//img.uscri.be/pth/c035bd5617fe5544258c2032cc4cf510ea1a89a7
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Sarah, source de vie

De
2 pages

Cet personne devenue femme maintenant,est ma fille Sarah.

Publié par :
Ajouté le : 23 octobre 2014
Lecture(s) : 94
Signaler un abus
Dominique BELAN dit LOUPZEN
 SARAH, SOURCE DE VIE :
Cette personne, devenue femme maintenant est ma fille Sarah. Je connais une jeune femme qui jusqu'à ce jour était une chrysalide. À vrai dire, habitant la Provence, je préfère dire : source plutôt que chrysalide. En effet au pays de Giono et de Pagnol, la source d'eau fraîche revêt une telle importance qu'elle est :«LA VIE ». Elle vous surprend au détour d'un chemin, entre figuiers et oliviers, arbres symboliques s'il en est. Sa fraîcheur est toute innocence, son bruit accompagne sans fausse note le gazouillis des oiseaux, elle est l'avenir, l'espoir en ces lieux arides pour celui qui va son chemin sous le soleil écrasant. Son parcours est secret, d'où vientelle et où vatelle ? À peine l'avezvous découverte que déjà profitant d'une minute d'inattention elle disparaît au détour d'un buisson de cade et d'olivier. La vie du chemin reprenant ses droits, vos pieds continuent à soulever la poussière, les embûches sont nombreuses et vous trébuchez souvent sur nos routes de Provence. Les rencontres sont parfois plaisantes et les haltes réconfortantes surtout lorsque cette source de vie se rappelle à votre bon souvenir.
Mais que faisaitelle pendant cette si longue absence ? Elle est revenue, toujours plus fraîche, vive et pleine de réconfort. Ce filetd'eau a pris de l'importance, il s'est chargé d'histoire et de force lors de son cheminement souterrain.
Son parcours était invisible à nos yeux. Puis à nouveau, la nature protectrice nous la subtilise, elle est en route vers son cheminement intérieur devenant initiatique. Il vous faudra longtemps, longtemps avancer sur cette route déserte, de temps en temps, vous croirez l'apercevoir sous un chêne moussu, entendre son doux clapotislà bas, tout au fond d'un ravin, vous tendrez l'oreille en vain... Silence.. Chaleur.. Poussière, chemin sinueux semblable à notre vie terrestre, découragement... Mais où est passée cette source d'enchantements, de promesses, ce bâton de pèlerin promit à un avenir de bâton de vieillesse. Soudain, alors que la gorge sèche et le dos voûté, vous cherchez en vain cette auberge espagnole dans laquelle vous ne trouverez que ce que vous avez accompli dans votre vie... Elle est là, torrent impétueux, sauvage, récalcitrant au barrage que l'homme a tenté de lui imposer. Elle déferle telle une vague que rien ni personne ne pourra stopper. Sa force a mis « le temps nécessaire au temps » à se faire savoir... Mais maintenant elle le sait, elle est porteuse de vie et d'avenir. À son onde bienfaisante combien de personnes atelle abreuvé, combien de personnes lui doivent la vie... Son parcours est loin d'être terminé.
Elle a dompté des barrages, s'écartant parfois de son lit de rivière pour y revenir encore plus forte, elle en a vu tourner des moulins. Combien de ponts ont été nécessaires pour la franchir ? Je ne saurais le dire tant son parcours reste dissimulé aux yeux de l'Homme. Elle a permis la réalisation de grands projets, mais elle n'en tire aucune gloire et ne demande aucun remerciement, elle coule humblement, consciente de sa force tranquille.
Vers qu'elle destination s'apprêtetelle à se jeter ?
Je suis persuadé qu'elle ne trahira pas ses origines, qu'elle ne sera pas dénaturée, car c'est en allant vers la mer que le fleuve restera fidèle à sa source.