Fiches de révision bac philosophie
17 pages
Français

Fiches de révision bac philosophie

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
17 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Réussir le bac de philosophie Quelques conseils méthodologiques Étape 1 L'INTRODUCTION Conseils : Bien lire le sujet Rédiger entièrement au brouillon L'introduction doit être longue et soignée Étape 1 : L'introduction Analyse du sujet Repérer les différents types de question Quelle interrogation introduit la question (faut-il, doit-on , peut-on... ) Quelle est la forme de l'énoncé : exemple la définition d'un concept, un concept qui peut être lié à un autre. Définir les mots proposés dans la question. Pour définir un mot on peut s'aider de l'étymologie ou du sens courant, du sens propre ou figuré. Il faut préciser le sens du mot dans le contexte en l’opposant ou le rapprochant à d'autres mots du sujet. Analyser les termes secondaires, les mots outils (pronoms, adverbes...) et les connexions logiques. Étape 1 : L'introduction Présupposé(s) du sujet Ce qui n'est pas dit de manière explicite - soit dans la phrase (exemple en quel sens peut-on dire que l'homme n'est pas un être naturel, on suppose qu'il ne l'est pas) - soit dans une notion du sujet (exemple y a-t-il une fonction de l'illusion, on suppose que l'illusion existe, on ne la met pas en question et on s'interroge sur une fonction précise qui la définit) Ce que la question suppose acquis Ce qui est établi et ne demande pas de discussion particulière (exemple les mathématiques ne sont-elles qu'un jeu ?

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 31 mai 2013
Nombre de lectures 1 910
Langue Français

Exrait

Réussir le bac de philosophie
Quelques conseils méthodologiques
Étape 1
L'INTRODUCTION
Conseils :
Bien lire le sujet
Rédiger entièrement au brouillon
L'introduction doit être longue et soignée
Étape 1 : L'introduction
Analyse du sujet
Repérer les différents types de question
Quelle interrogation introduit la question (faut-il, doit-on , peut-on... )
Quelle est la forme de l'énoncé : exemple la définition d'un concept, un concept qui peut être lié à un
autre.
Définir les mots proposés dans la question.
Pour définir un mot on peut s'aider de l'étymologie ou du sens courant, du sens propre ou figuré.
Il faut préciser le sens du mot dans le contexte en l’opposant ou le rapprochant à d'autres mots du sujet.
Analyser les termes secondaires, les mots outils (pronoms, adverbes...) et les connexions logiques.

Étape 1 : L'introduction
Présupposé(s) du sujet
Ce qui n'est pas dit de manière explicite
- soit dans la phrase (exemple en quel sens peut-on dire que l'homme n'est pas un être naturel, on
suppose qu'il ne l'est pas)
- soit dans une notion du sujet (exemple y a-t-il une fonction de l'illusion, on suppose que l'illusion
existe, on ne la met pas en question et on s'interroge sur une fonction précise qui la définit)
Ce que la question suppose acquis
Ce qui est établi et ne demande pas de discussion particulière (exemple les mathématiques ne sont-elles
qu'un jeu ? La question sous entend qu'elles sont définies comme un jeu mais ne sont-elles que
cela) ?
Étape 1 : L'introduction
Intérêt (s) du sujet
Faire référence aux notions du programme
Les mots du sujet ne sont pas toujours explicitement les têtes de chapitre du programme de terminale
(exemple peut-on vivre dans la solitude ? fait référence aux notions autrui, le désir, la conscience mais
aussi la société, la justice)
Les mots du sujet concernent souvent plusieurs notions (exemple faut-il obéir aux lois ? Le mot loi a un
sens en morale mais aussi dans le domaine de la connaissance de la nature)
Trouver un intérêt
Pour la philosophie, l'histoire des concepts, les notions qui sont le point focal d'une pensée
Pour les autres disciplines (science, art, religion droit, histoire …)
Pour inviter le lecteur à penser par lui-même et résoudre un problème précis, remettre en question ses
idées.
Étape 1 : L'introduction
Problématique
Comment trouver le problème ?
Le sujet comporte un paradoxe. Doxa = l'opinion, le para-doxe est ce qui va contre l'opinion, ce qui
s'oppose au sens commun, à la pensée de tout le monde, forcément critiquable.
Le sujet comporte une contradiction en particulier par le rapprochement de deux termes opposés. La
problématique montre alors que l'on ne peut pas répondre de manière immédiate à la question sans
analyse du vocabulaire.
La question implique une alternative, mais que l'on ne peut pas trancher, on ne peut pas se contenter
d'une thèse et de son antithèse.
Étape 1 : L'introduction
Problématique
A quoi sert le problème ?
Le paradoxe oblige à s'interroger sur nos propres idées. Il faut donc bannir toute généralité comme toute
évidence personnelle.
Le problème montre la nécessite de s'interroger sur la question du fait que l'intitulé ne va pas de soi
Le problème commande le plan, il faut le résoudre pour pouvoir répondre à la question
Son énoncé doit être clairement formulé et rappelé comme fil conducteur du sujet.
Étape 1 : L'introduction
Annonce du plan
Construire son plan
Le plan est fait au brouillon
L'annonce du plan est la manière dont on montre comment résoudre le problème.
C'est l'armature du devoir dont le fil conducteur est la problématique
Il doit justifier la nécessité d'une démonstration et rendre compte d'une une progression
Annoncer les grandes parties
On peut utiliser des formules types : dans une première partie nous nous interrogerons sur...puis nous
verrons que....enfin...
Montrer la cohérence logique entre les parties
Étape 2
LE DEVELOPPEMENT
Conseils :
Introduction et plan au brouillon puis on rédige sur sa copie .
Il faut des transitions.
Deux ou trois grandes parties et deux trois sous-parties


Étape 2 : Le développement
Les types de plan
Le plan dialectique
Il faut choisir la thèse que l'on veut défendre. Dans la première partie on peut discuter les arguments des
adversaires en montrant leurs limites.Dans la seconde partie présenter ses propres arguments en
faveur de la thèse.
Le plan par enchaînement de questions
Il faut défendre sa thèse en analysant l'intitulé en première partie. En deuxième partie on pose une
question pour montrer les difficultés de cette thèse. En troisième partie on s'interroge et on donne de
nouveaux arguments en faveur de la thèse défendue.
Le plan points communs / différences
S'il s'agit d'un sujet qui oppose deux ou plusieurs notions, la règle est de ne pas séparer les notions et
mettre en dernière partie ce qui est décisif pour rapprocher ou distinguer les notions.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents