Prendre des risques ? Oses !!!

Prendre des risques ? Oses !!!

-

Documents
2 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

« Ceci fait partie de mon action en tant que Militante, dans le Mouvement d'ATD Quart-Monde (Agir Tous pour la Dignité). »

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 18 décembre 2012
Nombre de visites sur la page 56
Langue Français
Signaler un problème
P a g e
|
1
PRENDRE DES RISQUES OSE !!!
Si le 14 février, je me suis laissée porter sur les ailes rassurantes d’A.T.D. Quart
monde, cette fois-ci fut tout autre.
Car parler au nom du mouvement
devant l’auditoire le plus difficile à ma
connaissance, que représente un groupe
d’une
trentaines
d’
adolescents de 11 ans et plus, est
un chalenge où rien ne doit être laissé au hasard, sous peine d’un échec cuisant, pas pour
nous les intervenants, mais pour tout le mouvement.
C’est pour ça que lorsque Guy a dit son intention de les brancher directement sur le
17 octobre pour qu’ils y participent je l’ai immédiatement désapprouvé.
Et comme prévu, il est resté sur ses positions.
Etonnement, je ne l’
ai pas contrarié.
Et j’ai fait bien plus.
Lors de nos différentes séances de travail, l’une avec Marie
-
Françoise et l’autre avec le
collectif du 17 octobre, j
e l’
ai soutenu et défendu son idée.
Bien qu’au fond de moi j’étais de plus en plus persuadée
que nous allions tout droit
dans le mur parce que toutes les informations que je récoltais, au fur et à mesure,
confirmaient de plus en plus mes craintes.
Tant et si bien que j’ai décidé de faire cavalier seul.
A situation urgente, réaction expresse, sans pour autant confondre vitesse et
précipitation.
Un projet tel qu’il soit, doit le plus souvent sa réussite, à l’attention et le
professionnalisme mis dans sa préparation.
J’ai sollicité un rendez
-vous bien sûr en compagnie de Guy, avec Chantal, plus tôt
qu
elle
l’avait suggérée elle
-même à Marie-Françoise.
Et j’ai pris les choses en mains.
Ce qui me permit de faire le point de leur motivation, connaissances du mouvement,
de lui faire des propositions concrètes, suivant ses directives, et pour moi de faire une
ébauche de plan de travail correspondant
aux vrais attentes des animateurs de l’aumônerie
pour leurs jeunes.
Mais sachez que mon premier discours a été une proposition de visite mensuelle, en
précisant que c’était bien une initiative toute p
ersonnelle, pour mettre en place le projet de
Guy.
J’ai eu une courtoise fin de non recevoir, ce qui m’a
donné indirectement les coudées
franches pour la suite des évènements.
Dès notre retour chez-nous, je me suis mise au travail pour composer un sujet
succinct,
bref, précis, laissant toute fois une grande part à l’
improvisation et aussi complète
que possible dans les délais impartis, à savoir 2 groupes répartis en ’une demi
-heure chacun.
Voilà comment je m’y suis prise.
Déjà, je leur ai fait prendre
conscience de ce qu’était le Quart
-monde et que signifiait
le
sigle A.T.D d’
origine et sa transformation.
Je leurs ai parlé du Père Fondateur du mouvement : Joseph Wresinski ; la motivation,
de son combat, et quels étaient ses outils.
Puis j’en suis venue directement l’énumération de nos
actions locales, avec comme
preuves entre autres documents : un
compte rendu d’une de nos réunions mensuelles, un
Montpe
lien.
Et pour finir, je leurs ai lu
la phrase phare du mouvement
inscrite sur le Parvis des
Droits de
L’homm
e au Trocadéro à Paris qui est :
P a g e
|
2
«
Le 17 octobre 1987, des défenseurs des droits de l’homme et du citoyen de tous pays se
sont rassemblés sur ce parvis. Ils ont rendu hommage aux victimes de la faim, de
l’ignorance et de la violence. Ils ont affirmé leur conviction que la misère n’est pas
fatale. Ils
ont proclamé leur solidarité avec ceux qui luttent à travers le monde pour la détruire.
Là où
des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’homme sont violés. S’unir
pour les faire respecter est un devoir sacré
»
Joseph Wresinski
Ecoute des 2 extraits finals du CD2 de : «
S’unir pour un monde sans misère
» et le
final du DVD : « Mélangeons nos couleurs »,
filmé à l’occasion du 20
ème
anniversaire en 2007
du 17 octobre pour terminer avec une touche gaie et festive.
Enfin de compte, bien
que je lui ai proposé de s’adresser
au premier groupe et moi au
second, selon la formule consacrée en vigueur du mouvement : laisser par respect, pour une
meilleure écoute et compréhension, le temps de parole à chacun.
Guy après consultation de mes notes, a décidé après une petite mise au point de nos
rôles respectifs dans nos interventions de me laisser le champ libre.
Grand bien lui en a pris puisque nous avons été complémentaires au lieu de nous tirer
mutuellement dans les pieds.
Ce qui fut au moins bénéfique pour l’une des ados, puisqu’elle a été très sensibilisée
par nos propos et aimerait avoir des nouvelles régulières de l’Assos.
Pour les autres, j’attends impatiemment notre pro
chaine rencontre de retour, à
l’Aumônerie.
Castelnau-le-Lez, le 22 mars 2012