Couplets chantés dans un repas donné le 5 juillet 1814, par MM. les Grenadiers du 2e bataillon de la 10e légion de le Garde nationale à M. le chevalier-Artaud, leur capitaine , pour lui témoigner leurs regrets avant son départ pour Rome, où il va remplir les fonctions de secrétaire d

Couplets chantés dans un repas donné le 5 juillet 1814, par MM. les Grenadiers du 2e bataillon de la 10e légion de le Garde nationale à M. le chevalier-Artaud, leur capitaine , pour lui témoigner leurs regrets avant son départ pour Rome, où il va remplir les fonctions de secrétaire d'ambassade

Français
27 pages

Description

imp. de Lefebvre (Paris). 1814. 28 p. ; in-8.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1814
Nombre de lectures 5
Langue Français
Signaler un problème

COUPLETS
CHANTÉS DANS UN REPAS
DONNÉ LE 5 JUILLET 1814,
PAR MM. LES GRENADIERS
DU 2e. BATAILLON DE LA 10e. LÉGION
DE LA GARDE NATIONALE,
A M. LE CHEVALIER ARTAUD
LEUR CAPITAINE,
Po UR lui téfnoigner leurs regrets avant son
départ pour Rome, où il va remplir les
foniiÛQDS de Secrétaire" d'ambassade.
A PARIS,
DE L'IMPRIMERIE DE LEFEBVRE,
SERGENT DE CHASSEURS, *
Imprimeur des Grenadiers du 2e. Bataillon, i ce. Légion delà
Garde nationale, rue de Bourbon, nO. 11, f. s.-G..
l8'4"©
x
COUPLETS
CHANTÉS DANS UN REPAS
DONNÉ par MM. les Grenadiers du
2e. Bataillon de la lOe. Légion,
A M. LE CHEVALIER ARTAUD,
LEUR CAPITAINE,
POUR lui témoigner leurs regrets avant son départ
pour Rome où il va remplir les fonctions de
Secrétaire d'ambassade.
Air : J'étois bon chasseur autrefois.
PRÈS d'un Ambassadeur français,
Revêtu d'un grand caractère,
ARTAUD trouve dans nos regrets
Des éloges le plus sincère.
Sans retour le Tibre jaloux
Ne peut le ravir à la Seine,
Quand par ses vœux chacun de nous
Accompagne son capitaine.
( 4 )
Ce savant, au plus haut degré,
Possède la langue du Tasse;
Ses écrits en ont consacré
Des versions pleines de gracq.
Le Dante, de son traducteur
Echauffant la féconde veine,
A fait un excellent auteur
De notre habile capitaine.
A l'époque heureuse où la paix
Rétablit par-tout l'harmonie,
Il doit donner avec succès
L'essor à son propre génie.
Tels sont ses talens séducteurs,
Que, sur les bords de l'Hypocrène,
Si l'on euroloit les Neuf Sœurs,
Il en serait le capitaine.
Grenadiers, à l'auguste Roi
Qui nous offre tant de modèles,
L'amour nous a fait une loi ,
De rester constamment fidèles.
De ses rapports religieux
Resserrons l'éternelle chaîne,
Nous ne pouvons nous montrer mieux
Dignes de notre capitaine.
Par M. CAILLE, avocat, grenadier au 2.c bataillon.
( 5 )
1 *
AIR : Xapais une marraine, (de Beaumarchais).
Vous partez, capitaine )
Pour nos cœurs (bis) quelle peine !
Vous partez, capitaine,
Et quand reviendrez - vous ?
Que nous répétions tous,
Dans un moment si doux :
cc Le ciel nous le ramène
te Ce bon, cet aimable capitaine;
40C Pour nos cœurs plus de peine,
cc Quand il est près de nous. »
AiR : J'ai vu par-tout dans mes voyages.
DANS cette nouvelle ambassade
Ne craignez plus l'air insolent #
D'une Excellence de parade,
Ni son esprit faux et méchant;
Depuis que LOUIS à sa suite
Conduit et justice et bienfaits,
L'amabilité, le mérite ; v
Ont par-tout de justes succès.
( 6 )
Allez, partez pour cette ville
De silence et Je majesté,
Où l'on respire plus tranquille,
Où sans cesse on est enchanté.
Ali! je voudrais qu'au Capitole
On vît, par CA N OV A sculpté,
LOUIS, notre Roi, notre idole,
Beau de noblesse et de bonté.
Sous le ciel pur de l'Italie ,
Qu'embellissent tous les beaux arts,
Les nobles travaux du génie
Captiveront tous vos regards;
Qu'une si douce jouissance
Ne fasse point tort à Paris :
Ah! n'oubliez jamais la France,
Où vous laissez de vrais amis.
Si dans nos yeux le plaisir brille,
Si joyeux vous nous voyez tous,
C'est que nous sommes en famille,
C'est que vous êtes près de nous.
Mais quand vous quitterez la plage
Vous nous verrez peu satisfaits,
Et tous les échos du rivage -: .,.
Ne diront plus que des regrets.
( 7 )
Soyez hettreux eh Italie
Autant que vous le méritez :
L'ambassade une fois finie,
Quittez ces beaux lieux enchantés;
Brillant d'une douce allégresse ,
Ramenez-nous un plus beau jour,
Que nous chantions avec ivresse
Les touchans bienfaits du retour.
LARDIN, grenadier de la 10e. compagnie
de M. te chevalier Artaud.
RONDE. !
AIR : Du branlç sans fin, -:
Ou : Pour étourdir le chagrin.
Au milieu de vos regrets
La discrette
• • r> :
Chansonnette,
Sans effort et sans apprêts,
Vient vous offrir ses Couplets.
Est-il dans notre cité .:'
Plus aimable capitaine ?
Vraiment c'est l'urbanité
Commandant la garde urbaine.
Au milieu de vos regrets
La discrette, etc..
( 8 )
J'entends dire à maint docteur:
A Rome tout chemin mènç ,
C'est le chemin de l'honneur
Qu'a pris notre capitaine
Au milieu de vos regrets
Lî\ discFette, élc. "Ir'
De marcher sous son drapeau
Tout le inonda avait envie. „ ;
On est sur avec Aho^au» ,
D'être en bonne compagnie.
Au milieu cU| vos regrets
La discrette 7 etc.
En vain dans d'autres pays
Il va porter la cocarde ;
Dans le cœur de de ses amis J"
Il sera toujours de garde.
Au milieu de vos regrets ",.'
La discrette, etc. ,-'"
Des postes où j'ai monté
J'ai filé d'un train de poste
Mais pour hoixe à sa santé
Je serai toujours au poste.
Au milieu de vos regrets
La discrette, etc. ,,'
( 9 )
Nous connaissons aujourd'hui
La Divine Comédie, ,
Et le Dante, gràce à lui y
Voit s'agrandir sa patrie.
Au milieu de vos regrets
La discrette, etc.
Elégant littérateur,
Aimant les arts, la peinture,
Bon diplomate et censeur,
Il ne craint pas la censure.
Au milieu de vos regrets
La discrette, etc.
A Rome il se montrera
Avec l'habit militaire,
Et personne ne dira :
C'est un soldat du
Au milieu de vos regrets
La discrette y etc.
A ce chef trop obligeant
Je dois plus d'un bon office.
Il servait bien le sergent
Qui faisait mal le service.
Au milieu de vos regrets
La discrette, etc. -
( 10 )
Si mon style est aussi froid 1
Faut-il que l'on m'en punisse ?
Non, ma muse, ainsi que moi,
A fait bien peu d'exercice.
Au milieu de vos regrets
La discrette
Chansonnette,
Sans efforts et sans apprêts,
Va vous offrir ses regrets.
Par M. ROCHELLE, avocat en la Cour de
Çassation, 4e. sergent de la compagnie,
( Il )
*
MÉMOIRES
POLITIQUES, CRITIQUES ET MILITAIRES,
Po lT R servir à l'Histoire de la Compagnie de
Grenadiers du 2e. Bataillon de la 1 oe. Légion;
Par M. le chevalier ARTAUD,
Historiographe et Capitaine de la Compagnie.
AIR : DIt Pas de charge.
A. CE repas de bons amis
Où votre amour m'invite,
Je vous trouve donc réunis
Braves gardes d'élite :
Un pur et noble sentiment
Nous émeut, nous incite
A laisser là, pour un moment,
La caisse et la guérite.
bis.
Le plumet rouge est aux combats
Le premier qu'on remarque;
Sur nous elle prend ses ébats *
L'insatiable Parque.