Bac de français 2014 : corrigé d

Bac de français 2014 : corrigé d'un sujet probable (écriture d'invention sur la poésie) - séries générales

Documents
1 page
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Informations

Publié par
Ajouté le 13 février 2014
Nombre de lectures 36 721
Langue Français
Signaler un abus
SK8
Sillonnant les cités, ils s’annoncent en crépitements sinueux Circulant excités, ils ont fait de la ville leur terrain de feu ; Prométhées de ce siècle atomique, ils ont volé la flamme aux athlètes des stades ; Skateurs aux semelles d’érable Rollers aux chaussures de vent ils repèrent des voies invisibles aux profanes, tracent des lignes bruyantes, effacent les lois oppressantes et filent sur l’asphalte rejoindre les skate Parques… Alexandre le Grand aux pieds prothétiques roule et s’envole par-delà les portiques ; Hermès des temps modernes il déploie ses bras longilignes désespérément sans plume et trace inlassablement des ellipses hélicoïdales d’un tremplin à l’autre Sa tignasse filasse barre son visage luisant Près de l’arène en béton, les filles matent l’éphèbe suant ; groupies siamoises assises à même le sol, sœurs liées par un filin de silicone, – génération « i grec », dit la presse – Nourries aux fichiers MP3, elles sont les nouvelles hellènes de cette guerre de Troie que se livrent les guerriers de l’asphalte. Arthur en skateboard défie la gravité ; Reître réitérant opiniâtrement flip, hollie et grind il veut atteindre le point de suspension suprême tandis que la board tourne sur elle-même sous l’impulsion du coup de pied elfique Son Graal, c’est lâcher le grip et ne plus atterrir, ralentir, s’immobiliser entre les éléments sentir dans ses poumons l’air et le sang refluer et s’unir en un philtre, au sommet de la parabole. Il s’élève à deux mètres et fait tourner la board il s’élève à trois mètres et suspend son envol il s’élève alors une clameur pour l’homme-oiseau qui touche au faîte Et retombe en chat lourd, ramassé sur sa planche. Rêveurs en quête d’un inaccessible essor, Les riders fuient la servitude des plantigrades et fuient la turpitude des algarades ; Dans une urbanité inspirée, ils dessinent de nouvelles lignes de fuite Pour se libérer de toute pesanteur.