Témoignages d’étudiants martiniquais à l’étranger
3 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Témoignages d’étudiants martiniquais à l’étranger

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
3 pages
Français

Description

Témoignages d’étudiants martiniquais à l’étrangerÉtats-Unis, AtlantaJe me suis décidée à partir à l'étranger pour mes premières expériences professionne lles trèsvite parce que j'ai commencé à voyager très jeune et que cela m'a poussé à continuer.La dernière expérience que j'ai eue est également la plus significative puisque j'ai passé 6mois à Atlanta pour un stage en management de projet à la Chambre de commerce franco-américaine.J'ai choisi cette destination parce qu'elle me semblait accessible, à taille hum aine etculturellement intéressante à connaître. En effet c'est une ville du Sud est des É tats Unis trèsdynamique et ouverte, majoritairement afro-américaine. Dans le cadre de mon stage, j'y ai rencontré des acteurs de l'économie locale ( institutionnelset du secteur privé) qui m'ont permis d'avoir un aperçu des spécificités de cette région, de son potentiel de développement et de ses perspectives d'avenir. Toutefois, ce qui a fait vraiment que j'ai apprécié ce séjour, a été la conne xion avec lesAméricains, le fait de partager des fêtes traditionnelles telles que Halloween et Thank sgiving,d'avoir vécu le moment de l'élection de Barack Obama dans la ville de Martin L uther King etd'avoir découvert Savannah et Charleston, des villes à l'héritage culturel proche de celui dela Martinique.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 08 mars 2012
Nombre de lectures 242
Langue Français

Exrait

Témoignages d’étudiants martiniquais à l’étranger
États-Unis, Atlanta
Je me suis décidée à partir à l'étranger pour mes premières expériences professionnelles très vite parce que j'ai commencé à voyager très jeune et que cela m'a poussé à continuer.
La dernière expérience que j'ai eue est également la plus significative puisque j'ai passé 6 mois à Atlanta pour un stage en management de projet à la Chambre de commerce franco-américaine.
J'ai choisi cette destination parce qu'elle me semblait accessible, à taille humaine et culturellement intéressante à connaître. En effet c'est une ville du Sud est des États Unis très dynamique et ouverte, majoritairement afro-américaine. Dans le cadre de mon stage, j'y ai rencontré des acteurs de l'économie locale (institutionnels et du secteur privé) qui m'ont permis d'avoir un aperçu des spécificités de cette région, de son potentiel de développement et de ses perspectives d'avenir.
Toutefois, ce qui a fait vraiment que j'ai apprécié ce séjour, a été la connexion avec les Américains, le fait de partager des fêtes traditionnelles telles que Halloween et Thanksgiving, d'avoir vécu le moment de l'élection de Barack Obama dans la ville de Martin Luther King et d'avoir découvert Savannah et Charleston, des villes à l'héritage culturel proche de celui de la Martinique.
Et grâce à tout cela, cette expérience m'a fait prendre conscience de qui j'étais vraiment, de la nécessité de sortir au moins une fois de ma zone de confiance pour réaliser ce que c'est que de vivre à l'étranger. Parce qu’en dépit de tout le positif que je garde en tête, je n'oublie pas que cela n'a pas été tous les jours évident de s'assumer loin de ses amis, loin de sa famille, dans un environnement avec des codes différents. Même s’il est naturel d'idéaliser le séjour à l’étranger, j'ai pu voir des personnes qui ont déchanté et qui n'ont pas trouvé le bonheur qu'elles y cherchaient. Pour conclure, je dirai que partir à l'étranger est un bon moyen de gagner en maturité et en crédibilité si on aspire à une carrière internationale. Pour ma part, je suis confortée dans l'idée que je veux continuer à voyager tant que je peux le faire ; après je me poserai dès lors que je sentirai que c'est le moment. Pour l’instant, prochaine destination ...Madrid! Youna Gunot Ecole Supérieure de Commerce de Bordeaux _______________________________ Hong Kong J'airéalisé ma première expérience à l'étranger cette année dans le cadre d'une Summer School à Hong Kong. J'ai fait ce choix parce j'avais envie de partir à la découverte d'une culture très différente de la mienne et en plus, la Summer School me donnait l’opportunité d'étudier dans une des universités les plus intéressantes de la région. Les cours dispensés en anglais étaient l'occasion pour moi de me réconcilier avec les langues, en particulier l'anglais.
1
Témoignages d’étudiants martiniquais à l’étranger
Hong Kong c’est une ville fascinante qui mêle ultra-modernité avec tradition chinoise et britannique. D'un coté, on découvre un lieu où luxe et démesure n'ont rien à envier aux grandes capitales occidentales, de l'autre une société traditionnelle et conservatrice avec une population réservée et certaines fois, farouche.
Cet été à Hong Kong est tout à fait inoubliable. Logeant sur un campus immense, j'ai rencontré des personnes du monde entier et sympathisé avec des Chinois, des Russes, des Australiens, des Canadiens, des Mexicains, des Singapouriens, des Vénézuéliens et même des Bahamiens. Il a fallu aussi se faire aux usages locaux : même avec une moyenne d'âge de 21 ans, après 21 h, garçons et filles doivent rejoindre leurs quartiers respectifs !
Pour ce qui est des cours, j'ai participé à un module de Business et management asiatique avec un professeur carrément unique, un vrai régal. J'ai aussi commencé à apprendre le Mandarin: "Ne cherchez pas, il n'y a aucune correspondance avec les langues latines!"
Deux mois de Summer School ça passe très vite. Je suis repartie la tête pleine de bons souvenirs. En deux mois, j'ai appris énormément, grâce aux cours mais surtout dans les échanges que j'ai eus avec les autres étudiants car finalement, nous vivions et travaillions ensemble. De leur côté, ils ont sans doute aussi retenu que de l'autre côté du globe, dans la mer des Caraïbes, il existe aussi des populations uniques qui méritent d'être découvertes. Le voyage c'est une expérience humaine qui vaut le coup d'être tentée. Et pour l'anglais? Oui, ça va beaucoup mieux! D'ailleurs j'envisage déjà de repartir mais cette fois-ci pour un minimum de 6 mois.
Tania Toussaint Institut National des Télécoms ________________________________
Espagne, San Sebastian
 Pourmoi, la question du départ à l'étranger ne s'est pas vraiment posée. J'avais appris tellement de choses en arrivant en France hexagonale qu'il était évident qu'une autre expérience en terre inconnue serait un enrichissement certain.
Je suis parti pour 4 mois d'échange Erasmus en Espagne, ou plutôt au Pays Basque. J'ai choisi cette destination en premier lieu pour la langue, pour mettre en pratique des années d'apprentissage purement scolaire. J'aurais peut-être pu partir en Amérique latine, mais cette région pourtant si proche de chez nous me paraissait très lointaine et inconnue. Ce sera pour une autre fois.
A San Sebastian (charmante ville côtière de 180 000 âmes), j'ai été confronté à des problématiques somme toute assez proche des nôtres, comme la préservation d'une langue régionale, la mise en avant d'une culture propre et les désirs d'autonomie, voire d'indépendance de toute une région. Ils s'en sortent plutôt bien !
Paradoxalement, ce que je retiens de ce séjour vient surtout de mon expérience avec les autres étudiants étrangers en échange, comme moi. Il y en avait des États-Unis, du Chili, de Suède, d'Ukraine, ou encore d'Australie. Ainsi, j'ai fêté Thanksgiving, j'ai découvert la nourriture moldave, et c'est même en Espagne que j'ai eu ma première occasion de parler
2
Témoignages d’étudiants martiniquais à l’étranger
créole avec une Haïtienne qui vit aux Etats-Unis ! Il y a tant à découvrir, tant à apprendre, tant de cultures à connaître, si l'on s'en donne la peine ! Le monde est grand, et ce qu'on en sait par la télévision ou Internet est encore loin de la réalité.
Enfin, découvrir d'autres cultures m'a permis de mieux comprendre les spécificités de la mienne. Je conseille à tous ceux qui en ont l'occasion d'aller faire un petit tour à l'étranger. Au mieux, vous aurez envie de recommencer; au pire, vous aurez appris que la Martinique est le plus beau pays du monde.
Bastien Hubervic-Renard Reims Management School _______________________________
Angleterre, Hatfield
L'Angleterre est un pays qui m'a toujours fascinée malgré tous les préjugés que j'ai pu entendre à son sujet. Ainsi, quand j'ai appris qu'il était possible par l'intermédiaire de mon école de commerce d'aller étudier à l'étranger le temps d'un semestre, j'ai sauté sur l'occasion. Le choix du pays a été facile et j'ai juste eu à sélectionner les universités qui me plaisaient. Ce semestre au sein de The University of Hertfordshire m'a appris énormément de choses.
Je n'ai pas seulement appris une autre langue, une autre culture et un autre mode de vie mais une quantité d'autres cultures et d'autres modes de vie. En effet, cette université accueille tant d'étudiants étrangers que je connais aujourd'hui autant de Japonais, que d'Allemands, que d'Américains, Canadiens, Italiens et Anglais.
C'est un pays vraiment très ouvert où tout est différent, même les études. L'exemple le plus frappant : les élèves ont à peine 8 h de cours par semaine dans l'université où j'étais contre une trentaine en France. Je garde vraiment de très bons souvenirs de ce séjour et compte bien retourner en Angleterre un de ces jours.
Carole Koussou Escem Tours Poitiers
3
_______________________________