Les femmes savantes

Les femmes savantes

-

Documents
2 pages

Description

Résumé des Femmes savantes de Molière. Notre fiche de résumé sur Les femmes savantes a été rédigée par un professeur de français.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 499
Langue Français
Signaler un problème
Les Femmes savantes Molière  Les Femmes savantes est une comédie de Molière en 5 actes et en vers. Elle est représentée pour la première fois le 11 mars 1672 au Théâtre de la salle du Palais-Royal, par la Troupe du Roi. Ses sources sont multiples ; Molière se serait inspiré des Visionnaires de Desmarets de Saint-Sorlin (1637), ou encore des ouvrages de Madeleine de Scudéry, ainsi que de querelles et de personnages bien réels. La pièce est annoncée dès 1668, d’ après le Mercure Galant.  Le public est néanmoins déçu par la « froideur » des Femmes savantes par rapport à d’ autres pièces populaires du dramaturge.   RESUME DE LA PIECE  Acte I  Armande et Henriette, les deux filles du « bon bourgeois » Chrysale, se disputent dans la   demeure familiale. Amande reproch e à sa sœur son obsession pour le mariage, au lieu d’ étudier la philosophie. De plus, Henriette veut épouser Clitandre, qui auparavant courtisait Armande. Paraît Clitandre, qui choisit instantanément Henriette. Son problème est désormais de savoir comment obtenir de sa mère Philaminte la main de sa bien aimée. Refusant de céder au caractère faussement intellectuel de Philaminte, le jeune homme essaie de rallier la sœur de Chrysale à sa cause, Bélise. Toutefois, cette dernière, qui est une femme précieuse, se figure que Clitandre est en fait amoureux d’ elle.   Acte II  Le frère de Chrysale, Ariste, soutient auprès du père de famille la requête de Clitandre. Bélise a beau s’ interposer, les deux frères ne l’ écoutent pas et Chrysale accorde la main de sa fill e à Clitandre. Pour autant, cet accord n’ est pas suffisant. Il faut en effet obtenir l’ approbation de Philaminte, ce qui fait trembler Chrysale…   Justement, Philaminte décide de renvoyer leur servante Martine pour sa supposée incorrection de langage. Chry sale n’ ose même pas s’ y opposer ; de même ne réagit-il pas plus lorsque sa femme lui annonce qu’ elle veut marier Henriette à Trissotin, un bel esprit à son goût. Ariste reproche à son frère sa grande faiblesse.  Acte III  Un beau matin poétique, Armande, Bélise et Philaminte reçoivent Trissotin. Elles sont en totale admiration devant la déclamation de vers ridicules qu’ il leur propose en spectacle. Pour mieux les flatter, l’ homme pédant fait l’ éloge de leurs obsessions pseudo -
 © Tous droits réservés  
 
 http://www.fichesdelecture.com