Exposé de Latin
17 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Exposé de Latin

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
17 pages
Français

Description

  • exposé - matière : latin
1 Exposé de Latin : Rome & Carthage Sendra 3°5 Vincent
  • première guerre punique
  • romains voyant
  • province romaine
  • îles baléares
  • carthaginois
  • carthaginois victorieux
  • puissance économique
  • nouvelle flotte
  • intérêt commercial
  • intérêts commerciaux
  • cité
  • cités

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 474
Langue Français

Exrait

Exposé de Latin :


Rome & Carthage






Sendra 3°5
Vincent
1


Table des matières :


Introduction ................................................................................................................................ 3

I ORIGINE DE CARTHAGE .................................................................................................... 4
1.1 Fondation et histoire de Carthage : .................................................................................. 4
1.2 Carthage : Une puissance économique : .......................................................................... 5
1.3 La Sicile : Un point économique stratégique ................................................................... 6

II GUERRES PUNIQUES : UNE RIVALITE SANGLANTE ENTRE DEUX PUISSANCES
DE L’ANTIQUITE .................................................................................................................... 7
2.1 Première guerre punique : Un conflit naval ..................................................................... 7
2.2 Deuxième guerre punique : Une guerre de territoires ...................................................... 9
2.3 Bilan des deux guerres ................................................................................................... 11

III LA FIN DE LA PUISSANTE CITE AFRICAINE ............................................................. 12
3.1Troisième guerre punique : la destruction de la cité noire .............................................. 12
3.2 Carthage la romaine ....................................................................................................... 15

Conclusion ................................................................................................................................ 16
Sources ..................................................................................................................................... 17






2


Introduction


Suite à la destruction de Carthage, il ne reste que très peu de sources historiques
primaires carthaginoises.
Si aujourd’hui nous connaissons l’histoire de Carthage, c’est grâce aux textes
qu’ont écrits les auteurs romains et grecs comme : Polybe, Tite-Live ou encore
Plutarque.
Cependant les auteurs de ces textes font partis du camp des ‘vainqueurs’ ce qui
suppose que leurs récits ne sont pas entièrement vrais sur certains points de ce
conflit opposant Rome à Carthage.
Voila pourquoi il me semble intéressant de traiter ce sujet à partir du peu de
sources carthaginoises qui nous ont été rapportées.










3 I ORIGINE DE CARTHAGE

1.1 Fondation et histoire de Carthage :

D’après la mythologie Carthage fut fondée par la reine Elyssa (Alissa) ou Didon
(en romain) sœur de Pygmalion, roi de Tyr lorsque elle quitta son pays après que
son frère, par jalousie et cupidité, est assassiné son mari.

Suite à cette tragédie, Elyssa part s’installer sur les côtes africaines
accompagnée de sa sœur Anna et de plusieurs autres Tyriens fuyant Tyr et son
roi.

Virgile le poète latin raconta dans l’Enéide que le roi du pays, Larbas déclara à
Elyssa qu’il lui offrirait une parcelle de territoire aussi grande que pourrait en
recouvrir une peau de bœuf. Elyssa bien décidée à avoir un territoire assez grand
pour elle et son peuple, découpa la peau de bœuf en fines lanières dont elle
entoura un territoire assez grand pour y bâtir une grande citadelle.
Ce territoire fut appelé Byrsa (qui signifie cuir).Cette citadelle deviendra par la
suite le centre historique de la cité africaine.
C’est ainsi que l’histoire de Carthage débuta en 814 avant J.C.

Cependant encore de nos jours les historiens ne sont pas en accord avec cette
légende, ils affirment que Carthage (Qart hadasht) fut fondée plus tard : en 663
avant J.C, par des marins de Tyr, au nord de l’actuelle Tunis.



Roi Pygmalion, roi de Tyr


Reine Elyssa
4 1.2 Carthage : Une puissance économique :


Depuis sa fondation Carthage n’a cessé de s’agrandir. Au VI siècle avant J.C,
Carthage parvient à soumettre les tribus de Libye et ainsi, à joindre des colonies
phéniciennes, de ce fait, elle peut prendre le contrôle de l’ensemble du littoral
africain du nord et par conséquent de l’océan Atlantique jusqu’aux frontières
occidentale de l’Egypte, ainsi que la Sardaigne, les îles Baléares, Malte et une
partie de la Sicile.
L’élargissement du territoire carthaginois ne s’arrête pas là car Carthage est une
puissance conquérante.
Au V siècle avant J.C, un amiral ambitieux du nom d’Hannon entame une
expédition le long du littoral atlantique de l’Afrique du Nord. Cette expédition
est un succès, Carthage étend sa domination sur les côtes occidentales de la
Méditerranée (Sicile, Espagne et Corse).





Au fil des siècles cette puissance commerciale a su diversifier ses activités
économiques :
- Exportation de fruits, d’or, d’ivoires et d’animaux sauvages d’Afrique.
- Exploitation des mines d’argent et de plomb en Tunisie.

Carthage est maintenant un immense empire commercial.
5
1.3 La Sicile : Un point économique stratégique

Carthage étant devenu un colossal empire commercial, il lui faut protéger ses
voies de commerce surtout ses voies maritimes qui sont indispensables pour
maintenir cette économie. Afin de se défendre contre les très nombreux pirates
qui écument les mers à la recherche de richesses et ses rivaux commerciaux,
Carthage est dans l’obligation de constituer une flotte puissance pour parer à
d’éventuelles menaces.







Navire carthaginois :


Depuis de très nombreuses années, la Sicile est sujette aux convoitises des Grecs
et Phéniciens car cette dernière forme une passerelle naturelle entre l’Afrique du
Nord et l’Italie.

C’est en 490 avant J.C, Gélon tyran de Syracuse essaye de s’accaparer de l’île
tant convoitée. C’est alors que Carthage s’inquiète et sent le danger qui la
menace elle et son économie, c’est ce qui va la conduire à déclarer la guerre à la
Grèce en envoyant ses troupes sous la direction du commandent Hamilcar de
Giscon. Cependant la route maritime qui relie Carthage à la Sicile est
dangereuse du fait du temps, à cause de cela la flotte carthaginoise essuie des
pertes lors de la traversée. Peu après son arrivée en Sicile, plus précisément à
Panormus, le commandant et ses troupes sont vaincus lors de la bataille
d’Himère. Hamilcar serait mort lors de cette bataille mais certains affirment
qu’il se serait suicidé de honte.
Suite à cette tragique défaite, Carthage remplace l’ancien gouvernement
aristocratique par une république.

Même après sa première défaite Carthage n’abandonnera pas, puisqu’elle
recommencera encore deux fois lors de la deuxième et troisième guerre de Sicile
mais elle échouera.

6
II GUERRES PUNIQUES : UNE RIVALITE SANGLANTE
ENTRE DEUX PUISSANCES DE L’ANTIQUITE


2.1 Première guerre punique : Un conflit naval


S’il y avait déjà une grande rivalité entre Rome et Carthage, celle-ci va grandir
lors de l’essor des deux cités.
Cependant la guerre n’a pas débuté directement entre les deux puissances.

Tout a commencé lorsque Carthage prend la ville de Messine, qui était à
l’époque une ville très stratégique car, près des villes grecques d’Italie, qui sont
sous la protection de Rome. Appius Claudius Caudex et ses troupes de
légionnaires quittèrent Rome et partirent reprendre par surprise Messine aux
carthaginois. C’est ainsi que la guerre débuta en 264 avant J.C.

Nous pouvons découper cette guerre en plusieurs périodes :

- Première période : 264 à 261 avant J.C :

Pendant cette période, seul Messine préoccupe les romains. Ils s’allient avec
Hiéron, roi de Syracuse. Les romains prennent possession d’Agrigente et de
Ségeste. Malgré cela, Carthage ne cèdera pas, au contraire grâce à la
puissance de sa flotte de combat, elle parviendra à gagner de nombreuses
batailles.

- Deuxième période : 260 à 255 avant J.C :

Les romains voyant la puissance considérable de la flotte carthaginoise,
Rome décida de construire des navires de guerre assez puissants pour leur
permettre la victoire sur la flotte carthaginoise.
Afin de constituer une flotte puissante, Rome fait appel à ses alliés pour
former ses équipages, et de nouveaux bateaux plus puissants sont construits.
En 260 le consul Duilius qui commande cette nouvelle flotte romaine,
remporte à Myles, la première grande victoire navale de Rome.

7 Poussé par le nombre croissant de victoires de ses légionnaires, Rome décide
de débarquer en Afrique. C’est au Cap Bon que les romains débarquent en
Afrique avec à leur tête le consul Atilius Regulus. Le débarquement est un
échec quasi-total puisque les romains se font écraser, et Regulus est fait
prisonnier, seulement quelques rescapés rentrent à Rome.

A la fin de cette période les deux ennemis sont très durement touchés, il y a
des milliers de morts dans chaque camps, la puissance navale de chaque pays
est aussi énormément réduite. Il n’y a pour l’instant aucun vainqueur.

- Troisième période : 254 à 248 avant J.C :

Cette période est très difficile pour Rome. Cette dernière n’arrive pas à
prendre possession des bases carthaginoises à l’ouest de la Sicile.
A ce moment Rome est au bord de la défaite.
On croit alors les carthaginois victorieux, mais malheureusement pour eux ils
n’arrivent pas à profiter de cette situation.
Avec une armée fortement endommagée suite aux terribles combats qui
avaient précédé, et sans nul doute, avec un manque d’esprit offensif et
déterminé, Carthage n’attaqua pas Rome et préféra protéger ses intérêts
commerciaux.

- Quatrième et dernière période : 274 à 241 avant J.C :

Voyant la réticence de son ennemi à l’attaquer, Rome décide de profiter de
cette faille afin de terrasser Carthage.
Pour eux c’est une vraie aubaine, ils décident alors de tenter le tout pour le
tout, quitte à tout perdre Rome ne veut pas se laisser vaincre par les troupes
carthaginoises.

Les Romains renouvellent leur pacte d’alliance avec Hiéron II, ils
reconstituent une nouvelle flotte de guerre tout cela grâce aux emprunts que
l’état souscrit auprès des citoyens les plus riches.
Avec tous ces moyens mis en œuvre, les efforts de Rome furent récompensés
par la victoire navale du consul Catulus, aux îles Egates en 241.

C’est ainsi que Carthage perd la première guerre punique, la cité abandonne
la Sicile et des îles situées entre la Sicile et l’Italie : les îles Eoliennes.





8 Rome remporte cette longue guerre et la Sicile devient province romaine.






2.2 Deuxième guerre punique : Une guerre de territoires

A la fin de la première guerre punique, les deux ennemis sont rudement touchés
surtout financièrement. Cependant cette situation est encore plus dure pour
Carthage car elle doit faire face à la révolte de ses mercenaires, ces derniers
n’étant plus payés par manque de moyens.

Une nouvelle fois si cette guerre a débuté, elle ne l’a pas été directement entre
les deux pays. En assiégeant Sagonte en 219 avant J.C, les carthaginois
transgressent le traité de Rome de 241 avant J.C. Ce traité interdisait aux
« puniques » de franchir le fleuve de l’Ebre.

L’homme qui se trouve à ce moment la à la tête des forces carthaginoises n’est
autre que le fils d’Hamilcar Barca, le général Hannibal.

Hannibal était un général très ingénieux, c’est ainsi qu’il
décida de prendre par surprise les romains en attaquant non
pas par la mer, mais sur terre. Hannibal s’installa en Espagne,
afin de préparer son armée qui était composée de 70 000
hommes et une quarantaine d’éléphants.

Hannibal Barca

9 Ainsi Hannibal et son armée commencèrent à avancer en direction de l’Italie.




Parcours d’Hannibal avec son armée


Hannibal et son armée mirent un peu plus de cinq mois avant d’arriver en Italie.
La route avait été dure, cependant cette stratégie est plus que payante la surprise
est totale. Elle permit aux carthaginois de remporter plusieurs victoires
importantes :

- En 218 avant J.C, ils vainquirent Scipion sur le Tessin et un mois plus
tard Tibérius Sempronius et son armée connurent le même sort sur les
bords de la Trébie.
- En 217 avant J.C, défaite retentissante des romains au bord du lac
Trasimène, plus de 15 000 romains périrent.
- En 216 avant J.C, défaite encore plus catastrophique pour les romains :
sur 80 000 légionnaires romains, 45 000 furent tués dont le consul et
20 000 furent prisonniers.

Pendant près de 3 ans Carthage gagne un grand nombre de combats. Cependant
Hannibal n’ira pas jusqu'à Rome car son armée n’est pas faite pour une guerre
de siège.
Il conduisit son armée a Capoue afin d’y établir son campement pour l’hiver.

Les romains sont bien décidés à reprendre les villes qu’ils avaient perdues et à se
venger d’Hannibal. Pour cela ils bloquèrent les renforts carthaginois en
contrôlant la voie terrestre entre l’Espagne et l’Italie et la voie maritime, ainsi
Hannibal ne pouvait plus aller vers aucun port.
10

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents