Décomptes
3 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Décomptes

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
3 pages
Français

Description

8h50 Gino se réveille ce matin en mode Dark Vador. Il fait noir et sombre dans ses neurones embrumées. À chaque fois les lendemains de cuite, il se dit qu’il recommencera plus. Ça fait toujours un peu trop mal aux cheveux ces conneries. Mais bon, faut dire que les soirées arrosées sont souvent les plus mémorables. Ou pas. Bien souvent, Gino, il se souvient pas de la moitié des conneries qu’il a débitées pendant la soirée. Tout ce qu’il sait c'est qu’il a ce talent de faire rire la galerie et qu’à chaque fois, il peut pas s’empêcher de faire le show. Tu me diras, c'est pratique pour emballer. Les nanas, elles aiment bien les mecs qui les font rire. C'était quand même encore un peu flou, mais il lui semblait qu’il avait rêvé d’une bombe de manga aux cheveux violets avec une robe extra courte à paillettes argentées super sexy. Il se souvenait de ses yeux brillants d’un désir débridé, de son sourire quand elle s’était collée contre lui, de son décolleté hallucinant dans lequel il avait plongé et sombré fatalement. Bref, il savait plus très bien comment ça se terminait mais ce qui était sûr c'est qu’elle l’avait bien chauffé la diablesse, il se réveillait avec une gaule d’enfer à pas savoir qu’en faire. 9h12 Putain, encore des conneries tout ça Gino. Lève-toi, grouille, ce soir c'est Noël et t’as même pas un cadeau.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 25 décembre 2013
Nombre de lectures 57
Langue Français

Exrait

8h50 Gino se réveille ce matin en mode Dark Vador. Il fait noir et sombre dans ses neurones embrumées.  chaque fois les lendemains de cuite, il se dit quil recommencera plus. Ça fait toujours un peu trop mal aux cheveux ces conneries. Mais bon, faut dire que les soirées arrosées sont souvent les plus mémorables. Ou pas. Bien souvent, Gino, il se souvient pas de la moitié des conneries quil a débitées pendant la soirée. Tout ce quil sait c'est quil a ce talent de faire rire la galerie et quà chaque fois, il peut pas sempêcher de faire le show. Tu me diras, c'est pratique pour emballer. Les nanas, elles aiment bien les mecs qui les font rire. C'était quand même encore un peu flou, mais il lui semblait quil avait rêvé dune bombe de manga aux cheveux violets avec une robe extra courte à paillettes argentées super sexy. Il se souvenait de ses yeux brillants dun désir débridé, de son sourire quand elle sétait collée contre lui, de son décolleté hallucinant dans lequel il avait plongé et sombré fatalement. Bref, il savait plus très bien comment ça se terminait mais ce qui était sûr c'est quelle lavait bien chauffé la diablesse, il se réveillait avec une gaule denfer à pas savoir quen faire. 9h12 Putain, encore des conneries tout ça Gino. Lève-toi, grouille, ce soir c'est Noël et tas même pas un cadeau. Va falloir te cogner tous les magasins à la con pour trouver des cadeaux last minute au milieu de la cohue des paumés comme toi qui pensent jamais à rien. 9h34 Sous la douche Gino est toujours complètement habité par le souvenir de cette femme incroyable qui flotte dans les brumes de ses fantasmes. Son érection toujours bien là, le ramène dans les bras de cette étrangère qui lembrase totalement. Il a la sensation de ses mains sur son corps. La consistance de ses seins, ses hanches envoûtantes, le goût de sel sur sa peau transpiranteGino grouille bordel !10h45 Gino est enfin dans la foule. Au milieu de tous ces crétins qui ne savent pas quoi acheter, quoi offrir à leur mari ou leur belle-mère, qui ne savent pas ce que lautre aime mais souhaitent acheter, consommer, participer à cette belle invention capitaliste. Et Gino sen cogne, tout ce qu'il a en tête, c'est c'te meuf de guedin qui lobsède et met la transe dans son caleçon. 11h34 Gino na toujours rien trouvé. Son esprit sembourbe dans son désir et la folie en rouge et blanc le destroy complet. C'est intenable. Too much. Gino, il est pas fait pour ce genre de conneries. Il stresse carrément. Il se précipite à lextérieur du ventre commercial et se rue dans le premier bar quil trouve. Essoufflé au comptoir, il demandeune pression. Une pression ? Zêtes sûr quc'est vraiment dça dont zavez besoin, lui demande le barman un sourire en coin. Queske vous proposez ? Un ptit remontant, quéquchose de rond, de gouleyant, dun peu intriguant comme le corps dune femme : un bon vin dici, parce que c'est toujours mieux que leau de là. Spirituel le barman, Gino nen a rien à foutre. Tout ce quil veut c'est du spiritueux pour se calmer de lagitation qui sest emparé de lui. Allez tavernier, jte fais confiance, fais péter ta vinasse.
Décomptes
1
12h56 Gino trouve quil lui faudrait peut-être encore un ou deux verres de ce vin miraculeux pour se calmer définitivement.Allez mon gars, sers-men un autre, tavais raison, il est bon ton pinard ? Vient doù ? Secret de fabrication, allez vas-y donne ton verre, c'est la tournée du patron, c'est pas tous les jours Noël bordel !! Ouais, c'est vrai ça, Santé !!! 14h10 Gino est toujours accroché au comptoir. Beaucoup trop de verres. Un autre et encore un autre. Le vla qui tourne au calva maintenant. Faut dire quil a jamais su dire non quand quelqu'un propose de payer sa tournée. Faut dire qu'il commence à être sérieusement paf Gino. Faut dire, quand est-ce quil est pas déchiré Gino ? 16h55 Rond, lourd et gris comme une boule pétanque, il se dit quil va devoir se bouger le cul de ce rad pour aller rejoindre Tito et sa chère mégère qui lui sert de femme.Putain, pourquoi faut-il que ses meilleurs potes ils aient rien trouvé dmieux que dse maquer avec des connasses ?Il a pas vraiment envie dy aller, surtout quil a toujours pas dcadeau pour les gosses et que Serena, elle a qule nom dtranquille celle-la, elle va lui envoyer une de ces avoinée quand il va débarquer complètement stone, dégueu et les mains dans les poches à se gratter les couilles pour se donner bonne contenance. 19h04 Gino est toujours cramponné au comptoir. De plus en plus paf. Il tient à peine debout. Ah et si jmhabillais en Père Noël ? Ça frait plaisir aux gosses, jaurais pas lair dun bon à rien qui chierait sur c'tesprit de Noël à la con. Tavernier, où c'est quon peut sdégotter des fringues de Père Noël ? Pourriez pêtre arrêter dgueuler comme un veau djà pour commencer. Pis c'est pas à c'te heure quvous allez trouver ça.  moins que Vas-y, resserre-moi un dernier verre pour la route et je vais voir ton gugusse pour lui taper son imper de pépère et je file chez Tito fissa. 19h53 Au moment où il va pour sombrer définitivement, abandonnant c'tidée à la con dmonter sur le toit et dbalourder les cadeaux pour les gosses, une bombasse rentre dans le bar. Robe de circonstance : à paillettes et pompons blancs, mega hot, une perruque aux cheveux violets. Elle marche bras-dessus-bras-dessous avec une autre beauté blonde et frisée, moulée dans une robe léopard quelle a dû avoir du mal à fermer toute seule tellement tout son corps semble prêt à se libérer de lemprise du tissu à tout instant. Elles ont lair de deux amantes qui viendraient de crier pendant des heures sous des caresses excessives. Gino est scié.La vache, on dirait la nana qui lobsède depuis ce matin. Gino c'te fois, tas même des hallu mon pote, faut qutarrête la bibine ! Elle entre et tout sarrête. Il la regarde. Elle vient directement vers lui.
Décomptes
2
19h55 Gino se tient la joue. Il vient dse manger une mandale dans sa gueule dalcolo, il a rien vu venir. Miss Purple vient dlui en coller une, il sait même pas pourquoi. Mais elle, elle a lair de savoir. Elle le dévisage. Puis elle éclate de rire. La blonde sourit, ses yeux immenses vissés sur lui. Gino, il aimerait bien comprendre c'qui se passe. 20h27 Ses mains sur le cul de Miss Purple, Gino hallucine mais c'est clair, il va pas la lâcher celle-là. Il lui attrape ses cheveux violets et lembrasse goulument. La blonde leur tourne autour et ses mains se baladent sur leurs corps enlacés. Elles aiment les ambiances tordues, il va leur en donner Gino dla déglingue à ces deux chaudasses. 23h55 Noël, les gosses, Tito, Serena, la dinde, et tout le tralala tout ça c'est bien loin dans lesprit de Gino. Il zappe allégrement tout en se baladant de la blonde à la violette. Les cloches de la messe tintent au loin.Putain c'que c'est bon lesprit de Noël.
Décomptes
3