La chasse-galerie

La chasse-galerie

-

Documents
97 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Extrait : Elle accepta avec un sourire qui me fit oublier que j'avais risqué le salut de mon âme pour avoir le plaisir de me trémousser et de battre des ailes de pigeon en sa compagnie. Pendant deux heures de temps, une danse n'attendait pas l'autre et ce n'est pas pour me vanter si je vous dis que, dans ce temps-là, il n'y avait pas mon pareil à dix lieues à la ronde pour la gigue simple ou la voleuse. Mes camarades, de leur côté, s'amusaient comme des lurons, et tout ce que je puis vous dire, c'est que les garçons d'habitants étaient fatigués de nous autres, lorsque quatre heures sonnèrent à la pendule. J'avais cru apercevoir Baptiste Durand qui s'approchait du buffet où les hommes prenaient des nippes de whisky blanc, de temps en temps, mais j'étais tellement occupé avec ma partenaire que je n'y portai pas beaucoup d'attention.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 83
EAN13 9782824712543
Langue Français
Signaler un problème

HONORÉ BEA UGRAN D
LA CHASSE-GALERI E
BI BEBO O KHONORÉ BEA UGRAN D
LA CHASSE-GALERI E
Un te xte du domaine public.
Une é dition libr e .
ISBN—978-2-8247-1254-3
BI BEBO OK
w w w .bib eb o ok.comA pr op os de Bib eb o ok :
V ous av ez la certitude , en télé char g e ant un liv r e sur Bib eb o ok.com de
lir e un liv r e de qualité :
Nous app ortons un soin p articulier à la qualité des te xtes, à la mise
en p ag e , à la ty p ographie , à la navig ation à l’intérieur du liv r e , et à la
cohér ence à trav er s toute la colle ction.
Les eb o oks distribués p ar Bib eb o ok sont ré alisés p ar des béné v oles
de l’ Asso ciation de Pr omotion de l’Ecritur e et de la Le ctur e , qui a comme
obje ctif : la promotion de l’écriture et de la lecture, la diffusion, la protection,
la conservation et la restauration de l’écrit.
Aidez nous :
V os p ouv ez nous r ejoindr e et nous aider , sur le site de Bib eb o ok.
hp ://w w w .bib eb o ok.com/joinus
V otr e aide est la bienv enue .
Er r eur s :
Si v ous tr ouv ez des er r eur s dans cee é dition, mer ci de les signaler à :
er r or@bib eb o ok.com
T élé char g er cet eb o ok :
hp ://w w w .bib eb o ok.com/se ar ch/978-2-8247-1254-3Cr e dits
Sour ces :
– Bibliothè que Éle ctr onique du éb e c
Ont contribué à cee é dition :
– Gabriel Cab os
Fontes :
– P hilipp H. Poll
– Christian Spr emb er g
– Manfr e d KleinLicence
Le te xte suivant est une œuv r e du domaine public é dité
sous la licence Cr e ativ es Commons BY -SA
Except where otherwise noted, this work is licensed under
h tt p : / / c r e a ti v e c o m m on s . or g / l i c e n s e s / b y - s a / 3 . 0 /
Lir e la licence
Cee œuv r e est publié e sous la licence CC-BY -SA, ce qui
signifie que v ous p ouv ez lég alement la copier , la r e
distribuer , l’ env o y er à v os amis. V ous êtes d’ailleur s
encourag é à le fair e .
V ous de v ez aribuer l’ o euv r e aux différ ents auteur s, y
compris à Bib eb o ok.Lég endes canadiennes
« Henri Julien fait ses pr emièr es ar mes p endant l’ e xp é dition de la
Rivièr e-Roug e , en 1871. Il n’a p as vingt ans, et déjà il est caricaturiste
et animalier . D e r etour à Montré al, il est embauché p ar le dir e cteur d’une
r e v ue illustré e , ensuite p ar le ré dacteur d’un grand jour nal p olitique . D e
1872 à 1908, date de sa mort, il four nit sans se lasser et av e c une constante
fé condité d’imagination, des dessins d’actualité , des aquar elles, des p
ortraits, des caricatur es, des satir es p olitiques, des table aux à l’huile . D ans
cee œuv r e considérable , qui rapp elle celle de Raffet, il y a un dé chet
que l’artiste lui-même n’a p as v oulu masquer . Il y a aussi des tr ouvailles.
T elle de ses caricatur es de Laurier en 1898, tel de ses table aux comme la
Chasse-galerie (1906), tel de ses dessins de lég endes fantastiques comme
le Loup-garou , offr ent les caractèr es de cré dibilité de certaines œuv r es de
P hilipp e Héb ert : on ne p eut conce v oir la chasse-g alerie ou le loup-g ar ou
sans que sur gissent à la mémoir e les cray onnag es spirituels d’Henri
Julien. . . »
Gérard Morisset, Coup d’œil sur les arts
en Nouvelle-France, éb e c, 1941.
n
1CHAP I T RE I
Honor é Be augr and : sa vie
    capitaine , batelier , jour naliste , mair e de Montré al,
Honoré Be augrand a publié un r oman, Jeanne la fileuse , en 1878,T des ré cits de v o yag e et un r e cueil de contes, La chasse-galerie.
Légendes canadiennes , en 1900. Ces contes avaient d’ab ord p ar u dans les
jour naux de l’ép o que . Libéral, agnostique , Be augrand est un p er sonnag e
aachant du 19 èᵐᵉ siè cle québé cois.
1848 – Naissance à Lanoraie (éb e c). Études classiques au Collèg e
de Joliee .
1865 – Il est e xpulsé du Collèg e de Joliee . Il fré quente p endant p eu
de temps le manèg e militair e de Montré al. Il a dix-sept ans, il p art p our
le Me xique afin de se joindr e à l’ar mé e française de l’ emp er eur
Maximilien. Blessé , il est emprisonné mais il réussit à s’é chapp er . Il g agne alor s
la France , en 1867, où il est bientôt chassé p our activités antig ouv er
nementales.
1869 – Il ar riv e à la Nouv elle-Orlé ans, y demeur e quelques mois, puis
2La chasse-g alerie Chapitr e I
r etour ne au Me xique où il travaille comme comptable et inter prète p our
une comp agnie de chemin de fer me xicaine .
1873 – Il s’installe à Fall Riv er , dans le Massachuses. Il y fonde le
jour nal L’Écho du Canada. Il ép ouse une Américaine , Eliza W alk er .
1875 – Il v end son jour nal L’Écho du Canada , puis v o yag e dans l’ ouest
des États-Unis. D e r etour à Fall Riv er , il fonde un autr e jour nal, La
République . Son r oman Jeanne la fileuse. Épisode de l’immigration
francocanadienne aux États-Unis p araît dans ce jour nal, en feuilleton, avant de
p araîtr e en v olume en 1878 à Fall Riv er . Le liv r e obtient des critiques
acerb es, notamment p ar ce que Be augrand défend en p artie l’émigration
v er s les États-Unis.
« . . .chacun sait qu’il a été de mo de , depuis quelques anné es, de crier
à la misèr e , à l’asser vissement et à la dé cadence morale de ceux qui ont
été for cés p ar la famine, à pr endr e la r oute de l’ e xil.
Je sais que ces mêmes hommes dir ont que je fav orise l’émigration et
que je suis opp osé au rap atriement de nos comp atriotes émigrés ; et c’ est
p our quoi je m’ empr esse de pr otester d’avance contr e cee imputation
mensongèr e . Je suis et j’ai toujour s été en fav eur du r etour au p ay s de
mes comp atriotes émigrés. . .
Les é vénements ont amplement pr ouvé , depuis, que j’avais raison :
le rap atriement a été une affair e manqué e . On avait pris p our p oint de
dép art des e x ag érations ridicules et des rapp orts fantaisistes fabriqués
p our pr o duir e une commisération qui n’avait aucune raison d’êtr e , et l’ on
a fait fausse r oute . »
Honoré Be augrand,
dans la préface à Jeanne la fileuse. **
1878 – Il affiche son adhésion à la franc-maçonnerie , ce qui lui vaut
de dur es critiques. La République cesse de p araîtr e en fé v rier . Be augrand
r e vient s’installer au Canada, à Oawa, à la suite de l’éle ction du Parti
libéral. Il fonde à Oawa le jour nal Le Fédéral , qui ne p araît que quelques
mois. Il s’installe à Montré al plus tard dans la même anné e où il fonde un
jour nal humoristique , Le Farceur.
1879 – Il fonde le jour nal La Patrie , quotidien libéral qui obtient un
b on et long succès mais qui lui air e aussi les foudr es des conser vateur s
et des ultramontains.
3La chasse-g alerie Chapitr e I
1885 – Il de vient mair e de Montré al (1885-87). La ville est alor s afflig é e
d’une épidémie de variole , qui fera plus de 3000 victimes dans la seule
anné e 1885. Be augrand implante un pr ogramme de vaccination, qui soulè v e
b e aucoup de pr otestations, et qui sera p ourtant une réussite .
1886 – Il est ré élu p our la deuxième fois à la mairie de Montré al.
1887 – De Montréal à Victoria par le transcontinental canadien (
confér ence ).
« Je suis heur eux de p ouv oir commencer p ar dir e que je r e viens de
l’Ouest, av e c des idé es nouv elles sur le p ay s que j’ai visité , av e c une
certitude absolue sur certaines p ossibilités commer ciales dont j’avais
jusquelà douté , et av e c un r eg ain de p atriotisme qui me p ousse à e xprimer la
confiance la plus absolue dans l’av enir p olitique et dans la pr osp érité
nationale du Canada notr e p atrie commune . »
Honoré Be augrand, De Montréal à Victoria. **
1888 – Mélanges, Trois conférences : 1. De Montréal à Victoria, 2. Le
Journal : son origine et son histoire, 3. Anita : souvenirs d’un contre-guérillas .
1889 – Leres de voyage . Be augrand é crit dans la préface à ce liv r e :
« Ce sont donc de simples notes de v o yag e , ré dig é es à la hâte , que j’
env o yais à La Patrie, et je désir e que ces Leres soient jug é es comme telles. »
1890 – Six mois dans les Montagnes rocheuses, Colorado, Utah,
NouveauMexique .
1890-1900 – Nombr eux v o yag es : Jap on, Eur op e . . .
1897 – Il v end à Joseph-Israël T arte son jour nal La Patrie , qu’il a dirig é
depuis 1879.
1900 – Il publie La chasse-galerie. Légendes canadiennes , un r e cueil de
contes, av e c des illustrations originales d’Henri Julien. Le liv r e comptait
initialement cinq lég endes et ré cits, tous p ar us dans La Patrie en 1891 et
1892.
1906 – Il meurt à Montré al le 7 o ctobr e 1906.
n
4Pr emièr e p artie
La chasse-g alerie
5