Arpèges sur Paul Valéry

Arpèges sur Paul Valéry

-

Documents
4 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

FRANCK LOZAC'H ARPEGES SUR PAUL VALERY http://www.flozach.fr/librairie/ 1 INTRODUCTION Voilà donc une sorte de triptyque possédant trois mouvements qui s’étalent et s’interactiventune période de sur vingt ans.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 21 octobre 2014
Nombre de visites sur la page 13
Langue Français
Signaler un problème
FRANCK LOZAC'H
ARPEGES SUR PAUL VALERY
http://www.flozach.fr/librairie/
1
 INTRODUCTION Voilà donc une sorte de triptyque possédant trois mouvements qui s’étalent et s’interactiventune période de sur vingt ans. Des réflexions, des poèmes et des exercices techniques composent l’ouvrage offert. Dès mes premières tentatives d’écriture, les références de Paul Valéry se sont implantées dans ma raison avec une vigueur et une force que letemps n’a jamais pu démentir. Cet écrivain m’apparaissait comme une sorte de maître référentiel incontournable. Il représentait à bien des égards un esprit satisfaisant et possédant un nombre remarquable de qualités : La prose et le vers s’y répandent avec majesté, quand la raison et l’impertinence cérébrale s’expriment dans des systèmes subtils jamais explorés auparavant.
Je voyais en lui une intelligence supérieure capable de résoudre avec élégance et subtilité des problèmes de poétique complexe. Je reprochais le plus souvent aux poètes de la Pléiade de n’être que des spécialistes, uniquement aptes à résoudre des problèmes d’artiste ou de simple poésie. Quand je cherchais la force, la philosophie, la mathématique, l’alexandrinisme, je n’y trouvais qu’unemanière d’être, qu’une suffisance d’auteur. Cela ne semblait guère correspondre à ce que désirait mon esprit, avide de chiffres, d’intelligence, de nourriture et de culture.
2
Je savais pertinemment que Paul Valéry n’était pas le plus grand poète français,que d’autres possédaient des dons littéraires avec des potentialités plus convaincantes encore, mais le déploiement de sa personnalité, la sagacité de son esprit me séduisaient au plus haut point, je prétendais que cet auteur était un maître remarquable à imiter.
La première partie de l’ouvrage est construite avec des endroits pris ici et là dans mon Journal qui s’étale sur une vingtaine d’années. Ce sont des remarques, des anecdotes, de petites choses le plus souvent sans importance.
La seconde partie est composée de poèmes tirés de mes recueils et ayant subi l’influence valérienne. Certains spécialistes prétendront que je suis très éloigné du maître, et que le piètre résultat est peu digne d’éloges. J’en conviendrais fort bien.
3
La troisième partie, plus technique, plus difficile d’accès, est composée de fragments et d’études littéraires. Grand nombre de tentatives ont été essayées pour comprendre les systèmes de compositions, de chiffres, d’accents, de rythmes, d’harmonie musicale, d’organisation et de distributions grammaticales dans les fragments les plus divers de Paul Valéry. Certaines vérités me sont apparues claires quand d’autres me laissaient dans une perplexe interrogation. Je n’ai pu définir avec exactitude le genre ainsi offert avec ces trois parties.Miscellanéesest un mélange de science et de littérature. Le terme ne paraissait pas correctement définir l’objet du livre.L’emploi du motessai serait faussement vrai car la partie composée de poèmes ne saurait appartenir à ce genre. Le titrede l’ouvrage sera donc :ARPEGES SUR PAUL VALERY Je souhaite sincèrement qu’il puisse divertir ou charmer l’éventuel lecteur.Franck Lozach
4