Responsabilité humaine en matière de santé et d’environnement

Responsabilité humaine en matière de santé et d’environnement

-

Documents
5 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • exposé - matière potentielle : attractif
  • fiche - matière potentielle : notes claires
  • exposé - matière potentielle : devant la classe
  • exposé - matière potentielle : au plan de l' exposé
  • exposé - matière potentielle : au tableau
  • exposé
Responsabilité humaine en matière de santé et d'environnement (13 heures) Objectifs scientifiques Il s'agit : - d'acquérir de nouvelles connaissances et de mobiliser celles acquises tout au long de la scolarité; - de relier les notions scientifiques et techniques à leurs incidences humaines en matière de santé et d'environnement ; - de mettre à profit l'attitude d'esprit curieux et ouvert, développée dans les classes précédentes ; - de travailler les méthodes de raisonnement préservant le libre arbitre de chacun ; - de développer l'autonomie de l'élève dans une démarche de projet ; - de permettre aux élèves d'argumenter à partir de bases scientifiques sur différents thèmes de société
  • minimum d'organisation dans la préparation du projet
  • préparation de la discussion
  • diversité des méthodes de contraception
  • responsabilité en matière de santé et d'environnement
  • méthodes de contraception
  • exposés
  • exposé
  • démarche de projet
  • santé
  • travail
  • travaux
  • donnée
  • données

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 106
Langue Français
Signaler un problème
Responsabilité humaine en matière de santé et d’environnement (13 heures)
Objectifs scientifiques
Il s’agit : - d’acquérir de nouvelles connaissances et de mobiliser celles acquises tout au long de la scolarité; - de relier les notions scientifiques et techniques à leurs incidences humaines en matière de santé et d’environnement ; - de mettre à profit l’attitude d’esprit curieux et ouvert, développée dans les classes précédentes ; - de travailler les méthodes de raisonnement préservant le libre arbitre de chacun ; - de développer l’autonomie de l’élève dans une démarche de projet ; - de permettre aux élèves d’argumenter à partir de bases scientifiques sur différents thèmes de société.
Du point de vue de la responsabilité individuelle et collective on aborde des questions relatives à l’éducation à la santé et au développement durable dans les sujets suivants : - les maladies nutritionnelles et certains cancers ; - les transplantations (les dons d'organes, de tissus et de cellules) ; - la qualité de l'eau ou de l'air de la basse atmosphère ; - la biodiversité ; - les ressources en énergies fossiles et énergies renouvelables.
Cette partie sera l'occasion d’un croisement des disciplines et, dans la mesure du possible, d’une collaboration avec des partenaires extérieurs. Pour les projets consacrés à l’environnement, on veillera à ce qu’ils soient appuyés sur des exemples pris dans le territoire de l’élève ; traiter de questions locales d’environnement dans une perspective de développement durable amène naturellement à ouvrir l’établissement via les partenariats, à favoriser une implication et un engagement plus direct des élèves.
Chaque élève, seul ou en groupe, s’implique selon une démarche de projet dans un sujet. Ce travail aboutit à une production exploitable collectivement et pouvant intégrer l’usage des technologies de l’information et de la communication. L’enseignant encadre le travail des élèves dans toutes les étapes de la démarche de projet. L’ensemble des travaux de la classe sera l’objet d’une mutualisation.
Objectifs éducatifs L’objectif, pour le professeur, est d’éduquer au choix et non d’enseigner des choix réputés meilleurs que d’autres. L'éducation à la santé et celle au développement durable sont l’occasion d’amener l’élève à prendre conscience que les sujets abordés soulèvent des questions d’éthique et à acquérir responsabilité et autonomie.
Thèmes de convergence: énergie, développement durable, importance du mode de pensée statistique, santé
Responsabilité humaine en matière de santé et d’environnement
O.C. :la responsabilité individuelle et collective on aborde des questions relatives à l’éducation à la santé et au développement durable dans les sujets suivants : - les maladies nutritionnelles et certains cancers ; - les transplantations (les dons d'organes, de tissus et de cellules) ; - la qualité de l'eau ou de l'air de la basse atmosphère ; - la biodiversité ; - les ressources en énergies fossiles et énergies renouvelables. - la contraception et la fécondation assistée
O.M. :Chaque élève, seul ou en groupe, s’implique selon une démarche de projet dans un sujet. Ce travail aboutit à une production exploitable collectivement et pouvant intégrer l’usage des technologies de l’information et de la communication.
L'éducation à laresponsabilité en matière de santé et d'environnementun des objectifs constitue importants des programmes des sciences de la vie et de la Terre, de la classe de sixième à celle de troisième, dans la continuité des programmes de l’école primaire.
Comment utiliser les connaissances acquises au collège pour préserver sa santé et son environnement ?
1 - Les thèmes abordés
1.comportements (manque d’activité physique ; excès de graisses, de sucre et de sel dans Certains l’alimentation) peuvent favoriser l’obésité et l’apparition demaladies nutritionnelles (maladies cardiovasculaires, cancers). L’exposition excessive au soleil peut augmenter le risque decancerde la peau.
2.connaissances acquises sur le rôle du sang et des principaux organes font percevoir l’importance Les vitale d’une transfusion deproduits sanguins, d’une greffe ou d’une transplantation.
3. Lespollutionsmilieux naturels que sont l’air ou l’eau sont le plus souvent dues aux activités des industrielles et agricoles ainsi qu’aux transports. Des données statistiques actuelles permettent d’établir un lien entre l’apparition ou l’aggravation de certainesmaladiesetla pollution de l’atmosphère ou de l’eau. Dans la plupart des cas, la mise en évidence d’une relation de causalité se heurte à deux difficultés : l’absence de spécificité des maladies repérées et la faible concentration ou le caractère diffus des expositions. L’adoption de comportements responsables, le développement d’une agriculture et d’une industrie raisonnées et de nouvelles technologies sont nécessaires afin d’associer le développement économique, la prise en compte de l’environnement et la santé publique. 4. L’Homme,par les besoins de production nécessaire à son alimentation, influencela biodiversité planétaire et l’équilibre entre les espèces. Des actions directes et indirectes permettent d’agir sur la biodiversité en fonction des enjeux. 5.Lesénergies fossiles(charbon, pétrole, gaz naturel) extraites du sous sol, stockées en quantité finie et non renouvelable à l’échelle humaine, sont comparées aux énergies renouvelable, notamment solaire, éolienne et hydraulique. Les impacts de ces différentes sources d’énergie sur l’émission des gaz àeffet de serresont comparés.
6.Dans le cadre dede la reproductionla maîtrise, les méthodes de contraception utilisées sont soit à effet contraceptif, soit à effet contragestif, soit cumulant les deux. Un effet contraceptif empêche la fécondation ;un effet contragestif empêche la nidation de l’embryon; un effet abortif agit après l’implantation de l’embryon. (On parle alors d’interruption de grossesse. La diversité des méthodes de contraception permet à chacun de choisir celle étant le plus adaptée à sa situation. Lesméthodes de procréationmédicalement assistée peuvent permettre à un couple stérile de donner naissance à un enfant.
2 – Le projet
I-Réaliser une démarche de projet L'éducation à la responsabilité en matière de santé et d'environnement constitue un des objectifs majeurs en SVT. La réalisation d'une démarche de projet permet d'atteindre cet objectif tout en travaillant «autrement». Elle nécessite un minimum d'organisation dans la préparation du projet, puis dans l'élaboration d'un bilan.
1- Définir son projet Quels sont les différents aspects du projet? Quelle production atteindre? -Ciblerun projet modeste et limité. -Définirles objectifs du projet et les moyens pour le réaliser. 2 - Monter et planifier son projet Quel plan d'action adopter? Comment hiérarchiser son travail? Quelles sont les étapes ? Comment s'organiser? -Élaborerun planning. -Prévoir des séances régulières de travail entre les membres du groupe. - Pour chaque étape du travail,définirce que chaque élève du groupe doit faire pour précisément l'écrit, puis lors du bilan. 3 – Mettre en œuvre son projet[voir II] Rechercher des données. Entrer en contact avec des personnes ressources. Sélectionner les documents utiles, les comparer. Exploiter les données pour les mettre en relation. -Se répartirles travaux de recherche et travailler en équipe. -Se créerun «cahier de bord» où seront notés les idées, les bilans de rendez-vous, le travail à faire pour une date fixée, les recherches... 4 – Faire un bilan[voir III et IV] Comment rendre compte du projet? -Faire une synthèse sousla forme d'un dossier écrit, d'un exposé,d'une affiche, d'une exposition ou la préparation d'un débat, etc. Recommandations Chaque élève, seul ou en groupe, choisitdeux sujets, l'un dans ledomaine de la santé (thèmes 1 à 3)l’autre dans le domaine d'environnement (thèmes 4 à 7). Les thèmes sont constitués de pistes. Chaque piste peut donner lieu à une production. Pour les projets consacrés à l’environnement, il est conseillé de s’appuyer sur des exemples locaux. Les séances de travail peuvent être de 1 heure ou 2 heures par quinzaine et se dérouler dans une bibliothèque ou chez les membres du groupe. Elles permettent de faire le point, d’échanger... Il faut s'y tenir!
II-Rechercher et exploiter des données sur un thème Faire une recherche sur un thème signifie chercher des renseignements sur un sujet donné, analyser les données récoltées et faire une synthèse personnelle.
1 - Délimiter le sujet de la recherche - S'assurerqu'on a bien compris les termes du sujet proposé. - Se poserles questions qui vont orienter la recherche: Quoi? Quand? Où? Comment? Pourquoi? -Se répartirles différents axes de recherche.
2 - Collecter les données - Recenseroutils de recherche disponibles. La base de toute recherche est dictionnaire, les les encyclopédies et les moteurs de recherche en sont deux autres. - Réunirdes informations trouvées dans un dossier, en n'oubliant pas d’indiquer l'ensemble clairement les sources. - Penserà utiliser les documents du manuel qui peuvent servir de bases de travail ! - Rencontrerdes personnes ressources (responsable du CDI, infirmière...), - Penser àprendre des photographies, à récupérer de la documentation susceptible lustrer l'exposé pour le rendre plus vivant.
3 - Exploiter les données - Trierl'information, distinguer les faits des opinions. - Analyseretmettre en relationles données (texte, graphique, Image, etc.). - Diviserles informations en plusieurs unités distinctes autour d'Idées fortes et faire un plan. - Sélectionnerles documents qui semblent importants à présenter lors de l'exposé (graphes, photographies, par exemple).
4 - Faire un bilan - Adopterune formulation personnelle pour l'analyse et les conclusions. - Citerses sources et mettre toutes les citations entre guillemets.
Recommandations Ne pas hésiter à chercher dans le dictionnaire le sens desmots employés dans le sujet : ils peuvent avoir un double sens, masquer une ambiguïté. Préparer les questions aux personnes ressources avant de les rencontrer. Vérifier la véracité des sources et écarter ce qi ne concerne pas le sujet; les informations complexes, contradictoires ou fantaisistes.
III-Présenter un bilan de son projet (1/4h présentation ; 1/4h questions-débat soit 2 groupes de 3 par heure)
Le bilan du projet peut être fait lors d'un exposé devant la classe. S'exprimer à l'oral se prépare, il faut maîtriser le contenu, gérer son temps, utiliser des supports pour faciliter l'exposé : une affiche, une présentation assistée par ordinateur, des transparents, des vidéos, des maquettes, sans oublier le tableau.
1 - S'organiser pour faciliter l'exposé - Pour faciliter la prise de notes des camarades, penser àécrire le plande l'exposé au tableau ainsi que les mots importants. - Choisir les informations essentiellesparmi l'ensemble des données récoltées. - Préparer les documentsqui vont être présentés lors de l'exposé, les classer dans l'ordre. - Rédiger des fiches denotes claires, précises et bien organisées, qui vous guideront à l'oral. N'écrire que sur le recto des fiches et les numéroter, pour éviter de les mélanger. - Surligner, sur ces fiches, les mots où les idées essentielles 2 - Rendre l'exposé attractif - Bien placer sa voix;parler lentementafin de faciliter la prise de notes, bien articuler - Se reporterau fur et à mesure de l'exposé au plan de l'exposé écrit sur le tableau. - Faire preuvede dynamisme et de conviction. 3 - Utiliser un ou plusieurs supports - II est possible d'utiliser un logiciel de présentation assistépar ordinateur pour accompagner votre présentation (PowerPoint, Impress, etc) 4 - S'assurer que le public a compris - Préparer un quizzpour les camarades. - Se préparer au débatqui peut être organisé avec la classe à la suite de l'exposé.
Recommandations Si plusieurs élèves participent à la présentation de l’exposé, se répartir les tâches avant l’exposé et répéter afin de ne pas dépasser le temps imparti. S'entraîner en groupe et faire une répétition pour le minutage et la répartition es interventions de chaque membre du groupe
IV - Participer à un débat Le bilan d'un projet peut conduire à un débat qui est une «discussion organisée et dirigée sur un sujet». Cela nécessite la préparation de la discussion. Il faut être capable de prendre la parole, de faire valoir son point de vue dans une discussion collective en intervenant de façon pertinente et convaincante. Il faut également être capable de contribuer à faire évoluer les points de vue opposés vers un compromis.
1 - Préparer le débat -Apporter ses notes de recherche personnelles, en particulier celles qui fournissent des exemples précis (statistiques, dates, chiffres, citations). -Classer les documentsde manière à pouvoir les retrouver facilement lors du débat. 2 - Participer au débat -Se munir d'un carnet et d'un crayonpour noter au vol les idées des participants sur lesquelles on sera tenté de réagir. -Distinguer la thèse: pour ou contre (préparer un tableau à deux colonnes pour faciliter la prise de notes). -Écouteret chercher à comprendre. -Mobiliser ses propresarguments et noter ses idées au fur et à mesure. - Au moment d'intervenir,reprendre l'idée contrairesur laquelle il est possible de réagir. -Apporter un complément d'informationou une information contradictoire. -Relancer la paroleaprès son intervention.
Recommandations Pour prendre la parole en public, on est parfois tenté d'arriver avec un argumentaire «tout fait» sur la question. Ce n'est pas une bonne préparation au débat, car on aura tendance à vouloir «placer» cet argumentaire à tout prix dans la discussion, au mépris de ce qui se dit. Faire une synthèse de ce qui a été dit avant de «rebondir», ce qui aide la compréhension de l'auditeur distrait. Qualités d'une intervention L'intervention doit être ciblée et pertinente. » L'intervention doit être argumentée et illustrée. » L'intervention doit être brève: ce n'est pas le temps de parole qui compte, mais la qualité des arguments. Attitudes requises Ne pas agresser les participants, respecter les idéesdes autres. Demander la parole. Ne pas monopoliser la parole.
V -Evaluation par les élèves de la classe.