MES PLUS BEAUX POEMES

MES PLUS BEAUX POEMES

Documents
145 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Michel GRANIER MES PLUS BEAUX POÈMES Un regard d’enfant Profondeur inouïe, Innocence de voir S'ouvrir à cette vie, La lumière et le noir. Le code de la propriété intellectuelle interdit les copies, ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle, faite par quelque procédé, que ce soit, sans le consentement de l’auteur, ou de ses ayants cause, est illicite, et constitue une contrefaçon, sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants, du Code de la propriété intellectuelle LE POÈTE Le poète donc, bien loin de vivre dans les nuages, n’est plus près que personne de la réalité. Sa conscience des choses qui l’entourent est plus vive que chez la moyenne des autres hommes. Les grands poètes ont tous interrogé dans leurs œuvres la vie, et aussi la mort. Ce qui a conduit la plupart d’entre eux à parler de voyance. L’idée de - poète voyant - est présente tout au long du dix-neuvième siècle. Un poète allemand, Achim Von, a écrit : «le poète est celui qui a accès à un autre monde». Un autre a écrit que la poésie contient : «les souvenirs de ceux qui se réveillèrent en esprit des rêves qui les avaient amenés ici-bas».

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 25 novembre 2014
Nombre de visites sur la page 49
Langue Français
Signaler un problème


MichelGRANIER


MESPLUSBEAUXPOÈMES






Unregardd’enfant
Profondeurinouïe,
Innocencedevoir
S'ouvriràcettevie,
Lalumièreetlenoir.































































Le code de la propriété intellectuelle interdit les copies, ou reproductions destinées à une
utilisationcollective.Toutereprésentationoureproductionintégraleoupartielle,faiteparquelque
procédé, quecesoit,sansleconsentementdel’auteur,oudesesayantscause,estillicite,et
constitueunecontrefaçon,sanctionnéeparlesarticlesL335-2et
suivants,duCodedelapropriétéintellectuelle






LE POÈTE

Lepoètedonc,bienloindevivredanslesnuages,n’estplusprèsque
personnedelaréalité.Saconsciencedeschosesquil’entourentestplus
vivequechezlamoyennedesautreshommes.Lesgrandspoètesonttous
interrogédansleursœuvreslavie,etaussilamort.Cequiaconduitla
plupartd’entreeuxàparlerdevoyance.L’idéede-poètevoyant-est
présentetoutaulongdudix-neuvièmesiècle.Unpoèteallemand,Achim
Von,aécrit:«lepoèteestceluiquiaaccèsàunautremonde».Unautrea
écritquelapoésiecontient:«lessouvenirsdeceuxquiseréveillèrenten
espritdesrêvesquilesavaientamenésici-bas».GérarddeNervalécrit:
«seullepoètepeutfranchirceseuilquiséparelavieréelled’uneautre
vie». Victor Hugo, Baudelaire, Mallarmé, tous ont exprimé une idée
similairejusqu’àcequeRimbaudaffirmelui,clairement:«Jedisqu’ilfaut
êtrevoyant,sefairevoyant».
Le poète a donc pour mission de multiplier en nous les moments
d’émotionsintensesquenousvivonsquandnousprenonsconsciencedela
beauté autour de nous. Il le fait par l’éclat de son langage et par
l’abondancedesimagesqu’ilnousoffre.Lepoètes’efforcederéveillerle
poète endormi en nous. Il nous empêche de perdre conscience de la
beautédumonde.Cequiestfortimportant.Carlabeautéestl’artpur.Elle
est ce qui nous console de vivre. Un petit proverbe persan exprime
parfaitementcetteimportancedelabeautédansnotrevie:«Situme
donnesdeuxpains,j’envendraiunpouracheterdesjacinthespournourrir
monâme».








POÉSIENÉO-CLASSIQUE

Le néo («nouveau» en grec) - classicisme définit de manière
fondamentalelarecherched'uneexcellencedansletravaildel'art,que
l'onqualifieentermesderecherched'esthétiquede«canon».Cescanons
représentent«LesClassiques«
Lapoésiemoderneounéo-classique,selibèredescarcanslesplusrigides
duclassicismepourêtreplusprochedelavie,delaspontanéitéetdu
jaillissement.
Elleneréduitenrienletravailetl'exigence:lemodernen'estpasdu
classique«aurabais».C'estpourcelaquelaqualitédel’écriture,doit
respecterlescanonsdelalangue,sasyntaxeetsesrègles
En vérité, le néo-classique est la recherche d'un idéal. Un
artiste,
expérimentédanslaréalisationartistiquedescanons,nesecontentepas
dereproduiresimplementdesmodèles,maisilsynthétiseletravaildeses
prédécesseurstoutenyapportantsatouchepersonnellepouratteindre
uneexcellencedanslaréalisationdechacunedesesœuvres.Cen'estpas
untravailfacile,celademandeuneexpertisedanslaconnaissancedes
techniquesdepeinture,d'architecture...Clairement,siunartistecréedes
œuvresniaisesetvidesdesens,voiremédiocresdansleursréalisationsou
faisantdesfautesdegoût,ilnepeutseréclamerdumouvementdesnéoclassiques.

LEPOÈTE
Lepoète,estceluiquiditouécritdelapoésie.C'estdoncceluiquipossède
l'artdecombinerlesmots,lessonorités,lesrythmespourévoquerdes
images,suggérerdessensations,desémotions.
Celuiquientredanslademeured'unpoète,nesaitpasquelesmeubles
ontpouvoirsurlui,
quechaquenœuddubois,renfermedavantage,lescrisd'oiseauxettoutle
cœurdelaforêt.

Il y a ceux qui voient les choses, telles qu’elles sont, et qui se
demandentpourquoi?
Moi,jelesvoistellesqu’ellespourraientêtre,etjemedis,pourquoi
pas?





PRÉFACE

Danscenouveaurecueil,j’aifaisvaloirmonadmirationpourlanatureet
lesbeautésdontellenousfaitdon.Lesoleil,lamer,levent,lesoiseaux.
Aufildel’année,lanatureévolue,prenddesformesetdescouleurs
différentes, mais garde constamment sa beauté. Cette beauté a été
célébréedepuislanuitdestemps.L’Hommeatoujoursrenduhommageà
la Mère Nature, et principalement aux saisons. Ces miracles dus, à la
coordinationentrelarotationdelaterresurelle-mêmeetautourdusoleil,
sontdessujetsdefascination.Eneffetcecycleestperpétuel,traduisantle
renouvellementéterneldelanature.Lessaisonsreprésententlesquatre
mouvements,formantlasymphoniequ’estlavie.
Ilyaaussimoncaractèrederebelle,quiveutquecemondeimpitoyable
soitàlaportéedetous.Unejusticeexemplaireetunbonheurdevivre
jouxtant la liberté. Ce n’est qu’une utopie hélas!! Mais il est bon
quelquefoisdelancerquelquespiqûresderappel.N’oublionspasquece
mondelà,sechargeraaumomentvoulu,defairevaloirsondroitetde
reprendrecequel’HumainasimaladroitementutiliséIlfautaimerlavie,
etessayerdetraduirelabeautédelanature.Lesressentisdécrisdansce
recueil,nesontpasàlahauteurdesmerveillesqu’ellecontient.Jelesai
vécusetdécrisavecunejoieprofonde.L’Humanitéestdécevante,nous
noustrouvonsdansunMonde,ouchacunessaied’avoirlameilleureplace,
sanssesoucierdelamisèreetdudésespoir.Seull’argentcompte.Ilest
bondes’éleverunmomentversdesParadisvirtuels,afinderetrouver
notresérénité,etnosvéritablesracines.Unmélangedejoie,detristesse,
derévolte,constituecerecueil.



MG







LAVIEILLEDAME

Unlargemanteaugris,
Enveloppesoncorps,
Pauvrecorpsamaigri,
Pliédanssoneffort.

Sursacanne,appuyée,
Elletraînesespas,
RejoignantleFoyer,
Quelquesmètresaude-là.

Ellen’aplusd’amis,
QuedesGensinconnus,
QuisenommentMamies,
Papy,nouveauxvenus.

Plusd’Enfantspourlavoir,
Etparlerdubontemps,
Danslafraicheurdusoir.
Toutestencontretemps.

Plusdegestesd’amour,
Apaisantlafrayeur,
Dececompteàrebours
Auvisagerailleur.

Aucunetendresse,
Pourréchauffersoncœur,
Etdanssadétresse
Latransporterailleurs.

Lessouvenirsanciens,
Encombrentsespensées,
Leprésentn’estplussien,
Lesjourssonteffacés.

Unelarmeglisse,
Surlesridescreusées,
Offrantlecalice,
Del’instantdéphasé.


Ellenesouritplus,
Etparleàdemimots,
Insolublerébus,
Entrainantlechaos.

Ellesaitquedemain,
Cejourserapareil,
Qu’auxeffortssurhumains,
Ilyalechemin.

Lecheminlumineux,
L’envolauParadis,
OulesVieux,dansl’adieu,
Bouclentlatragédie.































L’OCÉAN

Unebiseeffleure
Latiédeurdelanuit,
Découvrelescouleurs
Delalunequiluit.

Lesétoilesd’argent
Tremblentaufirmament,
Lesdouxrefletschangeants,
Sefondentendiamants.

Lemanteaunoirs’étend,
Étirelevoile
Parde-làl’océan,
Ettissesatoile.

Leressaclancinant
Harmoniseleslieux,
Brasseleflotvivant,
L’écumejusqu’aucieux.

Jeuxmulticolores
Surlesvaguesmeurtries,
Oùviennentéclorent,
Millemoussesflétries.

Clapotisincessants,
Aquatiquebeauté,
D’unmasquegrimaçant,
Danslenoir,emporté.

Volutesparfumées
D’humiditéiodée,
Oul’eau,accoutumée,
Nefaitqu’échafauder.

Roulementdesgalets
Surlesablecreusé,
Préluded’unballet,
Pleindechassés-croisés.

Lavagues’étire
Telunfeufollet,
Luit,etseretire,
Souslesrefletsviolets


Unocéandevie
Enreprésentation,
Spectacleinassouvi,
D’amouretdepassion.




































































Grisou,fidèleCompagnondeMoumie
VeillesurlatombedesonAmie.Pourluiaussi,lasouffranceressentie,
L’obligeàlasolitudedesavie.