Les Membres et l’Estomac

Les Membres et l’Estomac

-

Documents
2 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

II.
Les Membres & l’Eſtomach.
Ie devois par la Royauté
Avoir commencé mon Ouvrage.
A la voir d’un certain coſté,
[1] Meſſer Gaſter en eſt l’image.
S’il a quelque beſoin, tout le corps s’en ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 197
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo
Signaler un problème
II. Les Membres & l’Eſtomach.
I e devois par la Royauté Avoir commencé mon Ouvrage.  Ala voir d’un certain coſté, [1]  MeſſerGaſter en eſt l’image. S’il a quelque beſoin, tout le corps s’en reſſent. De travailler pour luy les membres ſe laſſant, Chacun d’eux reſolut de vivre en Gentil-homme, Sans rien faire, alleguant l’exemple de Gaſter. Il faudroit, diſoient-ils, ſans nous qu’il vécuſt d’air. Nous ſuons, nous peinons comme beſtes de ſomme : Et pour qui ? pour luy ſeul ; nous n’en profitons pas : Noſtre ſoin n’aboutit qu’à fournir ſes repas. Chommons, c’eſt un métier qu’il veut nous faire apprendre. Ainſi dit, ainſi fait. Les mains ceſſent de prendre ; Les bras d’agir, les jambes de marcher. Tous dirent à Gaſter, qu’il en allaſt chercher. Ce leur fut une erreur dont ils ſe repentirent ; Bien-toſt les pauvres gens tomberent en langueur : Il ne ſe forma plus de nouveau ſang au cœur : Chaque membre en ſouffrit, les forces ſe perdirent.  Parce moyen les mutins virent Que celuy qu’ils croyoient oiſif & pareſſeux, A l’intereſt commun contribuoit plus qu’eux. Cecy peut s’appliquer à la grandeur Royale. Elle reçoit & donne, & la choſe eſt égale. Tout travaille pour elle, & reciproquement  Touttire d’elle l’aliment. Elle fait subſiſter l’artiſan de ſes peines, Enrichit le Marchand, gage le Magiſtrat. Maintient le Laboureur, donne paye au ſoldat, Diſtribuë en cent lieux ſes graces ſouveraines,  Entretientſeule tout l’Eſtat.  Meneniusle ſçeut bien dire. La Commune s’alloit ſeparer du Senat. Les mécontens diſoient qu’il avoit tout l’Empire, Le pouvoir, les treſors, l’honneur, la dignité ; Au lieu que tout le mal eſtoit de leur côté ; Les tributs, les impoſts, les fatigues de guerre. Le peuple hors des murs eſtoit déja poſté. La pluſpart s’en alloient chercher une autre terre,  QuandMenenius leur fit voir
 Qu’ilseſtoient aux membres ſemblables ; Et par cet Apologue inſigne entre les Fables,  Lesramena dans leur devoir.
1. ↑L’Eſtomach.
Fables de La Fontaine: Barbin & Thierry | Georges Couton