LES  FELICIEN  11
2 pages
Français

LES FELICIEN 11

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description



HISTOIRES D,AUTREFOIS

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 06 novembre 2011
Nombre de lectures 104
Langue Français

Exrait

LES FÉLICIEN N° 11
Louis rayonnait de bonheur,Lise elle, avait
parfois du mal a
retenir ses larmes, c,est que jusqu,au seuil de l,église, elle
avait espéré, que Pierre réapparaîtrait, vain espoir
Aprés avoir pronnoncé le *Oui* elle se sentit vide et
désemparée
Elle devenait maintenant. **Madame Louis Félicien du
Domaine des Chênes**
Comment allait-elle vivre cette union ? serait-elle un jour
capable d,aimer, Louis ? Voilà que toutes ces questions à
présent se bouculaient dans
sa tête, elle se demandait, s,il elle ne venait pas de
commettre, l,erreur, de sa vie. Elle devait à tous prix,
chasser l,image de Pierre, il ne méritait plus qu,elle pense
encore, à lui, ne plus penser à lui, ne plus se souvenir, ne
plus revoir son visage, là commençait, l,impossible
A la sortie de l,église, quelques villageois, attendaient là,
plus par curiosité, que par sympathie, ils voulaient a quoi
ressemblait ce couple, et faire semblant, d,être heureux pour
eux, quelques comméres mal intentionnées, ne se privaient
de chuchoter, elle a eut tôt-fait de le remplacer
Joseph fut bref dans les remerciements, pour eux ce n,étaient
pas un beau jours. l,absence de Pirre , cette absence qui
restait inexpliquée, les tourmentait, et du même coup, leur
brisait le coeur une fois de plus
Tous les quatre, rentrairent à la ferme, sans grands discours,
Louis d,un air conquérant, passa son bras, autour des
épaules de sa femme
Lise , les yeux baissés ressemblait déjà à une femme
soumise
Les semaines, les mois, passaient , les jours, se suivaient, et
se ressemblaient. Le **Domaine des Chênes** continuait a
vivre, avec ses habitants, il le fallait bien
Et toujours cette atmosphére d,incertitude, alourdie, par le
poids du chagrin, Pierre, était dans toutes les pensées
Chaque soir, Toinnette se recueillait, a genoux devant la
vierge, posée sur la cheminée, qui voisinait, avec la photo,
de son fils bien aimé, qui semblait lui sourir
Nul, n;en parlait, on faisait semblant, d,avoir oublié, comme
s;il ne s,était rien passé, et parfois même on riait
C,est louis qui semblait être le plus à l,aise, faut dire qu,il
n,était pas peu fier, d,avoir épousé Lise, lui qui avait eut la
malchance de ressembler
a l,Adémar, le dérangé, il était marié, et s,en avait cloué le
bec à plus d,un
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents