Lecture d’un récit autobiographique, Vipère au poing d’Hervé Bazin

-

Documents
6 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Séquence 3: lecture d’un récit autobiographique, Vipère au poing d’Hervé Bazin SEANCE 1 Qu ’est-ce qu ’une autobiographie? Etymologie:  auto = soi en latin  bio = de bios en grec, la vie  graphie = de graphein en grec, l’écriture L’autobiographie est un genre littéraire dans lequel l’auteur écrit sur sa propre vie. Question de brevet sur le genre : pour reconnaître le genre autobiographique A quel genre appartient ce texte ? Ce texte appartient au genre de l’autobiographie = idée En effet, on trouve des indices qui le montrent comme, la première personne : « Je », « me »… De plus, le champ lexical de l’enfance : « enfant », « petit ». Enfin, le champ lexical du souvenir est un indice de ce genre : « me souviens ». - la première personne : - le champ lexical du souvenir ; - le champ lexical de l’enfance. Les contraintes du genre autobiographique  préserver l ’anonymat de certains proches (noms changés, surnoms, initiales…) et changer les toponymes (noms de lieux)  le problème de la mémoire  le e de la pudeur: tout n ’est pas facile à dévoiler sur soi Il faut toujours se demander ce qui peut être de l ’ordre du non dit. SEANCE II lecture de l ’incipit Il se met en valeur dès les premières phrases avec la métaphore "Hercule au berceau étouffant les reptiles". Le lecteur sait qu ’il a vécu son enfance en héros. Le théâtre est introduit dans cet incipit, de façon à rendre le récit plus vivant, comme les phrases nominales.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 27 septembre 2013
Nombre de lectures 3 229
Langue Français
Signaler un problème

Séquence 3: lecture d’un récit autobiographique, Vipère au poing d’Hervé Bazin


SEANCE 1
Qu ’est-ce qu ’une autobiographie?

Etymologie:
 auto = soi en latin
 bio = de bios en grec, la vie
 graphie = de graphein en grec, l’écriture
L’autobiographie est un genre littéraire dans lequel l’auteur écrit sur sa propre vie.

Question de brevet sur le genre : pour reconnaître le genre
autobiographique
A quel genre appartient ce texte ?
Ce texte appartient au genre de l’autobiographie = idée
En effet, on trouve des indices qui le montrent comme, la première personne :
« Je », « me »…
De plus, le champ lexical de l’enfance : « enfant », « petit ».
Enfin, le champ lexical du souvenir est un indice de ce genre : « me souviens ».
- la première personne :
- le champ lexical du souvenir ;
- le champ lexical de l’enfance.


Les contraintes du genre autobiographique

 préserver l ’anonymat de certains proches (noms changés, surnoms,
initiales…) et changer les toponymes (noms de lieux)
 le problème de la mémoire
 le e de la pudeur: tout n ’est pas facile à dévoiler sur soi
Il faut toujours se demander ce qui peut être de l ’ordre du non dit.

SEANCE II lecture de l ’incipit
Il se met en valeur dès les premières phrases avec la métaphore "Hercule au
berceau étouffant les reptiles". Le lecteur sait qu ’il a vécu son enfance en héros.
Le théâtre est introduit dans cet incipit, de façon à rendre le récit plus vivant,
comme les phrases nominales.
Régulièrement, le narrateur s’adresse au lecteur de façon à créer la complicité.
"je serrai" : passé simple du verbe serrer à valeur de premier plan.
Je serrai
Tu serras
Il serra
Nous serrâmes
Vous serrâtes
Ils serrèrent

Les informations de cet incipit : - concernant le narrateur : il est orgueilleux, comme le désigne la métaphore
d’Hercule qu’il emploie pour se définir. Il est jeune.
Il est naïf, voire inconscient, tout en faisant preuve de courage.
Le narrateur est par ailleurs très déterminé : c’est ce que montre l’anaphore du
verbe « serrer ».
- Socialement, le narrateur appartient à une famille bourgeoise, catholique qui
vit dans une imposante maison.


La dimension symbolique de cet incipit :

A travers ce jeu avec la vipère, le narrateur nous annonce le combat qu’il livrera
durant tout le récit à sa mère. On peut faire ce rapprochement, car le narrateur lui-
même le fait : « […] je retrouverais dans les prunelles de Folcoche, je veux dire
ma mère […] ».


Séance 3 : le chapitre II, « La Belle Angerie »
Longue présentation des ancêtres de la famille.
Retour p.13 « Le hasard […] » Une présentation de la famille du narrateur, les
Rezeau.
Madame Rezeau n’a pas été aimée par ses parents : « Elle avait été élevée,
vacances comprises, dans un pensionnat […] »
Elle a fait un mariage d’argent.
Le narrateur et son frère aîné ont été retirés nourrissons à la garde de leur mère.

Le chapitre III
Grand-mère mourut. Ma mère parut. Et ce récit devient drame.
Raccourci saisissant qui résume la vie heureuse du narrateur et annonce le récit.

Chapitres IV et V
- L ’arrivée de la mère (chap IV)
- La description des Rezeau

Quelques procédés et figures de style:
La prolepse:
"je saurais plus tard s'appeler la haine et que je retrouverais dans les prunelles de
Folcoche": une prolepse. C ’est un procédé de style par lequel le narrateur
annonce ce qu ’il va se passer dans la suite du récit.
L ’analepse est le procédé inverse de la prolepse (retour en arrière).

La métaphore filée de la montre: une métaphore filée est une figure de style
proche de la métaphore, mais cette métaphore se poursuit dans le texte. Ici, la
vipère est décrite avec l ’image d ’une montre dont le ressort saute du boîtier.

La phrase nominale: "Appels, exclamations entrecroisés, affolement de talons
par les escaliers." Il s ’agit d ’un procédé de style dans lequel la phrase n ’a pas de verbe. C ’est un moyen de raconter de façon rapide et de rendre la scène plus
vivante.

L ’énumération: procédé de style par lequel en une phrase sont énoncés de
nombreux détails entrecoupés de virgules dans le but d ’être précis, ou de
suggérer le nombre.

Les procédés comiques dans VAP

Dans ce récit poignant, les procédés comiques se multiplient pour éviter au lecteur
de sombrer dans la dépression:
 l ’ironie: dire le contraire de ce que l ’on pense
 l ’auto-dérision: se moquer de soi-même


Chapitre VI
Une date qui indique que ce qui est raconté est très marquant. Titre possible:
l ’emploi du temps.
Activités
- Reconstituer l’emploi du temps
Heure activité














- Lister les règles imposées aux enfants

Chapitre VII
"Du soupçon Mme Rezeau fit un dogme": une croyance établie que la confiance
n’existe pas.
Décomposition de « anagoniste » : préfixe « anti » = contre, gon = le côté en grec.
« manœuvrer » montre que Folcoche est manipulatrice.
Madame Rezeau est machiavélique: elle utilise Cropette en lui accordant des
privilèges contre ses deux autres enfants.
Activités :
- relevez les métaphores par lesquelles le narrateur désigne sa mère et
l’atmosphère de la maison.
Méthode : vous nommez la métaphore
vous dites ce qu’elle désigne
vous la citez entre guillemets

- Relevez des exemples d’ironie : montrez l’effet de ce procédé dans un récit
si dur.
- Indiquez l’origine du surnom de leur mère.

Chapitre IX
- "euphémisme sacerdotal" p.25: l ’euphémisme, comme la litote sont des figures
d ’atténuation. Elles permettent de dire le moins pour dire le plus. Ex: "Il est parti"
pour "Il est mort".
Ce chapitre pourrait s ’intituler "L ’agonie de la vipère".
Activité : Explication du passage de la « Pistolétade »
1. Quels niveaux de langue sont présents dans le texte ?
Montrez-le à l’aide d’exemples et dites à quelles lignes ils se situent. Expliquez
l’effet de cette alternance. 4 points

2. Quel procédé de style retrouve-t-on dans ce texte ? Montrez-le en en expliquant
l’effet. 3 points

3. Par quel type de phrase le narrateur se moque-t-il de sa mère ? 2 points

4. Par quelle allitération le narrateur exprime-t-il sa haine ? Montrez-le. 2 points
5. Quels mots de la même famille que « pistolétade » sont présents dans le
texte ? 2 points
Expliquez ce mot en rappelant quelle figure de style il utilise. 2 points
















Chapitre X
La métaphore filée de la guerre commence avec ce mot trêve: à partir de là, la
métaphore de la guerre va être omniprésente.

1. Relevez tous les mots et expression qui créent la métaphore filée de la
guerre.
Justifiez la présence de cette métaphore.
2. a) Un passage de ce chapitre peut être rapproché d’un autre : lequel ?
b) Relevez les éléments communs à ces deux passages.

Chapitre XI (sauf p.100 à la fin)

L ’anaphore "cette voix" donne une importance toute particulière à ce qui résume
la personnalité de Folcoche.
Activité :
1. qu’est-ce qui surprend le lecteur ?
2. montrez que ce chapitre est celui de la reconquête.

Chapitre XII (sauf p.110 à 114)

Activité :
1. qu’est-ce que le « cartel des gosses » ?
2. en quoi consiste-t-il ?

Chapitres XIII et XIV (sauf p.128/134 et 136 à 141)
Activité :
1. comment Folcolche envisage-t-elle la reconquête ? PA
2. en quoi le voyage du chapitre XIV constitue-t-il un rebondissement dans
l’intrigue ?

Chapitres XV à XVII
Activité :
1. qu’est-ce qui est comique dans ces pages ?

Chapitres XV à XVII
Activité
Donner un titre à ces chapitres et justifier.

Chapitre XX
Activité
Quels sont les procédés de l’introspection ?

Chapitre XXI à XXIII jusqu’à LA PAGE 234 (à ne pas lire)
"DEUX mois ont passé": une ellipse qui accélère le rythme et nous conduit à
Reprendre p.234 et chapitre XXIV
Activité
Justifiez le machiavélisme de Folcoche Quel rôle le taxaudier a-t-il pour le narrateur ?

Le dernier chapitre : qu’est-ce qui le rend émouvant ? (procédés).