RÉVÉLATION: SÉDUCTION     La suite... (Extrait en premier jet. présentement en écriture)
5 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

RÉVÉLATION: SÉDUCTION La suite... (Extrait en premier jet. présentement en écriture)

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
5 pages
Français

Description

Dialogue entre L'Archange Gabriel et Jack au sujet de la nature de l'univers et du royaume de Dieu.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 22 avril 2013
Nombre de lectures 93
Langue Français

Exrait

RÉVÉLATION:ÉSUDTCOIN
Extrait du deuxième livre (en écriture) RÉVÉLATION: SÉDUCTION. (Chapitre "La révélation et La fin des classes)
La révélation
Gabriel interrompit le moment de plénitude dont bénéficiaient Jack et Dalyanne, car il avait des choses à leur révéler, beaucoup de choses en fait. Il était temps, selon lui, de passer à une autre étape.
-Jack ? Dalyanne ? Vous allez maintenant porter une attention particulière à tout ce que je vais vous dévoiler.
-Vous avez atteint tous les deux respectivement les limites de votre compréhension de la structure de l’univers spirituel et des règles qui le gouvernent. Ce que je m’apprête à vous dévoiler, aucun nomme ni aucune femme n’a eu connaissance auparavant. Évidemment Dalyanne tu as déjà su tout cela, mais tu ne t’en souviens plus et c’est normal. Comment aurais-tu pu vivre l’expérience humaine le cas échéant.
Jack et Dalyanne se lancèrent un regard à la fois curieux et surpris. La nature même du genre humain poussa Jack à faire un pas de l’avant en ouvrant la main en direction de Gabriel, signifiant par cela de son intérêt. Il lui demanda alors de ne pas le faire languir plus longtemps, bien que le temps n’ait plus la moindre importance. Bien que dépourvu d’un corps physique, il n’en demeure pas moins que la signature psychique de sa nature demeurait bien imprégnée dans sa forme d’énergie. Il était curieux. C’est la nature même l’existence humaine.
-Dans un premier temps, je t’ai déjà mentionné que la ligne du temps n’était pas la même dans ton monde que dans ce royaume. La Terre traverse la ligne du temps au nombre de milliers d’années alors qu’ici et dans le royaume miroir où loge les forces du mal il ne s’écoule que quelques minutes. Toutefois poru être tout à fait honnête il ne s’en écoule pas du temps.
-Je vois à l’expression de ton visage que les mots ne suffiront pas à te faire comprendre cela. Voyons voir !
-Tu aimes la télé Jack ? Je veux dire que tu as déjà visionné des émissions de télévision ?
-Bien évidemment, à l’époque où j’ai vécu il ne peut en être autrement à moins de vivre en ermite dans le fond d’un bois.
-Tu faisais quoi lorsque tu regardais la télé ? Tu « zappais », tu changeais de chaine quand tu voulais. Tu ne t’opposeras pas au fait que plusieurs émissions de télévision jouaient sur plusieurs chaines à la fois ?
-Bien sûr que non.
-Au même moment ? Elles étaient diffusées au même moment à plusieurs endroits, tu es d’accord.
-Oui.
Au moment où il répondit se créa un grand dôme qui les couvrait tous. Il était semi-opaque. Sur ses parois un écran de télévision apparaissait, puis un autre et un autre. Une multitude d’écrans tapissait toute la surface. Gabriel pointait du doigt le dôme qui les recouvrait.
-Le temps ici ressemble à cela. En ce sens que seul le présent existe. Il n’y a pas de passé ni de futur. Chaque écran que tu vois diffuse l’image de ton présent, de tous tes présents. Chaque seconde de ton existence s’y trouve. Il n’y a pas de limite.
-Mais cela nécessiterait des milliers voire des millions de ces écrans.
-C’est le cas.
-Vois-tu, parmi ces milliards d’écrans se trouve tous les présents de ton existence, du début jusqu’à sa fin.
-Ca veut dire quoi ? Que mon existence était toute tracée d’avance ?
-Pas du tout !
-Cela veut plutôt dire que chaque seconde de ton existence tu as fait des choix et chacun de d’eux d’ont offert un nouvel écran. Une nouvelle série d’écrans. C’est toi qui as décidé. Tu as pu changer de chaine à tout moment et tu l’as fait.
-Pour être plus clair, tu t’es promené d’un écran à l’autre toute ta vie et je ne parle pas de ton téléviseur dans ton salon.
-Lorsque nous nous sommes intéressés à toi, nous n’avions qu’à choisir l’écran qui convenait dans toute cette multitude. À partir de là nous avons pu participer à ton présent.
-Tout cela rend possible l’organisation et la mise en exécution du grand dessein de Dieu.
-Il en est de même pour toute l’humanité. Tu peux t’imaginer le nombre d’écrans ?
-Euhhhhhh !
Gabriel afficha un sourire et poursuivit.
-Il a été écrit que Dieu savait déjà ce qui allait advenir de toutes choses alors qu’elles n’étaient pas encore passées. Ce fond de vérité se trouve quelque peu nuancé. Il n’y a qu’un seul présent qui soit inévitable pour l’humanité. En ce sens que peu importe les choix que l’humanité puisse faire au cours de son histoire, peu importe les présents qu’elle puisse créer, la fin demeure toujours la même. Que ce soit votre évolution sociale ou technologique, pour ne nommer que ceux-là, ils amènent invariablement l’humanité à son point de rupture. Au moment où tu as quitté ton monde, l’Homme commençait à faire des découvertes touchant la structure même du vivant sur la Terre. La génétique en autres porte en elle les outils de la création du monde animé, la physique, elle, en régit les supports. Altérer un ou l’autre de ses paramètres crée un déséquilibre qui est à même de signer la fin du bail de votre existence terrestre.
-Ne soit pas surpris que cela soit ainsi, car le monde a été conçu exprès dans un dessein précis dont tu comprendras bientôt toute l’ampleur.
-Je nommerai cela, pour les besoin de mon exposée, une « séquence » qui a pour point de départ la création du monde terrestre jusqu’à sa terminaison et surtout ne prend pas pour acquis que cette séquence.
-Chaque système de croyance que vous observez partout à travers votre monde est gardienne d’une partie de la connaissance de ces choses. L’une d’elle traite du principe de la réincarnation. Lorsque tu es arrivé ici la première fois tu avais en toi l’empreinte de ton existence sur la Terre, tes souvenirs précisément. Il faut ainsi pour une raison particulière. Normalement, cela ne se passe pas de cette façon. Chaque Être humain quitte ton monde avec comme seule bagage une empreinte générale laissée par l’action du bien et du mal qu’il a opérer dans sa vie. C’est à partir de cette base qu’il est possible de mesurer la pureté d’une âme, de la matière fine comme se plait à la nommer certains de vos philosophes. Bien souvent, une vie entière ne suffit pas à augmenter le degré de pureté suffisamment en un seul passage, une seul existence. J’entends par là que parfois l’existence peut être assez courte pour certains et ce temps est, bien entendu, déterminé par le seul hasard. C’est ce principe qui vous a fait créer les termes « jeunes âmes » et « vieilles âmes ».
-La réincarnation n’est pas le principe de revenir à la vie dans un autre corps, à une autre époque, mais bien celui de refaire un passage dans une autre séquence. Lorsque qu’une âme revient d’un passage terrestre, elle se joint aux autres à un endroit bien précis, ici dans le royaume où elle patiente sous une forme de stase. Elle n’est ni
consciente de la durée, ni de sa forme alors qu’elle se trouve dans cet état.
-La Terre est ainsi créée et détruite plusieurs fois, des centaines de fois. Au bout de ce cycle que nous appelons « la fin des classes », ces âmes sont ensuite regroupées et mesurées comme il fut écrit : « Les chèvres seront séparées des brebis ». Les âmes qui auront, au bout du cycle, atteint un niveau de pureté de 80% ou plus en ce qui a trait au bien auront accès aux mondes qui ont été créés par Dieu à travers l’univers tout entier.
Gabriel fit une pause en regardant Jack et Dalyanne. Bien que le visage de Dalyanne n’affichait aucune émotion vis-à-vis tout ce qu’elle venait d’entente, celui de Jack par contre semblait quelque peu perturbé voire surpris.
-Je viens de percevoir en toi, une grande question. Lança Gabriel, venant surprendre et soutirer Jack à ses réflexions.
La fin des classes
-L’Apocalypse est déclenchée et tout ce qui est révélé dans le livre de Jean s’accomplira. Comme tu le vois, nous avons déjà renvoyé dans leur monde bon nombres de démons qui étaient en attente. Bientôt, l’Église se rapatriée dans le royaume.
-Rapatriée ? L’Église Catholique ?
-Non, il est question ici d’une forme différente de ce vous appeler l’Église. Une église est un temple où réside une âme. Par conséquent, en chacun des Êtres de ton monde il y a une part de divin dans chaque homme, chaque femme. Dieu aime sa création, ses enfants.
Gabriel poursuivit ainsi ses révélations plus invraisemblables les unes que les autres. Il expliqua à Jack que la planète où il habitait est sur le point de finir son cycle de vie et lui fait part de ce qui s’est passé depuis un certain temps sur la terre et ce qui allait arriver. D’autres attentats terroristes, la montée de l’islamisme et autres mouvement spirituels. L’économie déboutée, l’environnement qui lâchait sa folie sur la terre entière. Il lui expliqua aussi comment Satan, à partir de son royaume, a manigancé son plan afin de contrecarrer ceux de Dieu. Certains écrits, avait été cachés délibérément. Comment la jeune Église à ses tout début avait rejeté certains de ces manuscrits et avait pourchassé et tué leurs auteurs. En particulier ceux d’un vieil homme qui avait couché sur papier ce qu’un des Archanges lui avait dicté. Sachant quand arriverait son heure, il avait appliqué un poison fulgurant sur ses pages qu’il avait assemblé en livre relié de cuir. Ainsi, même après sa mort tout avait été pensé dans le but de garder ces écrits loin des yeux des Hommes jusqu’à un temps déterminé à l’avance pour Dieu lui-même.
Le plus merveilleux de l’histoire est que Satan croyait, près de deux milles ans plus tard,
avoir cette arme en sa possession. Ces écrits contenaient une vérité que les Hommes ne devaient pas connaitre, car l’heure n’étaient pas encore venue. Le doute était une condition fondamentale de la foi. Satan croyait fermement que divulguer cette vérité détruirait l’Église et éloignerait ses fidèles. Bien entendu la foi en Dieu était un fait distinct de l’Église, mais pour la majorité des Hommes elle ne faisait qu’un avec elle et l’ange du mal misait gros là-dessus. Il aura cette chance de rendre publique ces écrits à la toute fin. Il comprendra alors comment il a lui-même été aveuglé par sa folie et son orgueil. Il servira en fait le grand dessein de Dieu, car cette vérité ne servira pas la foi dans ce monde, mais elle sera les prémisses des évènements qui viendront par la suite de l’apocalypse lorsque les Hommes aura droit au second tour jusqu’au jugement final.
Bientôt lorsque l’heure aura sonné cette vérité sera annoncée à l’ange du mal, Satan, via son protégé sur la Terre. Des Archanges seront envoyés à un moment précis, le confronteront afin que le monde connaisse toute la vérité et en effacer le moindre doute dans leur cœur.