//img.uscri.be/pth/53452835478a5a02aa4786e91e171534ae5697bd
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Requête présenté à M. le maire et à MM. les représentans de la commune de la ville de Paris par la communauté des marchands bouchers ([Reprod.])

De
13 pages
[de l'Impr. de P. F. Gueffier] (Paris). 1789. 1 microfiche ; 105*148 mm.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

25x¡
MICROCOPY RESOIUTION TEST CHART
N8S ̃ IOIOo
(ANSI ond ISO TEST CHART No. 2)
THE FRENCH REVOLUTION
RESEARCH COLLECTION
LESARCHIVES DE LA
REVOLUTION FRANÇAISE
A
35,341
If ÉQtJ ETE
M le Maire &
Coihmuni de la ville de Paris
Communauté des Marchands Bouchers.
MESSIEURS,
̃ .•••̃
Lis Syndics, Adjoints en Chargc, Députés & autref
compofant la majeure partie dë la Communauté des Maîtres
4c Marchands Bouchers de la ville & des fàuxbourg;; dé
Paris
Ont l'honneur de vous expofer que, fur leurs repr^fen-*
tarions, vous avez fait un premier Arrêté, le 3 Juillet
par lequel il a été défendu de contrevenir aux Réglemens
relatifs aux Boucheries.
fecond Arrêté du 5 Septembre fusant', il a au ?
^cé fait défehfes aux Marchands Bouchers d'exercer le corn-
«nerce (de boucherie 'ailleurs que dans les Etaux duement
ijk ÎU les Boutiques qui a voient
Juillet, feroient & de-
içieureroient fermeçs a compter dudit jour Septembre.
Au préjudice dé ces deux An;ê c*é s conformes auxancieni
Régîemens dont il* ordonnent la pleine exécution 'des piir*
ticuliers fans qualité ,.& même plufieurs Membres de la
Communauté, défavoùés pal la majeure partie de*tou« ce'ux
qui la compofent, non-feulement onr continué d'ouvr lif-
dites Boutiques, dont la fermeture avoir été otdonn<;e &
ont pérfifté y expofer, vendre & débiter des viandes de
boucherie j mais encore il depuis un rand
nombre de pareilles, Boutiques, où d'autres réfractairos s aux
anciens Régîemens|& à vos propres Arrêtés, exercent in-
duement le commerce de boucherie, fans titres ni au:orifa»
tions quelconques.
Cet abus, qui tend a ruiner, à la fois, les Marchands
Bouchers & les Propriétaires des Boucheries & Etau eft
porté à un tel excès, que les uns & les autres, ap ès en
avoir informé Monfieur le Maire, fe font aflembés en
commun, le mardi Septembre dernier., à l'effet 'avifer
aux moyens de prévenir les fuites d'une entreprife f dan-
gereufe.
Par une délibération unanime de tous les Marchands
Bouchers & Propriétaires qui compofoient cette affém'blée
générale, i! a été convenu, Meneurs, qu'il vous feroit
adrelTé, de part & d'autre, de nouvelles repréfçntations
J'effet de faire cefler définitivement l'abus dont il s'agit*
C'cft pour remplit le voeu de cette délibération, que les
Marchands Bouchers b'empreflent de vous faire parvenir leurs
prefiàntes & itératives réclamations..
Ce n'en point à eux qu'il appartient de faire valoir ici
les droits des Propriétaires dès grandes Boucheries de*
Boucheries couvertes ou, fermées & des Etaux tant privilé-
giés que particuliers. Il y a lieu de croire que^ces Propriétaire*