Livre de grammaire bilingue arabe

Livre de grammaire bilingue arabe

-

Documents
271 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

GRAMMAIRE ARABE BILINGUE ÊÊÊČÊÊÊÊ Ê ČÊ ƨºȈ LjǻǂǨÌdz¡ ƨǤǴdzƖƥ ƨȈƥ ǂǠÌdz¡ ƨǤǴdzƖƥ ȆƥǂǠÌdz¡ ȂƸċǼ dzÈ¢ ċÌÈÈċÈ È ÈÈÈ ČÈ ÉÌ È Texte arabe du CheikhMohammed Ben Mohammed Ibn Daoud ElSanhadji. Traduction en français et commentairesG¶$QDwV GH CLERCQ et Paul CASIMIR. . Ê Ê Ê Ǻƥ ƾċǸƸǷ ÊƺȈċ ȆÊ ƳƢȀǼċǐdz¡ ʮ¦® ÊǺƥ¡ ÊƾǸƸǷ ÊnjǴdzƥ ǂǠÌdz¡ ȆÌÉÌÈÉÌÈÉÌČÈÈ ČǎċǼdz¢È Č ċ Ê ċÊ ÊČ Ê dz ϙέϼϛ ϭΩ β˶ΎϧǴǤ Ȅdz¡dz¡ǨÌƨ ÌLjȈÈǂǻ  ċƨ ÊÈ ÈȈǴ ǾǴǟ ǟǪǸƳ¤ Ǿƫ Âǂº È È Ì ÈÈ ÈÈ ÈÉ È È ÌÈ ήϴϤϳίΎϛ ϝϮΑ ϭ ˴ Le titre du texte arabe est « introduction à la Djourroumiyya » Ê Ê ÉƨǷďƾǂǠÌdz¡ ČǎċǼdzÈ¢ dz¦ǸÌǬċȈǷÉƨȋÈ ¡ǂČƳÌÈ ǼȺȂ¦ǻƥǾȆ ǟ È ÉÌ Č É ÉÈ ÉÈ }G @NO G> @NO ?_NCJINOMPDO @NO PI _G_H@IO ?

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 04 octobre 2017
Nombre de visites sur la page 29
Signaler un problème




GRAMMAIRE ARABE BILINGUE

ÊÊÊČÊÊÊÊ
Ê ČÊ
ƨºȈLjǻǂǨÌdz¡ƨǤǴdzƖƥÂƨȈƥǂǠÌdz¡ƨǤǴdzƖƥȆƥǂǠÌdz¡ȂƸċǼdzÈ¢
ċÌÈÈċÈ
È ÈÈÈ ČÈ ÉÌ
È




Texte arabe du CheikhMohammed Ben Mohammed Ibn Daoud
ElSanhadji. Traduction en français et commentairesG¶$QDwV GH
CLERCQ et Paul CASIMIR.
.

Ê Ê
ÊǺƥƾċǸƸǷÊƺȈċȆÊ
ƳƢȀǼċǐdz¡Ê®Â¦®ÊǺƥ¡ÊƾǸƸǷÊnjǴdzƥǂǠÌdz¡
ȆÌÉÌÈÉÌÈÉÌČÈÈČǎċǼdz¢È
Č ċ
Ê ċÊ ÊČ Ê
dz
ϙέϼϛ ϭΩ β˶΋Ύϧ΃ǴǤȄdz¡dz¡ǨÌƨÌLjȈÈǂǻÂċƨÊÈÈȈǴǾǴǟǟǪǸƳ¤ǾƫÂǂº
È È
Ì ÈÈ ÈÈ ÈÉ È È ÌÈ
ήϴϤϳίΎϛ ϝϮΑ ϭ
˴




Le titre du texte arabe est « introduction à la Djourroumiyya »

Ê
Ê
ÉƨǷďƾǂǠÌdz¡ČǎċǼdzÈ¢
dz¦ǸÌǬċȈǷÉƨȋÈ¡ǂČƳÌÈ ǼȺȂ¦ǻƥǾȆǟ
È ÉÌ Č
É ÉÈ ÉÈ


}G< BM<HH<DM@y >@NO G< GD=@MO_}y

} N<>><B@M G@ G<IB<B@y >@NO ?_N<MH@M GCJHH@y GDNJG@M ?<IN G@ >C<JN ?P
HJI?@}I G<IB<B@ =D@I >JINOMPDO @NO PI _G_H@IO ?@ GD=@MO_| @ G<IB<B@
permet de se défendre intellectuellement, moralement, physiquement,
<HJPM@PN@H@IO}».

Michel DEON?@ G><?_HD@ AM<I]<DN@



}G< BM<HH<DM@ >@NO >JHH@ G< >JIADOPM@: plus on en mange, plus on
<DH@}»
e
Auteur anonyme,(XXI siècle)



Article L. 111-1 du Code de la propriété intellectuelle:
L'auteur d'une°XYUHde l'esprit jouit sur cette°XYUH, du seul
fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif
et opposable à tous.
Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral,
ainsi que des attributs d'ordre patrimonial [...].
Article L. 123-1 du Code de la propriété intellectuelle:
L'auteur jouit, sa vie durant du droit exclusif d'exploiter son°XYUH
sous quelque forme que ce soit et d'en tirer un profit pécuniaire.
Au décès de l'auteur, ce droit persiste au bénéfice de ses ayants-droits

pendant l'année civile en cours et les soixante-dix années qui suivent.

Ce travail et cette publication doivent énormément aux travaux du professeurBRESNIER.
En 1836, à la demande du Ministère de la guerre, le linguiste Antoine Silvestre de Sacy
désigna Bresnier, brillant élève de l'Ecole des langues orientales, pour fonder à Alger un
institut d'enseignement de la langue arabe. Puis,SURIHVVHXU j OD FKDLUH G¶DUDEH j $OJHr, il
publia en 1846 une étude similaire en la dédicaçant,


A
/¶(&2/( ,03(5,$/( (7 63(&,$/(
DES LANGUES ORIENTALES

AUX MÂNES
DE SON ILLUSTRE CHEF
SILVESTRE DE SACY


Humble hommage
0DUTXH G¶XQ FRQVWDQW VRXYHQLU

Ces deux illustres arabisants sont suivis, entreDXWUHV G¶$XJXVWH 3(5,(5 TXL pGLWD DX WRXW
ème
début du XIXsiècle une «Nouvelle grammaire arabeª RXYUDJH GH UpIpUHQFH MXVTX¶j FH
MRXU GRQW LO HVW DLVp GH UHWURXYHU O¶LQIOXHQFH GDQV OHV SXEOLFDWLRQV SRVWpULHXUHV HW OHV
HQVHLJQHPHQWV G¶DXMRXUG¶KXL 2Q QH V¶pWRQQHUD GRQF SDV TXH OHV H[SOLFDWLRQV HW FRPPHQWDLUHV
du texte original arabe qui énonce succinctement les principes élémentaires de la syntaxe de la
ODQJXH DUDEH V¶HQ LQVSLUHQW DXVVL RX UHSURGXLVHQW LQWpJUDOHPHQW FHW HQVHLJQHPHQW


ème
Le texte en langue arabe date, lui, du début du XIIIsiècle de notre ère : mais il est encore
DXMRXUG¶KXL XWLOLVp GDQV OHV © médersa» ou dans le monde associatif musulman français pour
O¶pWXGH GH OD ODQJXH DUDEH VL QpFHVVDLUHj FHOOH GX GLYLQ &RUDQ 6RQ DXWHXU 0RKDPPHG %HQ
Mohammed Ibn Daoud El-Sanhadji, né en 672 (1274 après J.C.) et mort à Fès en 723 (1323
après J.C.) appartenaitj OD WULEX GHV 6DQKDGMD UpSXWpH SRXU DYRLU pWp j O¶RULJLQH GH OD G\QDVWLH
almoravide, et était surnomméIbn Adjourroum, si bien que son livre prit le titre de
AdjourroumiyyapuisDjourroumiyya. Ce surnom deDjourroumiest un mot berbère dont on
a pensé lonJWHPSV TX¶LO TXDOLILDLW XQ UHOLJLHX[ GHsoufioufakir. Il est plus vraisemblable que
Mohammed Ben Daoud El-Sanhadji était originaire, ou a étudié, dans une zaouïa appelée
Ê
guerrouma, c'est-à-dire, après transcription en langue en arabe,ȆǷÂǂƳ '¶Rù son surnom.
ċÉËÉ
2Q GLW TX¶LO UpGLJHD FH OLYUH IDFH j /D 0HFTXH VHORQ OD OpJHQGH SRXU O¶LQVWUXFWLRQ GH VRQ ILOV
Ê
Èȋ¡ƨǷďƾºǬǸdzÌnnaissance
sous le véritable titre deƳǂ¢ǷÈȈċƨÉÈÉÌcomme une introduction (à la co
Č
É ÈÉ

GH OD ODQJXH DUDEH G¶(O-Adjourroumy.
&H OLYUH HXW XQ VXFFqV FRQVLGpUDEOH 2Q GLW TX¶XQH VRL[DQWDLQH GH FRPPHQWDWHXUV SXEOLqUHQW
des études sur cet écrit à la concision remarquable: cet ouvrage a été expliqué, commenté,
paraphrasé, mais jamais amélioré. Il contient quelques imprécisions: nous donnons les
explications complémentaires, en notes, si nécessaire.

AVANT-PROPOS

$SSUHQGUH OD ODQJXH DUDEH SRXU XQ IUDQFRSKRQH HVW DXMRXUG¶KXL FKRVH DLVpH: de nombreuses
méthodes, maints enseignements en lycées, collèges, universités ou associations islamiques
SHUPHWWHQW O¶DFTXLVLWLRQ G¶XQ YRFDEXODLUH GH EDVH GH FRQQDLVVDQFHV JUDPPDWLFDOHV DVVH]
VDWLVIDLVDQWHV G¶XQH SUDWLTXH GH O¶pFULWXUH j O¶DLGH G¶XQ GLFWLRQQDLUH ELOLQJXH 0DLV DYDQFHU
plus avant vers une utilisation courante est plus difficile, et rebute la grande majorité des
débutants O¶HQVHLJQHPHQW HQ ODQJXH IUDQoDLVH G¶XQH ODQJXH pWUDQJqUH WHO TXH SUDWLTXp
DXMRXUG¶KXL GDQV QRV pWDEOLVVHPHQWV G¶HQVHLJQHPHQW SXEOLF DWWHLQW YLWH VHV OLPLWHV &HUWDLQV
HQVHLJQDQWV O¶RQW ELHQ FRPSULV HW TXHlques ouvrages bilingues permettent la pratique assidue
de la langue arabe F¶HVW GH FHWWH LQLWLDWLYH TXH QRXV QRXV LQVSLURQV SRXU WUDGXLUH OHV SULQFLSHV
élémentaires de grammaire et présenter un bilingue qui se veut original et didactique.
3XLVTX¶LO QRXV fautapprendre la grammaire arabe pour devenir un arabisant moyen (pour
FRPPHQFHU« DXWDQW OH IDLUHGDQV FHWWH ODQJXH HW DLQVL PpPRULVHU j OD IRLV XQ YRFDEXODLUH
QRXYHDX HW TXHOTXHV W\SHV GH SKUDVH G¶XQ ©bel arabe classique ». Pour ensuite, être capable
G¶DERUGHU VHXO XQ RXYUDJH GH JUDPPDLUH pFULW HQ ODQJXH DUDEH RX VXLYUH XQ HQVHLJQHPHQW GH
cette langue en pays arabe. Tel est le but, simple, de cet ouvrage.

Encore fallait-LO SRXU O¶DWWHLQGUH V¶pORLJQHU GH OD SUpVHQWDWLRQ RULJLQHOOH 1RXV DYRQV GRQc
WUDQVIRUPp OHV FKDSLWUHV HQ OHoRQV JDUGDQW OD VWUXFWXUH GH O¶DXWHXU DUDEH ELHQ TXH OHV
ORQJXHXUV GH FKDFXQ G¶HX[ VRLHQW WUqV GLIIpUHQWV &H FKLIIUH HQ HIIHW FRUUHVSRQG j SHX SUqV j
une année scolaire (référence FDOHQGULHU XQLYHUVLWDLUH GH O¶,QDOFR HW LQGXLW O¶REOLJDWLRQ
G¶DSSUHQGUHSDU F°XUtexte arabe (il représente environ 10/11 pages dans son intégralité) le
HQ XQH DQQpH FDOHQGDLUH XQH OHoRQ SDU VHPDLQH VFRODLUH &¶HVW O¶REMHFWLI HVVHQWLHO: il est vain
de prétendre vouloir parler ou écrire une langue sans en connaître sa grammaire. Pour faciliter
cet apprentissage, nous avons présenté au sein de chaque leçon le vocabulaire nouveau (le
WHPSV G¶pWXGH QH GRLW SDV rWUH FRQVDFUp j OD ODERULHXVH UHFKHUFKH GDQV XQ GLFWLRQQDLUH PDLV
GRLW O¶rWla mémorisation), ou sensé être nouveau pour un débutant, puisque nous estimonsre à
TXH FHW RXYUDJH LQWpUHVVH O¶pWXGLDQW HQ ODQJXH DUDEH TXL D GpMj VXLYL GHX[ RX WURLV DQV G¶pWXGH

Nous indiquons une traduction du texte arabe pour faciliter sa compréhension F¶HVW GX ELHQ
mauvais français, puisque cela consiste généralement à suivre au mot à mot le texte arabe, et
ORUVTXH OD SKUDVH DLQVL WUDQVFULWH Q¶HVW SDV GH FRPSUpKHQVLRQ DLVpH RX LPPpGLDWH QRXV
proposons à sa suite une traduction plus traditionnelle. Le lecteur comprendra que le texte en
ODQJXH IUDQoDLVH Q¶D SDV G¶LPSRUWDQFH:F¶HVW OH WH[WH HQ ODQJXH DUDEH TX¶LO FRQYLHQW GH
FRPSUHQGUH HW DSSUHQGUH 0DLV ELHQ VRXYHQW OD VHXOH WUDGXFWLRQ Q¶HVW SDV VXIILVDQWH HW QRXV
DYRQV MXJp XWLOH G¶DMRXWHU GHV FRmmentaires en langue française pour expliciter une règle
énoncée et rattacher cet enseignement à celui que nous avons reçu initialement en langue
IUDQoDLVH 2X HQFRUH SRXU FRPSOpWHU O¶HQVHLJQHPHQW GX FKHLNK 0RKDPPHG %HQ 0RKDPPHG
Ibn Daoud El-Sanhadji. Mais il faut dire que cette «grammaire »est, à bien des égards,
incomplète et ne peut constituer, en aucun cas, un outilunique de référence.

&¶HVW GLUH OD OLPLWH GH FHW RXYUDJH: rien non plus de novateur, mais une méthode simple pour
améliorer son niveau de connaissance en langue arabeà partir du texte de grammaire
référent, base des études grammaticales des peuples musulmans.

(Q XQ PRW F¶HVW OH PDQXHO TXH QRXV DXULRQV VRXKDLWp WURXYHU ORUVTXH QRXV DYRQV FRPPHQFp
nos études de langue arabe.

Tableau des abréviations

adj. adjectiffig.figurémasc.masculin

adv. adverbegram. grammairepl. pluriel

art.articleimp. impératifprép. préposition

c.o.d.FRPSOpPHQW G¶REMHWind. indéfiniprov.proverbe
direct
compl. complémentindir. indirectqc. quelque
chose
conj. conjonctionintr.intransitifqnTXHOTX¶XQ

dém. démonstratifinv. invariablesing. singulier

écon.économieisl. islamologiethéo. théologie

ex. exempleling. linguistiquetrans.transitif

fém. fémininlitt.littératurev.verbe


Calligraphie du texte arabe

Ce texte est réalisé à partir du logiciel Windows XP (voir les règles de présentation du site
« arabebilingue ») :GRQF G¶XQ RXWLO TXH FKDFXQ G¶HQWUH QRXV SHXW XWLOLVHU IDFLOHPHQW HW SRXU
un investissemeQW UDLVRQQDEOH ,O HVW KHXUHX[ TXH O¶LQIRUPDWLTXH SHUPHWWH DXMRXUG¶KXL FHWWH
écriture dans des conditions simples, pour un résultat imparfait, mais assez satisfaisant au
UHJDUG GH OD SUREOpPDWLTXH TXH SRVDLW O¶LPSUHVVLRQ GH FHWWH pFULWXUH GDQV OH SDVVp )Dut-il se
VRXYHQLU TXH O¶RQ D HQYLVDJp GDQV OHV DQQpHV G¶DEDQGRQQHU OH FDUDFWqUH GH O¶pFULWXUH
DUDEH SRXU OH FDUDFWqUH ODWLQ j O¶LQVWDU GH FH TX¶DYDLW UpDOLVp OD 7XUTXLH GH .pPDO $WDWXUN!
Que perdure la querelle de la nécessité de vocaliser ou non entièrement un texte arabe ! Qui
Q¶D SDV FRQQX OHcombat, dictionnaire en main, contre un texte non vocalisé pour un douteux
« décryptement » ?Et enfin, citons cette phrase célèbre du professeur Anîs Furayha de
O¶8QLYHUVLWp DPpULFDLQH GH %H\URXWK«nous sommes le seul peuple qui doive comprendre
pour lire, tous les autres peuples de la terre lisent pour comprendre » ! Pour des raisons
GH FRWV G¶LPSULPHULH HOOH HVW DLQVL UHQGXH j XQ FDUDFWqUH SUqV GDQV OD UHPDUTXDEOH WKqVH
G¶pWDW GH 9LQFHQW 0RQWHLO«HQ ««fa-µLQQD-QD ã ± ãDȑEX O-ZDKvGX OODGL \DMLEX µDQ
yafhama li-\DTUD¶ ED\QDPk MDPvȑX ãXȑXEL O-µDUG WDTUD¶X ID-tafham! »
&H TX¶LO DXUDLW pFULW DXMRXUG¶KXL SOXV VLPSOHPHQW,

Ê ÊÊ ÊÊ ċÊ
ǸǼÉ¢ǂǬƫºÊµ°ȋ¡§ȂǠNjȈǞŦÌƥºǂ¢ȈǨºȇǶȀdzǬºȈǀdzŸÄƤ¢ÀǠƤ¡ȂdzƷȈƾ¡ƢºǧƜǻºċǼƢ¡dznjċ
Ì ÈÉ ÈÈ ÌÌ ÌÈ ÉÈ È
È ÌÉ ÉÈ ÌÈÈ ÈÈ ÈÈ ÉÈ ÉÌ
ǶȀǨºƬºǧ
Ì ÈÈ
É È