Fables d’Ésope/Les Hommes et Zeus

Fables d’Ésope/Les Hommes et Zeus

Documents
1 page
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

57 Page:Ésope - Fables - Émile Chambry.djvu/107LES HOMMES ET ZEUSOn dit ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 98
Langue Français
Signaler un problème
57
LES HOMMES ET ZEUS
On dit que les animaux furent façonnés d’abord, et que Dieu leur accorda, à l’un la force, à l’autre la vitesse, à l’autre des ailes ; mais que l’homme resta nu et dit : « Moi seul, tu m’as laissé sans faveur. » Zeus répondit : « Tu ne prends pas garde au présent que je t’ai fait, et pourtant tu as obtenu le plus grand ; car tu as reçu la raison, puissante chez les dieux et chez les hommes, plus puissante que les puissants, plus rapide que les plus rapides. » Et alors reconnaissant le présent de Dieu, l’homme s’en alla, adorant et rendant grâce.
Tous les hommes ont été favorisés de Dieu qui leur a donné la raison ; mais certains sont insensibles à une telle faveur et préfèrent envier les animaux privés de sentiment et de raison.
Page:Ésope - Fables - Émile Chambry.djvu/107