DHAMMAPALA

-

Documents
24 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

  • exposé - matière potentielle : sur le dhamma
  • cours - matière potentielle : des premiers siècles
Dhammapala DHAMMAPALA Dhammapala, Am Waldrand, CH-3718 Kandersteg, Suisse Monastère Bouddhiste 2011
  • dhammapala bulletin
  • cérémonie d'offrandes au monastère cérémonie d'inauguration du bouddha ¶
  • statue du bouddha
  • vivre entouré de repré- sentations du bouddha
  • socle en pierre
  • inauguration officielle de la statue du bouddha dans le jardin du monas- tère
  • repré- sentants de l'université populaire de la région
  • monastère
  • monastères

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 134
Langue Français
Signaler un problème

Dhammapala
DHHA AMMAPAPAALALA
Monastère Bouddhiste
20111
Dhammapala, Am Waldrand, CH-3718 Kandersteg, Suissewww.dhammapala.chViVisiteurs/-ses
info@dhammapala.ch
Vous êtes les bienvenu-e-s au monastère Dhammapala pour participer aux activités
journalières pendant la plus grande partie de l’année. Durant les mois de janvier, février
et 1ère moitié de mars, Dhammapala est fermé au public. L’accueil des visiteurs se fait
uniquement sur réservation et en dehors des retraites de méditation, où les chambres
d‘hôtes sont réservées aux participants. Les visiteur/euses sont prié-e-s de suivre l’ho-
raire quotidien du monastère (ou celui de la retraite) et d’observer les huit préceptes mo-
nastiques. (Il est demandé aux visiteurs de commencer par un week-end de méditation -
prière de s’adresser au moine responsable – merci).
Ecrivez-nous si vous désirez des renseignements, des conseils ou recevoir notre bulle-
tin annuel (il est disponible en anglais, en allemand, en français et en thailandais).
Tel. ++41 (0)33 675 21 00 Fax (0)33 675 22 41
A l’exception des mois de janvier et de février, Margit reponds
au téléphone du mercredi au samedi inclus, de 9h à 11h. En de-
hors de ces horaires, nous vous invitons à laisser un message sur
notre répondeur et nous vous recontacterons dans les meilleurs
délais en fonction de nos possiblités. Merci!
Horaire 05.30 Méditation 11.15 Repas
quotidien: 06.30 Ménage 17.00 Thé
07.00 Petit-déjeuner 19.30 Méditation
08.15 Période de travail
Tous les soirs à 19h30 vous pouvez participer à une récitation chantée et pratiquer
la méditation. Le samedi soir, la méditation est suivie d’un exposé sur le Dhamma ou un
Dhamma-dialogue.
La communauté de Dhammapala fonctionne exclusivement sur la base de dons vo-
lontaires. Nous vous rappelons toutefois que la communauté monastique dépend de
votre générosité pour son existence. Les dons peuvent être faits directement au monas-
tère ou versés sur le compte suivant:
En Suisse: Spar + Leihkasse, 3714 Frutigen, 30-38188-9
Rubrique: Verein Dhammapala IBAN CH65 0878 4016 2208 3700 7
En Allemagne: Deutsche Bank Lörrach,
Rubrique: Verein Dhammapala, Kt.-Nr. 065 377 4; BLZ 683 700 34
par virement électronique (ou virement d’un autre pays) au compte de la Deutsche Bank
Lörrach: IBAN DE27 6837 0034 0065 3774 00 BIC/SWIFT DEUTDE6F683 Acct tualités
du mona stère de Dhammapala
Au milieu des vertes prairies alpines L’arrivée du Bouddha
pâlissant sous le brûlant soleil de sep- Début juin, une statue du Bouddha,
tembre, avec des températures avoisi- spécialement sculptée pour le monas-
nant zéro au petit matin, et tandis que tère, est arrivée à Kandersteg en pro-
les derniers brins d'herbe appétissants venance de la Thaïlande. Cette statue,
disparaissent dans l’estomac des impo- livrée dans une banale caisse en bois,
santes vaches suisses, le monastère de était protégée par de longues bandes
Dhammapala présente une image nou- de tissu, comme si l’artiste Christo
velle et insolite. lui-même y avait pris part. Tous les
membres de notre communauté de
Dhammapala se sont affairés à la libé-
rer de ses bandages et notre premier
coup d’œil sur Phra Bouddha Vajira
Trilokanat Satsada (son nom officiel)
a révélé une superbe 'uvre d'art très
inspirante. Nous l’avons tout de suite
transportée à l'endroit réservé à son
intention, sachant qu'il y aurait encore
des préparatifs à réaliser avant qu’elle
ne puisse être définitivement érigée en
ce lieu.
Quelques semaines plus tard, la ter-
rasse du monastère a été agrandie et
un socle en pierre d’environ 50 cm de
hauteur a été placé côté sud-est. C'est
là que la statue du Bouddha, dont le LeLe BBououddha, Altddha Altelels eet t RindRinde erhorhorn
geste de la main symbolise l’absence
Dhammapala Bulletin 2010 11 association symbolise parfaitement le
lien existant entre le pays d’origine du
Dhamma, son nouvel environnement
en Asie, et enfin, au début du 21ème
siècle, cette petite vallée d’Europe cen-
trale.
Il est à la fois surprenant et réjouis-
sant de voir comment cette pré-
Jeune fille dessinant le Bouddha sence esthétiquement impression-
de peur, a pris place. Elle fait face au nante d'une figure symbolique étran-
chemin bordé d'érables qui mène au gère peut susciter autant d’accepta-
monastère. Sans que nous l'ayons pla- tion et d’admiration. Les commentaires
nifié, il se trouve que les pierres de la enthousiastes proviennent non seu-
terrasse viennent d’Inde, la statue du lement des résidents et des hôtes du
Bouddha vient de Thaïlande, et les monastère mais aussi des voisins, des
pierres du socle sont de la région. Cette ouvriers et des passants. Peut-être est-
ce la marque d’une belle œuvre d’art
dans un contexte spirituel : elle per-
met aux gens, quelles que soient leurs
croyances et leurs expériences, de res-
sentir une résonance intuitive qui n'est
pas forcément liée à une foi spécifique
ni même à un enseignement spirituel.
Lorsque ce qui est bon, vrai et beau est
représenté de façon si exquise, le c'ur
humain a tendance à le reconnaître
spontanément.
Ajahn Sumedho livre ses réflexions
sur cette question dans son livre L’es-
prit et la voie : « Quand on observe
une statue du Bouddha, on constate
qu'elle représente un être humain qui
est à la fois posé, alerte et serein. Il est
face au monde, il regarde les choses.
Il est conscient du monde sans se lais-
ser tromper ou piéger par lui. Il n'est ni
extatique ni déprimé. Il représente la
Dhammapala Bulletin 2010 2
capacité d'un être humain à être com-
plètement calme et à voir les choses
telles qu'elles sont, et cela en fait un
parfait objet d'observation pour l'es-
prit. Quand on regarde une statue
du Bouddha, on se sent plus calme,
c'est pourquoi vivre entouré de repré-
sentations du Bouddha est agréable
ce sont des objets très paisibles qu'il
fait bon avoir autour de soi. Bien
entendu, quand on s'entoure de sculp-
tures qui représentent de grandes pas-
sions comme la colère, l'extase et tout
ce qui peut attirer et attiser les passions
en nous, nous devenons passionnés
et enflammés. Nous devenons ce que
nous regardons. Ce qui nous entoure
Circumambulationagit sur notre esprit. Donc, plus on
médite, plus on choisit de s'entourer de direction de la lune plutôt que de la
choses qui incitent à la paix plutôt qu à lune elle-même. Il est tout à fait légi-
'excitation. » [Cf. L’Esprit et la Voie, éd. time que nous ayons parfois envie de
SULLY] nous arrêter pour contempler, dans le
silence et la joie intérieure, une œuvre La raison d'être des statues et des
d’art religieuse ; cela prépare le c'ur, images religieuses n’est pas seulement
sans aucun effort, à l'expérience de de nous procurer un plaisir esthé-
sa propre paix intérieure, à la vision tique mais, avant tout, de nous connec-
pénétrante et à la sérénité.ter à toutes les vertuslatentes ou révé-
lées de l'esprit éveillé, de nous connec- La statue du Bouddha dans la pos-
ter à ce quelque chose qui existe poten-
tiellement en chacun de nous. La réso-
nance que nous sentons face à une
représentation expressive du Bouddha
peut nous mener instantanément à
un état contemplatif et ainsi accroître
notre compréhension de la réalité
qu’elle exprime. Dans ce sens, il s’agit
encore du fameux doigt qui pointe en
Dhammapala Bulletin 2010 33 ture de marche, au cœur du jardin du autrement dit
monastère, a un regard à la fois ouvert, lele cœur pleine-
vigilant et concentré. Il n'est pas com- mment conscient,
peut rester com-plètement absorbé en lui-même mais
tourné vers l'extérieur, en direction de pplètement présent
la vallée. Le maintien de la statue est faface à la peur. En
eeffet, les rayons d'une élégance raffinée et fluide qui
combine harmonieusement les aspects lulumineux de la
masculins et féminins dans un tout pleine conscience
ppeuvent des-androgyne. La main ouverte tournée
vers l'extérieur représente l’absence ccendre jusque
de peur mais, à première vue, ce geste ddans les racines
Le mudra de la non-peurpeut être interprété comme un signe leles plus fines de
tous ces états émo-de rejet. En réalité, il n'est pas sensé
empêcher les gens de s’approcher du tionnels où l'ignorance et l’aveugle-
monastère, des moines ni même des ment mental nous incitent continuel-
lement à nous identifier aux processus enseignements bouddhistes. Ce geste
qui signifie « Arrêtez ! » s'adresse à du corps et de l’esprit. Dans la repré-
toutes nos réactions impulsives gou- sentation du Bouddha faisant ce geste
(abhaya), la réalisation spirituelle va vernées par la peur qui contractent
au-delà de toute forme de peur et au-
delà même des racines de la peur.
Signes extérieurs
Depuis cet été, il est plus facile
de reconnaître en Dhammapala un
monastère bouddhiste ou, plus géné-
ralement, un lieu spirituel. Aupara-
vant, le chalet à la lisière de la forêt
était à peine différent des autres
constructions du même style dans
la région. Abstraction faite de la sta-
tue du Bouddha, d’autres œuvres d’art
Créative méditation en marche nous sont parvenues de Thaïlande au
printemps dernier, œuvres pouvant
envoyer des messages non verbaux aux et oppressent le cœur. Avant tout, ce
passants ou aux hôtes du monastère. geste veut exprimer que le c'ur éveillé,
Il s’agit d’impressionnantes sculptures
Dhammapala Bulletin 2010 4
sur bois orne-
mentales très éla-
borées. Directe-
ment situés de
part et d'autre de
la porte d'entrée,
La Roue du Dhammadeux deva (êtres
honnête et authentique. En ce sens, ce
célestes) en bois
geste s'adresse à celles et ceux qui sont
sculpté accueillent
vraiment motivés, quelle que soit leur
dorénavant les
propre perception du monde, leur état
visiteurs, leurs
d'esprit du moment, voire même tout
mains jointes en
jugement qu’ils pourraient porter sur
anjali. Ce geste
leur « compétence » en matière de spi-
exprime à la fois
ritualité.
la bienvenue et le
A présent, grâce à une autre sculp-Etre céleste respect. La partie
ture en bois, lorsqu’on lève le regard « bienvenue » s'explique d'elle-même.
vers le toit du porche, on peut évo-Quant à la partie « respect », exprimée
quer le premier enseignement du de manière si gracieuse dans les pays
Bouddha donné dans le parc des cerfs asiatiques, elle s’adresse spécifique-
de Sarnath. C’est dans ce parc que le ment aux personnes qui sont disposées
Bouddha présenta l'essence de ses à s'engager dans une aventure d'explo-
enseignements, les quatre Nobles Véri-ration intérieure de manière ouverte,
ttéés incluant le
Noble Octuple
Sentier qui per-
met de surm -
mom nter toute
sos uffrance.
Par la suite, cet
ene seignement
fondfo amental a
été é symbolisé
pap r une roue à
huit rayons – et
c’est cette roue
qui a trouvé
Le Sangha au Vesakh à Dhammapala ssa place sur le
Dhammapala Bulletin 2010 55 pignon du porche de Dhammapala. création de la salle de méditation, la
Il est intéressant de noter que la roue construction de la digue contre les ava-
constitue l'une des premières représen- lanches, l'aménagement de la cave et
des systèmes de drainage de l'eau, la tations symboliques de l'Eveillé, avec
la fleur du lotus, l'arbre de la Bodhi, rénovation des chambres, l’installa-
l'empreinte du pied et le trône vide. tion des nouvelles salles-de-bains …
sans oublier le remboursement des Au cours des premiers siècles qui sui-
virent la réalisation du nibbanā par dernières hypothèques nous pou-
le Bouddha, il paraissait impensable vons maintenant nous pencher sur les
détails de l'aspect extérieur. A présent de créer une représentation figurative
de l’Eveillé, bien qu’il n’y ait jamais eu que Dhammapala est installé à Kan-
d’interdiction en la matière. Un ver- dersteg depuis vingt ans et qu'il est de
set datant de la période précédant l’ère plus en plus accepté par la population
locale, nous n’essayons plus de rendre chrétienne exprime cette attitude de
façon éloquente : « Parce que vous, notre présence aussi discrète que pos-
l'Eveillé, êtes insaisissable par la pen- sible pour ne pas paraître trop enva-
hissants. Il y a maintenant une impres-sée, incommensurable, inimaginable et
au-delà de tout calcul, vous êtes le seul sion générale de simplicité naturelle :
à pouvoir vous reconnaître. » En rai- « Nous sommes ici. Voilà ce que nous
faisons – et que nous vous proposons. son de l'immense respect pour ce que
le Bouddha avait découvert, on a long- Approchez, si cela vous intéresse. »
temps hésité à en faire une représenta-
tion matérielle. Ce n'est qu'après plu-
sieurs siècles dans l'ère chrétienne que
l’on commença à surmonter cette hési-
tation et à dépeindre le Bouddha sous
forme humaine.
Depuis septembre dernier un nou-
veau panneau majestueux a été érigé à
l'entrée de la propriété du monastère.
En grandes lettres de l'alphabet romain
et thaï, cette inscription attire l’atten-
tion sur le lieu. Bien entendu, tous ces
changements sont « seulement » exté-
rieurs mais, après avoir terminé le
chantier initial du monastère incluant
des travaux indispensables comme la
Le nouveau signe de bienvenue
Dhammapala Bulletin 2010 6
vés par un intérêt personnel –
pour entendre des réflexions sur
des td hèmes de société très actuels
et, en pae rticulier, sur la tolérance
rreligieuse. Par ailleurs, des repré-
sentants de l'université populaire
de la rd égion ont participé à une
série de conférences du soir et ont
Sœur Kovida et Anagarika Maria en visite pu recevoir des instructions pra-
Activités et personnes tiques pour méditer. A souligner
enfin que les membres de la commu-Cette année, comme par le passé,
nauté thaïlandaise de Suisse ont non des personnes seules ou en groupe,
seulement été très nombreux lors de ont profité de l'invitation à utiliser le
nos festivités biannuelles Vesakha et monastère comme espace contemplatif
Kathinamais qu’ils nous ont enchan-pour être en paix et méditer. En avril
tés, à plusieurs reprises dans l'année, dernier, lors de son voyage annuel en
par leur présence pleine d'enthou-Europe, Ajahn Tiradhammo a dirigé
siasme et de bonne humeur. Même si un weekend de retraite en thaï. En
l'inauguration officielle de la statue août, Sœur Kovida a animé un autre
du Bouddha dans le jardin du monas-weekend de retraite en anglais, tandis
tère était prévue pour fin octobre, nous qu’Ashin Ottama et Ajahn Khemasiri
en avions déjà célébrée une « sponta-ont donné une série de retraites plus
nément » en septembre dernier. Envi-ou moins longues tout au long de l'an-
ron 150 Thaïlandais, sept moines et un née. Plusieurs groupes d'étudiants sont
Anagarika ont participé à cette belle venus nous voir – soit dans le cadre
cérémonie en plein air par une superbe de leurs études religieuses, soit moti-
joj urnée. Cette
mam nifestation
coc mportait des
réflexions sur
le Dhal mma,
une médiu ta-
tiot n guidée, la
récitation de
bénédictions,
et sure tout une
cérc émonie de
Randonnée avec Bhikkuni Visuddhi & Ashin Ottama
Dhammapala Bulletin 2010 77 dons pour le monas-
tère, motif initial de
la visite. L'arbre paré
d'argent, offert à la
communauté monas-
tique en fin de jour-
née, avait peine à por-
ter dignement le poids
des feuilles et des
parures.
Cérémonie d’offrandes au monastèreL’inauguration
nauté de Dhammapala. La retraite d’hi-officielle de la statue du
ver s'est déroulée dans un calme excep-Bouddha a eu lieu le 27 octobre sous
tionnel. Ashin Ottama et Anagarika les auspices de Luang Por Sumedho.
Jivan étaient présents tout le temps. Quelques jours auparavant, il nous
Ils ont été soutenus par Tan Gavesako, avait déjà honorés de sa présence lors
notre ami russe Dmitry – qui a même de la cérémonie de Kathina, accompa-
prolongé son séjour de six mois ainsi gné du moine japonais, Ajahn Nyana-
qu'une petite équipe d'aides. Vers la fin rato, et du moine cambodgien, Bhante
mai, May Tan Nandiyo et Samanera Ty Buntha, de Péry.
Sunnyato sont revenus d'Angleterre
Comme les années précédentes, où ils avaient passé l'hiver. De plus, en
l'année 2010 a également apporté des sa qualité de nouveau membre tempo-
changements au sein de la commu-
raire, le moine portugais Tan Dham-
mikm o est venu
passp er deux
mom is. Avec l'ar-
rrivée du prin-
temps dans les
mom ntagnes,
non us avons
égalemené t reçu
la vila site plus
brève d’autres
memm bres du
SaS ngha de
pap r le monde.
Cérémonie d’inauguration du Bouddha
Dhammapala Bulletin 2010 8