École publique août

École publique août

Documents
5 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Niveau: Elémentaire, Maternelle, PS, MS, GS
École publique août 08 Orthographe n°55 Semaine -1 Copie texte 1 A.D.O. : Il ouvrit la porte du foyer et son chauffeur cassa du charbon. Vocabulaire + questions sur les textes Semaine 1 Copie texte 2 Préparation Semaine 2 Copie texte 3 Dictée : La grande pirogue était posée sur le lagon ses grandes voiles repliées. Cependant, c'était agréable d'observer le déplacement des longues pagaies. Poil de Carotte se met à trembler dans la nuit. Elle est si épaisse qu'il se croit aveugle. Au bruit de ses pas, les poules s'agitent. Il ne sentait même pas le vent souffler en tempête. Total 75 points Était - posée – ses - grandes - voiles – repliées - c' - était - d'observer - longues pagaies - observer - longues - pagaies – se - met - à - trembler – est - si - se - croit - ses - poules – s' – agitent - sentait - souffler 50 points (2 points par règle) Grande – pirogue – poser – lagon – voile – replier – cependant - agréable – observer – déplacement – longue – pagaie – trembler – nuit – épaisse – aveugle – bruit – pas – poule - agiter – sentir – même – vent – souffler - tempête 25 points (1 point par mot) E = 2 points en moins par faute (mot à séparer) - E = 1 point en moins (mot à rapprocher) Semaine 3 Copie texte 4 Auto-dictée

  • orthographe n°55

  • phrase modèle

  • bizarres pagaies blanches

  • verbes de la première phrase

  • écriture des verbes

  • poil de carotte


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 73
Langue Français
Signaler un problème
École publique
Semaine -1Copie texte 1
Semaine 1
Semaine 2
Copie texte 2
Copie texte 3
Orthographe n°55
août 08
A.D.O. :Il ouvrit la porte du foyer et son chauffeur cassa du charbon. Vocabulaire + questions sur les textes
Préparation
Dictée : La grande pirogue étaitposée surle lagonses grandes voiles repliées. Cependant,c'était agréabled'observerdéplacement des longu lees pagaies. Poil de Carottesemetà trembler dansla nuit. Elleestsiqu'il épaisse secroitaveugle. Au bruit desespas, les pouless'agitent. Il ne sentaitmême pas le vent souffleren tempête.
Étaitpos -ée –ses - grandes -voiles –repliées -c' -étaitd'observ -erlongu -es pagaies -observer- longues - pagaies –se -met-à- tremblerest -si-se-croit-Total75pointsses- pouless' –agitent-sentait- souffler50 points(2 points par règle) Grande – pirogue – poser – lagon – voile – replier – cependant - agréable – observer – déplacement – longue – pagaie – trembler – nuit – épaisse – aveugle – bruit – pas – poule - agiter – sentir – même – vent – souffler - tempête(1 point par mot)25 points E = 2 points en moins par faute (mot à séparer) - E = 1 point en moins (mot à rapprocher)
Semaine 3Copie texte 4
http://perso.orange.fr/bla-bla.cycle3/
Auto-dictée
École publique
Orthographe n°55
août 08
Ateliers deDiscussionOrthographique (A.D.O.) II ouvrit la porte du foyer et son chauffeur cassa du charbon.
Aide pour l’animateur, s’il reste des fautes : ère II ouvritpersonne du singulier)(C : verbe « ouvrir » au passé simple, 1la porte du ère foyer(D)et son chauffeur cassa(C : verbe « casser » au passé simple 1 personne du singulier)du charbon.
http://perso.orange.fr/bla-bla.cycle3/
École publique
Orthographen°55-carlaatnprdéepctioioornre
août 08
G : Certains mots se prononcent de la même façon mais ont une écriture différente : 1.«C'était agréable d'observer le déplacement des pagaies.»Si je me suis trompé ou si j’ai répondu au hasard, je recopie : soit la règle, soit la bonne phrase modèle, donnée dans le GACODVoir G10 2.« Ilsecroit aveugle.»Si je me suis trompé ou si j’ai répondu au hasard, je recopie : soit la règle, soit la bonne phrase modèle, donnée dans le GACODVoir G10 3.« Elle estsiépaisse.»Si je me suis trompé ou si j’ai répondu au hasard, je recopie : soit la règle, soit la bonne phrase modèle, donnée dans le GACOEvoir G22
A : Certains mots sont variables, ils s’écrivent différemment suivant leur entourage : 4.«La pirogue étaitposéesur le laon,sesrandes voiles repliées. » osée =artici eassé –voir Aféminin sinulie ses = déterminant (voir A1- randes= ad ectifualificatif voirA2 -voiles = nom(voir A3 ) - repliées = participe passé (voirApp) –groupe nominal au féminin pluriel
C : L’écriture des verbes change suivant leur entourage : e e 5.Relève les verbes de la première phrase des 2et 3textes, donne leur infinitif. A quels temps sont-ils conjugués ? Me »= mettreverbe au présent de l’indicatif Étai= être – revenait = revenir – sentait = sentirverbe àl’imparfait
O : les mots s’écrivent en respectant des règles d’orthographe.
D : L’orthographe de certains mots est à mémoriser. Tu peux recopier les mots difficiles plusieurs fois, les yeux ouverts puis fermés (au brouillon).
http://perso.orange.fr/bla-bla.cycle3/
Orthographe : textes n°55 Le débarquement La grande pirogue desPéritaniétait posée sur le lagon, ses grandes voiles repliées, et les hommes blancs descendaient leurs petites pirogues à l'eau pour débarquer. LesTahitiensse mirent à rire parce que les baleinières des étrangers avançaient avec une telle lenteur sur l'eau calme du lagon. Cependant, c'était agréable d'observer le déplacement des longues et bizarres pagaies blanches, comme des pattes de moustique sur l'eau. D'après Robert MERLE 1. Où se passe cette histoire ? 2. Dessine ce qui est décrit. Terreur dePoilde Carotte Poil de Carotte,les fesses collées, les talons plantés se met à trembler dans la nuit. Elle est si épaisse qu'il se croit aveugle. Parfois, une un coup de vent l'enveloppe comme un drap glacé. Des renards, des loups même, ne lui soufflent-ils pas dans ses doigts, sur sa joue ? Le mieux est de se précipiter au juger, vers les poules, la tête en avant, afin de trouer l'ombre. Tâtonnant, il saisit le crochet de la porte. Au bruit de ses pas, les poules s'agitent. D'après Jules RENARD 3. Pourquoi Poil de Carotte a-t-il peur ? 4. Comment avance-t-il ? La locomotive C'était sur la voie, toujours, en avant, que revenait le regard du conducteur, tout à la surveillance des moindres particularités, dans une concentration telle qu'il ne sentait même pas le vent souffler en tempête. Le manomètre baissa. II ouvrit la porte du foyer, et son chauffeur, habitué au geste, comprit, cassa à coups de marteau du charbon, qu'il étala avec la pelle, en une couche bien égale sur toute la largeur de la grille. D'après Émile ZOLA 5. A quelle époque se passe cette histoire ? Pourquoi ? Textes adaptés du livre « plein de dictées » Franck Marchand – Vuibert
Orthographe : textes n°55 Le débarquement La grande pirogue desPéritaniétait posée sur le lagon, ses grandes voiles repliées, et les hommes blancs descendaient leurs petites pirogues à l'eau pour débarquer. LesTahitiensse mirent à rire parce que les baleinières des étrangers avançaient avec une telle lenteur sur l'eau calme du lagon. Cependant, c'était agréable d'observer le déplacement des longues et bizarres pagaies blanches, comme des pattes de moustique sur l'eau. D'après Robert MERLE 1. Où se passe cette histoire ? 2. Dessine ce qui est décrit. Terreur dePoilde Carotte Poil de Carotte,les fesses collées, les talons plantés se met à trembler dans la nuit. Elle est si épaisse qu'il se croit aveugle. Parfois, une un coup de vent l'enveloppe comme un drap glacé. Des renards, des loups même, ne lui soufflent-ils pas dans ses doigts, sur sa joue ? Le mieux est de se précipiter au juger, vers les poules, la tête en avant, afin de trouer l'ombre. Tâtonnant, il saisit le crochet de la porte. Au bruit de ses pas, les poules s'agitent. D'après Jules RENARD 3. Pourquoi Poil de Carotte a-t-il peur ? 4. Comment avance-t-il ? La locomotive C'était sur la voie, toujours, en avant, que revenait le regard du conducteur, tout à la surveillance des moindres particularités, dans une concentration telle qu'il ne sentait même pas le vent souffler en tempête. Le manomètre baissa. II ouvrit la porte du foyer, et son chauffeur, habitué au geste, comprit, cassa à coups de marteau du charbon, qu'il étala avec la pelle, en une couche bien égale sur toute la largeur de la grille. D'après Émile ZOLA 5. A quelle époque se passe cette histoire ? Pourquoi ? Textes adaptés du livre « plein de dictées » Franck Marchand - Vuibert
http://perso.orange.fr/bla-bla.cycle3/
Orthographe : préparation n°55 G : Certains mots se prononcent de la même façon mais ont une écriture différente : Avec GACODE - sans les textes.1. « [...] 'était agréable d'observer le déplacement des pagaies.» Recopie cette phrase en remplaçant les pointillés par «s'» ou «c'». 2. « Il [...] croit aveugle.»Recopie cette phrase en remplaçant les pointillés par «se» ou «ce». 3. « Elle est [...] épaisse.»Recopie cette phrase en remplaçant les pointillés par «si» ou « s'y».
A : Certains mots sont variables, ils s’écrivent différemment suivant leur entourage : Avec GA CODE - sans les textes. 4. «La pirogue était posé... sur le lagon ses grand... voile... replié....» Recopie cette phrase en complétant les pointillés. Quelle est la nature des mots soulignés ? Pourquoi se terminent-ils ainsi ?
C : L’écriture des verbes change suivant leur entourage : Avec GACODE - avec les textes. e e 5. Relève les verbes de la première phrase des 2et 3textes, donne leur infinitif. A quels temps sont-ils conjugués ?
O : les mots s’écrivent en respectant des règles d’orthographe.
D : L’orthographe de certains mots est à mémoriser. Tu peux recopier les mots difficiles plusieurs fois, les yeux ouverts puis fermés (au brouillon).
Orthographe : préparation n°55 G : Certains mots se prononcent de la même façon mais ont une écriture différente : Avec GACODE - sans les textes.1. « [...] 'était agréable d'observer le déplacement des pagaies.» Recopie cette phrase en remplaçant les pointillés par «s'» ou «c'». 2. « Il [...] croit aveugle.»Recopie cette phrase en remplaçant les pointillés par «se» ou «ce». 3. « Elle est [...] épaisse.»Recopie cette phrase en remplaçant les pointillés par «si» ou « s'y».
A : Certains mots sont variables, ils s’écrivent différemment suivant leur entourage : Avec GA CODE - sans les textes. 4. «La pirogue était posé... sur le lagon ses grand... voile... replié....» Recopie cette phrase en complétant les pointillés. Quelle est la nature des mots soulignés ? Pourquoi se terminent-ils ainsi ?
C : L’écriture des verbes change suivant leur entourage : Avec GACODE - avec les textes. e e 5. Relève les verbes de la première phrase des 2et 3textes, donne leur infinitif. A quels temps sont-ils conjugués ?
O : les mots s’écrivent en respectant des règles d’orthographe
D : L’orthographe de certains mots est à mémoriserTu peux recopier les mots difficiles plusieurs fois, les yeux ouverts puis fermés (au brouillon).
http://perso.orange.fr/bla-bla.cycle3/