Rapport de stage

Rapport de stage

-

Documents
19 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Rapport de stage réalisé chez les opticiens mutualistes, mon rapport de stage commence par une introduction, explique ensuite toute les activités du magasin et se termine par une conclusion. A l’intérieur j’évoque certaine questions que tous le monde se pose, vous saurez y répondre ( à ses questions ) en consultant ce rapport concernant l'optique.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 25 mai 2013
Nombre de lectures 42 786
Langue Français
Signaler un abus
INTRODUCTION
Le métier d’opticien m’a toujours attiré. C’est pour cela que j’ai choisi deréaliser mon stage dans l’otique. Je n’ai rencontré aucune difficulté pourtrouver mon stage découverte, car je savais ce que je voulais faire depuislongtemps et la gérante du magasin m’a accepté sans aucun problème.J’ai choisi de réaliser mon stage chez les opticiens mutualistes pour lasimple et bonne raison que je suis cliente.
L’opticien conçoit et réalise des équipements de correction de la visionadaptés aux clients. Mais son métier ne se limite pas à l’aspectscientifique et technique puisque c’est également lui qui fait la promotionde ces équipements et qui les vend. Son travail est varié et lui demandedes compétences diverses.
1
Bilan de la semaine : Mardi (18.12.2012)
Mercredi (19.12.2012)
Jeudi (20.12.2012)
Vendredi (21.12.2012)
--------------------------------------
Accueil clientsRéception des commandesRemplir les cartes de garanties pour lesclientsDécouper les verresPolir les verresMonter les verres sur les monturesMise en rayon de nouveaux produitsDemande de remboursement de mutuelleCommande auprès des fournisseurs viainternet (verres, lentilles, spray nettoyant)Compter les fonds de caisseAccueil clientsRéception commandeCommande associés à chaque pénicheMise à jour des dossiers clients(coordonnées, adresse mail, mutuelle)Palper la forme des verresCréation des dossiers clientsRangement des étuis par marqueClassement des bons de commandesCompter les fonds de caisseRéception des commandesAccueil clientsMontage des verres sur les monturesDécouper les verresCommande via internetExercices sur des monturesNettoyer les montures des clientsPrise de mesure sur les clientsCompter les fonds de caisseAccueil clientsRéception des commandesRenvoi des pièces défectueusesRenvoi des commandes non justeMontage et découpe de verresClassement des bons de commandesPalper la forme des verresCommande via internetCCroéme pette rr elems pfliorn ldess  ddeo scsaiiesrss eclients2
PRESENTATION DE L’ORGANISATION DE L’ENTREPRISE ETDU METIER
L’entreprise compte actuellement quatre employées, une gérante demagasin et trois collaboratrices dont une à plein temps et trois àmi-temps. L’entreprise compte deux activités principales telles que lavente de lunettes et la vente de lentilles qui permettent d’améliorer lavision des clients. Ce métier possède malgré tout quelques difficultés,notamment la technicité des cas particuliers et la gestion du temps. Danscette profession, un opticien salarié peut gagner entre 1'100 et 1'800 €,un gérant de magasin peu gagner entre 1'500 et 2'300 € et un opticien àson compte peu gagner un salaire variable.
Organigramme succinct  :
3
 
Les 3 principaux pôles du magasin :
·Le produit·Les prix·La communication
1) LE PRODUIT
ÞLes montures
Le magasin compte environ 900 montures en verres blanc et environ 400montures solaires. Les principales marques pour les adultes sont RayBan, Laguiole, Jean Reno, Vogue et Esprit. Pour les enfants, la marqueDisney est la plus présente. Ces marques ont chacune un style différentpour que la clientèle ait un large choix de montures. Un opticien choisitces marques également en fonction de ce que proposent les concurrents.
Pour les 900 montures présentes, il y a trois catégories :
·Les montures femmes (représentent environ 45 % des bénéfices)·Les montures hommes (représentent environ 40 % des bénéfices)·Les montures enfants (représentent environ 15 % des bénéfices)
L s r ue.es pourcentages restent les même dan p atiquement chaque bouti4q
ÞLes verresL’opticien choisit des fournisseurs dont les verres sont de bonne qualité.C’est le plus important pour corriger au mieux la vue des clients et doncsatisfaire leurs besoins. Carine, la gérante, fonctionne avec deuxprincipaux fournisseurs de verres : HOYA et ESSOR. Les clients en sonttrès satisfaits.
Verres droit
2) LES PRIXLes prix des montures varient de 35 € à plus de 500 € environ. Laclientèle dépense en moyenne 200 € par monture. Les modèles coûteuxpartent beaucoup moins vite. La demande des clients doit être entenduepar l’opticien et c’est donc pour cela que Carine se dirige de plus en plusvdearsgr adnedsi r msoa nctluireenstè lvee. nLdeuse so patiucixe nesn vbiariosns ednet  d1e3 0p lu.s  eCne lpal ulsui l epuerrsm t5eatrtirfas  car c’est à l’endroit où le client trouvera la monture qui lui conviendra le
mieux financièrement et esthétiquement, qu’il fera faire son équipement.C’est pourquoi les opticiens misent sur des montures pour tous les goûts,en moyenne gamme et ainsi répondre aux attentes des clients. Pour fixerles prix, les opticiens utilisent en moyenne, la méthode du coefficientmultiplicateur, qui change selon les marques.
3) LA COMMUNICATIONL’enseigne des opticiens mutualistes s’engage à aider les Africains àpouvoir porter eux aussi des lunettes. C’est pourquoi chaque magasin estéquipé d’une boîte où les clients peuvent déposer les lunettes dont ils nese servent plus afin de les envoyer en Afrique. Cette action humanitaireest une sorte de communication. Exactement, comme certaines marquesqui à différents moments de l’année font des offres sur leurs monturespour inciter les clients à les acheter et pour chaque monture achetée, unarbre est planté dans les zones victimes de la déforestation.
LA VIE DU MAGASINChaque jour, le magasin se fait livrer. Dès mon arrivée au magasin, jedevais déballer les colis reçus, et classer les verres et les lentilles dansles péniches en vérifiant que la commande était correcte. A chaque colis,je devais classer les bons de livraisons suivant le fournisseur. Le matin,nous recevions surtout les verres, les lentilles et les pièces (détachées)commandés.Directement après le déballage des verres et de leur classement enpéniche, je les pointais au frontofocomètre, avant de placer les pénichesprêtes au meulage à côté de la meuleuse.6
Péniches : ·Bleu pour les lentilles,·orange pour les lunettes·jaune pour le service après vente.
ATELIERL’atelier est équipé de six machines,·La meuleuse automatique, qui permet de tailler les verres de laforme souhaitée.·La meuleuse, qui permet de polir les verres afin de les rendre lisses.·Le palpeur-centreur, qui permet de palper et centrer les verres.·Le frontofocomètre, qui permet de mesurer la puissance des verres.·Le bac à ultrason, qui permet de nettoyer des lunettes encrasséesentre les verres et la monture.·La chaufferette, qui permet de chauffer les montures pour ensuitepouvoir les régler en fonction du client.
La meuleuse automatique fonctionne en circuit d’eau fermée, c’est-à-direque la machine est reliée à un tuyau qui reverse l’eau usée dans un bac.Ce bac filtre cette eau et deux pompes permettent de ramener l’eau dansle circuit. Pour commencer, je m’exerçais sur des verres de présentation.Je me suis occupée de quelques montages en faisant le centragemanuel, le meulage, le montage des verres dans la monture avec l’aided’Emeline, une opticienne. A la fin du montage, je vérifiais avec Emelinesi les verres progressifs étaient parfaitement horizontaux, si les verrespour astigmates étaient bien inclinés et si les centrages étaient bieneffectués. Pour commencer, j’ai travaillée sur des montures cerclées enmétal et en plastique pour des raisons de facilité.7
Latelier
            
rcgeoéslrlpaonbtnoesr adtbreli ecmefialigèaresi noptique
Voici quelques machines : 
Meuleuse automatique
 Meuleuse
8
Palpeur-centreur
Frontofocomètre
DEPANNAGE ET REPARATIONSavoir rendre service gratuitement est une technique de fidélisation declientèle importante. Il est très important de savoir conseiller un client,que l’opticien soit capable de répondre aux interrogations des clients…Pendant mon stage, j’ai eu la chance que les opticiennes m’offrentl’opportunité de travailler sur les diverses activFirtoénsto fpocoosmsièbtrlees dans lemétier. Je me suis donc occupée des petites réparations (changement deplaquettes, manchons, vis égarées…).
SUIVI DU CLIENTL’accueil du client est très important. Il s’agit du premier contact entrel’opticien et le client. Au début de mon stage, j’accueillais les clients d’unsimple « Bonjour ! ». Ensuite Emeline, m’a conseillée une techniqued’accueil qui consistait à dire « Bonjour Monsieur ! » ou « BonjourMadame ». Emeline m’a expliquée qu’en se mettant à la place du client,on se rend compte qu’un « Bonjour Madame » est toujours plus agréablequ’un « Bonjour ».Durant mon stage, il m’a fallu proposer aux clients, s’ils le souhaitaient,de l’aide dans leur choix de monture, et de leur besoin ce qui m’a permisde surmonter ma timidité.
PHASE DE DECOUVERTE
9
Durant la phase découverte, j’ai pu demander au client ce qu’ilrecherchait selon leurs envies. Je proposais aux clients de me présenterla prescription de l’ophtalmologiste afin de regarder si celui-ci avait inscritdes éléments pouvant m’aider au choix des verres et de la monture. Jequestionnais ensuite les clients sur leurs activités quotidiennes pouradapter au mieux leur futur équipement.
CONSEIL POUR LA MONTURE ET LES VERRES
Après la phase de découverte, je connaissais les besoins du client. J’aipu conseiller les clients sur les matériaux des montures, les formes et lescouleurs qui leur iraient bien en fonction de la forme de leur visage, deleur teint, de leurs yeux, de leurs cheveux… Ils essayaient plusieursmontures avant de trouver le style qu’il leur convenait. A ce moment, jeconseillais ou déconseillais certaines montures, qui ne correspondaientpas à leur morphologie. A la suite du choix de monture, j’invitais lesclients à s’asseoir à la table de vente. Emeline venait me rejoindre etdécidait du choix des verres. Elle sélectionnait le type de verre quicorrespondait au profil des clients, puis elle proposait les différentesqualités de verres, avec ou sans traitements (teinte au soleil…) enexpliquant les avantages et les inconvénients.
10
Table devente
DEVISAvec le pouvoir d’achat qui diminue, les clients font attention à leursdépenses, comme celle d’un équipement optique. Le devis est importantet il est nécessaire que le client sache qu’il peut avoir le choix entreplusieurs types de verres et que le montant du devis varie en fonction desverres prescrits, des traitements et de leurs qualités…
PRISE DE MESUREPour effectuer des montages les plus précis possibles afin de satisfaireau mieux le client et d’obtenir un bon confort visuel, les opticiennesdoivent prendre des mesures sur le visage des clients.Pour tous les clients, la mesure de la hauteur entre le centre de la pupilleet le bas de l’œil est très importante pour le centrage du verre. A l’aided’un réglet, les opticiennes demandent aux clients de regarder soit au loindans leur position de tête naturelle, soit en regardant dans leurs yeux (lesopticiennes se mettent à la hauteur du client). Elles pointent alors le verrede présentation au niveau du centre de la pupille. La prise de mesure del’écart pupillaire se fait pour tous les clients, enfants comme adultes, pourcentrer les verres. La prise de mesure se fait à l’aide d’un pupillomètreélectronique, en réglant l’écart pour un œil, puis l’autre et en vérifiant enposition binoculaire (relatif aux deux yeux) les mesures trouvées.
11