Liste générale et très-exacte des noms, âges, qualités et demeures de tous les conspirateurs qui ont été condamnés à mort par le tribunal révolutionnaire établi à Paris par la loi du 17 août 1792.... Numéro 8

Liste générale et très-exacte des noms, âges, qualités et demeures de tous les conspirateurs qui ont été condamnés à mort par le tribunal révolutionnaire établi à Paris par la loi du 17 août 1792.... Numéro 8

-

Documents
32 pages

Description

Berthet (Paris). 1794. France (1792-1795). 10 fasc. en 1 vol. ; in-8.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1794
Nombre de lectures 31
Langue Français
Signaler un problème

N° V I I I.
LISTE G ÉNÉRALE
E T
T R È S - E X A C T E
De tous les condamnés à mort par le Tribunal révo-
lutionnaire établi à Paris depuis le commencement
de la révolution jusquà ce jour , contenani leurs
noms, prénoms, âges, qualités et demeures , lieux
----de leurs naissances et de leur Départements.
itfrix 9 liy. Pojur Paris et to liv. Pour les Départemc
( franc de port. )
A PARIS,
i
ichez
Le citoyen CH ANNAUD, rue Eloi, N°. 17
près le Palais.
Le citoyen MARCHAND, galerie neuve du Palais-
Egalité. Nos. 9 et 10.
Tous les Libraires et Mds. de Nouveautés.
L'an troisième de la République Française , une, -
divisible et impérissable*
L 1 S T E
DES
CONDAMNÉS
Barrière Renversée, ( ci-devant barrière du Trône. )
Suite de la Séance du 12 Messidor.
1796. P. G. Benard, âgé de 47 ans, né aux Loges,
prêtre, cultivateur. -
1797. N. Huret, âgé de 5o ans, né aux Loges , fabri-
quant d'étoffes.
Convaincus de s'être déclarés les ennemis du peuple,
en entretenant des intelligences criminelles avec des
prêtres émigrés ou déportés à Londres, en faisant dres-
ser et signant sa qualité civile des actes de notoriétés,
en date du 4 mai 1743, et où il est dit évêché de Li-
iieux , royaume de France , lesquels actes dévoient être
renvoyés à Londres, en favorisant les traîtres émigrés
pas des intelligences, des correspondances et des secours
en argent, et se rendant avec eux et auprès d'eux
hors du territoire français, ont été exécutés le même
jour.
1798. Le même jour, le tribunal, salle de l'Egalité,
a condamné à la peine de mort les nommés C. Ra-
bourdin , âgé de 31 ans, prêtre et ci-devant vicaire de
la commune de Sermesse, né et demeurant à Planche-
Fasse, département de Seine et Oise.
1799. C. Thiphard Rabourdin, cultivateur, âgé de
30 ans, né à Sermesse, demeurant audit Planchefasse,
( 8 )
1800. F. Jtoë, âgé de 36 ans, hé à Paris, contrôleur
de la douaae nationale de Longwi, département de
la Moselle, demeurant à Longwi. -
1801. C. F. Morin, âgé de 45 ans, né à Formery;
département de Loise, y demeurant, marchand épicier,
cirier, ci-devant receveur des aides, et depuis notable
et membre du comité de surveillance de Formery.
1802, N. P. Ândrecy , âgé de 38 ans , né à Formery,
cabaretier, demeurant à Formery, département de
l'Oise.
1803. H. Yalleuse, âgé de 3g ans, né a Louvain,
dans !e brabant, soldat dans le régiment de Clairfayt.
prisonnier de guerre. -.. -,
1804. R. Quinet, âgé de 5o nns, né à Hoehetour,
ci-devant infirmier major de l'hôpital militaire de. la
Montagne à Reims, département de la Marne , y
demeurant. n, distr- i*ct~.
1805. C. Jobin, âgé de 43 ans, né à Orgerain, district
des Andelis , département de la Seine Inférieure 1
garçon meunier, demeurant à Opic1, département de
Seine et Oise. .-
Convaincus de s' éisc déclarée les ennemis du peuple,
en conspirant contre la sûreté et contre l'unité et-,
l'indivisibilité de la république , excîlant des émeutes.
contre-révolutionnaires : tenant des conciliabules et
favorisant la retraite et les rassemblemens des prêtres ,
réfractaires , provoquant par toute espèces, des ma-
noeuvres et des propos tendans à la dissolution de la
représentation nationale et # le rétablissement de ht.
royauté ; ont été condamnés à la peine de n;iQ.It; et.
exécutés le même jour.
SêctriGë du, 13 Messidor.
1806. Le tribunal, salle de la Liberté, a condamné
(4)
à la peine de mort les nommés F. A. Toulan, âgé
de 33 ans, né à Toulouse, employé dans l'adminis-
tration des biens des émigrés.
1807. N. Pichard, âgé de 60 ans, né à Bordeaux ,
ex-noble, et ex-conseiller au ci-devant parlement de
cette commune.
1808. J. Clerc, âgé de 3g ans, né à la Tête, ex-
régisseur de Pichard, à présent cultivateur.
1809. J. B. Mausson , âgé de 36 ans, né à Martin ,
département du Calvados, capitaine d'artillerie.
1810. M. Taillepied, âgé de 52 ans , né à Coulom-
bières, cultivateur.
1811. N. Taillepied , âgé, de 32 ans , né à Coulom-
bières, perruquier.
1812. V. S. Vuibert, âgé de 51 ans, né à Rethel,
département des Ardennes , homme de loi.
1813. G. Vechembre , âgé de 54 ans, né à Périgueux,
dépar ement de la Dordogne , ex-procureur.
1814. G. G. Lagondie , âgé de 46 ans, né àExideuil,
même département, agriculteur.
1815. J. Bellegon, âgé de 39 ans, né à Aniane ,
département de l'Hérault, cuisinier-traiteur à Castre.
1816. A. M. T. Defeuquière, âgée de 47 ans, née
à Aix-la-Chapelle.
1817 M. C. Patisser, veuve Duvernay , âgée de 58
ans, née à Maçon, département de Saône-et-Loire,
vivant de son bien.
1818. J. L. Mevot, âgé de 38 ans, né àDunanfour
département des Ardennes, ex-prêtre.
1819. M. A. Ferand, âgée de a5 ans, née à Saint-
r (5)
Jean-Laval département de la Marne, mercière il
Vitry. , :
1820. C. H. S.A. Lebreton, femme Pichard, âgée de
43 ans, née à Paris. -
Convaincus de s'être déclarés les ennemis du peuple,
soit en entretenant des correspondances et intelligen-
Ligences avec ltes ennemis intérieurs et extérieurs de la
république, pour leur fournir des secours en hommes,
argent et autrement, soit en provoquant par des arrê-
tés, imprimés, l'avilissement et la dissolution de la
représentation nationale et le rétablissement de la
royauté; soit en exerçant des concussiops, exactions,
infidélités envers la république et ses défenseurs, et en
cherchant à ébranler la fidélité envers la patrie, soit
en portant les armes contre la république dans l'ar-
niée anglaise, de Toulon ou dans celle des fédéralis-
tes du départament de Loir-et-Cher, soit en cherchant
à exciter des troubles et la révolte parmi les ouvriers
employés aux travaux publics de l'école de Mars, soit
en accaparant une grande quantité de bas , en entrer
tenant comme fonctionnaires publics des intelligences
avec la femme Capet et sa sœur, lors de leur détention
au Temple, en leur fournissant les moyens d'apprendre
toutes les nouvelles politiques, en recevant lâchement
une boîte d'or pour prix de ses complaisances , soit
en prenant de fausses qualités au moyçns desquelles
plusieurs patriotes ont été véxés et incarcérés arbitraire.
ment; soit enfin en cherchant à armer les citoyens les
uns contre les autres, et particulièrement contre les
autorités constituées, ont été éxécutés le même jour. -
rlhn. Le même jour le tribunal, salle de l'égalité;
a condamné à la peine de mort les nommés Charles,
âgé de 47 ans, né à Dessert, département du Mont-
Blanc, ex-agent national de cette commune.
1822. A. Buisson, âgé de 47 ans, né à Wertemaix,
département du Mont-Blanc, procureur dé cette com-
mune.
( 6 )
1823. E. Soldet, âgé de 20 ans, né à Heton dépar-
tement du Mont-Blanc, laboureur.
1824. P. Rochaux, dit Rochon, âgé de 26 ans, né
à Bouvillars, laboureur.
1825. A. Biolley, âgé de 27 an s, né à Bouvillars,
département du Mont-Blanc , garçon charpentier
1826. M. „Brassod, âgé de 47 ans, né à Marlan,
labpureur.
1827. C. Baleysdier, âgée de 35 ans , née à Choisy Î
même département, fermière.
1828. J. Lalanne, âgé de 45 ans, né à la Rochelle*
tailleur à Paris.
182g. G. N. A. Vannier, âgé de 59 ans, né à Man-
tes, département de Seine-et-Oise, employé au fer-
mes de la république.
Convaincus de s'être déclarés les ennemis du peu-
ple, en tenant les propos les plus contre-révolution-
naires , provoquant par ces propos la dissolution de la
représentation nationale , l'avilissement des autorités
constituluées, le rétablissement de la royauté, la déso-
béissance aux loix, la révolte et la guerre civile, enfin
en entretenant des intelligences avec les ennemis
de la république ; et en ce qui touche les nommés
Lalanne et Vannier, en favorisant et secondant les
complote libertioides du dernier tyran, et se montrant
publiquement ses agens ainsi que les partisans du traî-
tre Lafayette et en participant à l'assassinat du peu-
ple , à la journée du 10 août 179a ont été condamnés
a la peine de mort et exécutés le même jour.
Séance du 14 Messidor
i83o. Le tribunal, salle de l'égalité, a condamné à
la peine de mort les nommés M. Claudel, cx-curé
171
de Pressigny, âgé de 53 ans, né à Raucourt-Saint
André, département de la Meurthe.
1831. F. Vandé, âgé de 4a ans, né à Berbens, dé.
partement de la Seine-Inférieure , ex-curé de la com-
mune de Montin.
-
1832. J. H. Robert Delepinay, âgé de 46 ans, ni
à la Rochelle, ex-noble.
1833. E. Hebert, domestique Delepinay, âgé de 49
ans, né à Evers , département de l'Eure.
1834. P. C. J. Caron, âgé de 46 ans, né à Templeve,
département du Nord, avoué à Lille.
1835. P. P. Aubron, âgé de 38 ans, né à Pontoise,
tanneur.
1836. B. M. Brincour, âgé de 29 ans, né à Sedan,
capitaine au vingt-neuvième régiment d'infanterie.
1837. J. B. J. Senoc, âgé de 22 ans, né à Mont-
médy, départément de la Meuse, sergent au onzième
régiment d'infanterie légère.
1838. H. Quesnel , âgé de 3g ans, né à Caen, cava-
lier au cinquième régiment de l'armée des Alpes.
Convaincus de s'être déclarés les ennemis du peu-
ple, en conspirant contre la liberté et la sûreté du
peuple français, soit en s'opposant au recrutement, en
ébranlant la fidélité des défenseurs de la patrie, en
menaçant de couper par morceaux les représentans du
peuple et les membres des autorités constituées, eu
annonçant les succès futurs des émigrés, en cherchant
à avilir et dissoudre la représentation nationale et les
autorités constituées, et insultant le patriotisme , en
annonçant que la république ne pouvoit pas exister ,
en traitant les défenseurs de la patrie de crapeaux
bleus, en buyant à la santé du roi, en disant quç
(8)
eVtoit de la canaille qui avoit fait périr Custines, et
que nous serions heureux quand nousaurions Louis XVII,
sur le trône , en disant que nous étions gouvernés par
un tas de scélérats et de brigands qui étoient à la con-
vention , et enfin en provoquant le rétablissement de
la royauté en France; ont été exécutés le même jour.
1839. Le même jour, le tribunal, salle de la Liberté ,
a condamné à la peine de mort les nommés L.
Daoust, général de division de l'armée des Pyrénées
Orientales, âgé de 31 ans, né à Douai, département
du Nord.
1840. X. Chaillet Deverges , général de brigade de
l'armées des Pyrénées Orientales, âgé de 3o ans, né
à Lons-le-Saulnier.
1841. L. P. Delatre, général divisionnaire, comman-
dant l'armée de Collioure, âgé de 229 ans, né à Aulnay.
184s. J. R. Lemonnier, âgé de 36 ans , né, Valo-
gnes, département de la Manche, commissaire des
guerres.
1843. L. Labaye, âgé de 39 ans , né à Nancy, ad-
joint aux Subsistances militaires à Nancy, homme de
loi, donnant des leçons de latin.
1844. L. J. Damour, âgé de 20 ans, né à Pont Saint-
Mayence , département de l'Oise, aubergiste, capitaine
des transports des subsistances.
ï845. J. Laisso, âgé de 49 ans, né à Lodèye, dépar-
tement de l'Hérault.
1846. A. L. F. Piet de Beaurepaire, ex-noble, âgé
de 48 ans, né à Clercy, département de Maine-et-
Loire.
1847. J. N. Apert, huissier, âgé de 3o ans, né à
Civery département de la Marne.
( 9 ) 1.
B
1848 t. J. T. Cretel, âgé de 27 aas, ne à Senlis;
homme de loi, ex-agent national de la commune.
1849. P. Dumay, ex-curé du Petit Thierry, né à
Troyes.
i -
1850. J. Marteau, âgé de 33 ans, né à Scé, sur-'
Saône , postillon chez Terray.
1851. J. B. Fonquet, âgé de 41 ans , né à Parni ,
département de la Loire-Inférieure, ex-procureur fiscal
et secrétaire du pouvoir exécutif.
1852. M. Blotte Fierre , veuve de Dusaussais , major
des ci-devant gardes françaises, ex-noble , âgée de 56
ans, née et demeuranïe à Paris, rue Honoré, nO. 80.
1853. M. B. Dusaussais, femme de Langy, âgée de
26 ans, née et demeurante à Paris.
1854. J. Deshangreme , ci-devant homme d'affaires de
la Dusaussais, âgé de 36 ans, né a Mont-Lancourt,
département de la Somme.
1855. P. Bertholdy, âgé de 5o ans, né à Weissein-
bourg, marchand de fer.
1856. G. Musculus, âgé de 42 ans, né à Weissen-
bourg, négociant.
1857. J. G. Heidenzeich , âgé de 52 ans, né à Weis-
senbourg, négociant.
1858. L. Volecart, âgé de 58 ans, né à Schioback,
pays impérial, marchand.
i85g. P. Hollerick , âgé de 57 ans, né à Weissen-
bourg, y demeurant, horloger.
Convaincus, de s'être rendus les ennemis du peuple
avoir; Daoust, Deverges, Delatres et Damour, en
, srahissant la république dans le commandement dM
( Ôl )
années ; Cretel, Apert, Fouquet, Marteau , Dumay ,
Gaisso, en tenant des propos les plus contre-révolu-
tionnaires, Piet Beaurepaire, en s'associant aux lâches
chevalier du poignard et devenant l'un des complices
du tyran; Lenionnier, Labaye, en se déclarant les
persécuteurs des patriotes de Nancy; la veuve Dusaus-
sais , la femme Delogny, en quittant le territoire do
là république, et rentrant en France postérieurement
au délai fixé par la loi, et au mépris d'icelle, et en
entretenant des intelligences avec les ennemis extérieurs
et intérieurs de la république; Bertholdy, Musculus,
Heîdenzeich, Vochartet, Hollerich, en servant la cause
des tyrans contre leur patrie, par l'acceptation des
fonctions publiques auxquelles les a promu l'agent du
tyran prussien , après l'entrée de pes troupes sur le ter-
ritoire français ; et Desahagremel , en correspondant et
faisant ass r des fonds à la ffmme Dusaussais; ont
été condamnés à la peine de mort, et exécutéss te mémo
jour..
Séance du 1& Messidor.
1860. Le tribunal, salle de la Liberté , a condamné
à la peine de mort les nommés J. H. A. Tournier ,
âgé de 66 ans, né à Lille, sous Mons Serain, dépar-
tement de l'Yonne, y demeurant, cultivateur.
186. M. J. P. Giraud, dit Devarenne, âgé de 43
ans, né à commune-Afranchie, ex-noble.
1862. P. Lefebvre, âgé de 44 ans, né à Montargis,
ex-maire de la commune.
(1863. J. B. Friand, âgé de s8 ans, né à Versailles,,
membre du comité de surveillance dudit lieu.
(1864. L. Desprez, â'gé de 29 ans, né à Ruelle, dépar-
tement de Seine-et-Oise, compagnon serrurier.
1865. J. F. Menou, âgé de 19 ans, né à Paris, ex-
afficier des carabiniers.
(11 )
TBGG. G. Ganaud , dit Barre, âgé de 5o ans , né à
huissier.
1867. L. F. Belhave, ex-noble, âgé de 23 ans, né
à St-Fribàc, garde du tyran.
Convaincus de s'être rendus les ennemis du peuple,
en entretenant des intelligences et correspondances
avec les enemis de la république, en provoquant par
leurs écrits , propos et discours , l'avillissement et la
dissolution de la représentation nationale, des autorités -
constituées, l'annéantissement du gouvernement répu-
blicain, et le rétablissement de la royauté, et en dila-
pidant pap des vols et soustractions , les propriétés
nationales, ont été exécutés le même jour.
1868. Le même jour, le tribunal, salle de l'Egalité;
a condamné à la peine de mort les nommés F. F.
Cécile Marmande, dit Tourville, ex-noble, âgé de 41
ans , né a Beronne , district de Nogent-sur-Seine,
demeurant à Romain, département de la Marne.
1869. E. Lecusson , âgé de 36,ans , né à Toul, do-
mestique de la citoyenne Locquet , demeurant à
Reims en Champagne, département de la Marne.
1870. P. Milla, âgé de 451 ans, ouvrier en couvertures,
né à Reims y demeurant.
1871. F. Dufaux, âgé de g7 ans, tisserand, né au-
Breuil , département de la Marne,
187a. J. J. Cardot, âgé de a8 ans, ci-devant employé
dans le génie, né-à Petites-Sainte, département du
Nord.
2873. F. M. Doyen, âgé de 44 ar*s » né à Nancy ,
département de le Meuse, Chasseur dans la légion d.tt.
Nord.
1374. J. F. Poirier, âgé de 47 ans, marchand de vin.
B 2
( 12 )
né à Vimoutiers, département de l'Orne, demeurant
à Paris, rue Thomas-du-Louvre.
1875. J. D. Boisgelin , âgé de 40 ans > à YHte-
Valain, département des Côtes du Nord, maréchal de
camp, demeurant au Havre.
1876. N. A. Labrousse, âgé de 63 ans, né à Vie,
département de la Moselle, ex-trésorier de la légion
du Luxembourg, demeurant barrière Clichy, à Paris,..
1877. P. C. Cuper, âgé de 26 ans, né à Blois, gantier.
1878. A. L. Raffé, veuve Cloquet, âgée de 45 ans,
née à Bievre, département de Seine-et-Oise.
Convaincus de s'être déclarés les ennemis du peuple,
en coupant nuitamment des arbres de liberté, en y
portant atteinte, et traitant de gueux ceux qui les
avoient planté, en provoquant avec menaces, fureurs
et injustices la dissolution de la représentation nationale,
le rétablissement de la tyrannie; en cherchant par la
ruse et par la violence à entretenir des intelligences
criminelles dans la maison de détention ; en provoquant
des rassemblemens contre-révolutionnaires , par des
manœuvres fanatiques, et usant de dessein prémédité,
de violences graves et- fureurs envers des membres dçs
autorités constituées ; en cherchant à décourager les
citoyens par des discours perfides tendans au rétablis-
sement de la royauté, portant des signes de rébellion,
et pratiquant dans les prisons des manoeuvres et moyens
de corruption tendante à la révolte et la dissolution
de la représentation nationale ; ont été condamnés à
la peine de mort, et exécutés le même jour.
1879. Le tribunal, salle de la Liberté , a condamné
à la peine de mort les nommés D, Herbillon, âgé
de 45 nns, né à la Cheppe, ci-devant valet-de-chambre,
de l'émigré Mausson, demeurant à Paris.
* 1880, J. P. Bagon , âgé de 44 ans, né * Nogent-le-
Rotrou, cuisinier dudit Mausrôn*