//img.uscri.be/pth/5a7359a84c84d49ad5e9525ffa5619f8495caf86
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Histoire naturelle de Pline

De
530 pages
^Sfefl^WMIIWMwmK* *^^
1
<*Wr adHHt
Mfy
1
li\5'
.*-
iGK0U:KK
^fc$^4i'^
THE UNIVERSITY
OF ILLINOIS
LIBRARY
an
V.I
v
-<
CENTRAL CIRCULATION BOOKSTACKS
this material is responsible for its renewal or its return to the library from which it was borrowed on or before the Latest Date stamped below. You may be chargea* a minimum fee of $75.00 for each lost book.
Thft, mutilation, and fer dlicipllnory action Hie Uni verjlty.
The person charging
and may
underlining ef books are rcasonj resuit In dismitsal from
TO RENEW CALl TELEPHONE CENTER, 333-8400 UNIVERSITY OP ILLINOIS LIBRARY AT URBANA-CHAMPAIGN
DEC 2
9 1997
When
renewing by phooe, write new due date below
previous due date,
L162
BIBLIOTHEQUE
LATINE -FRANAISE
PUBLIEE
PAR
C. L. F.
PANCKOUCKE.
#
PARJS.
- IMPRIMERIE
DE
C. L. F.
,
PANCKOOCKE,
14.
Rue des Poitevins
n
* *
-
HISTOIRE NATURELLE
DE PLINE
TRADUCTION NOUVELLE
PAR
M.
AJASSON DE GRANDSAGNE
DAUNOU,
FEE,
PAR MM. BEUDANT, BRONGNIART, G. CUVIER, MERIC DAVID, DESCURET, DOE, E. DOLO , DUSGATE
Im
,
FOURIER, GUIBOURT, EL. JOHANNEAU, LAFOSSE, LEMERCIER, LETRONNE, LOUIS LISKENNE, LACROIX, L. MARCUS, MONGS, C. L. F. PANCKOUCKE, VALENTIN PARISOT ,
,
FOUCH
H.
QUATREMERE DE QUINCY, P. ROBERT, ROBIQUET, THIBAUD, THUROT, VALENCIENNES HIPP. VERONE.
,
TOME PREMIER.
PARIS
C
MEMBRE
T>E
L. F ...
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

^Sfefl^WMIIWMwmK* *^^ 1 <*Wr adHHt Mfy 1 li\5' .*- iGK0U:KK ^fc$^4iE L. F. PANCKOUCRE 1. YA DE hK LEGION Ij'hONNEUR EDITEUR, RUE DES POITEVINS, 3S l/|. I.'ORDKE R M 11CCC XMX. *b V.l DE LA VIE ET DES OUVRAGES DE PLINE. s- 1 VIE DE PLINE. Ijes modernes ont presque aussi long-temps de Pline que les anciens disput sur la patrie sur celle des ouvrages publis pendant trois sicles sur cette grave elle seule un volume. On question formerait , d'Homre et la liste pouvait cependant s'pargner cette dpense un d'rudition ; et un peu de bonne foi jointe peu de bon Pline sens, aurait rsolu le problme. Voil est-il n Corne ou Vrone ? quoi se rduit la discussion. Or, notons premi- rement que ces deux villes taient voisines , que bien que places, par une division rcente, du temps de Pline, dans deux rgions diverses de , l'Italie (Vrone dans la dixime et Corne dans la onzime) toutes deux appartenaient la Gaule , Cisalpine, et cette partie de la Gaule Cisal- ij DE LA VIE si piDe que l'on appela dane. Les habitans de se considraient long-temps Transpa, vaient donc tre Vrone et de Corne qui comme compatriotes, pouregards comme tels par les ci- Romains, loigns de l'une et de l'autre. Ceci pos, qui s'tonnera que Pline, en , tant Catulle 72 lui donne l'pithte de conterrausit eus y mot barbare , dans les , camps, le et tout aussi latin que mon pays dans sens de compatriote , est franais ? L'tymologie de ce mot ne prouve-t-elle pas clairement que Catulle et Pline avaient villes diffrentes , reu le jour dans , deux puisque celui-ci est oblig concitoyen rer, le du premier, , non la ville non le district pour se dire de considvoisin mais , pays, la le territoire, et, comme le t il le dit, la terre. Conterraneus , dans sens d'habitant mme ville, aurait une faute de got en mme temps qu'une faute de langue. C'est de quoi semblent n'avoir pas song les savans illustres qui ont vu dans ce mot un argument dfinitif contre les prtentions de Corne , tandis qu'au contraire, celles des il met au nant toutes Vronais. Une fois Vrone exclue du nombre des villes qui peuvent rclamer l'honneur d'avoir donn