RAPPORT DE MISSION SOS FAIM Service Information ...

-

Documents
5 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

  • exposé
  • redaction
  • exposé - matière potentielle : par les différentes plates - formes des ateliers nationaux sur la rmp et de la situation
  • leçon - matière potentielle : l' expérience
  • exposé
  • redaction - matière potentielle : du mémorandum
1 RAPPORT DE MISSION SOS FAIM Service Information OUAGADOUGOU, 7-11 septembre 2009 Contexte de l'atelier : SOS Faim a développé un partenariat étroit avec 4 plates formes paysannes nationales, à savoir la CNOP (Mali), la PFPN (Niger), le CNCR (Sénégal), et la CPF (Burkina Faso). Ci-après « les partenaires Sud ». Ce partenariat vise, entre autres, à développer un travail commun autour de thématiques de plaidoyer pertinentes à la fois en Belgique/Europe, et en Afrique de l'Ouest ; articulées autour de la souveraineté alimentaire.
  • assemblée parlementaire paritaire
  • travail commun autour de thématiques
  • financées conjointement sos faim
  • mail aux participants
  • sos faim
  • développement de l'agriculture familiale
  • stratégie de plaidoyer commun
  • rmp
  • atelier commun
  • affaires européennes
  • affaires européen
  • coordination sud
  • national
  • nationaux
  • nationale
  • nationales
  • sud
  • ateliers
  • atelier

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 2 007
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
RAPPORT DE MISSION SOS FAIM Service Information OUAGADOUGOU, 7-11 septembre 2009 Contexte de l’atelier : SOS Faim a développé un partenariat étroit avec 4 plates formes paysannes nationales, à savoir la CNOP (Mali), la PFPN (Niger), le CNCR (Sénégal), et la CPF (Burkina Faso). Ci-après « les partenaires Sud ». Ce partenariat vise, entre autres, à développer untravail commun autour de thématiques de plaidoyer pertinentes à la fois en Belgique/Europe, et en Afrique de l’Ouest ; articulées autour de la souveraineté alimentaire. Les 4 pays concernés font partie des ACP et à ce titre sont parties prenantes à l’Accord de Cotonou ème et au Fonds européen de développement – ci-après leFED. Le 10FED (2009-2013) doit faire l’objet d’une évaluation – l’évaluation à mi-parcours - qui comprend une phase nationale, laquelle er se déroulera, au niveau de chaque pays, entre le 1juillet et le 15 octobre 2009. A noter que le Niger envisagerait de demander une extension des délais, étant donné les troubles institutionnels. Cette évaluation à mi-parcours est censée comprendre une phase de consultation des Acteurs Non Etatiques (ANE). SOS FAIM et ses partenaires Sud souhaitent pouvoir profiter de cette opportunité pour faire évoluer le contenu des lignes de financements en vue de donner une place plus significative au développement de l’agriculture familiale. Pour ce faire, il a été conclu que l’organisation d’un atelier commun aux 4 Partenaires Sud était nécessaire pour développer ensemble une stratégie de plaidoyer qui serait déclinée dans les 4 pays d’Afrique de l’Ouest et vis-à-vis de la Commission européenne. Cet atelier commun a été planifié la semaine du 7 septembre à Ouagadougou. Le Comité exécutif du ROPPA a été invité à la démarche. Des ateliers préparatoires nationaux ont été considérés comme nécessaires et planifiés pour le Niger, le Burkina Faso et du Mali, afin de renforcer les capacités d’évaluation et de proposition des partenaires Sud concernés. L’Objectif général de l’atelier commun de Ouagadougou et des ateliers nationaux Construire et aboutir à une stratégie de plaidoyer commun/partagé entre les Partenaires Sud, en vue d’une implication dans le processus d’évaluation et pour accorder une meilleure place au ième développement de l’agriculture familiale et aux organisations paysannes dans le 10FED pour les 4 pays concernés. Les Objectifs spécifiques Par la tenue des ateliers nationaux et d’un atelier commun : -Améliorer les connaissances des Partenaires Sud et de SOS Faim sur le FED – procédure de négociation et d’évaluation, place des ANE, possibilités de faire bouger les lignes – et sur le ème contenu et les actions déjà engagées dans les 4 pays sur le 10FED. -Développer une stratégie de plaidoyer commun/partagé en vue de l’évaluation à mi-ième parcours du 10FED, pour une meilleure prise en compte de l’agriculture paysanne et des organisations paysannes. -l’Assemblée Parlementaireuite :Formaliser des pistes de plaidoyer commun pour la s ème Paritaire à Luanda, et la négociation du 11FED.
1