Commentaire littéraire sur le Père Goriot

Commentaire littéraire sur le Père Goriot

-

Documents
2 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Intro : Honoré de Balzac (1799-1850 est un immense écrivain français. Il a organisé ces œuvres dans un ensemble de livres appelé La Comédie Humaine (comprenant 137 textes). Le but premier de tous ces textes est de montrer et d’explorer les différentes classes sociales ainsi que les personnes qui les composent.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 07 décembre 2012
Nombre de visites sur la page 24 432
Langue Français
Signaler un problème
Intro : Honoré de Balzac (1799-1850 est un immense écrivain français. Il a organisé ces œuvres dans un ensemble de livres appelé La Comédie Humaine (comprenant 137 textes). Le but premier de tous ces textes est de montrer et d’explorer les différentes classes sociales ainsi que les personnes qui les composent. Cela lui permet de décrire la société de l’époque et les mentalités qui se développent à l’intérieur de celle-ci. Il publia Le Père Goriot en 1835. Le Père Goriot est une personne, délaisser par sa famille, et vivant dans une pauvreté grandissante. Dans cet extrait, il meurt d’une crise d’apoplexie. Pourquoi cet homme d’apparence tranquille est abandonne par sa famille et rongé par une tel maladie ayant entraîné sa mort. Dans une première partie, nous étudierons la famille et les personnes qui entourent le Père Goriot. Puis, dans une seconde partie, nous analyserons la maladie et les conditions de la mort de celui-ci. Pour finir, dans la dernière partie, nous étudierons l’enterrement du Père Goriot. 1ere partie : Dans cette partie, nous allons étudier la famille du père Goriot ainsi que les personnes qui l’entourent. (((( Tout d’abord, le père Goriot vivait dans des conditions de vie misérable. Il n’avait qu’une petite chambre dans une pension et se privait de mangé certains ingrédients car cela lui coutait trop chère. )))) Le père Goriot était une personne qui n’avait que ses filles comme famille. Mais celles-ci, n’attachent aucune importance à leur père, elles ne souhaitent qu’une seule chose, son argent. Mais il ne faut pas croire que le Père Goriot était détesté de tous, il était apprécié par les autres personnes qui l’entourent. En effet, le jeune Eugène de Rastignac apprécie fortement le Père Goriot. Les personnes qu’il côtoie à la pension l’apprécient également. Le père Goriot est une personne sans problème et qui sait se faire discret. En conclusion, le père Goriot était certes détesté par ses filles mais très apprécié par les autres personnes. Dommage que celui-ci vive dans cette pauvreté.
2 eme partie :
Dans cette deuxième partie, nous allons analyser la maladie ainsi que les conditions dans lequel le père Goriot est mort. Dans cet extrait, nous sommes témoin du drame qui touche le père Goriot. En effet, il est sur le point de mourir, il vient de faire une crise d’apoplexie. Dans la pièce où il est installé, il se trouve juste un simple lit et une table de nuit pour pouvoir poser les médicaments qu’il doit prendre. Il n’y a que deux personnes qui reste au près de lui, Eugène de Rastignac et le médecin. Le père Goriot lui, ne souhaite qu’une chose, que ses filles viennent lui rendre visite avant qu’il ne parte. Mais personnes ne vinrent et le père Goriot s’en alla dans un autre monde. Finalement, le père Goriot est parti sans que sa dernière volonté ne soit réalisée, celle de revoir ses filles avant de mourir.
3eme partie Dans cette dernière partie, nous étudierons l’enterrement du père Goriot. Le père Goriot fut transporté de la pension au cimetière du Père-Lachaise dans un corbillard. Le corbillard ne rejoint pas directement le cimetière, il s’arrêta dans une chapelle. Eugène, une fois arrivé à la chapelle, chercha désespérément les filles qui avaient été prévenues de la mort et de l’enterrement de leur père. Une fois le corps présenté a la chapelle, le corbillard repris la direction du cimetière. Au départ du cimetière, deux voitures se présentèrent, se fut les voitures des filles du père Goriot mais elles furent vide. Arriver au cimetière, le père Goriot fut placé dans sa dernière demeure mais personne n’était présent lors de cet enterrement à part Eugène et Christophe (le garçon de peine de la pension). On peut en conclure du fait que le père Goriot peut être une personne apprécié mais personne ne voulut vinrent à son enterrement.