Faustina
68 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Faustina

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
68 pages
Français

Description

Le Moyen Age nous a légué le mythe du Graal. Après la Renaissance, l’époque moderne a produit deux mythes, Faust et Don Juan. Deux mythes qui se rejoignent et qui ont une fin identique: les deux héros entrent directement en Enfer sans passer par la case "MORT". Après tirage au sort, nous allons revisiter le mythe de Faust…

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 07 novembre 2020
Nombre de lectures 6
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

1
Jean-Louis BOULBRIA présente : Linda Moreno Faustina Ou The New Faust Comédie dramatique en 2 actes MMXX 2
Ante-Scriptum Faust, la légende et l’HistoireIl y aurait à l’origine de la légende un certain Johannes Faust, né dans le Wurtemberg (Allemagne rhénane) vers 1480 et mort à Francfort vers 1540 (les dates sont approximatives).C’était un contemporain de Luther et il semble que le réformateur allemand ait dénoncé son rôle néfaste auprès de la jeunesse.  La première version du thème parut en 1587 à Francfort. Le magicien Faust vend son âme au diable en échange de biens terrestres. Presque aussitôt, le dramaturge anglais Marlowe le prit comme héros dans une pièce publiée en 1593, puis Goethe dans la plus importante de ses œuvres. Goethe a écrit deux versions de Faust, la première fut publiée en 1808. La seconde fut achevée en août 1831. Goethe devait mourir quelques mois plus tard, en mars 1832.  Théoriquement Faust vivait au XVIe siècle en Allemagne, à l’époque duSaint-Empire romain germanique.N’étant ni spécialiste du XVIe siècle, ni de la civilisation allemande, j’ai hésité. Fallait-il conserver Faust dans son cadre historique et géographique, ou au contraire le déplacer vers une époque plus contemporaine ? J’ai choisi la deuxième solution. J’ai décidé de dépoussiérer le personnage de Faust qui est devenu sous ma plume Faustina, une jeune femme moderne, qui habite à Palm Springs, en Californie, le Golden State.De même, j’aiféminiséMéphistophélès,qui se présente à Faustina en compagnied’une jeune assistante nomméeGina…ATTENTION !!! ON VA FRAPPER LES TROIS COUPS…
3
PERSONNAGES PAR ORDRE D’APPARITION: FAUSTINA, jeune femme de la haute société californienne LINDA, ensorceleuse GINA, assistante de Linda LE CLOWN BLANC, personnage mystérieux
4
ACTE I LA NUIT Palm Springs, Californie. Un décor tout à fait contemporain. Un grand salon aux murs et au plafond laqués de blanc, au sol recouvert d’un faux parquet de bois clair.Une douce lumière tamisée met en valeur des reproductions de gravures alchimiques et de toiles de William Blake.Au fond, une porte qui donne sur l’extérieur.Faustina, une jeune femme blonde aux cheveux relevés en chignon, porte un ensemble jaune citron (top et pantalon) et des sandales dorées. Elle est assise devant un plan de travail en formica blanc posé sur des tréteaux et encombré de vieux bouquins et de paperasses…SCÈNE 1 FAUSTINA  Amour ! Que de souffrances endure-t-on en ton nom ! Rendez-vous manqués, attentes interminablesde l’être aimé, crises de jalousie, doute, rupture… Les élans de l’amour finissent dans les marécages des procédures de divorce et le désert de la solitude retrouvée Jasonn’était pas fait pour moi, je le savais depuis le début. Tout nous séparait. En dehors,hum…des rapports intimes, il n’y avait qu’un immense vide entre nous. Un abîme insondable creusé tant par nos niveaux respectifs d’éducation et de culture que par notre façon d’envisagerla vie.
5
 Dès le premier coup d’œil, j’avais compris que Jason n’était qu’un rustre patenté,incapable de s’intéresser à autre chose qu’à la NBA et au championnat de football, un bouseux qui se comportait dans unegalerie d’artcomme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Un êtrefrustre et primaire incapable d’apprécier une autre nourriture que la junk-food de chez Mac Do.  Certes, maisc’étaitcette absence totale de complexes, cette bêtise totalement assumée, quim’avaient séduite. Sans oublier son incontestable virilité. Car Jason répondait toujours présent, pas comme ces mecs qui se dérobent au dernier moment. Mais jen’avais pas mesuré les conséquences sur ma propre vie…Je suis soulagée qu’il soit parti, maisj’aila sensation qu’un gouffre béant s’ouvresous mes pieds…Maintenant, je suis renvoyée à ma solitude affective et sexuelle…Oh, celle-là je peux arriver à la combler avec mes sextoys. Mais la première…j’ai besoin desentir une présence auprès de moi… Si « Dieu est Amour », alors ce Dieu est un sadique qui prend un malin plaisir à faire souffrir ses créatures, à torturer leurs cœurs, leurs esprits et même leurs âmes.Love is rotten… Pire, l’amour est un cercle vicieux, on ne sort d’une histoire d’amour que pour en chercher une autre, car seul un nouvel amour peut guérir d’un amour malheureux…IN GIRUM IMUS NOCTE ET CONSUMINUR IGNI. Nous tournons en rond dans la nuit et nous sommes dévorés par les flammes…Le Cercle vicieux sublime…Elle se tait et repousse de la main un gros livre noir frappé du Pentagramme. FAUSTINA (reprenant ses esprits)  Oh my God ! Mais que suis-je en train de dire? Ce n’est pas moi qui parle, on dirait que quelqu’un a pris possession de monesprit et parle à ma place…Oui, quelqu’un parle à travers moi comme un ventriloque fait parler sa marionnette ! Mais qui me torture ainsi ?  Non ! Je ne suis la marionnette de personne! J’étudie la magie noire depuis trop longtemps pour ne pas en avoir assimilé, même
6
inconsciemment, les principes fondamentaux,même si, pour l’instant, la pratique de la magie noireest assez décevante…Je voudrais tant mettre au point un philtre qui mepermettrait d’avoirtous les hommes à mes pieds, comme de vulgaires toutous ! Ce serait sans doute plus facile d’acheter un vrai chien, mais je n’ai pas d’attirance particulière pour les animaux à poil. Justement à cause de cespoils qu’ils laissent partout derrière eux. Après il faut tout le temps passer l’aspirateur! Je préfère les écailles des reptilesAu moins, ça ne tombe pas etc’est plus agréable au toucher. On m’a conseillé d’adopter un python molure, ils sont très doux et très affectueux…Mais je me suis renseignée dans une animalerie : les serpents ne mangent que des proies vivantes et l’acquisition d’un serpent nécessite aussi de développer à domicile un élevage de rats blancs pour satisfaire ses besoins alimentaires…et je ne me sens pas le courage de jeter ces pauvres rats quine m’ont rien fait en pâture à mon serpent, même si je l’adore…UNE VOIX DANS L’OMBRE Engage une femme de ménage pour nourrir le serpent ! FAUSTINA Cette fois, j’en suis sûre, quelqu’un me parle! (Elle se lève et regarde autour d’elle). Qui es-tu Esprit ? LA VOIX  Je ne suis pas un esprit invisible, je suis juste derrière la porte ! FAUSTINA  Eh bien, entrez ! Laporte n’est pas fermée à clef !
7
LA VOIX  Il faut le dire trois fois ! FAUSTINA  Que dois-je dire trois fois ? LA VOIX  « Entrez ! » Voilà ce que tu dois dire trois fois. FAUSTINA  Mais quelle dinde je fais! Jel’ai pourtant lu dans«Le Livre des Ombres» dessœursHalliwellque j’ai acheté pourcent mille dollars dans une vente aux enchères…Eh bien… ENTREZ, ENTREZ, ENTREZSCÈNE 2 La porte s’ouvre.Une fille se tientdans l’embrasure. De taille moyenne, mince, presque maigre, avec des cheveux gris attachés en queue de cheval, de grands yeux noirs cernés de violet. Son visage hâveest livide comme celui d’un cadavre. Ses lèvres sont rouge incarnat. Elle porte des escarpins noirs à talons hauts, des bas noirs, une jupe droite, noire et plutôt courte et un chemisier de satin noir. La fille tient entre ses mains un carton à pizza. LA FILLE Bonsoir, Madame…Voici votre pizza !
8
FAUSTINA (étonnée) Mais je n’ai pas commandé de pizza…LA FILLE Si pourtant…Vous vous appelez bien Faustina Johansson ? FAUSTINA Oui, c’est mon nom! LA FILLE (regardant le bon de livraison)  Alors, vous avez commandé chez Mario une pizza aux anchois et aux olives noires…Elle entre dans le salon et referme doucement la porte derrière elle sans faire le moindre bruit. Par contre, les talons de ses escarpins produisent un bruit mat sur le faux parquet…Elle dépose le carton à pizza sur la table de travail de Faustina, à côté du vieux grimoire frappé du Pentagramme.LA FILLE  Vous vous intéressez à la magie noire ? FAUSTINA (préférant éluder) C’est bizarre… Vous ne ressemblez pas à une livreuse de pizza…9
LA FILLE (avec un sourire) Vous savez que l’habit ne fait pas le moine…pas plus que le voile ne fait la religieuse…FAUSTINA Certes, mais votre tenue évoque plutôt…LA FILLE (lui coupant la parole)  Vous voulez dire que je ressemble à un épouvantail ? Que je fais peur aux enfants ? FAUSTINA  Non ! Jen’ai pas voulu vous offenser! Excusez-moi, je suis parfois un peumaladroite…Je voulais dire que vous ressemblez à une espèce de sorcière…LA FILLE (avec un sourire)  C’est marrant… c’est la première fois qu’on me le dit…FAUSTINA (confuse)  Excusez-moi, Miss… Comment dois-je vous appeler ? LA FILLE  Appelez-moi Linda, tout simplement…
10
FAUSTINA Je vous souhaite la bienvenue, Linda…LINDA (avec un gracieux sourire)  Je vous remercie, chère amie…Mais vous ne mangez pas votre pizza? Elle va refroidir…FAUSTINA Non, je n’ai pas faim… je la garde pour demain. Je la ferai réchauffer au micro-ondes…Pendant que Faustina range sa pizza en lieu sûr, Linda fait le tour du propriétaire. LINDA J’aime beaucoup la déco de votre salon! J’ai l’impression d’être chez moi! Vraiment, vous avez beaucoup de goût! Mais les hommes sont des butors incapables d’apprécier vos qualités à leur juste valeur…Car seule une femme est capable d’appréciervos talents de décoratrice d’intérieur! FAUSTINA (frémissante)  Ce que vous dites me touche au plus profond de mon âmemais qui êtes-vous, Linda ? Manifestement,vous n’êtespas un esprit, mais un être de chair et de sang… Alors seriez-vous par hasard une sorcièreou peut-être un vampire ?... 11