dela Belgique - Tomepremie r - Baronde Reinsberg - Düringsfeld ...
332 pages
Français

dela Belgique - Tomepremie r - Baronde Reinsberg - Düringsfeld ...

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • redaction
  • dissertation - matière potentielle : scientifiques
  • exposé
Le Baron de Reinsberg-Düringsfeld 1870 Traditions et légendes de la Belgique Traditions et légendes de la Belgique: Descriptions des fêtes religieuses et civiles, usages, croyances et pratiques populaires des Belges anciens et modernes Tome premier (Janvier-juin) Un document produit en version numérique par Gustave Swaelens, bénévole, Journaliste à la retraite, Suisse. Courriel: Dans le cadre de la collection: Les classiques des sciences sociales Site web: Fondée et dirigée par Jean-Marie Tremblay, sociologue Une collection développée en collaboration avec la Bibliothèque Paul-Émile-Boulet de l'Université du Québec à Chicoutimi Site web:
  • véritable année
  • documents relatifs aux anciens usages
  • accès des bibliothèques
  • année solaire
  • présentations d'ouvrages
  • présentation d'ouvrages
  • présentation de l'ouvrage
  • présentation d'ouvrage
  • table des matières ¶
  • collaboration avec la bibliothèque paul-émile-boulet
  • van der
  • temps en temps
  • temps au temps
  • temps temps

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 70
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo





Le Baron de Reinsberg-Düringsfeld

1870


Traditions et légendes
de la Belgique

Traditions et légendes de la Belgique:
Descriptions des fêtes religieuses et civiles,
usages, croyances et pratiques populaires
des Belges anciens et modernes

Tome premier
(Janvier-juin)


Un document produit en version numérique par Gustave Swaelens, bénévole,
Journaliste à la retraite, Suisse.
Courriel: gjswaelens@bluewin.ch


Dans le cadre de la collection: "Les classiques des sciences sociales"
Site web: http://www.uqac.ca/Classiques_des_sciences_sociales

Fondée et dirigée par Jean-Marie Tremblay, sociologue
Une collection développée en collaboration avec la Bibliothèque
Paul-Émile-Boulet de l'Université du Québec à Chicoutimi
Site web: http://bibliotheque.uqac.uquebec.ca/index.htm


Baron de Reinsberg-Düringsfeld, Traditions et légendes de la Belgique, tome I (1870) 2



Cette édition électronique a été réalisée par M. Gustave Swaelens,
bénévole, journaliste à la retraite, en Suisse.
Courriel: gjswaelens@bluewin.ch


à partir de :


Baron de Reinsberg-Düringsfeld,

Traditions et légendes de la Belgique: Descriptions des fêtes religieuses et civiles,
usages, croyances et pratiques populaires des Belges anciens et modernes. Tome I

Bruxelles : Ferdinand Claassen, Libraire-Éditeur, 1870, 362 pp.


Polices de caractères utilisée :

Pour le texte: Times, 12 points.
Pour les citations : Times 10 points.
Pour les notes de bas de page : Times, 10 points.


Édition électronique réalisée avec le traitement de textes Microsoft Word 2001 pour
Macintosh.

Mise en page sur papier format
LETTRE (US letter), 8.5’’ x 11’’)

Édition complétée le 5 janvier 2005 à Chicoutimi, Ville de Saguenay, Québec.

Baron de Reinsberg-Düringsfeld, Traditions et légendes de la Belgique, tome I (1870) 3





Table des matières
du tome premier



Présentation de l’ouvrage par Gustave Swaelens, bénévole, mars 2004

Préface
Introduction

Explication des abréviations des titres des ouvrages qui nous ont été d'un usage fréquent
pour la rédaction du « calendrier belge.


Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin

(Pour la suire, voir le tome II)

Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre Baron de Reinsberg-Düringsfeld, Traditions et légendes de la Belgique, tome I (1870) 4




Baron de Reinsberg-Düringsfeld,

Traditions et légendes de la Belgique
Descriptions des fêtes religieuses et civiles, usages, croyances et
pratiques populaires des Belges anciens et modernes.

Tome I
(Janvier-Juin)






Bruxelles : Ferdinand Claassen, Libraire-Éditeur, 1870, 362 pp. Baron de Reinsberg-Düringsfeld, Traditions et légendes de la Belgique, tome I (1870) 5







Présentation de l’œuvre

Par Gustave Swaelens, bénévole
25 mars 2004









Retour à la table des matières

« Traditions et légendes de la Belgique: Descriptions des fêtes religieuses
et civiles, usages, croyances et pratiques populaires des Belges anciens et
modernes » du Baron de Reinsberg-Düringsfeld , a été publié en 1870.
Présenté sous la forme d'un calendrier, il reflète une époque - le XIXe siècle
principalement mais tout autant les précédents - où la religion, voire les
superstitions, imprégnaient fortement les mentalités. L'auteur, par ailleurs,
établit les correspondances avec des croyances ou des pratiques similaires
dans d'autres pays européens: France, Allemagne, Angleterre, Espagne, etc. Baron de Reinsberg-Düringsfeld, Traditions et légendes de la Belgique, tome I (1870) 6









À la Baronne de Reinsberg
(Ida de Beringsfeld)







Retour à la table des matières
Baron de Reinsberg-Düringsfeld, Traditions et légendes de la Belgique, tome I (1870) 7








Préface














Retour à la table des matières

Occupé depuis nombre d'années à recueillir dans toute l'Europe chrétienne les
documents relatifs aux anciens usages, aux fêtes, soit religieuses, soit civiles, aux idées et
pratiques superstitieuses, aux chansons et dictons populaires qui existent encore ou dont
on retrouve toujours les traces, nous arrivâmes il y a six ans en Belgique pour y faire des
recherches sur les us, mœurs et coutumes de ce pays et nous y trouvâmes un terrain on ne
peut plus favorable à notre but.

La Belgique est pour ainsi dire le pays des festivités. Nulle part les nombreuses
solennités religieuses et mondaines des âges passés ne se sont mieux conservées; en
aucun autre pays on ne saisit avec plus d'empressement chaque occasion qui se présente
pour arranger une fête. Mais en aucun autre pays non plus il n'est plus difficile de réunir
les matériaux nécessaires pour composer un ouvrage tel que nous nous sommes proposé
de le faire.

La littérature belge est si riche en ouvrages, revues et monographies concernant le
pays, qu'aucune des excellentes bibliothèques publiques qui se trouvent dans les
différentes villes de la Belgique, n'en possède une collection complète. Beaucoup de
dissertations scientifiques sont tirées à un si petit nombre d'exemplaires qu'à peine ils
suffisent aux présents que l'auteur envoie d'habitude à ses amis, et même les ouvrages Baron de Reinsberg-Düringsfeld, Traditions et légendes de la Belgique, tome I (1870) 8

destinés au commerce deviennent, dès que la première édition en est épuisée, d'une rareté
si extraordinaire, qu'on ne les voit que dans les mains des bibliophiles.

Quant aux livres flamands enfin, il est presque impossible de se les procurer. La
librairie dans le vrai sens du mot, n'existant pas encore en Belgique, on ne sait que par
hasard dans telle ou telle ville ce qui a paru dans telle ou telle autre ville.

Inutile de parler ici des difficultés nombreuses que trouve sur son chemin celui qui va
parmi le peuple à la recherche des idées et pratiques superstitieuses. Chacun les connaît et
personne n'ignore qu'elles sont doublement grandes pour un étranger.

C'est avec d'autant plus de reconnaissance que nous nous sentons obligé envers MM.
L. De Burbure, F. De Cort, P. Génard, Hansen, Ch. Van den Nest, H. Peeters, L. Van
Ryswyck, D. Sleeckx, A. Snieders, Staes, D. Van Spillebeck et Vleeschouwer à Anvers;

MM. Carryn, Carton et Gaillard à Bruges;

MM. Bauduin, Coremans, Dautzenberg, Dodd, E. Fétis, Mathieu, Piot, Ch. Ruelens,
feu Schayes, A. Scheler, L. Stappaerts, Ch. Stallaert, Van der Maelen, H. Van der Velde,
A. Wauters et S. Willems, à Bruxelles;

M. Verhulst, à Contich;

MM. H. Conscience et Jost-ter-Beest, à Courtrai;

M. Sidérius, à Dinant;

MM. Cocheteux, J. De Smet, Van Doosselaere, Heremans, liens, J. baron de Saint-
Genois et Snellaert, à Gand;

MM. Bodson et Zwartemaeker, à Huy;

MM. A. Borgnet, Henrotte, Liebrecht et Polain, à Liége;

MM. Avontroodt et Van Beers, à Lierre;

MM. E. Van Even et D. Gaillard, à Louvain;

M. Schoolmeester, à Maeseyck;

MM. de Craene, de Drachstaedt, De Wulf, Leemans, Raeymaker, A. Ruelens,
Schaeffer, Tuerlinckx, Van Campenhout, Van Doren et G. Van Melckebeeke, à Malines;

M. L. Devillers, à Mons;
Baron de Reinsberg-Düringsfeld, Traditions et légendes de la Belgique, tome I (1870) 9

MM. J. Borgnet et Wilmet, à Namur;

MM. Olivier et J.-B. Willems, à Tournai;

MM. Heuvelmans et Ch. Snieders, à Turnhout;

MM. De. Vos, Th. Lanssens et Messiaen, à Ypres.

Ce sont eux qui nous ont facilité l'accès des bibliothèques et publiques et
particulières, qui nous ont prêté des livres ou donné des tirés à part et auxquels nous
devons les notices les plis précieuses sur les coutumes existant encore dans les différentes
localités de la Belgique.

Grâce à leur extrême complaisance notre recueil augmenta à un tel point que de
plusieurs côtés on exprima le désir de le voir publier. C'est ce qui nous a donné l'idée de
faire paraître le Calendrier Belge.

Nous aurions bien voulu le rendre plus complet encore; mais d'abord on n'a pas
toujours répondu à nos demandes avec autant d'aimable empressement que l'ont fait les
messieurs dont nous n'avons pu nous empêcher de citer les noms, puis il n'entrait pas
dans notre plan d'étendre outre mesure la grandeur de l'ouvrage.

C'est pourquoi nous nous sommes borné à ne donner que les vies des principaux
saints belges, la description des pèlerinages s plus fréquentés et les renseignements
nécessaires sur les métiers, les gildes ou serments et les chambres de rhétorique de
quelques villes. Du reste, les règlements de ces associations sont partout les mêmes ou à
peu de chose près.

Nous n'avons pas cru hors de propos d'indiquer chaque jour plantes ou fleurs dédiées
aux saints. Si l'on rencontre çà et des notices moins importantes, c'est parce qu'il y a
beaucoup de jours de l'année où malgré nos recherches nous n'avons pu trouver d'autres
particularités. Pour la même raison nous avons encore inséré les fêtes mobiles dans les
mois où elles ont lieu d'ordinaire sans observer trop strictement les intervalles prescrits du
calendrier, et nous avons de même donné quelques notices concernant des saints sous la
date de jours qui ne sont pas leurs véritables fêtes d'après le Martyrologe romain, alors
que leur fête est célébrée ce jour-là dans l'un ou l'autre diocèse de la Belgique.

Si l'on daigne, en égard à l'intérêt du sujet, accueillir favorablement ce faible essai,
nous serons encouragé à continuer nos recherches, espérant atteindre un jour au but que
nous nous sommes proposé.

O. de R.
*
* * Baron de Reinsberg-Düringsfeld, Traditions et légendes de la Belgique, tome I (1870) 10









Introduction











Retour à la table des matières

Les anciens habitants de la Belgique divisaient l'année en douze lunes, division, qui
frappe tous les hommes, car la lune disparaissant et reparaissant douze fois, coupe
visiblement l'année en douze parties tandis que l'année solaire, véritable année, n'est point
indiquée par des variations dans le disque du soleil.

Mais voulant égaler leur année lunaire aux révolutions du soleil, ils ajoutaient de
temps en temps une treizième lune de sorte que des trente années qui composaient le
siècle gaulois, onze étaient de treize lunes.

Le sixième jour de la lune était chez les Celto-Belges un jour sacré qui commençait
1les mois, les années et les siècles . Malheureusement il ne eus reste aucun document qui
puisse nous donner quelques renseignements sur les noms des jours et des mois. A juger
par analogie, il est à croire que l'année celto-belge commençait à la nuit du feu de Baal
(« Oidhehe Baaltinne ») qui, en Irlande, s'allume encore de nos jours la veille du 1er mai.

Sur le calendrier des Germano-Belges nous possédons des notions plus actes. M.
Coremans dans « l'Année de l'ancienne Belgique», ouvrage dont on ne peut pas assez
reconnaître le mérite, nous en donne un exposé aussi complet que lucide.


1 Schayes L.P.-B.A, I, 140.