Éléments de faisabilité pour un dispositif de surveillance ...
72 pages
Français

Éléments de faisabilité pour un dispositif de surveillance ...

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
72 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • exposé - matière potentielle : aux noirs de carbone , aux silices amorphes et au dioxyde de titane
  • exposé - matière potentielle : aux nanomatériaux
  • exposé
Éléments de faisabilité pour un dispositif de surveillance épidémiologique des travailleurs exposés aux nanomatériaux intentionnellement produits Santé travail
  • dispositif de surveillance épidémiologique des travailleurs exposés aux nanomatériaux
  • hoc explorant des hypothèses de recherche spécifiques
  • nanomatériaux
  • direction générale de la santé
  • institut de veille sanitaire
  • institut national de recherche et de sécurité
  • développement
  • développements
  • expositions
  • exposition
  • travail
  • travaux

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 31
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Extrait

Santé travail
Éléments de faisabilité
pour un dispositif de surveillance
épidémiologique des travailleurs
exposés aux nanomatériaux
intentionnellement produits
Sommaire
Abréviations 2
Résumé 3
1. Contexte 8
2. Définitions 9
3. Étendue du champ des nanomatériaux 11
4. Effets sur la santé suspectés 12
5. Caractérisation de l’exposition aux nanomatériaux 23
6. Identification des entreprises manipulant
des nanomatériaux en France 25
7. Dispositifs existants pouvant permettre la surveillance épidémiologique
des effets sur la santé d’une exposition aux nanomatériau 29
8. Programmes épidémiologiques envisagés dans d’autres pays 31
9. Étude exploratoire auprès des entreprises et des laboratoires 32
10. Les protocoles épidémiologiques pouvant être proposés 40
11. Le dispositif de surveillance proposé par l’InVS 50
12. Conclusion et recommandations 53
Références bibliographiques 55
Annexe - Synthèse des études épidémiologiques portant sur les travailleurs exposés aux noirs
de carbone, aux silices amorphes et au dioxyde de titane 61Éléments de faisabilité
pour un dispositif de surveillance
épidémiologique des travailleurs
exposés aux nanomatériaux
intentionnellement produits












Rédacteur
Odile Boutou-Kempf, Département santé travail (DST), Institut de veille sanitaire (InVS)

Ont contribué à l’étude de faisabilité et au rapport
Jean-Luc Marchand, Ellen Imbernon, DST, InVS

En collaboration avec le groupe présidé par Alfred Spira mis en place par l’Institut de recherche
en santé publique (Iresp) :
Jean-Claude André, Centre national de la recherche scientifique
Daniel Bloch, Commissariat à l’énergie atomique
Jorge Boczkowski, Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm)
Patrick Brochard, Institut de santé publique, d'épidémiologie et de développement - LSTE, Bordeaux 2
Raphaël Chevallier, Direction générale du travail (DGT)
William Dab, Conservatoire national des arts et métiers
Mireille Fontaine, Direction générale de la santé
Marcel Goldberg, Inserm
Bertrand Honnert, Institut national de recherche et de sécurité (INRS)
Hélène Lacroix, Iresp
Danièle Luce, Inserm
Pascale Maisonneuve, Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé
Patricia Maladry, DGT
Francine Marano, Université Paris 7
Rachel Nadif, Inserm
Jean-Claude Pairon, Centre hospitalier intercommunal de Créteil
Anca Radauceanu, INRS
Nathalie Thieriet, Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail
Olivier Witschger, INRS

Remerciements pour leur relecture attentive à Jorge Boczkowski, Rachel Nadif et Anca Radauceanu.
Institut de veille sanitaire – Éléments de faisabilité pour un dispositif de surveillance épidémiologique des travailleurs exposés aux nanomatériaux / p. 1 Abréviations
13C Particule ultrafine de carbone
Actnano Action collective transrégionale nanomatériaux
ADN Acide désoxyribonucléique
Afsset Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail
ALD Affection de longue durée
BPCO Broncho-pneumopathie chronique obstructive
Carsat Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail
CNDP Commission nationale du débat public
CES Centre d’examen de santé
CIPR Commission internationale de protection radio-biologique
Circ Centre international de recherche sur le cancer
Cisme Centre interservices de santé et de médecine du travail en entreprise
DEMM Débit expiratoire maximal médian
DGS Direction générale de la santé
DGT rale du travail
DST Département santé travail
ECG Électrocardiogramme
Elpi Electrical low pressure impactor
IC Intervalle de confiance
INRS Institut national de recherche et de sécurité
InVS Institut de veille sanitaire
Iresp Institut de recherche en santé publique
ISO Organisation internationale de normalisation
MnO Oxyde de manganèse
NanOEH Nanotechnology – Occupational and Environmental Health
NIOSH National Institute for Occupational Safety and Health
NTC Nanotube de carbone
OCDE Organisation de coopération et de développement économique
OR Odds-ratio
PMSI Programme de médicalisation des systèmes d’information
PNN Polynucléaire neutrophile
RR Risque relatif
SMR Standardized Mortality Ratio
Sniiram Système national d’informations interrégimes de l’assurance maladie
TIO Dioxyde de titane
2
Vems Volume expiratoire maximal seconde
Vlep Valeur limite d’exposition professionnelle
VME Valeur moyenne d’exposition


 erDepuis le 1 juillet 2010, l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) et l'Afsset ont fusionné pour créer l'Anses, Agence nationale
de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail.
p. 2 / Éléments de faisabilité pour un dispositif de surveillance épidémiologique des travailleurs exposés aux nanomatériaux – Institut de veille sanitaire Résumé
Les nanomatériaux connaissent dans le monde un essor industriel rapide et important. En effet, divisée à l’échelle
nanométrique, la matière acquiert des propriétés physiques ou chimiques nouvelles liées à l’augmentation de la surface
spécifique et à l’apparition d’effets quantiques. Ce développement industriel s’accompagne d’interrogations sur les
risques potentiels pour la santé humaine. Dans cette perspective, la Direction générale de la santé (DGS) a interrogé
l’Institut de recherche en santé publique (Iresp) sur la faisabilité d’un dispositif de surveillance des effets sur la santé
d’une exposition professionnelle aux nanomatériaux intentionnellement produits. En réponse à cette saisine, l’Iresp a
mis en place une action concertée s’appuyant sur un groupe de travail pluridisciplinaire composé de chercheurs et de
professionnels issus de l’université, des organismes de recherche et des différentes agences de sécurité sanitaire.
Le groupe a confié à l’Institut de veille sanitaire (InVS) l’élaboration d’un protocole de surveillance des personnes
exposées professionnellement aux nanomatériaux intentionnellement produits. L’InVS a été confirmé dans cette
mission par un courrier de la DGS et de la Direction générale du travail (DGT).
Définitions retenues
Pour élaborer sa réflexion, l’InVS s’est basé sur les définitions suivantes. L’échelle nanométrique est définie comme
étant approximativement comprise entre 0 et 100 nm. Les nano-objets présentent une, deux ou trois dimensions
externes dans l’échelle nanométrique et désignent tout aussi bien les nanoparticules que les nanofibres ou les
nanofilms. Les nanomatériaux sont composés pour tout ou partie de nano-objets, ce qui leur confère des propriétés
améliorées ou spécifiques de l’échelle nanométrique. Les nanomatériaux sont dits intentionnellement produits ou
manufacturés si la finalité du procédé industriel est bien la fabrication de nanomatériaux. L’agrégation des particules
primaires nanométriques met en jeu des liaisons de forte intensité alors que l’agglomération est basée sur des forces de
plus faible intensité.
Diversité des nanomatériaux
Le terme nanomatériaux recouvre une très grande variété de matériaux puisqu’il inclut aussi bien les nano-objets
eux-mêmes (sous forme de poudre, d’aérosol, de suspensions ou de films) que des matériaux massiques nanochargés
(incluant des nano-objets) ou encore des matériaux nanostructurés en surface ou en volume. La grande variabilité des
nano-objets en termes de composition chimique, de forme, de taille, de niveau d’agrégation ou d’agglomération, d’état
cristallin, de charge électrique, de porosité ou de traitement de surface ajoute encore à la diversité des matériaux.
Selon que les nanomatériaux se présentent sous forme de matériaux massiques, sous forme de suspension liquide ou
encore sous forme de poudre, les circonstances d’exposition des travailleurs sont différentes. La manipulation de

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents