Fiche de révision BAC Français - Résumé : Bel-Ami de Maupassant

Fiche de révision BAC Français - Résumé : Bel-Ami de Maupassant

-

Documents
3 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Retrouvez le résumé de Bel-Ami de Maupassant pour préparer votre Bac de français.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 19 mars 2015
Nombre de lectures 270
Langue Français
Signaler un abus
Nº : 91012
Plan de la Iche :
1. Contexte de création 2. Résumé
Contexte de création
Fiche Cours
FRANÇAIS
Toutes séries
Résumé d’œuvre : Bel Amide Maupassant (1885)
LE TALENT C’EST D’AVOIR ENVIE
Bel Amiest pour la première fois publié en feuilleton dans leGil Blasdu 6 avril au 30 mai 1885 et chez Havard en volume la même année. Maupassant désirait «raconter la vie d’un aventurierqui demandait «», ce de l’espace» et ne permettait pas que cet aventurier soit le héros d’un récit court puisque qu’il fallait l’observer et en rendre compte, en rapport étroit avec son milieu. Maupassant inscrit son personnage dans un univers d’autant plus proche de la réalité qu’il s’agit d’un monde qu’il connaît parfaitement, celui du journalisme. Rappelons que Maupassant a été chroniqueur auGauloispour lequel il a couvert la campagne coloniale de Tunisie, et il se servira de Duroy comme d’un porte-parole lorsqu’il évoquera la question « marocaine ». Maupassant connaît parfaitement les dessous du milieu de la presse, de la politique et des ïnances qui feront à plusieurs reprises l’objet de critiques acerbes dans leGil Blaset dansLe Gaulois. Dès la première page du roman, le thème est lancé : l’argent ; et les dernières pages évoquent une maîtresse au sortir du lit, autre thème majeur du roman.Bel Amientre argent et femmes, reète l’ascension, d’un être qui «porte beau» et qui affronte les pièges de la société dans laquelle il se trouve. Contrairement àUne viequi relate l’existence de Jeanne sur vingt-neuf années, Bel Ami présente l’ascension sociale de Georges Duroy sur à peine trois ans au travers de trois identités liées à son ascension sociale : Geroges Duroy, puis Bel Ami (I, 5) et Du Roy de Cantel (II, 2). De plus, l’action deUne viese situe à près d’un demi siècle avant celle deBel Ami(Une viedébute en 1819 etBel Amien 1880), de même que les œuvres à venir auront pour cadre la société de Maupassant. Ici l’œuvre s’inscrit dans un décor, dans une société connue et vraisemblable. Accusé par la profession journalistique d’avoir peint le monde de la presse avec un regard satirique et peu vraisemblable, Maupassant s’en défend aussitôt, précisant qu’il a «voulu simplement raconter la vie d’un aventurier pareil à tous ceux que nous coudoyons chaque jour dans Paris». Alors se dessine un personnage évoluant dans un arrière-plan quotidien, celui de la presse parisienne, sous fond de vécu, qui fait du roman un récit vraisemblable. Autre différence avec son premier roman, les paysans et la noblesse de campagne laissent place aux petits bourgeois parisiens et aux employés quelconques mais représentatifs de leur milieu. Maupassant sort à peine de son expérience au ministère de la Marine et de l’Instruction publique. Il met alors en place un certain naturalisme des classes aisées, comme le préconisait Goncourt dans sa préface àChérie, et l’adopte par la suite pour les autres romans, en particulier pourFort comme la mortetNotre Cœur.
Résumé
Première partie Chapitre I Georges Duroy est un ancien sous-ofïcier, arrogant, animé par un ardent désir de réussite sociale. Il erre dans les rues du Paris des années 1880, sans argent. Il rencontre un ancien ami, Charles Forestier rédacteur politique àfrançaiseLa Vie pouvoir réussir,. Pour Forestier lui conseille de prendre la voix du journalisme. Duroy est alors invité à dîner chez son ami où il fait la connaissance deM.Walter, le patron, d’autres journalistes et de femmes.
Chapitre II Duroy, d’une grande élégance, se rend chez Forestier où il se met à relater ses souvenirs d’Afrique après avoir donné l’image d’un jeune homme intimidé par la présence de son patron. La facilité avec laquelle Duroy fait revivre ses souvenirs attire l’attention de tous et en premier lieu celle de trois femmes : Mme Forestier, Mme Marelle et Mme Walter. M.Walter veut le revoir le lendemain et lui demande un article sur l’Algérie.
© Tous droits réservés Studyrama 2010 Fiche téléchargée sur www.studyrama.com
En partenariat avec :
1
Nº : 91012
Fiche Cours
FRANÇAIS
Toutes séries
LE TALENT C’EST D’AVOIR ENVIE
Chapitres III et IV Duroy se retrouve chez lui, dans une chambre insalubre et tente de rédiger l’article que lui a demandé M.Walter. La plume tarde à épouser le papier et Duroy ressasse son passé, pense à sa Normandie natale, à ses parents qu’il ne veut pas décevoir. Il conïe son manque d’inspiration à Forestier qui lui propose de rencontrer sa femme, talentueuse dans l’art d’écrire des chroniques. Mme Forestier, après l’avoir écouté attentivement, lui montre comment rédiger un papier captivant. Elle pousse ensuite Duroy à se rendre chez Mme de Marelle tandis qu’arrive le comte de Vaudrec, ami des Forestier. Au journalFrançaiseLa Vie s’étonne de trouver des femmes journalistes. Forestier l’introduit dans le bureau de M.Walter qui, Duroy l’engage pour poursuivre sa série d’articles sur l’Algérie. Duroy découvre le bonheur de lire son article dans le journal et commence à se fondre dans cette atmosphère journalistique. Un début d’apprentissage s’opère alors mais Duroy n’évolue pas encore, il doit sans cesse faire appel à Forestier qui ïnit par lui refuser. Duroy doit alors se résigner à embrasser sa carrière de journaliste sans soutien extérieur.
Chapitre V Les progrès de Duroy tardent à se faire sentir. Il se souvient alors du conseil de Mme Forestier l’incitant à aller rendre visite à Mme de Marelle. Lors de sa visite, Duroy se fait une amie, la petite Laurine, ïlle de Mme de Marelle. Puis c’est Mme de Marelle qui se laisse séduire par cet homme élégant. Après un dîner chez Forestier, Duroy raccompagne Mme de Marelle et lui fait la cour. Peu après elle cède à ses avances et des rendez-vous se succèdent, chez elle, où Laurine baptise Duroy du nom de « Bel Ami », dans la triste chambre qu’il habite, puis enïn dans une garçonnière qu’elle loue pour qu’ils puissent donner libre court à leurs ébats. Le peu d’argent que possède Duroy est vite dilapidé dans les plaisirs qu’offre Paris. Mme de Marelle, ayant perçu les limites ïnancières de son amant, lui fait régulièrement don de petites sommes qu’il rechigne à accepter. Duroy doit satisfaire tous les caprices de cette femme qui lui demande de l’amener aux Folies Bergère, où Rachel, une ancienne conquête du séducteur, le reconnaît. Duroy se sauve laissant Mme de Marelle.
Chapitre VI Duroy confesse à Mme Forestier qu’un sentiment amoureux est en train de naître à son égard.Aussitôt elle le remercie et évoque sa conception de l’amour qu’elle considère comme un danger. Mme Forestier invite Duroy à se rendre chez Mme Walter. Duroy sait se faire apprécier de la gente féminine. La semaine suivante il devient chef desEchos, considérés comme le noyau du journal. C’est alors qu’il met tout en œuvre aïn de proïter de la voie qui s’est ouverte à lui et de poursuivre son but : gravir encore des échelons. Les choses s’accélèrent. Il reçoit l’invitation gratiïante des Walter, perçoit ensuite un salaire bien plus élevé. Il pense cependant toujours à ses modestes parents restés en Normandie. Un grand dîner l’attend en compagnie de tous les journalistes defrançaiseLa Vie . Duroy en proïte pour mieux connaître les deux ïlles de son patron, notamment Suzanne. Il retrouve Mme de Marelle qui le pardonne de son comportement aux Folies Bergère et prévoit un rendez-vous avec elle pour le lendemain.
Chapitre VII Duroy publie ses premiers articles politiques, ce qui lui vaut de sérieuses critiques de la part de ses confrères. Un duel s’impose entre Duroy et un journaliste deLa Plumeune apparente maîtrise de soi et une grandeDuroy, malgré critiques cinglantes.  aux ambition, fait preuve de peu de courage. Le choix d’un duel au pistolet ampliïe sa crainte d’affronter son ennemi. Les balles, par chance, épargnent les deux acteurs de ce duel qui rendra l’honneur àfrançaiseLa Vie , ce qui lui vaut les félicitations de M.Walter et un redoublement de tendresse de la part de Mme de Marelle.
Chapitre VIII Duroy et Mme de Marelle vivent leur amour secret tandis qu’arrivent de Cannes de mauvaises nouvelles concernant la santé de Charles Forestier. Mme Forestier demande l’appui de Bel Ami. Forestier meurt dans d’affreuses souffrances et Duroy en proïte pour réitérer ses avances à Mme Forestier. Duroy doit faire preuve de patience pour arriver à ses ïns.
Deuxième partie Chapitre I Mme Forestier décide d’épouser Duroy qui doit rompre à nouveau avec Mme de Marelle. Les futurs mariés vont passer quelques temps dans le village natal de Duroy. La rencontre entre Clotilde de Marelle et les parents du futur marié n’est pas à la hauteur des espérances de ce dernier. La visite s’écourte et Duroy s’empresse de faire découvrir à sa maîtresse les splendeurs de sa Normandie natale.
Chapitre II Duroy prend la place de Forestier et rencontre les amis politiques de sa nouvelle femme, le comte de Vautrec, Laroche-Mathieu, député et futur ministre, allié avec Les Forestier contre la politique coloniale du gouvernement. Duroy devient rédacteur politique sous le nom de Du Roy de Cantel, ce qui suscite la jalousie de son entourage. Irrité, il déverse toute sa colère sur sa femme. Du Roy s’en retourne alors auprès de Mme de Marelle qui l’accueille froidement.
© Tous droits réservés Studyrama 2010 Fiche téléchargée sur www.studyrama.com
En partenariat avec :
2
Nº : 91012
Fiche Cours
FRANÇAIS
Toutes séries
LE TALENT C’EST D’AVOIR ENVIE
Chapitres III et IV Du Roy retrouve Mme de Marelle dans le salon de sa femme en compagnie de Mme Walter et de ses ïlles. Même si Mme de Marelle le pardonne à nouveau, son attention se porte sur Suzanne. Du Roy veut à toutes ïns séduire la femme de son patron. Son épouse lui annonce une nouvelle campagne contre la politique d’intervention en Tunisie. Bel Ami l’ignore tandis qu’il s’obstine à charmer Mme Walter. Elle ïnit par lui accorder un rendez-vous à l’église de la Trinité. Dans l’église, Du Roy parle à Mme Walter d’amour qui, affolée à cause du péché qu’elle risque de commettre, se montre réticente aux propos du séducteur. Le journal connaît un certain chaos animé par la campagne de presse des Du Roy qui fait tomber le ministère. Laroche-Mathieu devient ministre des affaires étrangères et M.Walter commande à Duroy une chronique sur la colonie africaine. Mme Walter ne résiste plus au charme de Bel Ami et se laisse entraîner dans sa garçonnière.
Chapitre V Au Maroc, les affaires ne sont pas au beau ïxe et il est question d’une nouvelle expédition organisée par Laroche-Mathieu et par Du Roy. Laroche-Mathieu laisse croire que l’expédition n’aura pas lieu. Du Roy est trompé et sa femme souligne sa naïveté en indiquant qu’il s’agit avant tout d’une opération boursière. Du Roy promet de se venger et achète de l’emprunt grâce à l’argent que lui prête Mme Walter dans le but de ranimer la amme de son amant. Déçu par le comportement de sa maîtresse, Bel Ami préfère reporter son attention sur Suzanne et sur Mme de Marelle. Vaudrec est sur le point de mourir et Du Roy s’inquiète de la fortune qu’il va laisser.
Chapitre VI et VII Mme Du Roy est l’unique légataire de Vaudrec avec une fortune estimée à onze cent mille francs. Bel Ami conteste ce testament qui ne le compte pas parmi ses héritiers. Mme Duroy ïnit par partager sa fortune avec son mari. Le couple devient alors millionnaire. La conquête du Maroc est terminée, ce qui rapporte cinquante millions à Walter. Devenu tout-puissant grâce à l’argent, il organise une réception où le tout-Paris est présent. Du Roy, envieux, exprime son mécontentement. Bel Ami repousse Mme Walter. Il a toujours pour objectif de séduire Suzanne. Tandis qu’il déambule au milieu des invités en compagnie de Suzanne, Du Roy aperçoit sa femme au bras de Laroche-Mathieu, ce qui anime chez lui un sentiment de colère et de jalousie. Même la légion d’honneur qu’il reçoit au nom du ministre ne réussit pas à le calmer.
Chapitres VIII et IX Du Roy est un invité régulier de la maison Walter et se montre très attentionné envers Suzanne. Il s’arrange pour que Laroche-Mathieu et sa femme soient pris en agrant délit d’adultère et fait aussitôt part de son désir de divorcer. La presse se charge de mettre ïn à la carrière du ministre. Le temps passe et la réussite de Du Roy est enïn consacrée. Il réussit à séduire Suzanne et ses parents sont contraints d’accepter sa demande en mariage, promesse de triomphes futurs, au grand désespoir de Mme Walter.
Chapitre X Bel Ami poursuit son chemin vers son ascension triomphante. C’est dans une grande douleur que Mme de Marelle doit à nouveau se retirer. Du Roy de Cantel devient rédacteur en chef et fait annoncer son mariage prochain. A l’église de la Madeleine, le jour du mariage prend des allures d’événement national. La cérémonie, célébrée en grande pompe par un évêque, concourt à hisser le personnage au rang de personnalité notoire. Mme Forestier reprend dans un autre journal une expérience similaire à celle essayée avec Bel Ami. Les sept années de l’ascension de Du Roy se referment sur l’image de Mme de Marelle se recoiffant au sortir du lit.
© Tous droits réservés Studyrama 2010 Fiche téléchargée sur www.studyrama.com
En partenariat avec :
3