Livre vert sur l évolution du métier d enseignant
230 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Livre vert sur l'évolution du métier d'enseignant

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
230 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

« Dresser un diagnostic de l'état de la condition enseignante » et « tracer les contours des évolutions de la fonction et du métier d'enseignant dans les décennies à venir », telle est la mission confiée par le Gouvernement à la commission présidée par Marcel Pochard. Celle-ci dresse, dans une première partie, un diagnostic de la condition des enseignants : leur situation sociale, professionnelle et de rémunération, la façon dont ils exercent leur métier, la façon dont ils sont gérés et la façon dont ils perçoivent leur propre situation. Dans la deuxième partie, la commission s'est efforcée de traiter quatre thèmes qui lui paraissent majeurs dans l'évolution de la condition enseignante : celui de la responsabilité à reconnaître aux équipes éducatives, établissements ou écoles; celui du contenu du métier des enseignants et des conditions réglementaires de son exercice ; celui de leur recrutement et de leur formation ; enfin celui de leurs carrières professionnelles.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 février 2008
Nombre de lectures 42
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Extrait

Livre vert sur lévolution du métier denseignant Janvier 2008
Introduction 
Sommaire
Première partie Les enseignants à l’aube duXXIesiècle 
7
15
I.1. Les enseignants en 2008 : qui sont-ils ? 18 1) Les données socio-économiques 18 a) La forte évolution de la population enseignante 18 b) L’élévation du niveau de diplôme 18 c) La féminisation progressive du corps enseignant 19 d) Un écart croissant des origines sociales des enseignants avec la structure de la société 21 e) Une pyramide des âges qui a pour conséquence de nombreux départs à la retraite 22 2) Les conditions de travail des enseignants 23 a) Un service défini en heures d’enseignement 23 b) Des contextes d’exercice très divers 25 c) Une confrontation à des actes de violence 27 d) Un déficit en matière d’action sociale, d’hygiène et de sécurité 29 e) Un suivi mieux assuré des enseignants en difficulté 30 f) Un absentéisme limité 30 3) La vie professionnelle des enseignants 31 a) Quelques données générales 31 b) Le recrutement et la formation initiale 32 c) La mobilité géographique et professionnelle 35 4) La rémunération des enseignants 39 a) Le niveau de rémunération 39 b) L’évolution de la rémunération 43 En résumé - Les enseignants en 2008 : qui sont-ils ? 47 I.2. Comment les enseignants exercent leur métier 49 1) Un rapprochement des régimes juridiques, mais des situations très diverses d’exercice du métier 49 2) Une identité professionnelle forte héritée de l’histoire et pesant sur la pratique des enseignants 50 3) Un métier situé à la confluence d’interactions multiples 54 4) Des pratiques professionnelles diverses 56 En résumé - Comment les enseignants exercent leur métier 57 I.3. Comment les enseignants sont gérés 59 1) Le régime juridique : le droit de la fonction publique avec ses forces et ses faiblesses 59
3
4
a) Les enseignants sont dans une situation statutaire et réglementaire59 b) Les enseignants appartiennent à des corps de fonctionnaires et bénéficient d’un régime de carrière60 c) Le traitement des enseignants prend place dans une grille applicable à toute la fonction publique61 2) Le cadre administratif63 a) La tradition française de centralisation bousculée par une déconcentration devenue le droit commun63 b) L’émergence d’une implication forte des collectivités territoriales dans les politiques éducatives64 3) La pratique64 a) Première carence en matière de gestion qualitative : les affectations et les mutations annuelles66 b) Deuxième carence d’ordre qualitatif : l’évaluation68 c) Troisième carence : la formation continue71 d) Quatrième carence : le suivi et la gestion personnalisés de carrière 72 En résumé - Comment les enseignants sont gérés74 I.4. La condition enseignante vue par les intéressés : le « malaise » des enseignants ?76 1) Le « malaise » enseignant76  a) Une question récurrente76 b) Les raisons invoquées par les enseignants77 2) La perception d’un métier plus complexe et plus lourd aujourd’hui 78 a) Les relations fortes au sein des équipes éducatives79 b) Des relations contrastées avec les élèves79 c) Des relations complexes avec les parents80 En résumé - La condition enseignante vue par les intéressés :Le « malaise » des enseignants ?81
Deuxième partie Quelles perspectives pour les enseignants 
II.1. Quelle autonomie et quelle responsabilité des équipes éducatives, écoles ou établissements 1) Constats a) Une autonomie limitée et concédée dans un cadre rigide de normes b) Des responsabilités accordées aux établissements dans l’enseignement agricole, dans l’enseignement privé et à l’étranger, mais peu exploitées à l’Éducation nationale c) Qu’a-t-il manqué jusqu’ici pour un véritable exercice de responsabilisation des établissements ? 2) Quelles responsabilités nouvelles donner aux établissements du second degré a) Des établissements plus responsables de leur organisation pédagogique b) Des établissements qui fixeraient l’organisation du travail des enseignants c) Des chefs d’établissement confortés dans leur rôle
Livre vert sur l’évolution du métier d’enseignant
83 87 87
87
88 94 96 96 101 102
d) Des conseils ou instances qui sont des organes et des outils essentiels de l’autonomie de l’EPLE103 3) Des écoles plus autonomes103 4) Une condition indispensable : une évaluation fiable des établissements et des écoles105 En résumé - Quelle autonomie et quelle responsabilité des équipes éducatives, écoles ou établissements109 II.2. Quelles missions et quelles conditions d’exercice du métier112 1) Constat112 a) Le « cœur du métier » : l’activité d’enseignement113 b) À côté de l’acte d’enseigner, d’autres activités, reconnues par la réglementation, sont exercées par les enseignants115 c) Les limites de la situation actuelle116 2) Les pistes d’évolution117 a) Engager une nécessaire clarification des missions et activités des enseignants 117 b) Aller plus loin en prenant en compte les compétences requises dans certaines situations et les conditions d’exercice119 c) Quelle traduction juridique pour les conditions d’exercice du métier d’enseignant 120 d) Quel cadre juridique et financier127 En résumé - Quelles missions et quelles conditions d’exercice du métier 129 II.3. Comment recruter et former les enseignants 131 1) Constats131 a) Les concours restent perfectibles132 b) Les IUFM n’ont pas réussi à assurer une formation professionnelle satisfaisante et la réussite de leur intégration dans les universités n’est pas acquise 132 c) Des recrutements pas assez diversifiés ni ouverts à de nouveaux viviers sociaux et professionnels133 2) Maintenir le système actuel des concours en le faisant évoluer 135 a) Réformer les concours135 b) Jouer sur l’articulation entre recrutement et formation140 c) Déconcentrer les concours du second degré142 d) Renforcer la formation professionnelle143 3) Changer de système en distinguant certification et recrutement 144 a) Le diplôme144 b) Les modalités de recrutement145 4) Comment et selon quelles modalités diversifier et ouvrir plus les concours149 a) Quelle diversification des recrutements149 b) Quelle ouverture des recrutements151 En résumé - Comment recruter et former les enseignants153 II.4. Quelles carrières professionnelles pour les enseignants 155 1) Le constat155
5
6
2) Quel statut pour revaloriser la condition enseignante, mieux prendre en compte le mérite, et mieux répondre aux attentes de mobilité et d’ouverture a) La revalorisation de la condition enseignante b) La prise en compte du mérite des enseignants c) Faire évoluer le statut des enseignants 3) Quelles méthodes et quels outils pour repenser la gestion des ressources humaines à l’Éducation nationale a) Les axes d’évolution b) Le renouvellement des dispositifs de gestion c) Impliquer les enseignants dans leur projet professionnel d) Une fonction « ressources humaines » étoffée et partagée e) Le dialogue social En résumé - Quelles carrières professionnelles pour les enseignants
Conclusion
1. Mieux reconnaître le rôle, le travail et l’engagement des enseignants 2. Stimuler le travail en équipe 3. Rénover la gestion des ressources humaines
Annexes Annexe 1 Lettre de mission Annexe 2 Membres de la commission Annexe 3 Travaux de la commission Annexe 4 Corps enseignants de l’Éducation nationale actifs et en voie d’extinction Annexe 5 Situation des enseignants dans l’échelle indiciaireau moment du départà la retraite (chiffres départs 2007) Annexe 6 Réformes successives d’amélioration des carrières Annexe 7 Exemples d’obligations de service et d’activités complémentaires Annexe 8 Le dispositif des mentions complémentaires
Livre vert sur l’évolution du métier d’enseignant
155 155 161 163 166 167 175 185 186 187 188
191
191
192
193
197
199
201
203
211
213
215
225
229
Introduction
1.  /H JQDQWHJRXYHUQHPHQW D FRQ¿p j OD FRPPLVVLRQ VXU OD FRQGLWLRQ HQVHL OD mission de « dresser un diagnostic de létat de la condition enseignante » et de « tracer les contours des évolutions de la fonction et du métier denseignant dans OHV GpFHQQLHV j YHQLU ª 3RXU PHQHU j ELHQ FHWWH PLVVLRQ OD FRPPLVVLRQ V¶HVW DWWDFKpH j HQWHQGUH OH SOXV JUDQG QRPEUH SRVVLEOH G¶DFWHXUV LQWpUHVVpV HW G¶REVHUYDWHX UV  HQVHLJQDQWV RUJDQLVDWLRQV V\QGLFDOHV OHV SOXV UHSUpVHQWDWLYHV H[SHUWV IUDQ oDLV HW pWUDQJHUV SDUHQWV G¶pOqYHV UHSUpVHQWDQWV GHV FROOHFWLYLWpV WHUULWRULDOHV  FKHIV G¶pWDEOLVVHPHQW HW GLUHFWHXUV G¶pFROH UHFWHXUV DQFLHQV PLQLVWUHV GH O¶eGXFDWL RQ QDWLRQDOH HWF (OOH D YLVLWp GHV pWDEOLVVHPHQWV VFRODLUHV GH WRXV W\SHV (OOH D HIIHFWXp GHV GpSOD-FHPHQWV j O¶pWUDQJHU (OOH D SURFpGp j O¶RUJDQLVDWLRQ GH TXDWUH WDEOHV URQGHV RXYHUWHV j GHV SHUVRQQDOLWpV GH WRXV KRUL]RQV HW FRQVDFUpHV j T XDWUH WKqPHV SULQFLSDX[  O¶HQVHLJQDQW GDQV VRQ pFROH RX VRQ pWDEOLVVHPHQW O¶HQWUpH GDQV OD FDUULqUH OD G\QDPLTXH GH FDUULqUH OHV PLVVLRQV GH O¶HQVHLJQDQ W (OOH D RUJDQLVp XQ IRUXP GH GLVFXVVLRQ VXU O¶,QWHUQHW DLQVL TXH GHV HQWUHWLHQV FROOHFWLIV DYHF XQ pFKDQWLOORQ G¶HQVHLJQDQWV HW GH FKHIV G¶pWDEOLVVHPHQW (OOH D IDLW UpDOLVHU XQ VRQGDJH DXSUqV G¶XQ pFKDQWLOORQ UHSUpVHQWDWLI G¶HQVHLJQDQWV VXU OD IDoRQ GRQW LOV SHUFHYDLHQW O¶H[HUFLFH GH OHXU PpWLHU (OOH D GRQF EHDXFRXS pFR XWp  HOOH D DXVVL EHDXFRXS WUDYDLOOp HQ VpDQFHV LQWHUQHV GH UpÀH[LRQ DYHF O¶DSSX L GHV GHX[ LQV-SHFWLRQV JpQpUDOHV GX PLQLVWqUH PHDW LFQHHOVX LD XG HPV LDQLGVWPLQLVWUDWLReQGVX FFDHWLQWUDOHV FKDUJpHV GH OD JHVWLRQ GHV UHVVRXUFHV KX qUH GH O RQ QDWLRQDOH HW DX PLQLVWqUH GH O¶$JULFXOWXUH HW GH OD 3rFKH /D FRPPLVVLRQ D FRQVWDWp FKH] OHV HQVHLJQDQWV XQH JUDQGH GLYHUV LWp GH VLWXDWLRQV GH SUDWLTXHV GH FRQGLWLRQV G¶H[HUFLFH HW PrPH G¶DSSURFKHV GX P pWLHU (OOH HVW ELHQ FRQVFLHQWH GX IDLW TXH OH PRQGH HQVHLJQDQW FRPSRUWH FRPPH WRXW JURXSH KXPDLQ RX SURIHVVLRQQHO XQ FHUWDLQ QRPEUH GH PHPEUHV TXL Q¶RQW SDV OH PrPH QLYHDX G¶H[LJHQFHV QL OH PrPH SDUFRXUV TXH OHV DXWUHV (OOH W LHQW FHSHQGDQW j VRXOLJQHU G¶HPEOpH TX¶HOOH D pWp IUDSSpH SDU OH SURIHVVLRQQDOLV PH HW OH GpYRXH-WLRQQH OOH ULFKHVVH GH OPD HUQHWV VGRXHUQFVHH PKXEOPH DGLQHVH  SPHURVERLOQLQVpHOHV  GHDQQVVH LOJQeDGQXWFV DHWLW RSQD UQ ODWLHR[QFDHOSH (OOH HVWLPH GHYRLU OH VRXOLJQHU SRXU TX¶LO VRLW FODLU TXH VHV FRQFOXVLRQV QH VRQW LQVSLUpHV SDU DXFXQ MXJHPHQW j O¶pJDUG GHV HQVHLJQDQWV WHOV TX¶LOV DVVXPHQW OHXU P pWLHU 4XHOOHV TXH
Introduction
7
VRLHQW G¶pYHQWXHOOHV GpIDLOODQFHV LQGLYLGXHOOHV VL GLI¿FXOWpV LO \ D HOOHV VRQW SOXV j UHFKHUFKHU GDQV OH V\VWqPH TXH FKH] OHV LQGLYLGXV SULV LVROpP HQW 6¶DJLVVDQW GX IRQFWLRQQHPHQW GX V\VWqPH OXLPrPH LO VHUDLW DX VXUSOXV HUURQp GH SHQVHU TXH SDUGHOj OHV QRPEUHXVHV HW SDUIRLV JUDYHV OLPLWH V PLVHV HQ pYL-GHQFH DX FRXUV GHV WUDYDX[ OD VLWXDWLRQ HVW KRPRJqQH RX XQLYRT XH /H PRQGH GH O¶pGXFDWLRQ HVW WURS YDVWH HW FRPSOH[H SRXU TXH VXU SUDWLTXHPH QW WRXW VXMHW RX WRXW WKqPH LO Q¶\ DLW SDV LFL RX Oj GHV pOpPHQWV TXL FRQGXLV HQW j GHYRLU QXDQFHU OH SURSRV JpQpUDO /D FRPPLVVLRQ D SX OH FRQVWDWHU WRXW DX ORQJ GH VD PLVVLRQ HW HOOH UHFRQQDvW YRORQWLHUV TXH QRPEUH GH VHV DI¿UPDWLRQV PpUL WHUDLHQW G¶rWUH DWWpQXpHV (OOH D FHSHQGDQW IDLW OH FKRL[ GpOLEpUp GDQV XQ REM HFWLI GH FODUWp GX SURSRV G¶DOOHU GLUHFWHPHQW DX EXW VDQV IRUFHU OH WUDLW PDLV VDQV QRQ SOXV VH VHQWLU REOLJpH G¶DSSRUWHU WRXMRXUV OHV PRGXODWLRQV TX¶XQ VRXFL GLSORPDWLTXH WURS PDUTXp DXUDLW SX OXL GLFWHU  /D FRPPLVVLRQ D VLWXp VD UpÀH[LRQ VXU OD FRQGLWLRQ HQVHLJQDQ WH GDQV OD VHXOH SHUVSHFWLYH TXL YDLOOH HQ OD PDWLqUH FHOOH GH PLHX[ IDLU H UpXVVLU O¶pFROH (Q HIIHW GHUULqUH OHV HQVHLJQDQWV LO \ D DYDQW WRXW OHV pOqYH V HW OD QpFHVVLWp GH OHXU GRQQHU OHV PHLOOHXUHV FKDQFHV GH UpXVVLWH HW G¶DERUG GH UH PpGLHU j O¶pFKHF VFRODLUH (Q FH VHQV OD FRPPLVVLRQ Q¶D SX TXH PHVXUHU O¶DPSOHXU GHV Gp¿V SHVDQW VXU QRWUH V\VWqPH pGXFDWLI /HV VLJQDX[ QpJDWLIV VXU OHV SHUIRUPDQF HV GH O¶pFROH HQ )UDQFH V¶DFFXPXOHQW HQ HIIHW GHSXLV GHV DQQpHV  ‡ LQGLFDWHXUV SXEOLpV SDU OH +DXW &RQVHLO GH O¶pGXFDWLRQ IDLVDQ W DSSDUDvWUH TXH   GHV pOqYHV VRUWDQW GX &0 FRQQDLVVHQW GHV GLI¿FXOWpV VpYqU HV RX WUqV VpYq-UHV GH FRPSUpKHQVLRQ HW GH UHSqUHV PpWKRGRORJLTXHV HW FXOWXUHOV  LOV QH VRQW GRQF SDV FDSDEOHV GH FRPSUHQGUH O¶HQVHPEOH GX VHQV GX WH[WH TX¶ LOV RQW j OLUH  ‡ UpVXOWDWV GH O¶HQTXrWH LQWHUQDWLRQDOH 3,6$ 3URJUDPPH LQWHUQD WLRQDO SRXU OH VXLYL GH O¶DFTXLV GHV pOqYHV GH  PRQWUDQW TXH OHV FRPSpWH QFHV GHV pOqYHV IUDQoDLV GH  DQV VH VLWXHQW XQ SHX HQ GHVVRXV GH OD PR\HQQH G HV WUHQWH SD\V GH O¶2&'(  F¶pWDLW GpMj OH FDV HQ  HW  ORUV GHV SUHPLqUH V pGLWLRQV GH FHWWH HQTXrWH PDLV OHV QRXYHDX[ UpVXOWDWV PDUTXHQW XQ UHFXO GH SOXVL HXUV UDQJV GDQV OHV FODVVHPHQWV SDU GRPDLQHV GH FRPSpWHQFHV  ‡ UDSSRUW GH O¶pWXGH 3,5/6  Progress International Reading Literacy Study SDU UpDOLVpH GDQV TXDUDQWH SD\V G¶pYDOXDWLRQ O¶$VVRFLDWLRQ LQWHUQDWLRQDOH $,(  TXL FODVVH OD )UDQFH DX eUDQJ HQ VWDJQDWLRQ GHSXLV OH SUHPLHU UDSSRUW HQ  ,O IDXGUDLW DMRXWHU j FHV HQTXrWHV FRQYHUJHQWHV OHV WpPRLJQDJHV GH SOXV HQ SOXV QRPEUHX[ GHV HQVHLJQDQWV j WRXV OHV pFKHORQV GH O¶pFROH VXU O H QLYHDX WUqV EDV G¶XQ WURS JUDQG QRPEUH G¶pOqYHV TXL DUULYHQW GDQV OHXU FODVVH /D FRPPLVVLRQ Q¶HQWHQG SDV HQ UDSSHODQW FHV UpVXOWDWV HQ WLUH U GH FRQFOXVLRQ VXU OH QLYHDX GH O¶pFROH  FH Q¶HVW SDV O¶REMHW GH VD UpÀH[LRQ /HV FRPSDUDLVRQV entre pays sont au demeurant rendues malaisées par la variation des populations HQ FDXVH HW SDU O¶pYROXWLRQ GHV VDYRLUV /D FRPPLVVLRQ YHXW FHS HQGDQW VRXOL-JQHU O¶XUJHQFH G¶XQH UpDFWLRQ HQ SDUWLFXOLHU SRXU FH TXL WRXFK H DX[ FRQGLWLRQV G¶H[HUFLFH GX PpWLHU G¶HQVHLJQDQW REMHW GH VD UpÀH[LRQ /HV Up VXOWDWV GH O¶pFROH QH VRQW SDV VDQV OLHQ DYHF HOOHV 3DUPL OHV LQGLFDWHXUV FLWpV O¶XQ DSSHOOH SDUWL-FXOLqUHPHQW O¶DWWHQWLRQ HQ FH VHQV  FHOXL TXL PRQWUH TXH OHV V FRUHV GHV pOqYHV IUDQoDLV HQ FRPSUpKHQVLRQ GH O¶pFULW HW HQ PDWKpPDWLTXHV RQW GL PLQXp OH SOXV IRUWHPHQW GDQV OH TXDUWLOH LQIpULHXU GH O¶pFKDQWLOORQ /HV UpVX OWDWV IUDQoDLV VH
8
Livre vert sur l’évolution du métier d’enseignant
WURXYHQW DLQVL REpUpV SDU OH VFRUH GX QR\DX GXU GHV pOqYHV HQ G LI¿FXOWp FHX[ HQ pFKHF VFRODLUH j O¶pJDUG GHVTXHOV OHV FRQGLWLRQV GDQV OHVTXHOO HV O¶HQVHLJQHPHQW HVW GLVSHQVp VRQW GpFLVLYHV HW GRLYHQW GRQF OH SOXV pYROXHU  /D FRPPLVVLRQ V¶HVW HIIRUFpH GH GpJDJHU VHV FRQFOXVLRQV WDQ W SRXU FH TXL HVW GX GLDJQRVWLF TXH GHV pYROXWLRQV HQYLVDJHDEOHV HQ WRXWH OL EHUWp G¶DSSUR-FKH HW GH WRQ HYDLW(OOH D HVWLPp GHYRLU GLUH OHV UpDOLWpV WHOOHV TX¶HOOH OHV SHUF HW GUHVVHU VHV FRQVWDWV VDQV IDXVVHV FRQFHVVLRQV HQ UHOHYDQW SDU H[HPSOH  ‡ TX¶LO HVW SRXU OH PRLQV VXUSUHQDQW TXH WUHQWHFLQT DQV DSUqV OH JULHI GH © WD\-ORULVPH ª IRUPXOp SDU OD FRPPLVVLRQ -R[H j O¶HQFRQWUH GH OD IDo RQ GRQW O¶HQVHL-JQHPHQW HVW GLVSHQVp GDQV OH VHFRQGDLUH OD UpDOLWp GH FHW HQVH LJQHPHQW GHPHXUH WURS VRXYHQW OD MX[WDSRVLWLRQ GH GpPDUFKHV LQGLYLGXHOOHV GH WUD QVPLVVLRQ GH VDYRLUV SOXW{W TX¶XQ HQVHPEOH FRKpUHQW SRUWp SDU XQH pTXLSH G¶ HQVHLJQDQWV XQLV VXU OHV REMHFWLIV j DWWHLQGUH  ‡ TX¶LO Q¶HVW SDV UDLVRQQDEOH TX¶DQQpH DSUqV DQQpH RQ QH WURXYH SDV G¶DXWUHV VROXWLRQV SRXU IDLUH IDFH DX[ YDFDQFHV G¶HPSORLV GDQV OHV ]RQHV TXDOL¿pHV GH SULRULWDLUHV HW TXL OH VRQW GH FH SRLQW GH YXH VL SHX TXH G¶\ DIIHFWHU GHV MHXQHV VRUWDQW GH O¶,8)0 TXLWWH j ODLVVHU HQWHQGUH TXH F¶HVW XQH VROX WLRQ DFFHSWDEOH FRPSWH WHQX GX G\QDPLVPH GH FHV MHXQHV HW TX¶LO VXI¿W GH OHV DF FRPSDJQHU ODQJDJH TXL Q¶HVW TX¶XQH IRUPH GH UpVLJQDWLRQ  ‡ TX¶LO HVW LQFRPSUpKHQVLEOH TXH O¶RQ VRLW GpPXQL G¶pYDOXDWLRQV XWLOHV VXU FH TXL VH SDVVH GDQV OHV FODVVHV RX OHV pWDEOLVVHPHQWV VXU OHV FRPSpW HQFHV HW FRQQDLV-VDQFHV DFTXLVHV SDU OHV pOqYHV VXU OHV IRUFHV HW IDLEOHVVHV GH V pWDEOLVVHPHQWV  ‡ TXH O¶RQ QH VDXUDLW GH PrPH DFFHSWHU LQGp¿QLPHQW TXH IDXWH H Q JUDQGH SDUWLH G¶pYDOXHU FH TXL VH SDVVH j O¶pFROH HW IDXWH GH VH GRQQHU OHV P R\HQV GH PHWWUH FDUWHV VXU WDEOH GLI¿FXOWpV UHQFRQWUpHV REOLJDWLRQV UpVXOWDW V PR\HQV  RQ ODLVVH V¶LQVWDOOHU XQH LPDJH GHV HQVHLJQDQWV IDXVVpH HW HPSUHLQWH GH V XVSLFLRQ /D OLVWH GH FHV UpDOLWpV j PLHX[ UHFRQQDvWUH SRXU PLHX[ OHV WUD LWHU SRXUUDLW rWUH SOXV ORQJXH  HOOH SHXW V¶DUUrWHU Oj  HOOH Q¶D G¶DXWUH REMHW TX¶XQH SULVH GH FRQVFLHQFH HW OD UHFKHUFKH G¶XQ QRXYHDX GpSDUW VXU GHV EDVHV FODLUHV 4./D FRPPLVVLRQ WLHQW j IDLUH SDUW GH GHX[ GHV FRQYLFWLRQV SULQF LSDOHV DX[TXHO-OHV HOOH D DERXWL HW GRQW VRQ UDSSRUW SRUWH OD PDUTXH  3UHPLqUH FRQYLFWLRQ OD QpFHVVLWp GH UHQIRUFHU OD JHVWLRQ GHV U HVVRXUFHV KXPDLQHV j O¶eGXFDWLRQ QDWLRQDOH DGPLQLVWUDWLRQ PRELOLVH OD SOXV &HWWH LPSRUWDQWH UHVVRXUFH KXPDLQH GH OD QDWLRQ G¶XQH WUqV JUDQGH TX DOLWp JpQpUDOH SUrWH j V¶HQJDJHU GDYDQWDJH SRXU DVVXUHU OD UpXVVLWH GHV pOqYHV  (W HOOH EpQp¿FLH FKDTXH DQQpH GX UHQIRUW GH MHXQHV HQVHLJQDQWV GRQW WRXWHV OHV H QTXrWHV GpPRQ-WUHQW OD GpWHUPLQDWLRQ &HWWH UHVVRXUFH KXPDLQH DSSHOOH XQH JHV WLRQ ¿QH HW QRQ PpFDQLTXH j OD PHVXUH GH VD ULFKHVVH SURSUH HW GH O¶HQMHX UDS SHOp SOXV KDXW DXTXHO HOOH GRLW IDLUH IDFH &H Q¶HVW SDV VXI¿VDPPHQW OH FDV &HUWHV GHV HIIRUWV RQW pWp IDLWV DX FRXUV GHV GHUQLqUHV DQQpHV 3RXUWDQW FHWWH JHVWLRQ GHPHXUH j GRPLQDQWH DGPLQLVWUDWLYH  LO IDXW HQWHQGUH S DU Oj TX¶HOOH VH WURXYH FRQVDFUpH SRXU OD PDMHXUH SDUWLH j O¶DSSOLFDWLRQ DQRQ\PH GH QRUPHV HW GH SURFpGXUHV  EDUqPHV HW JULOOHV SqVHQW GH WRXW OHXU SRLGV VXU OHV DFWHV LQGLYLGXHOV GH JHVWLRQ DX SRLQW TXH O¶RQ SHXW HQ UHWLUHU O¶LPSUHVVLRQ G¶XQH JHVWLRQ PpFDQL-TXH HW LPSHUVRQQHOOH ,O \ PDQTXH XQH GLPHQVLRQ TXDOLWDWLYH HW SHUVRQQDOLVpH  PHLOOHXUH DGpTXDWLRQ HQWUH OHV EHVRLQV GX VHUYLFH ]RQH SDU ]RQ H HW pWDEOLVVHPHQW RX pFROH SDU pWDEOLVVHPHQW RX pFROH HW OHV UHVVRXUFHV KXPDLQHV GLVSRQLEOHV  VXLYL SOXV SHUVRQQDOLVp HW UpJXOLHU GHV HQVHLJQDQWV GH OHXU FD UULqUH GH OHXUV
Introduction
9
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents