comment reussir

comment reussir

-

Français
50 pages

Description

la réussite dans la vie est importante

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 14 mars 2013
Nombre de lectures 328
Langue Français
Signaler un problème

Copyright décembre 2009
Tous droits réservés
Sans limiter les droits réservés sus copyright ci-dessus, aucune partie de cet
ouvrage ne peut être reproduite, stockée, introduite dans un système de
recherche, transmise, sous quelque forme et par quelque procédé que ce soit
(électronique, mécanique, photocopies, enregistrement ou autres), sans
l'accord préalable du détenteur du copyright de cet ouvrage.Sommaire
Flash-Back............................................................................................................................ 5
Une journée avec moi................................................................................... 11
Cinq ans déjà............................................................................................................... 19
Vendre.....................................................................................................................................29
Recruter.............................................................................................................................33
LR Health & Beauty Systems..........................................................39
Worldwide Leaders...........................................................................................43
Le premier jour du reste de votre vie..…................484a DEPASSEZ VOS LIMITES
Flash-Back
Salons de l’Holiday Inn, Charles de Gaulle
dimanche 23 août 2009
a salle est déjà pleine à craquer. Les derniers arrivants cher-Lchent désespé r ément une place assise du regard, mais il n‘y
a plus une chaise de libre. Bien qu’en plein mois d’août, nous
avons largement dépassé la centaine de participants. Accourus
de toute la France parce que conscients de l’importance du
moment, ils se laissent peu à peu gagner par l’ambiance élec-
trique.
Que font-ils là ? Ils sont venus entendre et voir un personnage
hors du commun, une «légende vivante» comme certains
l’ont surnommé.
Une silhouette élancée, des cheveux d’un noir profond, un
regard intense, un sourire rare mais jamais forcé… à 39 ans,
Ilhan Dogan a déjà « fabriqué » quarante millionnaires. Son
réseau compte plus de 100 000 distributeurs dans le monde
pour un chiffre d’affaires annuel de 150 millions d’euros.
Les applaudissements crépitent. Il vient d’entrer et remonte la
salle jusqu’à la scène où je l’attends. Je l’y accueille et je me
tourne vers l’assistance pour prononcer quelques mots d’in-
troduction. Je regarde les visages et je prends conscience de la
taille du réseau que j’ai moi-même créé ces dernières années
et qui compte à présent 2 000 personnes.FLASH-BACK a 5
Soudain, j’ai l’impression de m’apercevoir, là, au milieu des
participants. Oui, c’est bien moi, mais c’était il y a cinq ans…
et un mois, presque jour pour jour.
Tout avait commencé par une annonce, lue sur Internet : «
Société en forte expansion cherche leaders pour se développer
en France… ». A l’époque, alors que je commençais à peine
une carrière prometteuse dans la grande distribution - j’étais
directeur régional d’une grande enseigne de supermarchés,
responsable de 80 magasins et d’une plate-forme logistique,
j’avais l’impression de l’avoir déjà terminée.
A 33 ans, je me rendais compte avec désappointement que le
but professionnel que je m’étais fixé et que j’avais atteint ne
correspondait pas du tout à la vie que je voulais avoir, et pas
plus mes 80 000 euros de salaire annuel que ma Mercedes de
fonction n’y changeaient quoi que ce soit.
Non, je n’étais pas à ma place dans cet univers. Et je n’étais
pas heureux.
Stuttgart, Allemagne
24 juillet 2004
« Mais qu’est-ce que je fais là ? C’est quoi ce truc ? Je me
demande si c’est bien sérieux tout ça… et même si c’est vrai-
ment légal. »
Sans aller jusqu’à regretter d’avoir donné suite à l’annonce
que j’avais lue sur le net, je me pose beaucoup de questions,
je reste sur la défensive.
Un nouvel orateur prend la parole. Il s’appelle Dogan, je