Claude Gueux

Claude Gueux

-

Documents
2 pages

Description

Résumé de Claude Gueux de Victor Hugo. Notre fiche de résumé sur Claude Gueux a été rédigée par un professeur de français.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 1 726
Langue Français
Signaler un problème

CLAUDE GUEUX
VICTOR HUGO


« Un roman est un miroir qui se promène sur une grande route » Stendhal, Le Rouge et le
Noir :
Ce texte est l’œuvre d’un homme de 32 ans. Mais c’est en 1832, dans La gazette des
Tribunaux que Victor Hugo lit l’histoire de Claude Gueux : les vols commis et sa
condamnation à mort. Il s’inspire donc d’un fait divers réel pour sa nouvelle qu’il, publie en
1834.
Il la présente d’ailleurs, cette nouvelle, non comme une fiction mais comme un récit
réaliste : « il y a sept ou huit ans, un homme nommé Claude Gueux, pauvre ouvrier, vivait à
Paris.      Je dis les choses comme elles sont, laissant le lecteur ramasser les moralités à
mesure que les faits les sèment sur leur chemin. » Victor Hugo se présente bien ici comme
un rapporteur de faits véritables qui se sont produits « il y a sept ou huit ans. » Cette façon
de procéder laisse à penser que ce récit est authentique et que l’auteur est en quelque sorte
un journaliste qui ne ferait que donner à entendre la vérité.
Mais il est indiscutable que Victor Hugo a changé, a transformé l’histoire du véritable Claude
Gueux. Il l’a rendue plus romanesque et plus exemplaire également. Parce que Hugo défend
une thèse (nous y reviendrons), il hausse le personnage éponyme de l’histoire au rang de
héros quasi mythique et en fait le martyr de la justice : « C’était une belle tête. On va voir ce
que la société en a fait. »
Dans ce récit, l’auteur défend donc une thèse : la société est responsable des misères de
l’homme. Victor Hugo est d’ailleurs, à travers ces différents romans (Le Dernier jour d’un
condamné, Les Misérables…) un défenseur infatigable des opprimés. Il cherche à dénoncer
une société injuste, fabricant des êtres mais les condamnant plus tard. C’est un écrivain
engagé dans son siècle. Voici ce qu’il écrit en exergue des Misérables :
« Tant qu’il existera, par le fait des lois et des mœurs, une damnation sociale créant
artificiellement, en pleine civilisation, des enfers, et compliquant d’une fatalité humaine la
destinée qui est divine ; tant que les trois problèmes du siècle, la dégradation de l’homme
par le prolétariat, la déchéance de la femme par la faim, l’atrophie de l’enfant par la nuit, ne
seront pas résolus ; tant que, dans certaines régions, l’asphyxie sociale sera possible ; en
d’autres termes, et à un point de vue plus étendu encore, tant qu’il y aura sur la terre
ignorance et misère, des livres de la nature de celui-ci pourront ne pas être inutiles. »
Dans Claude Gueux, le récit suivra une voie de démonstration afin que le lecteur puisse
adhérer à cette vision des choses. Dans notre texte, le narrateur n’est autre que Victor Hugo,
témoin et nous prenant à partie. C’est en quelque sorte une parabole pour illustrer ce que
Hugo dénonce : la société n’est pas soucieuse des hommes.


Résumé de Claude Gueux :
Claude Gueux,un pauvre homme, vivait avec sa maîtresse et leur fille. Pour avoirvolé du
pain, afin de nourrir sa famille, il est condamné à cinq années de prison. A Clairvaux, Claude
trouve un ami sincère, un véritable compagnon avec lequel il partage ses rations. Il s’agit du
jeune Albin : « Une étroite amitié se noua entre ces deux hommes, amitié de père à fils

© Tous droits réservés - http://www.fichesdelecture.com