Histoire de la philosophie - La philosophie moderne

Histoire de la philosophie - La philosophie moderne

-

Documents
805 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • dissertation
@ Émile BRÉHIER (1876 -1952) Histoire de la philosophie Tome II La philosophie moderne Un document produit en version numérique par Pierre Palpant, bénévole, Courriel : ppalpant@uqac. ca Dans le cadre de la collection : “ Les classiques des sciences sociales ” fondée et dirigée par Jean-Marie Tremblay, professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi Site web : http : // Une collection développée en collaboration avec la Bibliothèque Paul -Émile Boulet de l'Université du Québec à Chicoutimi Site web : http : //bibliotheque.
  • diffusion des idées
  • intérieur des fichiers liés
  • transformations de la théorie de la science
  • vingtième siècle
  • divisions de la philosophie
  • philosophie moderne
  • théorie de l'esprit
  • théories de l'esprit
  • critique de la raison pure
  • histoire de la philosophie
  • sites
  • site

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 224
Langue Français
Signaler un problème

@


Émile BRÉHIER

(1876 -1952)







Histoire de la
philosophie
Tome II
La philosophie moderne




Un document produit en version numérique par Pierre Palpant, bénévole,
Courriel : ppalpant@uqac. ca

Dans le cadre de la collection : “ Les classiques des sciences sociales ”
fondée et dirigée par Jean-Marie Tremblay,
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi
Site web : http : //www.uqac.ca/Classiques_des_sciences_sociales/

Une collection développée en collaboration avec la Bibliothèque
Paul -Émile Boulet de l’Université du Québec à Chicoutimi
Site web : http : //bibliotheque.uqac.ca/


Émile BRÉHIER — Histoire de la philosophie. — II. La philosophie moderne 2

Cette édition électronique a été réalisée par Pierre Palpant, bénévole, Paris.
Courriel : ppalpant@uqac. ca

à partir de :

HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE,
Tome second. La philosophie moderne.

par Émile BRÉHIER (1876 - 1952)

Librairie Félix Alcan, Paris 1929-1930-1932, 1184 pages en 4 fascicules.

Polices de caractères utilisée : Times New Roman, 10 et 12 points.
Édition numérique complétée à Chicoutimi le 31 décembre 2005.

[Un clic sur @ en tête et fin d’ouvrage, et en tête des chapitres et sections, permet de rejoindre
la table des matières. En n’importe quel point, presser ‘Ctrl-Pos 1’ ou ‘Ctrl Begin’ permet de
rejoindre la tête d’ouvrage, presser ‘Ctrl-Fin’ ou ‘Ctrl-End’ permet de rejoindre la fin
d’ouvrage.
Liens : Nous n’avons indiqué aucun lien spécifique vers des sites traitant de tel ou tel thème.
Nous renvoyons vers la page des Classiques :
Ressources en philosophie
qui donne une sélection de sites importants disponibles en philosophie. A signaler toutefois un
lien de l’Histoire vers Les Classiques lorsqu’apparaît pour la première fois un auteur ayant sur
ce dernier site une page de liens vers des sites de philosophie.
En revanche, nous avons souhaité lier l’Histoire aux œuvres des philosophes cités
par É. Bréhier. Plusieurs centaines d’articles ou d’ouvrages sont ainsi mis en liens, grâce en
1très grande majorité à Gallica , mais aussi à quelques autres sites, dont les Classiques,
notamment dans les ouvrages du XXe siècle.
Assez souvent, les pages liées n’ont pas de signet intérieur permettant d’approcher le
passage recherché. Nous avons alors souvent placé, juste après le lien, un élément permettant
d’approcher le passage par utilisation de la commande ‘Edition/Rechercher’ : il faut alors
entrer comme élément de recherche les lettres ou chiffres inscrits entre crochets : [‘xxxx’].
A noter que les fichiers pdf ont des liens internes et externes, mais n’ont pas les
facilités de recherche des fichiers doc ou pdf à l’intérieur des fichiers liés. Si vous désirez
cette facilité, nous vous conseillons l’utilisation des fichiers doc, au besoin avec les
visionneuses Word Viewer disponibles gratuitement sur Internet, qui permettent une lecture
parfaite. Deux adresses de téléchargement, la première pour Windows 95, 98 et NT, la
seconde pour les Windows plus récents :
http://www.microsoft.com/downloads/details.aspx?FamilyID=9BBB9E60-E4F3-436D-
A5A7-DA0E5431E5C1&displaylang=FR

1 En cas de probleme d’affichage de la page, cliquer sur ‘Actualiser’ : cela donne souvent de
bons résultats. Émile BRÉHIER — Histoire de la philosophie. — II. La philosophie moderne 3

http://www.microsoft.com/downloads/details.aspx?familyid=95e24c87-8732-48d5-8689-
ab826e7b8fdf&displaylang=fr

Émile BRÉHIER — Histoire de la philosophie. — II. La philosophie moderne 4

T A B L E D E S M A T I È R E S — I I
I. Le dix-septième siècle.
II. Le dix-huitième siècle.
III. Le dix-neuvième siècle - Période des systèmes (1800-1850).
IV. e siècle après 1850 et le vingtième siècle.
Bibliographie — Index — TOME I

◄ I. LE DIX-SEPTIÈME SIÈCLE ►
@
CHAPITRE PREMIER. — Caractères généraux du XVIIe siècle.
I. La conception de la nature humaine : autorité et absolutisme. — II. La conception
de la nature extérieure : Galilée, Gassendi et l’atomisme. — III. L’organisation de la
vie intellectuelle : les Académies et les réunions scientifiques.

CHAPITRE II. — François Bacon et la philosophie expérimentale.
I. Vie et ouvrages de Bacon. — II. L’idéal baconien :entendement et science
expérimentale. — III. La division des sciences. — IV. Le Novum organum. — V. La
forme : le mécanisme de Bacon. — VI. La preuve expérimentale. — VII. Les
dernières parties de l’Instauratio magna. — VIII. La philosophie expérimentale en
Angleterre.

CHAPITRE III. — Descartes et le cartésianisme.
I. La vie et les œuvres. — II. La méthode et la mathématique universelle. — III. La
métaphysique. — IV. La métaphysique (suite) : théorie des vérités éternelles. — V. La
métaphysique (suite) : le doute et le Cogito. — VI. La métaphysique (suite) :
l’existence de Dieu. — VII. La métaphysique (suite) : l’âme et le corps. — VIII. La
physique. — IX. La physiologie. — X. La morale. — XI. Le cartésianisme au XVIIe
siècle. — XII. Geulinex. — XIII. Clauberg. — XIV. Digby. — XV. Louis de La
Forge. — XVI. Géraud de Cordemoy. — XVII. Sylvain Régis et Huet.

CHAPITRE IV. — Pascal
I. Les méthodes de Pascal. — II. La critique des principes. — III. Pascal apologiste.

CHAPITRE V. — Thomas Hobbes.

CHAPITRE VI. — Spinoza. Émile BRÉHIER — Histoire de la philosophie. — II. La philosophie moderne 5

I. La vie, le milieu et les œuvres. — II. La Réforme de l’entendement. — III. Dieu. —
IV. La nature humaine. — V. Les passions : l’esclavage. — VI. La liberté et la vie
éternelle. — VII. Religion positive et politique. — VIII. Spinozistes et antispinozistes.

CHAPITRE VII. — Malebranche.
I. La vie et les œuvres. — II. Philosophie et théologie. — III. La nature humaine. —
IV. Les causes occasionnelles. — V. La nature de la connaissance et la vision en Dieu.
— VI. Les malebranchistes.

CHAPITRE VIII. — Leibniz.
I. La philosophie allemande avant Leibniz. — II. Vie et œuvres de Leibniz. — III.
Position initiale de Leibniz : la science générale. — IV. L’infinitisme. — V.
Mécanisme et dynamisme. — VI. La notion de substance individuelle et la théologie.
— VII. Théologie et monadologie. — VIII. L’harmonie préétablie. — IX. La liberté et
la théodicée : l’optimisme. — X. L’être vivant. — XI. Les idées innées : Leibniz et
Locke. — XII. L’existence des corps. — XIII. La morale.

CHAPITRE IX. — John Locke et la philosophie anglaise.
I. Vie et œuvres de Locke. — II. Les idées politiques. — III. La doctrine de l’Essai :
critique des idées innées. — IV. Idées simples et idées complexes. — V. La
connaissance. — VI. La philosophie anglaise à la fin du XVIIe siècle.

CHAPITRE X. — Bayle et Fontenelle
I. Pierre Bayle. — II. Fontenelle.



@

Émile BRÉHIER — Histoire de la philosophie. — II. La philosophie moderne 6

◄ II. LE DIX-HUITIÈME SIÈCLE ►
@
CHAPITRE PREMIER. — Les maîtres du XVIIIe siècle : Newton et Locke
I. La pensée de Newton et sa diffusion. — II. Diffusion des idées de Locke.

CHAPITRE II. — Première période (1700-1740) : Le déisme et la morale du
sentiment.
I. Le déisme. — II. La morale du sentiment. — III. La philosophie du sens commun :
Claude Buffier.

CHAPITRE III. — Première période (1700-1740) (suite) : Berkeley.
I. Les idées philosophiques du Commonplace Book. — II. La Théorie de la vision. —
III. L’immatérialisme dans les Principes et les Dialogues. — IV. Le platonisme de la
Siris. — V. L’immatérialisme d’Arthur Collier.

CHAPITRE IV. — Première période (1700-1740) (suite) : Persistance du
rationalisme de Leibniz : Christian Wolff.
La philosophie de Wolff.

CHAPITRE V. — Premsuite) : Jean-Baptiste Vico :
sa philosophie de l’histoire.
Philosophie de l’histoire de Vico.

CHAPITRE VI. — Première période (1700-1740) (suite) : Montesquieu.
I. La nature des lois. — II. Le libéralisme de Montesquieu.

CHAPITRE VII. — Deuxième période (1740-1775) : La philosophie de
l’esprit : Condillac.
I. Considérations générales. — II. Condillac : l’analyse. — III. Condillac (suite) : le
Traité des sensations. — IV. Condillac (suite) : la science, langue bien faite. — V.
Charles Bonnet. — VI. David Hartley.

CHAPITRE VIII. — Deuxième période (1740-1775) (suite) : Théorie de
l’esprit (suite) : La critique sceptique de Hume et le sentimentalisme
d’Adam Smith.
I. Le point de vue de Hume. — II. La critique de la connaissance. — III. La critique
de la religion. — IV. La morale et la politique. — V. Adam Smith moraliste.

CHAPITRE IX. — Deuxième période (1740-1775) (suite) : Théorie de
l’esprit (suite) : Vauvenargues. Émile BRÉHIER — Histoire de la philosophie. — II. La philosophie moderne 7

I. La vie et les œuvres. — II. La doctrine des types d’esprit.

CHAPITRE X. — Deuxième période (1740-1775) (suite) : La théorie de la
nature.
I. Diderot, d’Alembert et l’Encyclopédie. — II. La Mettrie, d’Holbach, Helvétius. —
III. Buffon et les naturalistes. — IV. Le dynamisme de Boscovich.

CHAPITRE XI. — Deuxième période (1740-1775) (suite) : Les théories de la
société : Voltaire.
I. Vie et œuvres. — II. Théorie de la nature. — III. L’homme et l’histoire. — IV. La
tolérance.

CHAPITRE XII. — Deuxième période (1740-1775) (suite) : Les théories de la
société (suite) : Jean-Jacques Rousseau.
I. Vie et œuvres. — II. La doctrine des Discours. — III. La doctrine du Contrat social.
— IV. La Profession de foi du vicaire savoyard.

CHAPITRE XIII. — Troisième période (1775-1800) : Les doctrines du
sentiment et le préromantisme.
I. Mysticisme et illuminisme : Saint-Martin. — II. Lessing, Herder. — III. Jacobi
contre Mendelssohn ; Hematerhuis. — IV. La philosophie de Thomas Reid.

CHAPITRE XIV. — Troisième période (1775-1800) (suite) : La persistance
du rationalisme.
I. Les Économistes. — II. Les théoriciens du progrès.

CHAPITRE XV. — Troisième période (1775-1800) (suite) : Kant et la
philosophie critique.
I. Vie et œuvres. — II. Période précritique. — III. La Dissertation de 1770. — IV. Le
point de vue critique. — V. La Critique de la raison pure : l’esthétique. — VI. La
Critique de la raison pure (suite) : l’analytique. — VII. La Critique de la raison pure
(suite) : la dialectique transcendantale. — VIII. La raison pratique. — IX. La religion.
— X. Le droit. — XI. La faculté de juger. — XII. Conclusion. — XIII. Kantiens et
antikantiens à la fin du XVIIIe siècle.



@
Émile BRÉHIER — Histoire de la philosophie. — II. La philosophie moderne 8

◄ III. LE DIX-NEUVIÈME SIÈCLE - ►
PÉRIODE DES SYSTÈMES (1800-1850)
@
CHAPITRE PREMIER. — Caractères généraux.

CHAPITRE II. — Le mouvement traditionaliste.
I. Traits généraux. — II. Joseph de Maistre. — III. Louis de Bonald. — IV. Benjamin
Constant. — V. Lamennais.

CHAPITRE III. — L’idéologie.
I. Destut de Tracy. — II. Cabanis. — III. L’influence de l’idéologie.

CHAPITRE IV. — Maine de Biran et la décadence de l’idéologie.
I. Bichat. — II. Maine de Biran : l’homme. — III. La formation de la doctrine :
l’habitude. — IV. La doctrine du moi : le fait primitif. — V. La dernière philosophie.
— VI. A-M. Ampère. — VII. La diffusion du kantisme en France.

CHAPITRE V. — Le spiritualisme éclectique en France.
I. Laromiguière. — II. Royer-Collard. —III. Jouffroy. — IV. Victor Cousin.

CHAPITRE VI. — L’école écossaise et l’utilitarisme anglais de 1800 à 1850.
I. Dugald Stewart. — II. Thomas Brown. — III. William Hamilton. — IV. J.
Bentham. — V. Malthus et Ricardo. — VI. James Mill. — VII. La réaction
romantique : Coleridge et Carlyle.

CHAPITRE VII. — Fichte.
I. La liberté chez Fichte. — II. Les trois principes de la théorie de la science. — III. La
philosophie théorique. — IV. Partie pratique de la théorie dece. — V. Le
Droit et la Morale. — VI. Les transformations de la théorie de la science.

CHAPITRE VIII. — Schelling et les romantiques.
I. La philosophie de la nature. — II. La philosophie de l’identité. — III. La dernière
philosophie de Schelling. — IV. Les romantiques. — V. Les systèmes apparentés à
Schelling.

CHAPITRE IX. — Hegel.
I. Les divisions de la philosophie. — II. La Phénoménologie de l’Esprit. — III. La
triade hégélienne. — IV. Logique. — V. La philosophie de la nature. — VI. La
philosophie de l’esprit.

CHAPITRE X. — Décomposition de l’hégélianisme. Émile BRÉHIER — Histoire de la philosophie. — II. La philosophie moderne 9

I. L’hégélianisme de gauche. — II. L’hégélianisme orthodoxe.

CHAPITRE XI. — En marge des postkantiens. De Goethe à Schopenhauer.
I. Goethe. — II. Krause. — III. Schleiermacher. — IV. Guillaume de Humboldt. — V.
Herbart. — VI. Fries. — VII. Schopenhauer. — VIII. Boström.

CHAPITRE XII. — La philosophie religieuse de 1815 à 1850.
I. Ballanche. — II. Hoëne Wronski et le messianisme polonais. — III. Kirkegaard. —
IV. Emerson. — V. Fidéisme et rationalisme chrétien en France.

CHAPITRE XIII. — La philosophie sociale en France : Charles Fourier.
I. Fourier. — II. Le fouriérisme.

CHAPITRE XIV. — La philosophie sociale en France (suite) : Saint-Simon et
les saint-simoniens.
I. Saint-Simon. — II. Le saint-simonisme.

CHAPITRE XV. — : Auguste
Comte.
I. Le point de départ de Comte. — II. La réforme intellectuelle et les sciences
positives. — III. La sociologie. — IV. La Religion de l’Humanité.

CHAPITRE XVI. — La philosophie sociale en France (suite) : Proudhon.

CHAPITRE XVII. — L’idéalisme italien.
I. Rosmini. — II. Gioberti. — III. Mazzini.




@
Émile BRÉHIER — Histoire de la philosophie. — II. La philosophie moderne 10

◄ IV. LE DIX-NEUVIÈME SIÈCLE APRÈS 1850 ET ►
LE VINGTIÈME SIÈCLE
@
PREMIÈRE PÉRIODE (1890-1930)

CHAPITRE PREMIER. — Traits généraux de la période.

CHAPITRE II. — John Stuart Mill.
I. La logique. — II. Les sciences morales et la morale.

CHAPITRE III. — Transformisme, Évolutionnisme et Positivisme.
I. Lamarck et Darwin. — II. Herbert Spencer et l'évolutionnisme. — III. Positivistes et
évolutionnistes en Angleterre — IV. Littré et le Positivisme. — V. Renan. — VI.
Taine. — VII. Gobineau. — VIII. Haeckel. — IX. Le positivisme en Allemagne. —
X. Avenarius et Mach. — XI. Wilhelm Wundt.

CHAPITRE IV. — La philosophie religieuse.
I. Newman et la pensée religieuse en Angleterre. — II. Pierre Leroux. — III. Jean
Reynaud. — IV. Secrétan. — V. Jules Lequier.

CHAPITRE V. — Le Mouvement criticiste.
I. Charles Renouvier. — II. Le néokantisme allemand. — III. L'idéalisme anglais. —
IV. Cournot.

CHAPITRE VI. — La Métaphysique.
I. Fechner. — II. Lotze. — III. Spir. — IV. Hartmann. — V. Le spiritualisme en
France. — VI. Le positivisme spiritualiste : Ravaisson, Lachelier et Boutroux.

CHAPITRE VII. — Frédéric Nietzsche.
I. La critique des valeurs supérieures. — II. La transmutation des valeurs : le
surhumain. — III. Jean-Marie Guyau.

DEUXIÈME PÉRIODE (1890-1930)

CHAPITRE VIII. — Le Spiritualisme d'Henri Bergson.