Masters et Mastères spécialisés - 2015

Masters et Mastères spécialisés - 2015

Français
56 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

SUPPLÉMENT 2015LES JEUNES ONT DE L’AVENIR MASTERS & MASTERES SPECIALISES 400 formations au banc d’essai Journée officielle de remise des diplômes pour toutes les filières à l’université de Cergy-Pontoise en mars 2014.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 12 février 2016
Nombre de lectures 74
Langue Français
Poids de l'ouvrage 8 Mo
Signaler un problème
SUPPLÉMENT 2015LES JEUNES ONT DE L’AVENIR MASTERS & MASTERES SPECIALISES 400 formations au banc d’essai
Journée officielle de remise des diplômes pour toutes les filières à l’université de Cergy-Pontoise en mars 2014.
2 Masters en alternance à ToulouseISMAGICEInformatique,Statistique,InformatiqueMathématiquesCollaborativeenAppliquéesEntrepriseàlaGestiondeproduction
xxxxxx
xxxxx
EnAlternance:4stagessur2ansouContratdeprofessionnalisation
Métiersvisés
5HVSRQVDEOH GH GRPDLQH (53 ([SHUW PRGXOH (53 &KDUJp G·pWXGHV VWDWLVWLTXHV &KDUJp G·pWXGHV GDWDPLQLQJ ,QJpQLHXU *HVWLRQ GH 3URGXFWLRQ ,QJpQLHXU 302 3URMHFW 0DQDJHU 2IILFHU ,QJpQLHXU GpFLVLRQQHO &RQVXOWDQW IRQFWLRQQHO RX (53 ,QJpQLHXU TXDOLWp ,QJpQLHXU GH 5HFKHUFKH &RQFHSWHXU 3URFHVVXV HW 0pWKRGHV
Tauxderéussite 95%Tauxd’insertionprofessionnellesous6mois95%
xxxxxx
xxxx
Contacts Courriels PDVWHULFH#XQLYWOVHIU PDVWHULVPDJ#XQLYWOVHIU Site Internet KWWSPDWKVLQIRXQLYWOVHIU
EnAlternance:Contratd’apprentissageoudeprofessionnalisationsur2ans
Métiersvisés
&RQFHSWHXU  LQWpJUDWHXU G DSSOLFDWLRQV &KHI GH SURMHW 0DvWULVH G·RXYUDJH 5HVSRQVDEOH GH 6, 0pWLHU &RQFHSWHXU 3URFHVVXV HW 0pWKRGHV ,QJpQLHXU GH 5HFKHUFKH ([SHUW HQ WHFKQRORJLHV ,QWHUQHW HW PXOWLPpGLD ,QJpQLHXU 6XSSRUW PpWKRGHV 5HVSRQVDEOH GH SURMHW PpWLHU ,QJpQLHXU TXDOLWp ,QJpQLHXU 302 3URMHFW 0DQDJHPHQW 2IILFH
23, rue de Châteaudun, 75308 Paris cedex 09, tél. 01.75.55.40.40, Internet : www.letudiant.fr Société éditrice :Groupe Express-Roularta. SA de 47 150 040 €. Siège social : 29, rue de Châteaudun, 75009 Paris, tél. 01.75.55.10.00. RCS 552 018 681 ParisConseil d’administration :Rik de Nolf (président), Francis Balle (vice-président), Jean-Antoine Bouchez, Xavier Bouckaert, Monique Canto-Sperber, Brigitte Gauthier-Darcet, Maxime de Jenlis, Emmanuel Paquette, Jan Staelens, baron Hugo Vandamme Président-directeur général :Rik de Nolf Directeurs généraux délégués :Christophe Barbier, Corinne PitavySecrétaire général : Richard KaracianPrincipal actionnaire :Roularta Media FranceDirecteur de la publication : Christophe BarbierDirectrice déléguée : Chrystèle Mercier Pour joindre la rédaction par mail, tapez l’initiale du prénom accolée au nom, suivi de @letudiant.fr Directeur de la rédaction :Emmanuel Davidenkoff Rédacteurs en chef :Yaël Didi, Sylvie Lecherbonnier, Céline Manceau, Philippe Mandry, Séverine TavennecRédactrice en chef adjointe : Virginie BertereauDirectrice artistique : Isabelle GlomaudSecrétaire général de la rédaction :Éric TaverChefs de rubrique :Laure Antoine (rédactrice), Céline Authemayou, Sophie Blitman, Étienne Gless, Éléonore Guerre, Sandrine Goutal (JRI), Danièle Licata, Isabelle Maradan, Marie-Anne Nourry, Cécile Peltier, Camille Stromboni (rédactrice), Sophie de TarléResponsables relations institutionnelles :Hélène Allaire, Hélène LesourdCommunity manager :Stéphane Moret Secrétaires de rédaction-editing Web :Christine re re Chadirac (1 SR), Anne Depot (1 SR), Thierry Gibrat er re (1 SR), Nathalie Lecomte (1 SR), Karine Naboulet, Marion QuentinRédactrice iconographe : Amandine BollardRédacteurs graphistes : Elsa Daillencourt, Éliane Degoul, Nicolas Lounda, Isabelle PonsRédactrice en chef documentation : Delphine PiettonRédactrices documentalistes :Marie-Christine Brassier, Véronique Curely, Natalie Fernandez, Jeanne Levavasseur, Dominique Mongie, Julia Nadot Ont collaboré à ce supplément :Delphine Dauvergne, Baptiste Legout (Arkana), Morgane Taquet. Directeurs commerciaux :Sébastien Mercier, Marie Bourgoin-ValadeResponsable produit : Marie-Christine ChaplautDirectrice de la promotion et des partenariats Salons : Béatrice LouisFabrication :Pascale Supernant Exécution :Sylvie Joly, Régine Nguyen, Pascal Vinette, Maryse VermisAbonnements : l’Etudiant, service abonnements, 4, rue de Mouchy, 60438 Noailles cedex, tél. : 01.55.56.71.39 Impression :Kapp Graphic Commission paritaire :0914T85315 ISSN : 0766-6330Dépôt légal : mars 2015 © l’Etudiant 2015Reproduction interdite de tous les articles, schémas ou dessins sans accord
édito
La dernière marche vers l’emploi omment franchir avec succès la dernière marche du C parcours scolaire et universitaire,celle qui mène au niveau d’études le plus élevé– doctorat autre,l’accès à mis à part ? À ce niveau plus qu’à tout l’information est crucial. Pour vous y retrouver dans le dédale des sigles et des statuts, pour discerner la formation qui vous conduira vers l’emploi que vous visez, pour mettre toutes les chances de votre côté lors du processus EM M A N U E L DAV I D E N K O F F de sélection, parfois très rigoureux. Ce supplément a été Dîrecteur de la rédactîon vous visiez un master,33 edavidenkoff@letudiant.fr conçu pour vous aider, que @davidenkoff un Mastère Spécialisé ou un MSc. Il est le fruit d’une longue et robuste enquête qui vous permettra aussi de découvrir les masters et les Mastères Spécialisés qui ont la cote, notamment en matière d’insertion et de suivi des diplômés – nous en avons scruté près de 400 ! Il vous aidera enfin à mieux comparer l’offre des grandes écoles et celle des universités, qui ont réalisé des progrès notables ces dix dernières années. Bonne lecture ! Sommaire Les masters : des diplômes qui ont la cote......................................................................p. 6 Réussir son inscription en M2..............................................................................................p. 28 Franchir le cap de la sélection..............................................................................................p. 34 Les Mastères Spécialisés : l’atout expertise..................................................................p. 44 Les MSc : la carte de l’international..................................................................................p. 54 © Couverprtéualraebl:edBe learrtérdaacntidon.Desprez pour l’Etudiant ; É. Sueur-Monsenert pour l’Etudiant
Banc d’essaiMASTERS, MASTÈRES SPÉCIALISÉS ET MSc
Comment choisir parmi les milliers de masters universitaires et les dizaines de Mastères Spécialisés existants ? Pour vous aider à faire votre choix, l’Etudiant, pour la deuxième année consécutive, a réalisé une grande enquête en questionnant les universités et les grandes écoles. Avec, à la clé, 400 formations qui se distinguent en termes de sélectivité, de qualité de l’insertion professionnelle et de suivi des diplômés.
Dossier réaliséparGéraldine Dauvergne, Baptiste Legout ( pour)etMorgane Taquet, avecCéline Authemayou, © BertrManadriDee-sApnrenzepoNuorul’rErtyudeitantCécile Peltier 400 formations d’ sélectionnées par avril2015 ■ ■
excellence l’Etudiant
En grande pompe, à la fin de leurs études, les diplômés de master 2 de l’université de Cergy ont droit à une cérémonie à l’américaine.
avril2015 ■ ■
6
Banc d’essaiLES MASTERS
Desdiplômes qui ont lacote Professeurs et enseignements de qualité, assurance d’une bonne insertion professionnelle, innovations… Les masters 2 ont de plus en plus d’arguments pour vous convaincre.
Les sciences sont le domaine d’excellence de l’université Pierre-et-Marie-Curie (ici, les étudiants du master biologie moléculaire et cellulaire en travaux pratiques).
es unîversîtés et les grandes écoles parta-« gent la même exîgence de qualîté.» Les L deux mondes, Jean-Pîerre Helfer les connaït bîen.Après avoîr dîrîgé pendant huît ans l’IAE (îns-tîtut d’admînîstratîon des entreprîses) de Parîs, îl a partîcîpé, en 2001, à la créatîon de la CEFDG (Commîssîon d’évaluatîon des formatîons de ges-tîon), dont îl a été le premîer présîdent, puîs a été appeléàlatêtedAudencîaNantesen2004.Depuîs 2013, îl dîrîge de nouveau l’IAE parîsîen. Selon luî,
les dîfférences entre les deux unîvers s’amenuîsent. «Depuis dix ans, les universités se sont rapprochées des écolesen termes d’exîgence et de sélectîvîté. Et les écoles se sont alignées sur l’universitéen renfor-çant la recherche et la qualîté des professeurs. Les deux modèles sont allés l’un vers l’autre.»
Des formations sélectives La sélectîvîté à l’entrée du M2 (master 2) est une réalîté. Certaîns masters, comme ceux de l’unîver-
© Myr Muratet/Divergence
sîté Parîs-Dauphîne, labellîsée par l’organîsme européen EQUIS (European Qualîty Improve-ment System), croulent sous les demandes et ne retîennent que 20% des candîdats, voîre moîns. Et quand ceux-cî ne sont pas nombreux, îls provîen-nent souvent d’un vîvîer hautement qualîié. Fabrîce Béthuel, dîrecteur du master mathéma-tîques et applîcatîons de l’UPMC (unîversîté Pîerre-et-Marîe-Curîe), revendîque cette excel-lence.« Mes étudiants sont au niveau des norma-liens. Nous formons des chercheurs que nous menons vers une thèse dans le milieu académique, industriel ou parapublic.»La spécîalîté mathéma-tîques de la modélîsatîon est cohabîlîtée par l’École polytechnîque et par l’École des ponts et chaussées – «gratîn» de l’enseîgnement supérîeur françaîs –, et plusîeurs cours sont donnés en parte-narîat avec la prestîgîeuse École normale supé-rîeure parîsîenne. À l’UPMC, cela faît longtemps que la qualîté constîtue le maïtre mot. L’unîversîté se sîtue à la trente-cînquîème place du classement înternatîo-nal des unîversîtés de Shanghaî 2014, dont elle est la premîère înstîtutîon françaîse. Pour Fabrîce Béthuel, les dîfférences entre les unîversîtés et les écoles sont mînîmes et les deux modèles coexîs-tent parfaîtement. «Nous avons l’habitude de tra-vailler avec les professeurs des grandes écoles, ce sont presque des collègues du quotidien, c’est le même monde.La collaboratîon est tout à faît posî-tîve.» Avec, selon luî, un léger avantage pour l’unî-versîté. «Les facultés ont plus de moyens humaîns pour mener à bîen leur mîssîon de recherche, et notre palette de cours est plus large que dans les grandes écoles.»
Le suivi des diplômés, une réalité Dans tous les champs dîscîplînaîres, les unîversîtés ont mîs un poînt d’orgue à se structurer et à amé-lîorer les servîces aux étudîants, notamment en matîère d’accompagnement, et les relatîons avec le monde professîonnel. Le mînîstère de l’Enseî-gnement supérîeur se félîcîte même des bons résultats de l’enquête sur l’însertîon professîon-nelle des sortants de l’unîversîté. Maîs certaînes unîversîtés n’ont pas attendu les dîrectîves pour mettre en avant leurs enquêtes, quî brîllent à la foîs par le sérîeux de leur réalîsatîon et par la qualîté de l’emploî de leurs dîplômés.Pour ceux-ci, d’ailleurs, le réseautage est en passe de deve-nir la norme.Les assocîatîons d’alumnî voîent le jour les unes après les autres, et les dîplômés se
retrouvent sur LînkedIn et Vîadeo. Seul bémol, ces formatîons comptant souvent peu de dîplômés, les regroupements manquent encore de puîssance. Cependant, l’esprît de promotîon est bîen là. «Je suîs en contact avec beaucoup de mes ancîens élèves, quî întervîennent dans mes cours, et nous contînuons à organîser des week-ends ensemble», témoîgne Serge Chaumîer, quî a lancé îl y a quatre ans le master expographîe-muséogra-phîeàlunîversîtédArtoîs(62),déclînaîsondece qu’îl avaît déjà construît dans une autre unîversîté.
Sur le modèle des grandes écoles De leur côté, les IAE vîennent marcher sur les plates-bandes des grandes écoles etont pris le titre ofciel d’« écoles universitaires de management ». Jean-Pîerre Helfer s’en amuse : «À l’étranger, notre IAE s’appelle Sorbonne Graduate Busîness School. » Ces pôles unîversîtaîres, de plus en plus autonomes, multîplîent les efforts pour se rappro-cher du modèle des grandes écoles, sans pour autant perdre leur âme et leur ancrage unîversî-taîre. Preuve que les deux modèles sont plus que compatîbles : l’école de commerce de Strasbourg a fusîonné en 2008 avec l’IAE local (îls parta-geaîent leurs locaux depuîs 1999), donnant naîs-sance à la premîère busîness school parfaîtement întégrée à l’unîversîté.
Gilles Roussel, président de la commission de la formation et insertion professionnelle de la CPU (Conférence des présidents d’université) et de l’université Paris-Est - Marne-la-Vallée. AVIS D’EXPERT « Contrairement à une idée répandue, les salaires des masters font jeu égal avec ceux des grandes écoles » Le ministère a publié, en décembre 2014, son enquête nationale sur l’insertion des diplômés d’université. Quel est l’avis de la CPU à propos de cette dernière ? Contrairement à une idée répandue, les diplômés s’insèrent très bien, avec des niveaux de salaire tout à fait satisfaisants. Cette enquête est très instructive, mais peut encore être améliorée. Les enquêtes d’insertion sont faites d’une manière assez différente d’une université à l’autre. Sans être trop contraignant, il y a un besoin de certification un peu plus fort des outils utilisés. La CPU réfléchit à l’amélioration de ces derniers. Cette enquête doit être un outil pour les universités, et non un classement des formations. Quelles sont les garanties offertes par le diplôme national de master aux diplômés ? Les enquêtes le prouvent, le master est une garantie d’insertion. Ce diplôme récent est maintenant reconnu par les entreprises, et les salaires font jeu égal avec les diplômes d’écoles de commerce et d’ingénieurs. Que pensez-vous de la simplification des intitulés décidée par le ministère ? Nous craignons que cela fasse perdre de la lisibilité à nos diplômes. Certains étaient devenus des marques. Cela dit, essayer d’avancer sur une nomenclature plus restreinte pour éviter les variantes sur les mentions était souhaitable. Nous verrons à l’usage, en espérant que les choses évoluent positivement au fur et à mesure.
7
88
Banc d’essaiLES MASTERS
L’université Paris-Dauphine propose de nombreux masters de référence en management, droit et même en sciences (ici, le master droit du parcours fiscalité de l’entreprise).
Mais, pour attirer les étudiants, il faut aussi se diffé-rencier.steelscaldeCovenceIEAdAxîe--nrP (13), quî a faît le choîx de la reconnaîssance înter-natîonale. Faîsant partîe du cercle très fermé des écoles bénéicîant des deux grands labels euro-péens EQUIS et AMBA (Assocîatîon of MBAs), l’înstîtut multîplîe les înîtîatîves en dîrectîon de l’étranger. « Nous proposons unFull-English
Notreméthodologie
Pour établir nos tableaux (pp. 9 à 24 et pp. 46 à 50), nous avons demandé aux universités et aux membres de la CGE (Conférence des grandes écoles) de nous sélectionner plusieurs masters 2 et Mastères Spécialisés parmi l’ensemble de leur offre. Les critères indiqués pour permettre à ces établissements de répondre à notre questionnaire étaient la sélectivité, l’insertion professionnelle et le suivi des diplômés. À partir de leur sélection, nous avons écarté certaines formations trop restrictives (notamment celles qui ne proposent que de la formation continue, celles qui s’adressent principalement aux étudiants étrangers) ainsi que celles pour lesquelles les informations et les pièces transmises étaient insuffisantes. Les universités Panthéon-Assas Paris, Paris-Descartes Paris 5, de Picardie, de Rouen (76) et de Toulon (83) n’ont pas souhaité répondre à notre enquête.
Nous avons ensuite opéré un choix qualitatif sur la base des trois critères énoncés ci-après, pour lesquels nous avons décerné de une étoile ( ) * à quatre étoiles ( ) : **** sélectivité :taux de sélectivité brut (nombre d’intégrés sur nombre de candidats), taux de transformation (nombre d’intégrés sur nombre d’admis), exigences de la formation ; qualité de l’insertion :sur la base des enquêtes d’insertions transmises, taux d’emploi, salaire à la sortie, type d’emploi (contrat à durée déterminée, contrat à durée indéterminée…) ; :suivi des anciens fréquence et qualité des enquêtes d’insertion et de satisfaction ; existence d’un annuaire des anciens pour la spécialité et qualité de ce dernier ; existence et présence en ligne d’une association des anciens.
Track, organîsons des sémînaîres înternatîonaux et nouons des partenarîats avec des unîversîtés prestîgîeuses, telle la York Unîversîty, une des plus îllustres înstîtutîons canadîennes ! » nous apprend Vîrgînîe de Barnîer, nommée à la dîrectîon de l’înstîtut aîxoîs en septembre 2013. Cette évolutîon vers de nouveaux modèles d’en-seîgnement n’est pas lîmîtée aux IAE. Même dans d’autres domaînes plus «dîficîles», certaîns mas-ters 2 tîrent leur épîngle du jeu en proposant des formatîons axées sur le monde professîonnel. C’est le cas du master expographîe-muséographîe de Serge Chaumîer, quî se déroule prîncîpalement hors les murs, sur le terraîn. « Nous nous rendons dans le Nord-Pas-de-Calaîs, à Parîs et en Belgîque. Plutôt que de faire venir les professionnels, ce sont les © UéntiuvedrisiantPsariqs-uDiasupehidneéplacent sur les sites.Cela permet de travaîller sur l’espace, les collectîons et les sujets. C’est une occasîon de rencontrer des collègues dans les înstîtutîons.» Des înîtîatîves quî restent cependant dîficîles à mettre en place. «Dans mon master, j’aî la chance de pouvoîr compter sur 80 % d’întervenants pro-fessîonnels, ce quî apporte beaucoup de rîchesse. Maîs cela reste encore rare dans nos types de spé-cîalîtés», regrette Serge Chaumîer.
Une nomenclature simplifiée Au inal, comme dans les grandes écoles, c’est la pédagogîe quî reste le vérîtable enjeu. À l’IAE dAîx-en-Provence,VîrgînîedeBarnîerestièredu chemîn déjà parcouru. « La prîorîté reste, pour nous, l’étudîant.Aujourd’hui, les savoirs sont sur Internet, on se dirige vers d’autres pédagogies, celle du faire.» Un avîs partagé par Jean-Pîerre Helfer, quî analyse avec sagesse l’évolutîon de ce modèle dont îl a été l’un des prîncîpaux artîsans : «La plus-value pédagogîque sera l’élément majeur des dîx prochaînes années et ce dans les deux systèmes, écoles et unîversîtés.» En attendant et ain d’offrîr plus de vîsîbîlîté aux étudîants et aux recruteurs, le mînîstère de l’Enseî-gnement supérîeur vîent de décîder d’une nouvelle nomenclature des masters, plus réduîte, quî entrera en applîcatîon à la rentrée 2015. Cette sîmplîica-tîon ne surprend pas le dîrecteur de l’IAE de Parîs: « Cette réforme donnera plus d’homogénéîté et amélîorera la compréhensîon de nos formatîons. Maîs, au cours du temps, les choses vont se com-plexîier de nouveau et, d’îcî à dîx ans, îl faudra de nouveau sîmplîier.» D’îcî là, le nombre de pépîtes de l’unîversîté aura encore progressé.BL
Bordeaux-Montaigne
INTITULÉS
Universités
Cergy-Pontoise
Grenoble 3 - Stendhal
Communication interne et externe
Projets touristiques : promotion des territoires et développement international Commerce international Métiers de l'archéologie et du patrimoine
Gestion des littoraux et des mers
*
***
Oui
Oui
Le master prépare aux concours des métiers du patrimoine.
** ****
*
**
*
**
**
* *
Un stage à l'étranger est obligatoire.
Réseau important de partenaires à l'international.
Oui
*
Oui
Oui
Oui
*
*
*
*
**
*
**
**
***
*** ***
Sudiésviedsiplôm nsert on AlternaSnécleilauQétiileétivct
Oui
Non
Non
Non
Oui
Oui
Oui
Ce master propose une double compétence très recherchée.
Un master cohabilité par plusieurs établissements, dont l'Inalco (Institut national des langues et civilisations orientales).
L'université fait de sérieux efforts pour suivre ses diplômés.
Une très bonne formation pour devenir professeur des écoles.
Cette formation se compose de deux options, psychologie du travail et des organisations, et psychologie sociale – conseil et études appliquées.
Possède le label APERAU, reconnu dans le milieu de l'urbanisme.
Un master proche des organisations locales (MEDEF Aquitaine…).
*
NOTRE AVIS
En plus d'un bon suivi des anciens, ce master délivre le titre de psychologue.
Bonne insertion pour une formation pointue.
Ce master récent propose une formation "hors les murs" dans différents sites culturels.
Les projets étudiants sont financés par les partenaires.
Le master a investi la Chine à travers plusieurs partenariats académiques.
Ce master met à la disposition de ses élèves des moyens importants (salle 3D, postes informatiques…).
Cursus polyvalent (langues, e-marketing et Web).
Des partenaires variés (radios, musées, espaces culturels…) et une formation qui satisfait ses diplômés.
Une spécialité originale et intéressante.
***
**
*
**
**
Non
Une référence pour les formations en traduction.
Une formation bien ancrée sur son territoire.
Excellente insertion. La formation propose à ses diplômés des stages de formation tout au long de leur carrière.
Très bon suivi des anciens qui passent souvent des concours de la fonction publique.
Un master délivré conjointement avec deux autres établissements (Montpellier 2 et AgroParisTech.)
Non
Non
Ce master bénéficie d'un partenariat avec le Conservatoire du littoral.
**
* * **
*
Oui
NC Non
Franche-Comté
Corse Pascal-Paoli
**
Franche-Comté
***
****
***
** *** ***
*
Géomatique
***
**** * **
* ****
***
*
***
** * *
*** *** ****
Grenoble 3 - Stendhal
***
*
Grenoble 3 - Stendhal
Bordeaux-Montaigne
Bordeaux
Haute-Alsace Inalco - Paris 10-Nanterre - Paris 3 - Sorbonne-Nouvelle La Rochelle
Expographie, muséographie
**** ** **
289 MASTERS 2À LA LOUPE ARTS - LANGUES - LETTRES - SCIENCES HUMAINES
**** ****
***
****
***
***
Psychologie gérontologique
Angers
Artois
Avignon et des Pays de Vaucluse Blaise-Pascal - Clermont-Ferrand
*
***
***
**
***
*
*
****
****
*
*
****
****
Bordeaux
Un très bon suivi des anciens pour ce type de formation.
Le master fonctionne en étroite collaboration avec la chambre de commerce et d'industrie du Morbihan. Offre l'accès au titre professionnel de psychologue et permet une très bonne insertion professionnelle. Une bonne insertion dans le secteur de l'édition et de la communication. Les diplômés sont biens suivis à la sortie de leur diplôme.
Bordeaux
** **
*
Une spécialité rare et originale.
La pédagogie est axée sur des cas réels.
**
**
*
*
**
*
**
9
Plusieurs partenariats avec des centres de santé.
Master cohabilité par l'université de Paris 4.
****
***
Non
Non
Psychologie du travail et de la vie sociale
*
Non
Non
*
**
Non
Oui
*
Neuropsychologie
Caen - Basse-Normandie
Géomatique et conduite de projets territoriaux Ingénierie de la formation et de l'insertion professionnelle (IFIP)
Non
**
Des salaires très corrects.
Non
Bretagne-Sud
Oui
Bordeaux-Montaigne
Cergy-Pontoise
Bretagne-Sud
Non
*
Oui
Non
**
Non
**
Traitement automatique des langues
Lille 3
La Rochelle
Lille 3
Lille 3
Le Havre
Lille 3
Lyon 3 - Jean-Moulin Lyon 3 - Jean-Moulin Montpellier 3 - Paul-Valéry Montpellier 3 -Paul-Valéry
Ingénierie éditoriale et communication
Psychopathologie de l’adaptation au stress Responsable formation-insertion, mention sciences de l’éducation Aménagement et gestion des équipements sites et territoires touristiques (AGEST) Histoire, philosophie et médiations des sciences, spécialité médiations des sciences Urbanisme et aménagement durables Métiers du patrimoine, politiques patrimoniales et développement culturel Responsable développement à l'international
Oui
**
Non
Langues, culture, affaires internationales Métiers de l'éducation, de l'enseignement et de la formation, spécialité premier degré Ingénierie territoriale, urbanisme et politiques publiques (ITUPP)
Archivistique et monde du travail
Interprétariat LSF/français
Transports, logistique, territoires et environnement Sciences de l'information et de la communication appliquées aux ressources patrimoniales des territoires Information et communication, spécialité produits et services multimédia Langues étrangères appliquées, spécialité langues et commerce électronique Communication d'entreprise Lettres et arts du spectacle, spécialité diffusion de la culture Traduction spécialisée multilingue LEA en traductions scientifiques et techniques
La plupart des diplômés obtiennent leur premier emploi à l'étranger.
Forme de futurs professionnels compétents dans deux langues étrangères.
*
*
*
A noué des partenariats directement avec les acteurs du milieu de l'édition (artistes, artisans, éditeurs).
Une formation qui privilégie l'alternance dans un secteur où l'insertion est difficile.
On peut suivre les enseignements de ce master dans diverses villes européennes.
Une forte sélectivité et une très bonne insertion.
Fort taux de poursuite en thèse (jusqu'à 25% des diplômés).
Partenariat avec le centre hospitalier et universitaire de Reims.
Formation jeune et en évolution.
Propose une convention avec Neoma (une école de commerce) et l'université Matej Bel en Slovaquie.
**
***
***
*
Non
Insertion et risques psychosociaux : approches psychosociales et contexte économique Psychologie des perturbations cognitives : clinique de l'enfant et de l'adulte Histoire des arts, parcours restauration et réhabilitation du patrimoine bâti Management : tourisme et événements sportifs Psychologie du travail et des organisations, spécialité ergonomie Psychologie du travail et des organisations, spécialité ingénierie psychosociale et cognitive (PTO-IPC) Système d’information géographique et aménagement des territoires
**
Une association d'alumni ancienne et dynamique.
Non
Livres et médiations : édition, commercialisation et vie littéraire Psychologie, spécialité ergonomie et psychologie du travail
***
*
***
*
10
Poitiers
Perpignan - Via Domitia
Pau et des Pays de l'Adour
Urbanisme, habitat et aménagement
Poitiers
Reims-Champagne-Ardenne
Reims-Champagne-Ardenne
Reims-Champagne-Ardenne
Rennes 2
Rennes 2
Rennes 2
Rennes 2
Rennes 2
Saint-Étienne - Jean-Monnet
Savoie-Mont-Blanc
Savoie-Mont-Blanc
Université de technologie de Belfort-Montbéliard
Pau et des Pays de l'Adour
Paris-Est Marne-la-Vallée
Paris 7 - Paris-Diderot
Paris-Est Créteil
Paris 7 - Paris-Diderot
Paris 13 - Sorbonne-Paris-Cité
Paris 1- Panthéon-Sorbonne
INTITULÉS
Banc d’essaiLES MASTERS
Universités
NOTRE AVIS
Des partenariats avec de nombreuses maisons d'édition.
Sudiôlémpisviesd Quliatlnéitséerteon AlternaSnéclectivi
*
*
Forte intégration du numérique dans la spécialité.
Un master multiculturel.
Une partie de la formation est donnée à l'INA-GRM (Institut national de l'audiovisuel, groupe de recherches musicales) qui le co-encadre.
Insertion professionnelle correcte pour ce type de carrière.
De nombreux liens avec des musées.
Paris 7 - Paris-Diderot
Paris 3 - Sorbonne-Nouvelle
Paris 7 - Paris-Diderot
Paris 7 - Paris-Diderot
Oui
**
****
**
Histoire et civilisations comparées
**
**
Forme de vrais professionnels du cinéma.
Partenariat avec le Syntec (fédération professionnelle du secteur des études et du conseil).
Initiation au journalisme multisupport (presse, édition, radio, télévision, cinéma scientifique, Internet).
Des partenariats dans des secteurs très variés (aéronautique, médical, télécom…).
Ce master est partenaire avec de nombreux théâtres, dont la Comédie-Française.
Édition d'art, livre d'artiste
Insertion professionnelle et salaire de qualité pour le secteur de la psychologie.
Permet de préparer le concours d'attaché territorial.
*
Des partenariats nourris avec des bibliothèques, librairies et festivals littéraires, débouchant sur une excellente insertion professionnelle.
Un master installé à la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image à Angoulême, dont les projets étudiants sont souvent repérés lors de festivals.
**
**
**
Non
****
Oui
Oui
Non
Non
Neuropsychologie
Négociation interculturelle
Affaires industrielles internationales (A2i)
Géopolitique
**
***
****
***
Reims-Champagne-ArdenneURB'EA
**
***
***
**
***
*
**
***
Oui
Conception de documentation multilingue et multimédia (CDMM) Journalisme, culture et communication scientifiques Le documentaire : écriture du monde contemporain Consultants et chargés d'études socioéconomiques
Non
****
Oui
ARTS - LANGUES - LETTRES - SCIENCES HUMAINES(FIN)
*
**
***
**
**
**
*
Non
*
Non
Non
Non
*
*
Non
Non
***
***
***
***
Musique et informatique musicale, parcours acousmatique et arts sonores Métiers de la traduction et de la documentation Valorisation des patrimoines et politiques culturelles pour les collectivités territoriales
Oui
**
*
***
*
**
Traitement informatique et linguistique des documents écrits
Non
Non
Montpellier 3 -Paul-Valéry
Littératures, discours, francophonie
Non
****
Non
Non
*
*
***
Non
Non
****
***
Oui
****
Oui
**
***
**
*
*
Métiers de la production théâtrale
****
***
**
*
**
*
**
*
*
**
****
**
Non
Oui
*
*
Une spécialité très rare.
Un master sélectif et original.
Oui
***
****
**
****
***
***
*
*
La formation permet d’obtenir le titre de psychologue.
Un suivi très sérieux des anciens.
Écriture et réalisation documentaire
Poitiers
Projets culturels dans l’espace public
Métiers du livre et de l'édition
Toulouse  Paris  Barcelone  Casablanca 3 ACCRÉD ITATIO NS IN TERN ATIO N A LE S
Une école
Think specific & Create expertise
Les Mastères Spécialisés de Toulouse Business School sont axés sur les réalités de l’entreprise, l’expertise d’un secteur ou d’un métier. Ils vous permettent d’acquérir une compétence reconnue et recherchée sans rompre avec votre formation d’origine ou un acquis professionnel, dans trois domaines spécialisés :
L’ENTREPRENEURIAT ET LE MANAGEMENT DE L’INNOVATION Entrepreneuriat Management de l’innovation
LES FONCTIONS STRATÉGIQUES Audit Interne et Contrôle de Gestion Community Management Finance Juridique Marketing & Communication Ressources Humaines Supply Chain Management et Achats
LES SECTEURS À FORT DÉVELOPPEMENT Développement durable Santé Sport Tourisme Transport Aérien
www.tbs-education.fr 05 61 29 48 68 Contact email : masteres@tbs-education.fr