//img.uscri.be/pth/e8c5cb37c1c407643ea07d5637df4cbac30f6db6
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Opinion de Bourdon (de l'Oise), sur les finances ([Reprod.]) / impr. par ordre de la Convention nationale

De
8 pages
[Impr. nationale] (Paris). 1795. 1 microfiche ; 105*148 mm.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

A
DE.
BOURDON ( de
«S#r /«?£ Finances.
IMPRIMEE PAR ORDRE DE IA CONTKNTIOH
LA, défofganifation le «ïépérifl^ment des finances die
la République, font le (eut moyen qui refte à fes enne-
mis. Voyons les fautes qui ont été commiiês clans cette
partie fi importante de i'adminiftration afin de réparer
les maux quelles ont occaiîonnés. Nous nous trouvons en
c« moment, fous le rapport des finances, dans
forcée;
que le ditoéiiit
fcrvirent de premier
émigrés furent offerts poux
pour ie foutien d'une guerre générale, pour le maintien
de notre indépendance. Cette
dirois qu'elb eft ta feule, fi le mal n'étoit pas encore
empiré par les efforts de vos
fiance & les manoeuvres des agitateurs qui empêchent
le gouvernement de s'atîeor d'une manière
pour rétablir une confiance entière.
Nous ne pouvons nous diflîmuîer cette vérité nous ne
fort irons de l'état aduel que lorfque nous aurons retiré
de la circulation une grande quantité d'aiiîgnats.
Quel cft le moyen de retirer ces Voilà la
queftion. Le plan du comité des finances atteint-il ce
but ? je ne le penfe pas. Le défaut que je
ce pian, eft d'avoir pris la vakiir des mécaux, or Se
ar^enc pour type de fes opéntïon-.
Cette bafe.acîuûfe qu'en réfulteroir il ? Une lutte per-
pétuelle entre le numéraire & numé-
raire dont une grande partie a difparu nuis dont il
refte enc9te affcz pour ^alimenter l'agiouge..
D'un aucre côté, ce que vpus n'avez
raire eH pane chez rëtrangex^ pat l'effet de l'émigration
QU d js tianOtclions auxquelles
du monde, l'Angleterre dont
mais do;it Us habitans font gorgés de numéraire, Se par*
ticulièreinânt du vut.e abondent de ce