AU FIL DE MES ANS

AU FIL DE MES ANS

-

Documents
100 pages

Description

Pierre Philbert pourrait être considéré comme un révolutionnaire passé par la case prison ! Au total, Pierre Philbert aura passé un quart de siècle dans la délinquance , dont plus de quinze années en détention!
Communiste il s’est radicalisé et sa critique de l’attitude du PS et du PC on fait de lui un marginal! Dans le même temps, il plonge dans la délinquance et se retrouve en prison. ! En prison il a passé deux licences universitaires en psychologie et en philosophie! Pratiquement tous ses écrits ont vu le « jour » derrière les hauts murs !

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 28 janvier 2014
Nombre de lectures 278
Langue Français
Signaler un abus
Au fil des mes ans
1
Pierre Philbert
Biographie de Pierre PHILBERT Pierre Philbert pourrait être considéré comme un révolutionnaire passé par la case prison ! Au total, Pierre Philbert aura passé un quart de siècle dans la délinquance , dont plus de quinze années en détention! Communiste il s’est radicalisé et sa critique de l’attitude du PS et du PC on fait de lui un marginal! Dans le même temps, il plonge dans la délinquance et se retrouve en prison. ! En prison il a passé deux licences universitaires en psychologie et en philosophie! Pratiquement tous ses poèmes ont vu le « jour » derrière les hauts murs ! Ce n'est qu'à l'âge de 40 ans qu'il publie son premier livre. La Philosophie aura fait de lui un adepte de Friedrich Nietzsche , à travers une morale cynique, il dresse une affirmation de l'être et organise une violente critique de la société. Combattant sans relâche la nouvelle «bourgeoisie»… (Étant lui même issu de ce milieu) ! Pour lui le genre humain fait les individus pétris de fautes, d’erreurs. De ces êtres si
2
beaux et si vils dans leurs imperfections qu’ils traduisent la preuve de leur perfectibilité. Il n'est pas rare de l'entendre dire : « Qu’est-il de plus important, être ou avoir ? Chacun, de tout temps, essaie de concilier ces deux modes d’existence et de les conjuguer comme il peut. Qui n’a jamais menti, volé, éprouvé quelque colère ou révolte, enfreint le code (qu’il soit de la route ou pénal) ou au moins rêvé, imaginé, désiré le faire ? Celui qui ne se reconnaîtrait pas dans ces ardeurs, ces passions, ces hauteurs et ces bassesses, ces raisons et ces torts serait un saint ou un fourbe, pour ne pas dire davantage ! En 1999 son premier recueil,(Ca m'est arrivé demain) sort en librairie. Il entre en conflit avec son éditeur et perd tout ses droits d'auteur et de publication. Il rencontre alors un officier de l'Armée du Salut, et décide de s'engager au sein de celle-ci....Il devient un membre actif et s'engage avec la même fougue qu'il avait en "politique"...Allant même jusqu’à partager le quotidien des SDF pour (disait-il) Mieux
3
comprendre et s'imprégner de leur mal-être.....et de leur dire :"Tu dois devenir l'homme que tu es. Fais ce que toi seul peux faire. Deviens sans cesse celui que tu es, sois le maître et le sculpteur de toi-même" Il écrit alors des scénettes qu'il ira jouer dans les bars de TOULOUSE. Frappé par la maladie il quitte TOULOUSE pour aller dans les Cévennes où on le retrouve (rédacteur en chef du Journal Coup de Gueule , créateur de la publication PROXI-ANNONCE....... En 2003 Il décide alors de se consacrer uniquement à la rédaction de recueils.....Et crée une thématique (LA POÉSIE PAR L'IMAGE) exposant des reproductions sur lesquelles figurent des extraits de ses textes (prose et poésie) .
4
Noël d'antan
C’est en ce dernier mois de l'année que nous sortions les guirlandes Pour orner le sapin à ce «Dieu» en offrande, Devant la cheminée, étaient les souliers Et devant le sapin, la crèche aménagée.
Du temps de ma jeunesse, j’avais une orange, Un jeu de cubes parfois complétait l’échange, Les filles avaient poupon avec un tricotin Et quelquefois mitaines
5
pour leurs jolies mains.
Ce soir là, dans le salon, pouvait entrer le chien, Les bons rois mages faisaient partie du folklore, Comme le bœuf et l’âne dans ce vieux décor.
Qu’en est-il aujourd’hui de ces simples plaisirs, Le nourrain est bien mort, adieu la tirelire, Les magasins sont pleins de jouets merveilleux. A la table, le ventre est plus gros que les yeux.
Le foie gras remplace la terrine maison, Des homards mayonnaise au lieu d’un pot au feu!
6
On s’abreuve quelquefois plus que de raison, Noël n’a qu’un but, faire semblant d’être heureux.
Encore que pour certains, cela est possible, beaucoup de familles ne sont pas dans la cible! Ceux qui sont au chômage ou au Resto du Cœur, n’ont vraiment plus rien pour toucher ce bonheur.
Noël n’est plus là, que pour les petits enfants, Dans les pays nantis, adieu fêtes d’antan! L’abondance a détruit tous les plaisirs modestes, Il semble bien trop tard pour retourner sa veste.
7
A tous ceux qui souffrent et qui sont dans la gêne, C’est à eux que je veux dédier cette prose, Le Paradis hélas n’est pas pour tout le monde ! La religion, parfois, n’a pas de bonnes ondes.
8
Au revoir Mon Ami !
Bon vent Pascal fais les bien rire Comme tu l'as fait ici, souvent Au paradis des souvenirs Nous irons te voir maintenant!
Tu nous laisses tes anecdotes Péripéties de ta trop courte vie Tu les narrais comme antidote Avec humour pour nous faire rire!
De toi nous tous gardons Simplicité et gentillesse Qui planent et donnent toute l'émotion Autour de ta dernière adresse
Salut L’ami!
9
Je voudrais crier
Emporté par des doutes irraisonnés J’ai ouvert la porte aux repentirs j’ai tiré le tiroir des regrets, J’ai rendez-vous avec mes souvenirs.
Ce soir l’errance de mon esprit Me conduit en des lieux sombres Où vient expirer ce vent transi Qui me mord et me glace les membres.
Je m’interroge les yeux embués Ai-je pris un détour pour m’abreuver d’élixirs envoûtants d’une voie escarpée
10