Mise en page 1 - Hotel Beau Rivage
6 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Mise en page 1 - Hotel Beau Rivage

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
6 pages
Français

Description

  • mémoire
  • exposé
Carnet de route 13, Quai du Mont-Blanc 1201 Genève Tél. +41 22 716 66 66 Fax +41 22 716 60 60 N° 19 A cheval sur trois siècles ! L'approche du Jubilé exceptionnel des 150 ans de Beau-Rivage nous a poussé à remonter le temps en fouil- lant dans nos archives : quelle vie, quelle richesse, quelle excitation ! Ici c'est mon grand-père qui conseille César Ritz dans ses projets de développement, là c'est Philips qui présente son premier ordinateur.
  • faste oriental
  • histoire incroyable
  • charme du personnage
  • illustre visiteur de beau-rivage
  • histoire de beau-rivage
  • beau-rivage
  • beau rivage
  • maharadjah de patiala
  • personnages célèbres
  • carnet de route
  • carnets de route

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 194
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

A cheval sur trois siècles !
L’approche du Jubilé exceptionnel des 150 ans de BeauRivage nous a poussé à remonter le temps en fouil lant dans nos archives : quelle vie, quelle richesse, quelle excitation !
Ici c’est mon grandpère qui conseille César Ritz dans ses projets de développement, là c’est Philips qui présente son premier ordinateur. Nouvel ascenseur à BeauRivage en ème 1873 (le 3au monde, disaiton), nouvelles salles de bain à vapeur spectaculaires !
Si Conrad Hilton basait son succès sur trois critères : « Emplacement, emplacement, emplacement », notre famille en a choisi trois autres : « In novation, innovation, innovation ! ».
C’est un secret de polichinelle qui fascine toujours les arrières petits enfants de nos visiteurs d’antan et qui permet à BeauRivage de rester plus que jamais le vaisseau amiral des Palaces genevois.
Entrez avec nous dans le monde fas cinant des suites historiques de BeauRivage. Traversons ensemble le miroir !
Jacques Mayer Président
13, Quai du MontBlanc 1201 Genève Tél. +41 22 716 66 66 Fax +41 22 716 60 60 info@beaurivage.ch www.beaurivage.ch
N° 19 C arnet de route L’incroyable histoire du collier du Maharadjah de Patiala !
Illustre visiteur de BeauRivage, le Maharadjah de Patiala a donné son nom au plus grand bijou jamais réalisé par un célèbre joaillier. L’histoire incroyable de ce fabuleux collier débute en mars 1888 avec la découverte du fameux diamant De Beers en Afrique du Sud. Avant d’être taillée, la pierre précieuse pesait 428 carats. Elle fût travaillée de telle façon que ce joyau devînt le plus grand diamant jaune à facette en forme de coussin au monde pour un total enivrant de 234,65 carats !
Le De Beers fût acheté par le Mahara djah de Patiala après avoir été exposé à Paris. Il faut dire que les pierres précieuses ayant la réputation de porter bonheur, les maharadjahs indiens leur accordaient une valeur inestimable. En 1928, le Maharadjah de Patiala commanda à Cartier le plus grand bijou jamais réalisé : une œuvre de 2’930 diamants incluant le fameux De Beers au centre d’un collier cérémonial qui devint célèbre sous le nom de « Collier de Patiala ». Pas moins de sept autres gros diamants, allant de 18 à 73 carats, encadraient la pierre maîtresse et plusieurs rubis birmans d’une grande valeur. Le collier apparut pour la dernière fois, fièrement porté par le fils du Maharadjah, juste avant la fin du Raj britannique.
C’est seulement en 1982 que le célèbre diamant réapparaît dans une vente aux enchères Sotheby’s à Genève et change de propriétaire pour une valeur de 3,16 millions de dollars. Seize ans plus tard, en 1998, un client anonyme achète ce qui restait du collier dans un improbable magasin de bijoux de seconde main à Londres. Evidemment, toutes les grandes pierres ont disparu, notamment les sept diamants de 18 à 73 carats, montés audessus d’un pendant et les superbes rubis birmans.
Cartier rachète alors les restes du collier et passe quatre années à le restaurer pour recréer la pièce originale en remplaçant les diamants manquants par des Zirconium cubiques, en ajoutant des rubis synthétiques et en façonnant une réplique du diamant De Beers sans jamais révéler le type de matériau utilisé. Le Collier de Patiala conserve ainsi son mystère avant peutêtre de retrouver, un jour, tout l’éclat de sa parure originelle !
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents