Rapport d information déposé (...) par la Commission des affaires culturelles, familiales et sociales en conclusion des travaux de la mission sur la pénibilité du travail - Tome 1 : Rapport ; Tome 2 : Annexes
211 pages
Français

Rapport d'information déposé (...) par la Commission des affaires culturelles, familiales et sociales en conclusion des travaux de la mission sur la pénibilité du travail - Tome 1 : Rapport ; Tome 2 : Annexes

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
211 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dans le premier tome, le rapport dresse un état des lieux des données juridiques, économiques et sociales disponibles sur la pénibilité au travail. Il en donne tout d'abord la définition et les différentes catégories (pénibilité physique, psychique, relationnelle, subjective), les critères (liés à l'activité professionnelle, à la morbidité, à l'espérance de vie). Il propose huit mesures de prévention de la pénibilité (organisation d'une campagne de prévention, renforcement de la formation de l'encadrement aux problèmes de la pénibilité, augmentation de la présence et du rôle des comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail, adaptation des postes de travail...). Il examine les moyens de compenser la pénibilité au travail (compensation financière, gestion de fin de carrière, droits à pension de retraite, départ à la retraite anticipé...). Le second tome est consacré aux annexes (liste des personnes auditionnées, propositions d'accord du patronat et de la CGT sur la pénibilité, rapports, articles et études sur le sujet...) : http://www.assemblee-nationale.fr/13/rap-info/i0910-tII.asp

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 mai 2008
Nombre de lectures 10
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Langue Français

Exrait

N° 910 ______
ASSEMBLÉENATIONALECONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE
Enregistré à la Présidence de l'Assemblée nationale le 27 mai 2008.
RAPPORTDINFORMATION DÉPOSÉ en application de larticle 145 du RèglementPAR LA COMMISSION DES AFFAIRES CULTURELLES, FAMILIALES ET SOCIALESEn conclusion des travaux de la mission surla pénibilité au travail ET PRÉSENTÉ PARM. JEAN-FREDERICPOISSON, Député. ___ TOME I RAPPORT
 3  SOMMAIRE___
Pages
INTRODUCTION : QUELQUES PRINCIPES DE TRAVAIL....................................... 9 1. Méthode de travail.............................................................................................. 9
a) Etablir un état des lieux le plus complet possible.............................................. 9 b) Réfléchir de manière prospective...................................................................... 10 c) Proposer des axes forts de travail, et pas des conclusions fermées.................... 10 2. Principes politiques............................................................................................ 11
a) Respecter lesprit de la loi du 31 janvier 2007 et le travail des partenaires sociaux............................................................................................................ 11 b) Veiller à ne pas solliciter abusivement les finances publiques........................... 11 c) Ne pas reconstruire des régimes spéciaux de retraite........................................ 12
I.- LE CONSTAT................................................................................................................. 13 A. LE CONTEXTE SOCIO-ÉCONOMIQUE ET SANITAIRE DU TRAVAIL..................... 13 1. Morbidité et espérance de vie des travailleurs................................................ 13 a) Les accidents du travail.................................................................................... 14 b) Les maladies professionnelles........................................................................... 18 c) Lespérance de vie des travailleurs................................................................... 21 d) Comparaison européenne sur limpact du travail sur la santé........................... 24 2. Les attentes en matière de pénibilité................................................................ 25
3. Les difficultés dans les relations sociales........................................................ 28
4. Les constats........................................................................................................ 31 B. LÉTAT DU DROIT EN MATIÈRE DE PÉNIBILITÉ.................................................... 32
1. La notion de pénibilité dans le droit français................................................... 32 2. Larticle 12 de la loi du 21 août 2003 relatif à la pénibilité.............................. 38 a) Le dispositif initialement proposé par lAssemblée nationale............................ 38 b) Le dispositif proposé par le Sénat..................................................................... 40 c) Le dispositif définitif retenu par la commission mixte paritaire......................... 41 3. Larticle 18 de la loi du 21 août 2003 relatif à la cessation anticipée dactivité.............................................................................................................. 41
 4 
4. Le déroulement des négociations interprofessionnelles sur la pénibilité...... 43 II.- LA NOTION DE PÉNIBILITÉ......................................................................................... 47 A. LA PEINE ET LE TRAVAIL : APPROCHE SÉMANTIQUE......................................... 47 B. LA DÉFINITION DE LA NOTION............................................................................... 49 1. Une définition en droit social est-elle possible ?............................................. 49 2. Les définitions présentées à la mission dinformation.................................... 51 3. La proposition du rapporteur............................................................................. 54 C. DISTINGUER LA PÉNIBILITE DE NOTIONS PROCHES.......................................... 56 1. Pénibilité et risque professionnel...................................................................... 56 2. Pénibilité et travaux ou métiers dangereux...................................................... 57 3. Pénibilité, astreintes et contraintes................................................................... 58 4. Pénibilité, violence et harcèlement................................................................... 59 D. LES DIFFÉRENTES CATÉGORIES DE PÉNIBILITÉ ET LEURS EFFETS................ 61 1. La pénibilité physique et ses effets................................................................... 62 a) Lexistence de contraintes physiques................................................................ 62 b) Le rythme ou la cadence de travail imposés...................................................... 65 c) Lexposition à des agents toxiques.................................................................... 66 2. La pénibilité psychique ou mentale et ses effets............................................. 67 3. La pénibilité relationnelle................................................................................... 73 4. La pénibilité subjective ou vécue et la pénibilité objective............................. 74 5. La pénibilité réductible et la pénibilité irréductible........................................... 75 E. LES CAUSES DE LA PÉNIBILITÉ............................................................................. 76 1. La nature des travaux........................................................................................ 77 2. Lenvironnement du travail................................................................................ 78 3. La subjectivité liée aux personnes.................................................................... 78 F. LES CRITÈRES IDENTIFIANT LA PÉNIBILITÉ......................................................... 79
1. Les critères liés à laccomplissement de lactivité professionnelle................ 80 a) Les travaux nécessitant des efforts physiques importants.................................. 82 b) Les travaux obéissant à un rythme atypique ne respectant pas les caractéristiques physiologiques humaines........................................................ 85 c) Les travaux seffectuant dans un environnement agressif.................................. 89 d) Les travaux sexerçant sous une pression psychologique excessive................... 95 2. Les critères liés à la morbidité ou à lespérance de vie.................................. 99
 5 
III - AGIR POUR LA PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ.................................................... 101 .
A. LES ATTENTES DES PARTENAIRES SOCIAUX EN MATIÈRE DE PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ............................................................................ 102 B. LA SITUATION ACTUELLE....................................................................................... 103
C. LES PROPOSITIONS DU RAPPORTEUR : 8 MESURES DE PRÉVENTION........... 109
1. Organiser une campagne nationale de prévention, ciblée et phasée (Proposition 1).................................................................................................... 109 a) La nécessité dune campagne ciblée................................................................. 109 b) Sinspirer de lexemple britannique de laSocial Exclusion Unit....................... 110 c) Une campagne daction pragmatique et participative....................................... 111 2. Renforcer la formation de lencadrement aux questions liées à la pénibilité et aux conditions de travail (Proposition 2)..................................... 112 3. Renforcer la présence et le rôle des comités dhygiène, de sécurité et des conditions de travail (Proposition 3).......................................................... 114
a) Les attributions des comités dhygiène, de sécurité et des conditions de travail.............................................................................................................. 114
b) Renforcer la présence et laction des CHSCT en matière de prévention de la pénibilité...................................................................................................... 117
c) La question des comités professionnels territoriaux.......................................... 119
4. Inciter à laménagement et ladaptation des postes de travail en vue de réduire la pénibilité au travail par une défiscalisation totale des dépenses engagées à cette fin (Proposition 4)............................................... 120
5. Réformer le document unique de prévention et dévaluation des risques professionnels (Proposition 5)............................................................. 121
a) Le cadre réglementaire du document unique..................................................... 121 b) Réformer le document unique........................................................................... 124 6. Généraliser la gestion prévisionnelle des carrières afin daccompagner lévolution des parcours professionnels (Proposition 6)................................. 125 7. Renforcer le rôle des intervenants locaux et des réseaux dexpertise extérieurs aux entreprises en doublant le budget annuel du réseau ANACT-ARACT (Proposition 7)........................................................................ 127 a) Le réseau ANACT-ARACT................................................................................ 127 b) Développer les interventions de terrain............................................................ 128
8. Réformer la médecine du travail (Proposition 8)............................................. 129 IV.- LA COMPENSATION DE LA PÉNIBILITÉ................................................................... 141 A. LA COMPENSATION FINANCIÈRE.......................................................................... 141 B. LA GESTION DES FINS DE CARRIÈRE................................................................... 142
 6 
1. Les dispositifs en vigueur en matière de préretraite et de cessation anticipée dactivité............................................................................................. 143 a) Les différents types de préretraite ou cessation anticipée du travail.................. 146 b) La fixation du montant des allocations de préretraite....................................... 150 c) Le financement des préretraites........................................................................ 152 d) Le régime dimposition fiscale et sociale des préretraites................................. 154 e) Le régime de sécurité sociale applicable aux préretraités du FNE.................... 157 2. Les dispositifs en vigueur en matière de retraite anticipée............................ 158 a) La retraite anticipée pour carrière longue dans le secteur privé....................... 160 b) La retraite anticipée pour carrière longue dans la fonction publique.................. 162 c) La retraite anticipée des travailleurs handicapés.............................................. 162
3. Les revendications en matière de cessation anticipée dactivité ou de préretraite au titre de la pénibilité..................................................................... 164 a) Les conditions déligibilité au dispositif............................................................ 165 b) Le financement du dispositif............................................................................. 166 3. Lappréciation du rapporteur............................................................................. 166 C. LES REVENDICATIONS EN MATIÈRE DE DROITS À PENSION DE RETRAITE................................................................................................................ 167
1. La demande des représentants des salariés................................................... 167
2. La demande des représentants des employeurs............................................ 168 3. Lappréciation du rapporteur............................................................................. 168 D. LA TRAÇABILITE INDIVIDUELLE DES PÉNIBILITÉS............................................... 169
1. Les propositions des partenaires sociaux : le «curriculum laboris» et le « carnet de santé au travail »....................................................................... 169 2. Etudier la mise en place ducurriculum laboris(Proposition 9)...................... 173 a) La mise en place duncurriculum laborisest une bonne idée ........................ 173 b)  mais difficilement réalisable en pratique...................................................... 173 c) Proposition 9 : un calendrier détude et de mise en place................................. 174 E. POUR UN TRAITEMENT COHÉRENT ET ÉQUITABLE DES SITUATIONS DE PÉNIBILITÉ............................................................................................................... 175 1. Les principes généraux dune compensation de la pénibilité......................... 175 2. Légalisation des temps de retraite ne peut pas être un principe de décision............................................................................................................... 175
3. Le dispositif choisi doit rechercher léquilibre entre lexercice du métier et la prise en compte des situations personnelles.......................................... 177
4. Privilégier laménagement de la fin de carrière à la cessation anticipée dactivité.............................................................................................................. 177
 7
F. OUVRIR LA POSSIBILITÉ DUNE RÉDUCTION DE TEMPS DE TRAVAIL EN FIN DE CARRIÈRE OU DUN DÉPART ANTICIPÉ À LA RETRAITE (PROPOSITION 10).................................................................................................. 178 1. Associer la carrière et létat de santé personnel............................................. 178 2. Réduire le temps de travail en fin de carrière.................................................. 178 3. Permettre aux travailleurs ne pouvant plus travailler correctement de prendre une retraite anticipée........................................................................... 179 4. Estimation du coût de la proposition 10........................................................... 180
V.- CONCLUSION GÉNÉRALE.......................................................................................... 185
RAPPEL DES PROPOSITIONS PRÉSENTÉES DANS LE RAPPORT.................... 187
CONTRIBUTION PRESENTÉE PAR MM. RÉGIS JUANICO, JEAN MALLOT ET ALAIN NÉRI, MEMBRES DE LA MISSION APPARTENANT AU GROUPE SOCIALISTE, RADICAL, CITOYEN ET DIVERS GAUCHE...................................... 193
CONTRIBUTION PRESENTÉE PAR MME MARTINE BILLARD, MEMBRE DE LA MISSION APPARTENANT AU GROUPE DE LA GAUCHE DÉMOCRATE ET RÉPUBLICAINE.............................................................................. 199
TRAVAUX DE LA COMMISSION.................................................................................. 205 TOME 2 : ANNEXES
 Annexe n° 1 : Composition de la mission  Annexe n° 2 : Liste des personnes auditionnées à Paris, Helsinki et Madrid  Annexes n° 3 : Synthèses validées des auditions de la mission et contributions remises par les personnes auditionnées  Annexe n° 4 : Compte rendu du déplacement à Helsinki  Annexe n° 5 : Compte rendu du déplacement à Madrid  Annexe n° 6 : Liste des principaux rapports, études et synthèses publiés en France en langue française depuis 2003 sur la pénibilité au travail  Annexes nos7 à 10 : Textes (documents de travail) des propositions daccord sur la pénibilité soumis à la négociation interprofessionnelle nationale :  Annexe n° 7 : proposition du patronat du 17 juin 2005  Annexe n° 8 : proposition du patronat du 26 septembre 2007  Annexe n° 9 : proposition du patronat du 21 mars 2008  Annexe n° 10 : proposition de la CGT de septembre 2006
 8 
 Annexe n° 11 : Agence nationale pour lamélioration des conditions de travail (ANACT)  La prévention de la pénibilité, état des lieux (note pour la rencontre interprofessionnelle du 3 mai 2007)
 Annexe n° 12 : Texte de laccord-cadre européen sur le stress au travail du 8 octobre 2004, avec les commentaires de M. Yves Lasfargue
 Annexe n° 13 : Article sur la surveillance épidémiologique des troubles musculo-squelettiques publié dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire n° 44-45/2005 du 15 novembre 2005
 Annexe n° 14 : « Plus de trois établissements sur quatre déclarent évaluer les risques professionnels », étude de la DARES (Premières Synthèses Informations n° 09.3 de mars 2007)
 Annexe n° 15 : « La double peine des ouvriers », article dEmmanuelle Cambois, Caroline Laborde et Jean-Marie Robine (INED, Population et sociétés n° 441 de janvier 2008)
 Annexe n° 16 : «Ergodistrib  Agir !», guide de prévention des risques établi par le Centre interservices de santé et médecine du travail en entreprises (CISME) pour le compte de la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD) : exemples de grilles dobservation et recommandations de prévention.
 9 
I N T R O D U C T I O N Q U E L Q U E S P R I N C I P E S D E T R A V A I L
Alors que se profilent, dans les semaines et mois qui viennent, des rendez-vous sociaux très importants pour notre pays, la question de la pénibilité se retrouve au centre dun grand nombre denjeux.
Au point de départ, la mission avait été constituée pour traiter un des aspects centraux inscrits dans la loi sur les retraites adoptée par le Parlement en 2003, et qui faisait de cette question un des enjeux majeurs de la « clause de revoyure » prévoyant de nouveaux débats et de nouvelles décisions en 2008. Nous y sommes.
Mais si la pénibilité a effectivement fait lobjet de nombreux travaux et dintenses négociations pour préparer les échéances de cette année, sil est confirmé (était-ce nécessaire ?) que le lien entre pénibilité et fin de carrière/départ en retraite est très étroit, il nen reste pas moins que cette question concerne en fait quasiment tous les aspects de lorganisation du travail et de lentreprise : depuis la formation professionnelle initiale jusquà la prise en charge des travailleurs soumis à la pénibilité dans le cadre des fins de carrière.
Au fur et à mesure de nos travaux, nous avons touché du doigt une réelle préoccupation de tous les acteurs (représentants salariaux et patronaux, chercheurs, médecins, enseignants, etc.) pour cette question, dont les aspects multiples rendent la circonscription difficile.
Cest la raison pour laquelle il a paru nécessaire au rapporteur de préciser, avant dentrer dans le contenu du travail lui-même, les principes de travail et de méthode qui ont guidé la mission afin dêtre en mesure de présenter les conclusions qui suivent.
1. Méthode de travail
a) Etablir un état des lieux le plus complet possible
En installant la mission, le président-rapporteur a proposé aux membres de la mission que celle-ci travaille en sollicitant le plus grand nombre possible dacteurs, de tous horizons, afin de nexclure de la réflexion aucun (ou en tous cas le moins possible) des aspects de cette question éminemment complexe.
Cette volonté de nomettre aucun aspect important explique le nombre inhabituel, et la grande diversité des personnes auditionnées.
 10 
Il na évidemment pas été possible dêtre exhaustif, et si la mission a pu entendre de très nombreux représentants dune grande diversité de métiers et de domaines professionnels, elle na pu bien sûr rencontrer lintégralité des branches professionnelles concernées par le sujet. Le rapporteur a considéré que la diversité des personnes rencontrées a permis à la mission davoir une vision très complète de létat des lieux et des propositions portées par les différents acteurs.
De plus, il est apparu nécessaire de proposer également une information précise sur les questions liées plus ou moins directement à la pénibilité au travail : cette intention explique la présence dans le rapport dun grand nombre de données statistiques sur la santé au travail et ses conséquences.
b) Réfléchir de manière prospective
Les grandes mutations que nous connaissons sur le plan socio-économique doivent conduire à aborder ces questions avec un souci de prospective, en prenant en compte les évolutions qui se dessinent, et non pas seulement la réalité que nous connaissons aujourdhui.
La mission a été encouragée dans cette attitude par lexpression de lensemble des acteurs rencontrés : leur volonté de trouver une solution, même si elle ne sest pas si facilement incarnée dans les résultats des négociations entre les partenaires sociaux, nous a amenés à évoquer le traitement de la pénibilité dans lavenir.
Il a cependant fallu imaginer des dispositifs valables pour les temps qui viennent, sans oublier la situation des travailleurs aujourdhui déjà concernés par la pénibilité et ses conséquences, même si le sujet que nous traitons est censé produire des effets dans un délai de plusieurs dizaines dannées (ne serait-ce que pour les personnes qui entrent en ce moment sur le marché du travail).
Les nombreuses dispositions qui seront prochainement soumises au Parlement et aux partenaires sociaux (formation professionnelle, représentativité des syndicats, emplois des seniors) auront également un impact sur la pénibilité au travail : sans préjuger du contenu de ces textes futurs, le rapporteur a souhaité dans une certaine mesure anticiper sur leur mise en place, en considérant que si certaines des propositions ne peuvent pas entrer pleinement en vigueur en létat actuel des choses, la lente évolution que notre société connaît sur ces sujets devrait en permettre à terme lefficacité attendue.
c) Proposer des axes forts de travail, et pas des conclusions fermées
Tout comme les chercheurs et les partenaires sociaux, la mission sest heurtée à la difficulté de définir la notion de pénibilité. Cette définition est pourtant nécessaire : il est en effet inenvisageable de faire entrer dans notre droit et dans nos systèmes de solidarité des mesures conditionnées par le fait davoir subi lourdement la pénibilité au travail sans être capable de dire ce quelle est.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents