est diffusée en deux mpact maj urtemps, dont une partie aux heures de grande écoute" À lorigine, le concept deBigmes sadressant directement à la camé-Brother, programme néerlandais ra sont filmés en plusieurs épisodes Selon Robert Thomson, directeur produit par Endemol et qui touche dans le cadre dune expérience indi- du centre détude de la télévision à désormais de nombreux pays, est viduelle ou collective), le pro- luniversité de Syracuse (États-simple : neuf candidats cloîtrés dans gramme, adapté dun pays à lautre Unis), le phénomène, au-delà de la une maison, sans contact avec le au fil des saisons, connaît une évo- mode, «est maintenant un style, monde extérieur, filmés et écoutés lution généralisée vers le divertisse- comme lessoap operas, séries les jour et nuit, et subissant des élimi- ment et la fiction" médicales ou légales»" nations progressives" Toutes les chaînes jouent sur lesDéclinaison La mécanique du programme origi- mêmes thèmes : décor «exotique», nal sarticule autour de quelques candidats séliminant entre eux ou/ La déclinaison deBig Brother em-principes : programmation conçue et avec la participation du public" prunte deux voies : une diffusion pour fidéliser le public, publicité Au fil des adaptations, on constate multisupport et une exploitation de massive autour du programme, pro- que la production sinvestit de plus la marque dans dautres program-cessus délimination inédit, distribu- en plus dans le jeu, pour parvenir à mes" tion et activités peu travaillées dans un programme plus rythmé, effi-le programme initial" cace, capable de capter lattention Aux Pays-Bas, comme en Allemagne, des téléspectateurs pendant plus de en Australie ou aux États-Unis, il ny Rattaché lors de son lancement, en deux mois" a pas de chaîne du câble ou du satel-septembre 1999, au genredocu-soap spécialement consacrée au pro-, lite caractérisé par une première forme Dans tous les pays étudiés, à lex- gramme" Seul Internet permet de de «fictionnalisation» du réel (des in- ception de la Grande-Bretagne, la dif- suivre les participants 24 heures/24" dividus anony- fusion deBig Brothersuit un schéma En revanche, lItalie a dédié une identique : programme quoti- chaîne payante à sa retransmission dien de trente minu- continue et lEspagne y a affecté t e s diffusé d e u x c h a î n e s d u s a t e l l i t e " E n Grande-Bretagne, il faudra attendre
6
DIFFUSION UER 2001/4